Faculté de droit

Université de Moncton

Faculté de droit

Campus de Moncton

Faculté de droit

Université de Moncton

Faculté de droit

Campus de Moncton

Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin

Nos équipes gagnantes

Nos équipes gagnantes

Concours Michel-Bastarache 2022

Moncton, le 30 mars 2022

L’équipe combinée des Universités de Calgary, Moncton, et Saskatchewan, composée de Brenna Haggarty (Université de Calgary), L. Patricia Juarez Reyes (Université de Moncton), Pascale Rioux (Université de Moncton), et Tim Haggstrom (Université de la Saskatchewan), a remporté des victoires impressionnantes lors de la quatrième édition du Concours de plaidoirie Michel-Bastarache.

Brenna Haggarty L. Patricia Juarez Reyes Pascale Rioux Tim Haggstrom

 

Le Concours Michel-Bastarache cherche à simuler un appel devant la Cour suprême du Canada concernant une cause en droits linguistiques. Cette année, le problème portait sur le bilinguisme de la Cour suprême du Canada et des juges qui siègent à cette cour.

Lors de ce concours, qui a eu lieu par Zoom du 18 au 20 mars 2022, le tandem composé de Brenna Haggarty et Tim Haggstrom s’est qualifié pour participer à la finale et a pu plaider devant l’honorable Michel Bastarache (juge à la retraite de la Cour suprême du Canada), l’honorable Constance Hunt (juge à la retraite de la Cour d’appel de l’Alberta), et l’honorable Lise Favreau (juge à la Cour d’appel de l’Ontario).

Grâce à leur maitrise de l’art oratoire, deux membres de l’équipe ont remporté les prix du deuxième (Haggarty) et quatrième (Haggstrom) meilleur plaideur parmi tous les participants du concours. L’équipe combinée a aussi remporté la deuxième place lors du prix Pierre Foucher, décerné aux équipes ayant produit les meilleurs mémoires.

L’équipe combinée a été dirigée conjointement par Caroline Magnan, directrice du programme pan-canadien de common law en français de l’Université d’Ottawa et Samuel Gagnon, étudiant à la maitrise à l’Université de Moncton. L’équipe désire remercier Serge Rousselle, doyen de la Faculté de droit de l’Université de Moncton, ainsi que tous les professeurs et juristes qui ont agi en tant que juges lors des répétitions.

Trophée Pierre-Amand-Landry 2022

Madame la juge Collette d’Entremont, de la Cour du Banc de la Reine du Nouveau-Brunswick, Diana Iancu, Monsieur le juge Charles LeBlond, Cour d’appel du Nouveau-Brunswick, Gabriel Bizier, Monsieur le juge Luc Labonté de la Cour provinciale du Nouveau-Brunswick

DIANA IANCU ET GABRIEL BIZIER REMPORTENT LE TROPHÉE PIERRE-AMAND-LANDRY 2022

Madame la juge Collette d’Entremont, de la Cour du Banc de la Reine du Nouveau-Brunswick, Diana Iancu, Monsieur le juge Charles LeBlond, Cour d’appel du Nouveau-Brunswick, Gabriel Bizier, Monsieur le juge Luc Labonté de la Cour provinciale du Nouveau-Brunswick

Diana Iancu, originaire de Moncton N.-B. et Gabriel Bizier, originaire de Sturgeon Falls en Ontario, étudiants à la Faculté de droit, ont remporté le trophée Pierre-Amand-Landry lors du tribunal-école Pierre-Amand-Landry 2022 qui a eu lieu à la Faculté de droit de l’Université de Moncton le jeudi 24 février 2022. Ils faisaient partie de l’équipe composée de deux étudiantes et deux étudiants qui a participé à ce concours annuel, qui a lieu depuis 1980, et qui est réservé aux quatre meilleurs plaideurs et plaideuses à la Faculté de droit de l’Université de Moncton.

Le choix des deux meilleurs avocats plaidants, les récipiendaires du trophée Pierre-Amand-Landry, est fait par les membres de la magistrature du Nouveau-Brunswick qui ont présidé la séance du tribunal-école. Cette année la cour était composée de Monsieur le juge Charles LeBlond, Cour d’appel du Nouveau-Brunswick, Madame la juge Collette d’Entremont, de la Cour du Banc de la Reine du Nouveau-Brunswick et Monsieur le juge Luc Labonté de la Cour provinciale du Nouveau-Brunswick.

Le trophée Pierre-Amand-Landry a été établi à la mémoire du premier Acadien à devenir avocat au Nouveau-Brunswick. Né en 1846 à Memramcook et mort en 1916 à Dorchester au Nouveau-Brunswick, Pierre-Amand-Landry a été enseignant, avocat, juge et homme politique canadien. Il est une figure majeure de la renaissance acadienne. Il a été nommé juge de la Cour du comté du Nouveau-Brunswick en 1890 et en 1893 juge à la Cour Suprême du Nouveau-Brunswick et juge en chef en 1913.

