Département d'études françaises

Faculté des arts et des sciences sociales

Département d'études françaises

Campus de Moncton

Département d'études françaises

Faculté des arts et des sciences sociales

Département d'études françaises

Campus de Moncton

Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin

Archives

Archives

 

________________________________________________________________________________

________________________________________________________________________________

________________________________________________________________________________

________________________________________________________________________________

Conférence de presse sur l'Écriture scénaristique : écrire pour la télévision, le cinéma et le Web

Consultez le site de la Formation continue de l'Université de Moncton.

________________________________________________________________________________

Le professeur Benoit Doyon-Gosselin collabore à une révision du programme d’études du français au ministère de l’Éducation

[Source]

________________________________________________________________________________

Des liens du cœur avec la Belle Province

 

[Source]

[Source]

________________________________________________________________________________

L'Acadie comme canevas pour un roman iranien

[Source]

________________________________________________________________________________

Une chronique sociolinguistique de la professeure Isabelle Violette à Radio-Canada

Isabelle Violette, professeure de linguistique au Département d'études françaises de l'Université de Moncton, anime deux fois par mois, à l’émission regard 9 animée par Janique LeBlanc, une chronique sociolinguistique. Elle propose un regard critique et réflexif sur les rapports entre langue et société en Acadie en abordant les jugements de valeur qui circulent à l'égard des différents parlers et les débats sociopolitiques qui touchent à la langue dans l'espace public.

« Regard 9, c'est un magazine d'information surprenant, avec la curiosité comme valeur première. Tous les jours, Regard 9 emballe, étonne, et offre un regard différent sur la société, afin d'enrichir la vision des citoyens de l'Atlantique du monde dans lequel nous vivons. Regard 9, pour réfléchir sans se prendre la tête. »

(Émission Regard 9, avec Janique LeBlanc, ICI Radio-Canada première Acadie, jeudi à 9 h 15, 88.5 FM)

[Lien]  

________________________________________________________________________________

Publication des Cahiers multidisciplinaires

Les cahiers multidisciplinaires est une revue faite par et pour les étudiantes et étudiants de l’université de Moncton. Ce sont ceux-ci qui écrivent, éditent et publient la revue. Cela permet aux étudiants de découvrir le processus de publication et de révision par les pairs. Le second numéro porte sur l’utopie et la dystopie dans la littérature. Il compte cinq textes produits par des étudiantes et étudiants qui ont suivi le cours LITT3702 offert à l’UMCE par Pénélope Cormier à l’hiver 2017. La revue permet de donner une seconde vie à des textes de qualité.

________________________________________________________________________________

Double lancement à la Faculté des arts et des sciences sociales

Le lancement de deux volumes dirigés par des professeurs de la Faculté des arts et des sciences sociales (dont une professeure du Département d'études françaises) aura lieu le vendredi 24 mars 2017 à 15 h 30 au salon de la bibliothèque Champlain (salle 116).

Pour plus de détails, adresse Web de la nouvelle.

Bienvenue à toute personne intéressée !

Pour plus de renseignements : Sylvia Kasparian (sylvia.kasparian@umoncton.ca, 858-4045), et Joceline Chabot (joceline.chabot@umoncton.ca, 858-4069)

________________________________________________________________________________

Colloque des jeunes chercheuses et chercheurs

Le Département d'études françaises est très fier de la prestation de ses étudiantes au concours des jeunes chercheurs et chercheuses organisé par la FESR dans le cadre des Journées des études supérieures et de la recherche, avec les très bonnes présentations des étudiantes Miary Raininoro et Natalie Melanson Breau, toutes deux inscrites au doctorat en linguistique. Natalie a remporté le 1er prix du concours dans la catégorie « sciences humaines et sociales aux cycles supérieurs » pour sa recherche menée dans le séminaire LING 7980 « Langues et inégalités sociales » de la professeure Émilie Urbain, le semestre dernier.

La professeure Émilie Urbain est nommée chercheuse associée de la Chaire de recherche sur la parole autochtone (CRPA) de l'Université de Québec à Chicoutimi, dirigée par les professeures Sandrine Tailleur et Luc Vaillancourt (UQAQ) :
Archéologie de la parole autochtone : échos textuels, enjeux sociolinguistiques et spécificités rhétoriques.

