Institut d’études acadiennes

Université de Moncton

Institut d’études acadiennes

Université de Moncton

Institut d’études acadiennes

Université de Moncton

Institut d’études acadiennes

Université de Moncton

Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin

Nouvelles

Nouvelles

Voici le tout dernier billet de blogue du projet de partenariat Service militaire, citoyenneté et culture politique au Canada atlantique. Bravo à Lauraly Deschambault pour son excellent travail avec Gregory Kennedy. Merci également à Acadiensis et Borealia!

Les officiers militaires français et les miliciens de la Nouvelle-France, 1755-1760 | Acadiensis (wordpress.com)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'équipe de l'IEA est fière de vous présenter le Bulletin Printemps 2021!

Je vous souhaite une bonne lecture! lien

 

 

Nous voulons féliciter notre employée Samuelle Saindon pour l'obtention de la bourse d'études supérieures du Nouveau-Brunswick. En s'inscrivant au concours de bourses d’études supérieures du Canada à la maîtrise (BESC-M) des grands conseils canadiens, Samuelle a mérité le statut de candidat subsitut ainsi qu'une bourse d'une valeur de 10 000 $ et d’une durée de 12 mois, financée conjointement par le Gouvernement du Nouveau-Brunswick et l’Université de Moncton pour un/une étudiant(e) de fort calibre inscrit à un programme d'étude canadien au niveau de la maîtrise.

La thèse de recherche à Samuelle s'intitule: Analyse des correspondances de Joseph Ulric LeBlanc, soldat acadien à la Première Guerre mondiale.

 

 

 

 

L'IEA est fier de présenter le numéro thématique "Regards croisés sur l'évolution et le rayonnement de la Fédération des jeunes francophones du Nouveau-Brunswick (FJFNB) lors de la commémoration de son 50e anniversaire, 2021" dans la Revue des études sur le Nouveau-Brunswick. Une belle collaboration avec la FJFNB et plusieurs chercheures et chercheurs.

À lire : https://journals.lib.unb.ca/index.php/JNBS

******************************************************************************

Bravo à Baptiste Drouet-lacombe pour son excellent mémoire, un ancien membre de notre équipe!

Voici le lien! https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03144260

 « Le grand dérangement ». L'histoire des communautés acadiennes déportées à Cherbourg

**********************************************************************************************

 

Un ancien collègue d 'IEA Mathieu Wade vient de publier un texte intitulé

« Regards et réformes de l'ancrage territorial de l'Acadie dans le monde » 

sur le blogue de notre projet pluridisciplinaire Repenser l'Acadie dans le monde.

 BLOG | Repenser l'Acadie (repenserlacadie.com)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’IEA de L'Université de Moncton lance deux concours visant à combler les postes suivant : Chercheuse/chercheur et Agente ou agent de développement. La date limite pour postuler est le 9 avril.  Pour avoir une description complète du poste et pour poser sa candidature, toute personne intéressée doit consulter le portail : Chercher un emploi - Jeunesse Canada au travail - Canada.ca

 

 

Corina Crainic, Ph.D., chercheuse à l'IEA en littérature, vient de publier un texte intitulé « Visages de l'étranger chez Le Clézio, Bugul, Schwarz-Bart et Maillet » sur le blogue de notre projet pluridisciplinaire Repenser l'Acadie dans le monde. Crainic compare différentes représentations de l'Altérité à travers quatre œuvres littéraires y compris Madame Perfecta d'Antonine Maillet. Crainic explique que « il est possible de comprendre que l’Altérité, étroitement associée à la faiblesse et à l’indésirable, suscite peur et violence mais rend également compte de l’élan des personnages vers ceux qu’ils aiment malgré tout ou désirent du moins connaitre, et comprendre, un peu mieux. » À lire! 

https://www.repenserlacadie.com/blog

 

 

 

 

 

 

 

L'IEA vous invite à notre prochain ''Vendredis midis de l'IEA'' le 19 mars 2021 sur TEAMS

« L'Acadie du Nouveau-Brunswick et « ces » immigrants francophones : entre incomplétude institutionnelle et acceuil symbolique » 

Pour s'insccrire, veuillez envoyer une confirmation à iea@umoncton.ca

 

Julien Desrochers, Stagiaire postdoctoral de l'IEA a été interviewé par  L'Acadie Nouvelle hier en lien avec le décès de Jackie Vautour.

   Voici l'article  https://www.acadienouvelle.com/actualites/2021/02/08/lacadie-noubliera-p...