Trophée Pierre-Amand-Landry 2021

GAÉTANE JOHNSON ET MARC-ANDRÉ LEBLANC REMPORTENT LE TROPHÉE PIERRE-AMAND-LANDRY 2021

Gaétane Johnson, originaire de Rogersville N.-B. et Marc-André LeBlanc, originaire de Campbellton N.-B., étudiants à la Faculté de droit, ont remporté le trophée Pierre-Amand-Landry lors du tribunal-école Pierre-Amand-Landry 2021 qui a eu lieu à la Faculté de droit de l’Université de Moncton le mardi 22 février 2022. Ils faisaient partie de l’équipe composée de deux étudiantes et deux étudiants qui a participé à ce concours annuel, qui a lieu depuis 1980, et qui est réservé aux quatre meilleurs plaideurs et plaideuses à la Faculté de droit de l’Université de Moncton.

Le concours 2021, qui aurait normalement dû avoir lieu en février 2021, a été reporté à cette année en raison des restrictions imposées par Covid l'année dernière.  

Le choix des deux meilleurs avocats plaidants, les récipiendaires du trophée Pierre-Amand-Landry, est fait par les membres de la magistrature du Nouveau-Brunswick qui ont présidé la séance du tribunal-école. Cette année la cour était composée de Monsieur le juge en chef du Nouveau-Brunswick, JC Marc Richard, Cour d’appel du Nouveau-Brunswick, Madame la juge Brigitte Robichaud, de la Cour du Banc de la Reine du Nouveau-Brunswick et Monsieur le juge Paul Duffie de la Cour provinciale du Nouveau-Brunswick.

Le trophée Pierre-Amand-Landry a été établi à la mémoire du premier Acadien à devenir avocat au Nouveau-Brunswick. Né en 1846 à Memramcook et mort en 1916 à Dorchester au Nouveau-Brunswick, Pierre-Amand-Landry a été enseignant, avocat, juge et homme politique canadien. Il est une figure majeure de la renaissance acadienne. Il a été nommé juge de la Cour du comté du Nouveau-Brunswick en 1890 et en 1893 juge à la Cour Suprême du Nouveau-Brunswick et juge en chef en 1913.

Coupe Moncton-Ottawa 2018

La photo nous fait voir, de gauche à droite, Marie-Pier, étudiante de l’Université de Moncton ; l’honorable Peter Annis, juge de la Cour fédérale ; l’honorable Ronald Laliberté, juge de la Cour supérieure de justice de l’Ontario ; Tara McIntyre, étudiante de l’Université de Moncton ; l’honorable Robert Pelletier, juge de la Cour supérieure de justice de l’Ontario.

L’équipe de la Faculté de droit de l’Université de Moncton, composée de Marie-Pier Cyr et Tara McIntyre, a remporté la Coupe Moncton-Ottawa lors du 36e concours annuel de plaidoirie qui a eu lieu le jeudi 22 mars dernier. Marie-Pier Cyr a également remporté le prix de la meilleure plaideuse. Cette année, le concours a eu lieu à l’Université d’Ottawa et portait sur un arrêt de la Cour suprême du Canada concernant l’interprétation de la Loi de 1992 sur les recours collectifs de l’Ontario et ses conséquences sur la Loi sur les valeurs mobilières de l’Ontario.

Alexandre Vienneau est récipiendaire du prix pour le meilleur exposé introductif lors du concours national de la coupe Sopinka les 16 et 17 mars 2018 à Ottawa.

L’équipe de la Faculté de droit de l’Université de Moncton, composée de Nicole Briand et d’Alexandre Vienneau, qui avait gagné l’édition 2018 du concours régional de plaidoirie en première instance de la Coupe McKelvey le 17 février dernier, a participé les 16 et 17 mars 2018 au concours national de plaidoirie en première instance, la Coupe Sopinka, à Ottawa. L’équipe était accompagnée du professeur, James E. Lockyer, c.r. et de Maître  Renée Roy.

Le concours de la Coupe Sopinka est réservé aux huit équipes gagnantes des concours régionaux parmi les équipes participantes des vingt-et-une facultés de droit au pays. Les équipes participantes étaient Osgoode Hall Law School, l’Université de Saskatchewan, l’Université Queen’s, l’Université de Manitoba, l’Université de Toronto, l’Université de McGill, l’Université d’Ottawa – droit civil et l’Université de Moncton. Chacune d’entre elles ont participé à l’un des quatre procès simulés tenus au Palais de justice à Ottawa.