Pour plus d'informations sur le projet de recherche de la CRPA.

________________________________________________________________________________

Colloque de l’APLAQA

Vous trouverez ci-dessous le programme du colloque de l’APLAQA qui aura lieu les 21 et 22 octobre 2016 à l’Université de Moncton.

Certains professeurs de littérature sont présidents de séance, d’autres participent au colloque. Vous pouvez faire circuler l’information auprès de vos étudiants.

Voir le lien suivant.

________________________________________________________________________________

Conférence publique organisée par le CRLA

Les recherches sur la langue picarde au 21e siècle : retour sur quelques travaux mené à l’Université d’Amiens entre 2006 et aujourd’hui
Fanny Martin et Christophe Rey

Lundi 26 septembre 2016 de 17 à 18 h 30  

Local 220, Pierre-A.-Landry

Dans cette conférence, organisée par le Centre de recherche en linguistique appliquée (CRLA), Fanny Martin et Christophe Rey, tous deux chercheurs à l’Université de Picardie Jules Verne, traiteront d’une langue régionale et minoritaire de France : le picard. Ils proposeront une vue d’ensemble des recherches conduites sur cette langue au sein de leur institution de 2006 à aujourd'hui. Ils parcourront à travers le temps les recherches linguistiques et les projets autour du picard, en s’arrêtant sur des moments clés et des étapes charnières pour ensuite proposer un panorama des défis de demain.

Bienvenue à toutes et à tous !

Renseignements : Lise Landry au CRLA : 858-4057/crla@umoncton.ca
Cet événement sera diffusé par vidéo-conférence au campus d’Edmundston
Local 506, pavillon Simon-Larouche
Renseignements : Mélanie LeBlanc : 737-5139/melanie.leblanc@umoncton.ca

________________________________________________________________________________

Conférence publique organisée par le CRLA

Un corpus en banlieue parisienne : Les avantages de la « proximité », par Françoise Gadet

Le mardi 27 septembre 2016 de 16 h 30 à 18 heures
Local 220 édifice Pierre-A.-Landry

Dans cette conférence, organisée par le Centre de recherche en linguistique appliquée, Françoise Gadet traitera d’un grand corpus constitué récemment en banlieue parisienne. Pour réaliser ce corpus, ses concepteurs ont cherché à mettre au point une méthode adaptée à une population de « jeunes multiculturels ». On verra comment une façon de procéder dans la « proximité » a permis à la fois de rendre compte de mouvements de la langue (le français au contact de langues de l’immigration) et de réfléchir à la constitution de nouvelles identités chez des jeunes qui évoluent dans une double culture.

Françoise Gadet est professeure émérite à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Son domaine de recherche est la sociolinguistique du français ainsi que son inscription dans la sociolinguistique générale. Elle conjugue cette spécialisation à travers plusieurs thèmes : l’étude des français ordinaires oraux en Amérique du Nord et en Afrique noire, la syntaxe du français parlé ordinaire, l’étude de différentes formes de français non standard (en particulier dans les banlieues parisiennes), l’étude du style, une réflexion à la fois empirique et épistémologique sur la constitution de corpus, et l’histoire de la sociolinguistique.

Bienvenue à toutes et à tous !

Renseignements : Lise Landry au CRLA : 858 4057/crla@umoncton.ca
Cet événement sera diffusé par vidéoconférence au campus d’Edmundston, local 506, pavillon Simon-Larouche
Renseignements : Mélanie LeBlanc : 737-5139/melanie.leblanc@umoncton.ca
au campus de Shippagan. salle vidéoconférence SIL 307
Renseignements : Louise Beaulieu : 336-3432/louise.beaulieu@umoncton.ca

________________________________________________________________________________

Nouvelle parution

Les pamphlets de Céline : lectures et enjeux

Études, 2016. 334 pages. Johanne Bénard, David Décarie et Régis Tettamanzi, éd. Textes de Marie-Lise Auvray Doitteau, Johanne Bénard, Paul Bleton, François-Emmanuël Boucher, Anne Élaine Cliche, David Décarie, Valeria Ferretti, Dominique Garand, David Labreure, François-Xavier Lavenne, Philippe Roussin, Régis Tettamanzi, Tonia Tinsley, Bernabé Wesley.

