Faculté de droit

Université de Moncton

Faculté de droit

Campus de Moncton

Faculté de droit

Université de Moncton

Faculté de droit

Campus de Moncton

Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin

Adrien Habermacher

Adrien Habermacher

Adrien Habermacher a soutenu sa thèse de doctorat en droit avec succès à McGill le 2 décembre.
Le jury était composé comme suit : Prof. Helge Dedek (directeur de thèse), Prof. David Sandomierski (rapporteur externe, Univ. Of Western Ontario), Prof. Shauna Van Praagh (rapporteuse interne), Prof. Tina Piper, Prof. Karen Sloan et Prof. Jean Barrette (Pro-dean).

Sa thèse porte sur la culture institutionnelle et la formation des juristes dans certaines facultés de droit canadiennes.

En voici un résumé :
Cette thèse de doctorat en droit explore les significations que portent certains aspects de la formation des juristes au sein de trois facultés de droit canadiennes. Après avoir mené une étude de terrain au sein du Département des Sciences Juridiques de l’Université du Québec à Montréal, de la Faculté de droit de l’Université d’Alberta et de la Faculté de Droit de l’Université de Moncton, cette thèse établit un portrait de la culture institutionnelle propre à chacune de ces institutions. En particulier, la mission que chacune se donne, les structures au sein desquelles se déroule la formation des juristes et ses modalités font l’objet d’une analyse approfondie. Cette thèse démontre que chaque faculté étudiée attribue à ces éléments des significations perçues comme centrales à leur identité, durablement inscrites dans leur histoire et qui les distinguent les unes des autres. Chaque faculté constitue ainsi une communauté herméneutique unique en résonance avec son développement historique, son environnement social et les membres qui l’ont composée. En prenant en compte les contestations et évolutions dont sont l’objet ces significations singulières, cette thèse montre que les professeurs de droit attribuent une force normative à la culture institutionnelle de leur faculté. Cette thèse explore ensuite le lien entre la culture institutionnelle propre à chaque faculté et les réponses que ces institutions apportent à des enjeux contemporains communs à toutes. Les approches de chacune à l’appel à l’action numéro 28 de la Commission Vérité et Réconciliation, notamment, illustrent combien les cultures institutionnelles sont un élément pertinent à prendre en compte pour améliorer notre compréhension de la façon dont les facultés de droit jouent leur rôle dans la société. Cette thèse propose de prendre à cœur la réalité plurielle de la formation des juristes au Canada et d’en tirer les leçons qui s’imposent quant à la règlementation des études en droit.

Dans l’ordre de gauche à droite : Prof. David Sandomierski (rapporteur externe, Univ. Of Western Ontario), Prof. Shauna Van Praagh (rapporteure interne), Adrien, Prof. Helge Dedek (directeur de thèse), Prof. Tina Piper.
Les autres membres du jury ( Prof. Karen Sloan et Prof. Jean Barrette) n’apparaissent pas.