L’équipe de la Faculté de droit de l’Université de Moncton a fait très belle figure lors du concours et Alexandre Vienneau, étudiant de troisième année à la Faculté de droit de l’Université de Moncton, a reçu le prix pour le meilleur exposé introductif lors du concours.

Ce concours reprenait le même scénario que celui utilisé lors du régional de l’Atlantique, la Coupe McKelvey. Les étudiants assurent la préparation des témoins, l’interrogatoire principal, le contre-interrogatoire et les plaidoiries. Le procès avait lieu devant juge et jury composé d’avocats et juges.

Viviane Tremblay et Danick Jalbert remportent le Trophée Pierre-Amand-Landry 2018

La photo nous fait voir, de gauche à droite : Paul Duffie, juge de la Cour provinciale du Nouveau-Brunswick; Nathalie LeBlanc, juge de la Cour provinciale du Nouveau-Brunswick; Viviane Tremblay, étudiante; Danick Jalbert, étudiant; et Marc Richard, juge de la Cour d’appel du Nouveau-Brunswick.

 

Viviane Tremblay, originaire de Montréal, et Danick Jalbert, originaire d’Edmundston, tous deux de la Faculté de droit, ont remporté le trophée Pierre-Amand-Landry lors du tribunal-école Pierre-Amand-Landry qui a eu lieu à la Faculté de droit de l’Université de Moncton le mardi 27 février 2018. Ils faisaient partie de l’équipe composée de trois étudiants et d’une étudiante qui ont participé à ce concours annuel, qui a lieu depuis 1980, et qui est réservé aux quatre meilleures plaideuses et meilleurs plaideurs de la Faculté de droit de l’Université de Moncton.

La sélection des deux meilleure avocates plaidantes ou meilleurs avocats plaidants, les récipiendaires du trophée Pierre-Amand-Landry, est faite par les membres de la magistrature du Nouveau-Brunswick qui ont présidé la séance du tribunal-école. Cette année, la cour était composée de M. le juge Marc Richard, de la Cour d’appel du Nouveau-Brunswick, de M. le juge Paul Duffie, de la Cour provinciale du Nouveau-Brunswick, et de Mme la juge Nathalie LeBlanc, de la Cour provinciale du Nouveau-Brunswick.

Le trophée Pierre-Amand-Landry a été établi à la mémoire du premier Acadien à devenir avocat au Nouveau-Brunswick. Né en 1846 à Memramcook et mort en 1916 à Dorchester au Nouveau-Brunswick, Pierre-Amand-Landry a été enseignant, avocat, juge et homme politique canadien. Il est une figure majeure de la renaissance acadienne. Il a été nommé juge de la Cour du comté du Nouveau-Brunswick en 1890, juge à la Cour Suprême du Nouveau-Brunswick en 1893, puis juge en chef en 1913.

 

Coupe McKelvey 2018

 

La photo nous fait voir, de gauche à droite : Me Ken McCullogh, c.r., du cabinet Stewart Mckelvey; l’étudiante Nicole Briand; l’étudiant Alexandre Vienneau; et Me Robert Dysart, du cabinet Stewart McKelvey.

Les deux équipes de la Faculté de droit ont très bien réussi lors du concours régional de plaidoirie en première instance de la Coupe McKelvey 2018 qui a eu lieu à la Faculté de droit pendant la fin de semaine du 23 au 24 février 2018.

L’équipe de Nicole Briand et Alexandre Vienneau a remporté le concours de la Coupe McKelvey 2018. L’équipe de Samantha Puchala et Logan Landry a terminé le concours en 3e place sur six équipes provenant des facultés de droit de Dalhousie University, de University of New Brunswick et de l’Université de Moncton.

En raison de leur victoire, Nicole Briand et Alexandre Vienneau représenteront la région atlantique lors du concours national de plaidoirie en première instance, la Coupe Sopinka, à Ottawa les 16 et 17 mars 2018. Ce concours est réservé aux huit équipes gagnantes des concours régionaux parmi les équipes participantes des 23 facultés de droit du Canada.

Les étudiantes et étudiants de la Faculté de droit de l’Université de Moncton ont également gagné quatre des cinq prix individuels :
a. Alexandre Vienneau a gagné les prix du meilleur interrogatoire principal et du meilleur plaideur au concours.
b. Samantha Puchala a gagné le prix du meilleur exposé introductif.
c. Logan Landry a gagné le prix du meilleur exposé final.

C’est la douzième année sur quatorze qu’une équipe de la Faculté de droit de l’Université des Moncton remporte le Coupe McKelvey et la treizième année sur quinze qu’elle participe au concours national de la Coupe Sopinka.

Le concours McKelvey est parrainé par le cabinet Stewart McKelvey.