Le présent volume publie les actes du premier colloque international intégralement consacré aux pamphlets de Céline. Organisé à l’Uni­ver­sité Laval en mai 2013, il rassemble des chercheurs de tous horizons, qui, partageant sans aucune ambiguïté la réprobation morale à l’égard de l’extrémisme politique et racial exprimé dans ces textes, n’en considèrent pas moins qu’ils restent des objets d’étude absolument nécessaires à la pleine et entière compréhension de l’œuvre de Céline. Quatorze études sont ici proposées autour des thèmes suivants : les figures du juif ; le discours pamphlétaire ; les motifs pamphlétaires ; les avatars et la postérité des pamphlets ; la culture dans les pamphlets.

________________________________________________________________________________

Lancement du livre d’Annette Boudreau

À l’ombre de la langue légitime. L’Acadie dans la francophonie
Annette Boudreau, professeure au Département d’études françaises et directrice du CRLA (Centre de recherche en linguistique appliquée) de l’Université de Moncton lancera son livre À l’ombre de la langue légitime. L’Acadie dans la francophonie le mardi 19 avril à la GAUM (Galerie d’art Louise-et-Reuben-Cohen de l’Université de Moncton) à 16 h 30.


C’est à partir de son propre parcours comme chercheure et à travers le récit de personnes rencontrées lors d’enquêtes de type ethnographique que l’auteure cherche à comprendre comment la langue – ici le français - joue un rôle crucial dans la création de catégories sociales. Elle tente de montrer le lien entre les pratiques linguistiques et les inégalités sociales, tout en discutant des défis auxquels sont confrontées les personnes qui vivent à l’ombre de la langue légitime et qui ont à naviguer dans les divers espaces de la francophonie, tant nationale qu’internationale. L’ouvrage est publié aux éditions Classique Garnier.

Un léger goûter sera servi.
Bienvenue à tous et à toutes.
Pour plus de renseignements : Lise Landry au 858-4057.

________________________________________________________________________________

Atelier de création et soirée de poésie - Deux par deux rassemblés

Le mardi 22 mars 2016

Atelier de création : Centre étudiant, local B-149 de 18 h à 20 h

Soirée de poésie : Centre étudiant, Le Coude de 20 h à 22 h

Vous êtes cordialement invité(e)s à participer à un atelier de création et/ou à une soirée de poésie qui aura lieu ce mardi 22 mars, au Centre étudiant, à partir de 18 h. L’atelier de création, animé par Maurice Raymond, professeur au Département d’études françaises, aura lieu au local B 149 (juste en face du bar étudiant le Coude) et débutera à 18 h pour se poursuivre jusqu’à 19 h 45 environ. La soirée de poésie, pour sa part, débutera vers 20 h (au Coude). Le thème de la soirée de poésie (et de l’atelier) est « Deux par deux rassemblés ».

Déroulement de l’atelier : l’atelier se déroulera en deux étapes : dans une première étape, les participantes/participants travailleront deux par deux à un exercice de leur choix (deux exercices distincts seront proposés); dans une deuxième, chacune/chacun rédigera (à partir du travail effectué à l’étape précédente) un texte individuel (petit récit ou court poème). Un moment sera réservé, en fin d’atelier, pour la lecture à haute voix des textes obtenus. Cette lecture sera bien sûr facultative, chacune/chacun pouvant décider de ne pas procéder à la lecture de son texte.

________________________________________________________________________________

Journées des études supérieures et de la recherche

18e Conférence de la FESR - Pour une géocritique de Moncton

par Benoit Doyon-Gosselin
Le mardi 15 mars, 12 h, salle Neil-Michaud, pavillon des Beaux-arts (001B)

