Institut d’études acadiennes

Université de Moncton

Institut d’études acadiennes

Université de Moncton

Institut d’études acadiennes

Université de Moncton

Institut d’études acadiennes

Université de Moncton

Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin

Équipe

Équipe

 

 Gregory Kennedy (directeur scientifique)

 gregory.kennedy@umoncton.ca

 Curriculum vitae

 Bio

Gregory Kennedy est directeur scientifique de l’IEA depuis le 1er mai 2015 et également professeur agrégé au Département d’histoire et de géographie à l’Université de Moncton. En 1999, il obtient son baccalauréat en histoire et en littérature de l’University of Winnipeg, d’où il est originaire. Après sa maîtrise en histoire à l’University of Western Ontario sous la direction d’Ian K. Steele, il poursuit ses études doctorales à York University de 2003 à 2008 sous la direction de T. J. A. LeGoff. Pendant son parcours universitaire, Gregory Kennedy a été récipiendaire de plusieurs bourses et prix y compris la bourse doctorale du Conseil de recherche en sciences humaines (CRSH), deux Ontario Graduate Scholarships ainsi que la President’s Graduate Scholarship de l’University of Western Ontario. D’ailleurs, il a publié trois articles pendant ses études aux cycles supérieurs portant sur divers sujets. Pendant l’année académique 2008-2009, Gregory Kennedy était stagiaire postdoctoral en histoire rattaché au Projet des recensements canadiens de l’University of Guelph.
 

Depuis son arrivée à l’Université de Moncton, en 2009, Gregory Kennedy se démarque en études acadiennes, surtout dans le domaine de l’histoire coloniale. Ses travaux sont publiés dans plusieurs revues savantes dont la Revue d’histoire de l’Amérique française, Histoire sociale – Social History, Acadiensis et Canadian Historical Review. Son premier ouvrage, Something of a Peasant Paradise? Comparing Rural Societies in Acadie and the Loudunais, 1604-1755, (Montreal-Kingston, McGill-Queens’ University Press, 2014) a reçu le prix CLIO de la Société historique du Canada pour le meilleur ouvrage scientifique portant sur l’histoire de la région Atlantique en 2015. Cet ouvrage a également suscité l’intérêt du grand public; en effet, le livre figurait parmi les trois finalistes de la liste courte du Democracy 250 Atlantic Book Award for Historical Writing. Une version traduite en français de cet ouvrage est en cours chez Septentrion.

Gregory Kennedy continue ses travaux en histoire acadienne et transnationale. Présentement, il travaille à la rédaction d’une monographie consacrée aux soldats acadiens de la Première Guerre mondiale ainsi que sur deux textes portant sur les milices en Acadie, en Normandie et dans le monde atlantique français pendant le XVIIIe siècle. Il a obtenu de nombreuses subventions du Conseil de recherche en sciences humaines (CRSH). Par exemple, il est chercheur principal du projet Service militaire, citoyenneté et culture politique au Canada atlantique, un projet de développement de partenariat de l’IEA et du Milton Gregg Centre for the Study of War and Society à l’University of New Brunswick. Il est également co-directeur du projet pluridisciplinaire Repenser l’Acadie dans le monde : études comparées, études transnationales avec Clint Bruce, titulaire de la Chaire de recherche du Canada de niveau 2 en études acadiennes et transnationales à l’Université de Sainte-Anne. De plus, il est co-chercheur du grand projet de partenariat Trois siècles de migrations francophones en Amérique du Nord, 1640-1940 dirigé par Yves Frenette, titulaire de la Chaire de recherche du Canada de niveau 1 sur les migrations, les transferts et les communautés francophones à l’Université Saint-Boniface. Dernièrement, Kennedy contribue également à différents projets de recherche et de mobilisation de connaissances avec divers partenaires communautaires y compris le Musée acadien de l’Université de Moncton, la Fédération des jeunes francophones du Nouveau-Brunswick, et la Commission des services régionaux de Kent. Le court CV ci-joint donne plus d’informations sur ses travaux récents et les projets en cours. Pour donner une idée de l’importance de ses contributions à la recherche scientifique et à l’IEA, Kennedy a obtenu environ 280,000$ en subventions depuis 2019. La majorité de ces fonds était destiné à l’embauche de jeunes chercheuses et chercheurs y compris des stagiaires postdoctoraux et de nombreuses auxiliaires de recherche à l’IEA.

Le directeur scientifique contribue au rayonnement de l’Institut d’études acadiennes sur plusieurs plans. Il a été souvent conférenceier invité, par exemple lors de la Journée du Savoir de l’ACFAS-Manitoba à l’Université Saint-Boniface en 2019. Il a également donné la conférence biannuelle du Centre for French History and Culture de l’University of St Andrews (Écosse) en 2017. Kennedy est chercheur associé de l’Institut L.-R. Wilson en histoire canadienne de l’Université McMaster à Hamilton depuis 2016 et membre du conseil d’administration de l’Institut de recherche Gorsebrook de Saint Mary’s University à Halifax depuis 2020. Il est également membre du conseil d’administration de la revue scientifique Acadiensis depuis 2016. Il a présidé le jury du prix de la Société historique du Canada pour le meilleur ouvrage publié en histoire canadienne en 2018. Souvent sollicité en tant qu’évaluateur ou membre de jury par divers organismes subventionnaires, Kennedy a contribué notamment au programme Connexion du CRSH (2018-2019), le programme Prix d’aide à l’édition savante de la Fédération des sciences humaines (depuis 2017) et le concours de bourses des cycles supérieures de la FQRSC (2019-2020).

