Galerie d'art Louise-et-Reuben-Cohen

Campus de Moncton

Galerie d'art Louise-et-Reuben-Cohen

Campus de Moncton

Galerie d'art Louise-et-Reuben-Cohen

Campus de Moncton

Galerie d'art Louise-et-Reuben-Cohen

Campus de Moncton

Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin

Les histoires nécessaires | Instrumental Stories

Les histoires nécessaires | Instrumental Stories

Maryse Arseneault | Jennifer Bélanger | Rémi Belliveau

Acadie art exchange | Angèle Cormier |Noémie DesRoches

Mario Doucette | Natalie Sappier (Samaqani Cocahq)

Sarah Saunders | Anna Torma | Becka Viau

 

« Un mythe, c’est une histoire que tout le monde croit même
si elle n’est pas vraie. C’est une histoire nécessaire, si on veut. »

- France Daigle, Pour sûr, 2011

Cette exposition réunit les œuvres d’artistes en art actuel qui abordent des événements de l’histoire récente à travers des récits personnels pour faire surgir des appartenances plurielles. Ancrées dans diverses expériences du monde, ces œuvres travaillent la mémoire et la transmission pour interroger la construction de l’histoire par ceux qui ont le pouvoir de la raconter. Elles sont multiples, par les voix et les héritages culturels sur lesquels elles s’appuient, et subjectives, par les récits individuels et familiaux qu’elles convoquent et revendiquent. Ensemble, elles donnent forme à ce qui est invisible ou insaisissable, à ce « qui se nomme point, qui se voit point », comme l’écrivait Georgette LeBlanc dans Amédé (2010). Présenté dans cinq espaces d’exposition à Moncton, ce projet propose d’explorer quelques-unes des « histoires nécessaires » d’aujourd’hui, celles qui sont au cœur de nos manières d’apprendre et de s’imaginer.

Véronique Leblanc, commissaire

 

“A myth is a story everyone believes, even if it’s not
actually true. It’s a necessary story, if you like.”

   – France Daigle, For Sure, 2011

This exhibition brings together the work of artists in contemporary art who tackle events from recent history through personal accounts to give rise to a multiple sense of belonging. Rooted in diverse world experiences, these pieces put memory and transmission to the test, questioning the construction of history by those who are empowered to tell it. The pieces are manifold, by the voices and cultural heritages from which they emerged, and subjective, by the individual and family accounts that they bring up and defend as historical testimony. Together, these works give shape to what is invisible or elusive—to “what is not named and cannot be seen,” as Georgette LeBlanc wrote in Amédé (2010). Presented in five exhibition spaces in Moncton, this project invites the public to explore some of these present-day necessary or “instrumental” stories, those at the heart of how we learn and imagine.

Véronique Leblanc, curator (Translation by Alicia Cleaver)

 

« Un mythe, c’est une histoire que tout le monde croit même
si elle n’est pas vraie. C’est une histoire nécessaire, si on veut. »

   – France Daigle, Pour sûr, 2011

L’exposition icitte gather dé œuvres par dé artistes en art actuel qui sont about dé moments récents de l’histouère but racontés à travers de leux propres histouères pour nous montrer dé many sortes d’appartenances. Based su plein d’expériences du monde, les œuvres icittes usons la mémouère pis la transmission pour questiounner la way que l’histouère é bâtie par zeux qu’avons l’pouwère d’la raconter. Lé œuvres icittes sont multiples, avec lé voix pis lé héritages culturels qu’y s’appuyons d’ssus, pis y sont itou subjectives, avec lé récits individuels pis familials qu’y convoquons pis revendiquons. Ensemble, y dounnons shape à ça qu’é invisible ou unreachable, à ça « qui se nomme point, qui se voit point », coumme que Georgette LeBlanc dirait dans Amédé (2010). Présenté dans cinq places d’exposition à Moncton, le projet icitte propose d’aller ouaire tcheques-unes dé « histouères nécessaires » d’aujourd’hui, zeux qui sont au t’choeur de nos manières d’apprendre pis de s’imaginer. 

Véronique Leblanc, commissaire (Traduction de l’IRIPAA)

 
 
Vernissage : le 9 août à 17 h | Opening : August 9 at 5 PM

Galerie d’art Louise-et-Reuben-Cohen Musée acadien de l’Université de Moncton

 

Vernissage : le 16 août à 15 h | Opening : August 16 at 3 PM

Galerie Assomption | Assumption Gallery Extrême frontière (CMA 2019) Galerie Moncton | Moncton Gallery

 

Présentée en collaboration avec le Musée acadien de l'Université de Moncton. Avec l'appui financier du Congrès mondial acadien, de la Ville de Moncton et de la Bibliothèque Champlain de l'Université de Moncton. Merci au Conseil des arts du Canada et à la Province du Nouveau-Brunswick.

 

Communiqué | Press release