L'objectif de notre conférence est de montrer comment Moncton, est devenu un motif de la littérature acadienne. En se basant sur l'approche géocritique, nous allons mettre en  lumière les interactions entre l'espace humain qu'est Moncton et la littérature acadienne. Une des manières dont les littératures émergentes se construisent, c’est en se constituant autour d’une « capitale littéraire » qui devient le lieu où s’ancre cette création. Avec le poète Gérald Leblanc en tête, toute une génération d'écrivains en situation minoritaire a choisi de s'approprier cette ville et de lui proposer un nouveau visage en français. Dans un premier temps, nous expliquerons les bases de la géocritique qui repose sur la multifocalisation, la polysensorialité et la stratigraphie.
Ensuite, à l’aide de balises temporelles, nous verrons comment la dialectique espace-littérature-espace continue de nos jours de façonner Moncton. Enfin, grâce à un site web qui traite de Toronto, ville poétique, nous offrirons un aperçu du site web en train d’être créé par la DGT pour le Grand Moncton
Benoit Doyon-Gosselin est professeur agrégé et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en études acadiennes et milieux minoritaires à l’Université de Moncton. Il s’intéresse à la sociologie de la littérature et aux liens entre l’espace et la littérature. Il est membre du Collège de nouveaux chercheurs et créateurs en art et  en  science de la Société royale du Canada depuis 2015.

Programme :
Mot de bienvenue: Lise Dubois, vice-rectrice adjointe à la recherche et doyenne de la FESR
Présentation du conférencier: Lise Dubois, vice-rectrice adjointe à la recherche et doyenne de la FESR
Conférence de Benoit Doyon-Gosselin: « Pour une géocritique de Moncton »
Mot de la fin: Lisa Roy, doyenne, Faculté des arts et des sciences sociales

Un léger goûter sera servi.

________________________________________________________________________________

Lancement de livre

Mass Media and the Genocide of the Armenians. One Hundred Years of Uncertain Representation

par les professeures Joceline Chabot et Sylvia Kasparian,
en codirection avec Richard Godin (Université Laval) et Stefanie K appler (Durham University, UK)

L’événement aura lieu à la salle 116, bibliothèque Champlain
Le jeudi 18 février à compter de 16 h 30

________________________________________________________________________________

Conférence publique et lancement du livre de Daniel Dugas

Le Département d’études françaises vous invite à une conférence publique prononcée par Daniel H. Dugas, écrivain en résidence.

La poésie et la galère de notre temps

Le jeudi 3 décembre 2015 à 16 h, à la Librairie acadienne, pavillon Taillon

Le lancement de son nouveau livre suivra la conférence.

L’esprit du temps / The Spirit of the Time est un projet de transmutation du paysage publicitaire en paysage poétique. En utilisant les cartes des échantillons de couleurs disponibles dans le commerce – les nuanciers de Pantone, Martha Stewart, Behr, Sherwin-Williams –, le poète et essayiste crée, entre satire et ironie, une série de courts textes qui examinent l’écart entre l’encodage des messages publicitaires et leur décodage par le public. En effet, que peut-on dire d’une société qui baptise ses couleurs de noms aussi évocateurs que « Mur d’école », « Étincelle d’amour » ou « Croûte de biscuit Graham »?

Ce livre magnifique est à la fois un livre de photographie, un recueil de poésie et un essai lucide mais ludique sur notre société matérialiste. Il a été produit en numérique et imprimé en quantité limitée.

Artiste numérique, poète et musicien, Daniel H. Dugas a participé à de nombreuses expositions et a effectué plusieurs résidences au Canada et à l’étranger. Il a obtenu une maîtrise en Fine Arts / Time Arts au School of the Art Institute of Chicago. La production de sens et de langage, plus particulièrement dans le contexte des réseaux informatiques, est au cœur de ses préoccupations. Il a publié près d’une dizaine de recueils de poésie.

Bienvenue à toutes et à tous !
Une réception suivra le lancement

________________________________________________________________________________

Rencontre publique avec France Daigle, écrivaine

De Sans jamais parler du vent à Pour sûr. Regard rétrospectif et prospectif

La Chaire de recherche du Canada en études acadiennes et milieux minoritaires invite la communauté universitaire à une rencontre publique de France Daigle, écrivaine.

Sous la forme conviviale d’une rencontre avec le professeur Benoit Doyon-Gosselin, France Daigle traitera de questions touchant à son œuvre : réflexion sur l’espace, réflexion sur la langue, réflexion sur la structure formelle, réflexion sur la littérature acadienne. Le public sera également invité à poser des questions.

France Daigle est née à Moncton en 1953, où elle vit toujours. Auteure d’une dizaine de romans, elle a aussi coécrit plusieurs scénarios ainsi que quatre pièces de théâtre. Elle a remporté en 1991 le prix Pascal-Poirier d’excellence en littérature, décerné par le gouvernement du Nouveau-Brunswick. Elle a reçu le Prix du Lieutenant-gouverneur pour l’excellence dans les arts littéraires. Le Prix du Gouverneur général a été décerné à France Daigle pour son roman Pour sûr.