En plus de son travail académique, Gregory Kennedy est membre de la Réserve de l’Armée canadienne depuis 1997. Promu au grade de lieutenant-colonel en 2014, il était le commandant du régiment North Shore (New Brunswick) de 2014 jusqu’en 2017 et du 37e Bataillon des services de 2019 jusqu’à 2020. Il est présentement commandant adjoint du 37e Groupe-brigade du Canada, qui regroupe dix bataillons à travers le Nouveau-Brunswick et la Terre-Neuve et Labrador.

 

 

  Maurice Basque (conseiller scientifique)

  maurice.basque@umoncton.ca

  Curriculum vitae

 Bio Maurice Basque est conseiller scientifique à l’Institut d’études acadiennes de l’Université de Moncton dont il a été le directeur de 2007 à 2010. Historien, il est   spécialiste de l’Acadie coloniale et de l’histoire de la culture politique acadienne. Il a publié  de nombreux articles et livres et en  1995, il a reçu le prix France-Acadie pour son livre De Marc Lescarbot à l’AEEFNB, Histoire de la profession enseignante acadienne au Nouveau-Brunswick, publié aux Éditions Marévie d’Edmundston.
Il siège à de nombreux comités scientifiques nationaux et a participé comme recherchiste à la réalisation de nombreux documentaires historiques, dont Évangeline en Quête (ONF, 1994) de la cinéaste Ginette Pellerin et Épopée (ONF, 1995) du cinéaste Herménégilde Chiasson qui a remporté le prix « TV5 » pour le meilleur documentaire présenté au 11e festival international du film francophone de Namur en Belgique en 1996.
Maurice Basque  a également  été chroniqueur à la radio de la Société Radio-Canada de 1984 à 2010. En 2002, la France l’a fait Chevalier des Palmes académiques et en 2003, Chevalier des Arts et des Lettres. Maurice Basque a été  président du  Conseil consultatif de l’Ordre du Nouveau-Brunswick. De 2005 à 2007, il a été président de l’Association d’études canadiennes.

                                                     

Corina Crainic (chercheuse en études acadiennes)
corina.crainic@umoncton.ca

Curriculum vitae

Bio Corina Crainic est la récipiendaire de la première bourse postdoctorale de l'Institut d'études acadiennes. Son projet de recherche, Représentation de l'espace dans les oeuvres littéraires d'Édouard Glissant et d'Antonine Maillet. Expériences francophones coloniales et postcoloniales a été l'occasion de participer à des colloques, à un entretien littéraire dans le cadre du Festival Frye et rédiger et publier des articles scientifiques.  Elle a par ailleurs enseigné le cours « Introduction à la littératures des Caraïbes » au Département d'études françaises de l'Université de Moncton à la session d'hiver 2016.

Après avoir obtenu un baccalauréat en littératures française et québécoise de l’Université Laval et une maîtrise en études françaises de l’Université McGill, Corina Crainic a complété un doctorat en codirection à l’Université de Moncton (Jean Morency) et à l’Université d’Anvers (Kathleen Gyssels).

Sa thèse, intitulée Le marron dans les œuvres de Simone Schwarz-Bart, d’Édouard Glissant et de Patrick Chamoiseau. Figurations américaines postcoloniales dans la littérature antillaise contemporaine, porte sur la figure du marron dans les romans d’Édouard Glissant, de Simone Schwarz-Bart et de Patrick Chamoiseau, personnage par lequel s’expriment à la fois les préoccupations postcoloniales d’une décolonisation de l’imaginaire et les élans propres à la sensibilité américaine, correspondant en ce contexte à une re(connaissance) de l’univers réel des Antilles et un dépassement de l’ancrage en une Europe et une Afrique longtemps idéalisées.

Récipiendaire de la bourse doctorale du CRSH et de plusieurs bourses d’excellence de l’Université de Moncton, elle a publié plusieurs articles et présenté les résultats de ses recherches dans le cadre de nombreux colloques scientifiques.    

                                                                                                                     

    Julien Desrochers (chercheur postdoctoral à l'IEA)

   julien.desrochers@umoncton.ca

   Curriculum vitae

    Bio Julien Desrochers est chercheur postdoctoral à l’Institut d’études acadiennes. Ses recherches actuelles portent sur les représentations littéraires de l’expropriation territoriale en Acadie et au   Québec. Titulaire    d’un  baccalauréat et d’une maîtrise de l’Université Laval, il a effectué ses études doctorales à l’Université de Moncton de 2013 à 2018, où il a soutenu une thèse intitulée « Brandir le   poing : Pouvoir et sujet romanesque dans les fictions de Louis Hamelin ». Détenteur de plusieurs bourses importantes au cours des dernières années – dont la bourse Joseph-Armand-Bombardier du   CRSH pour le doctorat– il est aussi récipiendaire du Prix Vo-Van de la meilleure thèse (2020) et du Prix François-Paré de la meilleure communication décernée par l’APLAQA (2019). Ses travaux portant  sur les questions d’espace, de pouvoir, de mobilité, d’identité et d’épiphanies littéraires ont été publiés dans plusieurs revues scientifiques (Voix et images, Études littéraires, @nalyses, Études françaises) et dans divers collectifs. Avec Benoit Doyon-Gosselin, il a codirigé l’ouvrage collectif L’espace dans tous ses états, qui sera publié au printemps 2021 chez Perce-Neige (Moncton). Une monographie sur l’œuvre romanesque de l’écrivain québécois Louis Hamelin est à paraître aux éditions Nota bene en 2022.

 

 

   

 

Brigitte Duguay, la secrétaire administrative de l’IEA depuis septembre 2018. Avant mon arrivée ici, j’ai travaillé pendant 20 ans comme adjointe administrative médicale avec les corporations hospitalières Horizon et Vitalité. Je suis maintenant choyée de pouvoir travailler avec une belle équipe diversifiée qui sont dévoués à l’histoire acadienne.

       Brigitte.duguay@umoncton.ca