Le jeudi 3 décembre 2015 à 10 h au local 178, bibliothèque Champlain

Bienvenue à tous et à toutes !

Pour information : benoit.doyon-gosselin@umoncton.ca ou 858-4412

________________________________________________________________________________

Performances Citations gratuites de Daniel H. Dugas

  • Jeudi 26 novembre 2015 de 14 h à 15 h au pavillon des Arts
  • Jeudi 26 novembre 2015 de 14 h à 15 h au pavillon des Beaux-Arts
  • Vendredi 27 novembre 2015 de 14 h à 15 h à l’entrée de la bibliothèque Champlain
  • Vendredi 27 novembre 2015 de 15 h à 16 h au Centre étudiant

Daniel H. Dugas    

Flash-back : Alors que j’étais en résidence au Banff Center au début des années 1990, je me souviens d’avoir vu, dans un quartier Calgary, une enseigne qui disait FREE QUOTES. Après une année d’intensité créatrice, c’est la vie tout entière qui m’apparaissait comme un immense projet artistique. J’ai tout de suite pensé qu’il s’agissait de « citations gratuites ». Que les passants pouvaient, s’ils le voulaient, aller consulter le propriétaire de cet incroyable business pour se faire lire une citation d’un auteur ou d’un philosophe. En fait, l’enseigne appartenait à une compagnie d’assurance et les FREE QUOTES étaient en réalité des soumissions gratuites. 
Retour au présent : Dans le cadre de ma résidence d’écrivain à l’Université de Moncton, je me propose de réexaminer cette idée d’échange poétique. Je vais donc installer mon kiosque (une table et une enseigne avec les initiales ER – pas pour Emergency room ni pour Elizabeth Rex, mais plutôt pour Écrivain en Résidence) et inviter la population universitaire à venir me rencontrer et découvrir au hasard une phrase d’un de mes livres.
Le dialogue de ce petit jeu oulipien pourrait aller comme ça :
Moi :              (un peu comme un vendeur de hot-dogs dans un stade de baseball) Est-ce que vous voulez une phrase gratuite?
Étudiant :       (curieux) Oui.
Moi :              Choisissez un numéro de 1 à 8 (les 8 livres de poésie que j’ai publiés à ce jour)
Étudiant :       7 (l’étudiant a choisi « Au large des objets perdus », 2011)
Moi :              Choisissez maintenant une page de 1 à 86.
Étudiant :       37
Moi :              (je vais donc à la page 37, compte les strophes et demande à l’étudiant) Choisissez un numéro de 1 à 5
Étudiant :       3
Moi :              Voici votre phrase :
« la lumière entre dans la caverne de mes pensées les lanternes et les torches dans les tunnels du sens »
Je retranscris la strophe sur une carte de visite que je donne à l’étudiant en lui suggérant de bien garder le papier dans son portefeuille comme un gage de succès pour la période des examens. J’en profite aussi pour annoncer ma conférence et le lancement de mon livre qui aura lieu le 3 décembre 2015 à 16h à la Librairie Acadienne.

Artiste numérique, poète et musicien, Daniel H. Dugas a participé à de nombreuses expositions et a effectué plusieurs résidences au Canada et à l’étranger. Il a obtenu une maîtrise en Fine Arts/Time Arts au School of the Art Institute of Chicago. La production de sens et de langage, plus particulièrement dans le contexte des réseaux informatiques, est au cœur de ses préoccupations. Il a publié près d’une dizaine de recueils de poésie.

________________________________________________________________________________

Rencontre entre les étudiantes et étudiants et le corps professoral du Département d'études françaises

      

    

________________________________________________________________________________

Un ouvrage collectif sur le génocide des Arméniens vient de paraître!

La professeure Joceline Chabot, du Département d’histoire et de géographie; Sylvia Kasparian, professeure au Département d’études françaises de l’Université de Moncton, de même que Richard Godin, de l’Université Laval, et Stefanie Kappler, de la Durham University, viennent de publier un ouvrage collectif intitulé Mass Media and the Genocide of the Armenians. One Hundred years of Uncertain Representation aux editions Palgrave MacMillan.

Dans le cadre de la commémoration du centenaire du génocide des Arméniens (1915-2015), cet ouvrage jette un regard sur la place et le rôle des médias, plus particulièrement la presse, dans la connaissance et la reconnaissance du génocide des Arméniens de l’Empire Ottoman durant la Première Guerre mondiale. L’approche privilégiée est à la fois multidisciplinaire, comparative et internationale, avec des contributions portant sur les médias allemands, polonais, russes, canadiens, turcs, américains, italiens et français.

Source: Hebdo-Campus du 19 novembre 2015

________________________________________________________________________________

Soutenance de thèse 

Matthew Cormier, a soutenu la première thèse du programme de Maîtrise en littérature canadienne comparée, qui est offert conjointement par le Département d’anglais et le Département d’études françaises.

Sa thèse, intitulée « The postmodern Canadian epic : Works by Timothy Findley and France Daigle » a été soutenue le 13 novembre 2015. Le jury était composé de Paul Curtis de l'Université de Moncton, président ; Andrea Cabajsky de l'Université de Moncton, directrice ; Thomas Hodd de l'Université de Moncton, examinateur interne; Benoit Doyon-Gosselin de l'Université de Moncton, examinateur interne et Anthony Tremblay de l'Université Saint-Thomas à Fredericton, examinateur externe

________________________________________________________________________________

Le professeur Benoit Doyon-Gosselin devient membre du Collège de la Société royale du Canada

Benoit Doyon-Gosselin, professeur au Département d’études françaises et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en études acadiennes et milieux minoritaires à l’Université de Moncton, a joint les rangs du Collège de nouveaux chercheurs et créateurs en art et en science établi par la Société royale du Canada (SRC).

La SRC a nommé récemment les 48 nouveaux membres du Collège de nouveaux chercheurs et créateurs en art et en science. Les individus nommés au Collège représentent la nouvelle génération de l’excellence intellectuelle, scientifique et artistique au Canada.

Ensemble, les membres du Collège aborderont des problématiques d’une importance majeure pour les nouveaux intellectuels, artistes et scientifiques afin de faire progresser le savoir et d'enrichir la société, en mettant à profit les approches interdisciplinaires promues par la création du Collège.

Benoit Doyon-Gosselin possède la Baccalauréat ès arts en études françaises avec spécialisation du Collège militaire royal du Canada; la Maîtrise ès arts en études canadiennes de l’Université Saint-Boniface; et le Doctorat en études littéraires de l’Université de Moncton. Soutenue en 2008, la thèse de M. Doyon-Gosselin, dirigée par le professeur Jean Morency, avait pour titre « Pour une herméneutique de l’espace : l’œuvre romanesque de J.R. Léveillé et France Daigle ».

Subventionné par de nombreux organismes, il publie ses travaux dans des revues scientifiques et des collectifs partout au Canada. Spécialiste de la littérature acadienne, ce jeune chercheur exceptionnel travaille sur des questions de sociologie de la littérature en milieu minoritaire et sur les liens entre l’espace et la littérature.

Dans le cadre des travaux de la Chaire, Benoit Doyon-Gosselin tente d’utiliser l’histoire et la sociologie pour mieux faire connaître la littérature acadienne. Il examine les archives d’écrivains et de maisons d’édition pour explorer l’histoire littéraire de l’Acadie et il étudie également les liens entre le Canada et les minorités francophones en Acadie et dans le reste du pays.

Par ses travaux de recherche, M. Doyon-Gosselin vise à remettre en contexte l’évolution de l’institution littéraire acadienne et à analyser le développement de la culture en Acadie. Il compte également tenir compte de la culture spécifique de l’Acadie en la plaçant dans le plus vaste contexte de sociétés ayant vécu des expériences semblables.

Les recherches de Benoit Doyon-Gosselin fourniront une mise à jour essentielle sur l’importance de la littérature acadienne dans la culture canadienne.

La présentation de la nouvelle cohorte du Collège de nouveaux chercheurs et créateurs en art et en science aura lieu le vendredi 27 novembre à Victoria.

________________________________________________________________________________

Lancement du prochain numéro de la Revue de l’Université de Moncton

Le CRLA vous invite cordialement au lancement du numéro de la Revue de l'Université de Moncton consacré aux idéologies linguistiques dans la francophonie canadienne le jeudi 8 octobre à 16 h

Le Centre de recherche en linguistique appliquée vous invite cordialement le jeudi 8 octobre au lancement du numéro de la Revue de Moncton intitulé « Usages, discours et idéologies linguistiques dans la francophonie canadienne : perspectives sociolinguistiques ». Le numéro, dirigé par Catherine Léger, de l’Université de Victoria, Matthieu LeBlanc, Laurence Arrighi et Isabelle Violette de l’Université de Moncton, offre un regard sociolinguistique sur plusieurs communautés francophones du Canada.
Dans la francophonie canadienne, la langue fait l’objet d’une attention particulière et se trouve fréquemment débattue sur la place publique. La langue française est investie d’une forte valeur identitaire à laquelle se voient liées la vitalité et la pérennité de la francophonie canadienne. Si un tel constat semble aux premiers abords faire consensus, des tensions sociales surgissent toutefois quant à la façon de se vivre et de se dire francophone : quelles formes d’usages du français cela suppose-t-il? Quels choix de langues en milieu bilingue ou en milieu plurilingue cette situation impose-t-elle? Quelles mesures officielles sont à adopter pour protéger la langue minoritaire dans l’espace public? Les travaux réunis dans cette publication ont des sujets et des approches variés, mais sont traversés par une certaine affinité sociolinguistique. Les auteurs s’interrogent notamment sur les transformations du rapport entre langue et identité et les discours que les locuteurs tiennent à l’égard des autres francophones, et ils se penchent sur les idéologies qui circulent au sujet du répertoire et des pratiques linguistiques du locuteur minoritaire.

Le numéro est disponible sur la plateforme Érudit à l’adresse suivante :

https://www.erudit.org/revue/rum/2013/v44/n2/index.html

On peut également se le procurer en version imprimée à la Librairie acadienne ou en communiquant avec le Centre de recherche en linguistique appliquée (CRLA) de l’Université de Moncton au 858-4057 (ou crla@umoncton.ca).

Le lancement aura lieu le jeudi 8 octobre 2015 à 16 h au Centre de recherche en linguistique appliquée (édifice des Arts, pièce 219).

Renseignements : Matthieu LeBlanc (858-4578 ou matthieu.leblanc@umoncton.ca).

________________________________________________________________________________

La professeure Annette Boudreau reçoit l'insigne de l'Ordre des Francophones d'Amérique

Le Département d'études françaises offre ses félicitations à la professeure Annette Boudreau qui a reçu le 23 septembre l'insigne de l'Ordre des Francophones d'Amérique!

Le Conseil supérieur de la langue française a remis, le 23 septembre, les insignes de l’Ordre des francophones d’Amérique à Annette Boudreau, professeure et directrice du Centre de recherche en linguistique appliquée (CRLA) de l’Université de Moncton, lors d’une cérémonie officielle tenue au Parlement de Québec.

Mme Boudreau est au nombre de sept personnalités éminentes de la francophonie s’étant consacrées au maintien et à l’épanouissement de la langue française en Amérique qui se sont vu décerner les insignes de l’Ordre des francophones d’Amérique. Les autres sont Pierre Fortier et Gaston Bellemare, pour le Québec; Gilles LeVasseur, pour l’Ontario; Roger J. F. Lepage, pour l’Ouest canadien; Armand Bernard Chartier, pour les Amériques; et Xavier North, pour les autres continents.

Annette Boudreau est professeure titulaire en sociolinguistique à l’Université de Moncton et directrice du Centre de recherche en linguistique appliquée.

Dans ses activités d’enseignement, elle s’est rendue compte que les étudiantes et les étudiants provenant de milieux minoritaires francophones prenaient beaucoup moins la parole que ceux des milieux majoritaires. Elle s’intéresse alors aux liens entre représentations, sécurité/insécurité linguistique et pratiques linguistiques en Acadie. Afin de comprendre les origines des idéologies dominantes sur la langue en Acadie et leur rôle dans la construction des inégalités sociales, elle analyse les discours de presse, d’acteurs sociaux, de citoyens, d’autorités et d’institutions.

Les recherches de Mme Boudreau l’ont aidée à comprendre pourquoi les francophones vivant en situation minoritaire ont entretenu des représentations négatives à l’égard de leur langue, représentations qui jouent un rôle fondamental dans la structuration sociale d’une collectivité. Cette insécurité linguistique des francophones de certains milieux a amené Mme Boudreau à s’investir aussi dans quelques associations communautaires. Par exemple, elle a mis en place, en collaboration avec la Société des Acadiennes et des Acadiens du Nouveau-Brunswick, le Conseil pour l’aménagement du français au Nouveau-Brunswick. Elle a également présidé le comité sur l’affichage commercial, qui a joué un rôle non négligeable dans la mise en place d’une politique de l’affichage à Dieppe. Son récent ouvrage intitulé À l’ombre de la langue légitime. L’Acadie dans la francophonie, qui paraîtra sous peu, témoigne de son engagement dans la francophonie nord-américaine.

Source : Hebdo Campus du 1er octobre 2015

________________________________________________________________________________

Jeudis de la Librairie

Place à la littérature acadienne lors du premier Jeudi de la Librairie de la saison 2015-2016, avec Daniel Dugas, artiste multidisciplinaire et poète en résidence cet automne à la Faculté des arts et des sciences sociales.

Le premier Jeudi de la Librairie de cette cinquième saison fera place à la littérature acadienne, le 5 novembre à 16 h 30.

Daniel Dugas est l’auteur d’une dizaine de recueils de poésie dont Des ravins au bout des lèvres (Éditions Prise de parole, 2014), The Moss Theory (Basil Bruegel Éditions, 2012) et de Au large des objets perdus (Éditions Prise de parole, 2011).

Sa poésie est ainsi décrite : « Ses poèmes sont dénonciateurs et laissent peu de place à l'espoir. Sa poésie tend à être ancrée dans la quotidienneté et à laisser de côté les artifices. Il passe facilement des faits au surréalisme. Ses poèmes sont parfois philosophiques et s'apparentent alors à la maxime. »

Les Jeudis de la Librairie est une activité organisée par le Groupe de recherche interdisciplinaire sur les cultures en contact (GRICC) de la Faculté des arts et des sciences sociales de l’Université de Moncton et par la Librairie acadienne. Ils se déroulent à la Librairie acadienne au pavillon Léopold-Taillon de l’Université de Moncton de 16 h 30 à 18 heures.

Pour les autres Jeudis de la Librairie, qui auront lieu à la session d’hiver, les membres du Comité ont choisi de privilégier des thèmes d’actualité dont la place de l’islam dans les sociétés occidentales et la question des réfugiés.

Le Comité des Jeudis de la Librairie est composé de Mourad Ali-Khodja, professeur au Département de sociologie, Nicolas Nicaise, chargé de cours et doctorant au Département d’études françaises, Marilou Potvin-Lajoie, chargée de cours et doctorante au Département d’études françaises, et Marie-Noëlle Ryan, professeure au Département de philosophie.

Renseignements : Mireille Thériault à la Librairie acadienne de l’Université de Moncton au 858-4140.
Adresse Web de la nouvelle.

________________________________________________________________________________

Festival Arménien de Moncton

Représentations du génocide des Arméniens et des crimes de masse
1-4 octobre 2015

Un colloque international et interdisciplinaire intitulé Représentations du génocide des Arméniens et des crimes de masse est organisé à l’Université de Moncton dans le cadre du centenaire de la commémoration du génocide des Arméniens par les professeurs Joceline Chabot (Département d’histoire), Jean–François Thibault (Département de science politique) Sylvia Kasparian (Département d’études françaises) et Marie-Michèle Doucet (doctorante en histoire à l’Université de Montréal).

Il se déroulera du 1er au 3 octobre à la Faculté des Arts de l’Université de Moncton. Pour plus de détails cf. le programme complet sur le site web.
Il est jumelé à la 6e édition du festival arménien organisé par Sylvia Kasparian du Département d’études françaises. Plusieurs activités seront communes aux deux événements, notamment sept expositions, dont quatre sur le campus de l’université, ainsi qu’un festival de films en collaboration avec les loisirs socioculturels de l’Université de Moncton.

Pour plus de détails sur la programmation du festival, consultez le site web au www.festivalarmenien.com