 

L'IEA vous invite à notre prochain ''Vendredis midis de l'IEA'' le 19 février 2021 sur TEAMS

Pour s'insccrire, veuillez envoyer une confirmation à iea@umoncton.ca

 

 

 

Pour votre information : 

Veuillez trouver ci-dessous cet appel à contribution pour un numéro spécial de la revue Études francophones sur la Louisiane contemporaine que j’ai le plaisir de co-diriger avec Sara Le Menestrel de l’EHESS à Paris.
https://www.fabula.org/actualites/franco-louisianais-identifications-plu...

Please find below (and attached in English and French in PDF format) a call for papers for a special issue of Études francophones on contemporary Louisiana that I have the pleasure of co-editing with Sara Le Menestrel from the EHESS in Paris. https://www.fabula.org/actualites/franco-louisianais-identifications-plu...

 

 

La liste de Winslow expliquée : éclairage sur la déportation des Acadiens de Grand-Pré

lien https://www.francopresse.ca/actualites/francophonie/la-liste-de-winslow-...

 

 

Nous souhaitons la bienvenue à Julien Desrochers, chercheur postdoctoral parmi l'équipe de l'IEA!

Ses recherches actuelles portent sur les représentations littéraires de l’expropriation territoriale en Acadie et au Québec. Titulaire d’un baccalauréat et d’une maîtrise de l’Université Laval, il a effectué ses études doctorales à l’Université de Moncton de 2013 à 2018, où il a soutenu une thèse intitulée « Brandir le poing : Pouvoir et sujet romanesque dans les fictions de Louis Hamelin ». Détenteur de plusieurs bourses importantes au cours des dernières années – dont la bourse Joseph-Armand-Bombardier du CRSH pour le doctorat– il est aussi récipiendaire du Prix Vo-Van de la meilleure thèse (2020) et du Prix François-Paré de la meilleure communication décernée par l’APLAQA (2019). Ses travaux portant sur les questions d’espace, de pouvoir, de mobilité, d’identité et d’épiphanies littéraires ont été publiés dans plusieurs revues scientifiques (Voix et images, Études littéraires, @nalyses, Études françaises) et dans divers collectifs. Avec Benoit Doyon-Gosselin, il a codirigé l’ouvrage collectif L’espace dans tous ses états, qui sera publié au printemps 2021 chez Perce-Neige (Moncton). Une monographie sur l’œuvre romanesque de l’écrivain québécois Louis Hamelin est à paraître aux éditions Nota bene en 2022.

 

 

 

Corina Crainic a publié l’article intitulé « Territoires perdus, terres d’élection : Omeros de Derek Walcott, Les Indes d’Édouard Glissant, Pélagie-la-Charrette d’Antonine Maillet », Terrains et territoires, Clint Bruce (dir.), Port-Acadie, no 32, printemps 2018, p. 37-57.

Les œuvres littéraires dont il est question dans cet article sont infléchies, chacune à sa façon, par des formes épiques qui permettent de mettre en scène des peuples ayant en commun un trait particulier, c’est-à-dire la volonté de se reconstituer, se recréer de manières relativement inédites, après des expériences de la perte des territoires ancestraux, des liens familiaux ou des langues originelles. Ici et là, la tentative d’une reprise des terres perdues ou celle d’y vivre librement équivaut davantage à une reprise de possession de soi. L’élucidation de la violence fondatrice permettrait à terme d’établir une relation évidente aux lieux de vie, maternels ou d’élection. Ce qui pose problème est la définition de tout territoire et de toute altérité qui peut être élaborée en s’inspirant de ce que nous pourrions appeler une pensée de la conquête. Dire ce qu’ont pu être véritablement « Les Indes », le « Nouveau Monde » de l’Acadie, la Martinique et Sainte-Lucie pour certains de ceux qui ont subi les effets des projets coloniaux desquels elles sont issues, permettrait de ne plus correspondre à l’être humain anéanti et aux terres appréhendées comme celles d’une féminité à la fois profitable et brisée. En ce sens, il est possible de penser que la voix épique tend ici à fonder malgré le sentiment de la perte et de l’intermittence mais aussi, paradoxalement, grâce à lui, augmenté ou enrichi qu’il est de la circonspection qui éviterait d’autres « Indes », d’autres conquêtes et d’autres dépossessions. La part glorieuse et héroïque ne serait plus celle des conquérants, Français et Anglais chez Walcott et Glissant, Anglais chez Maillet, mais plutôt celle d’êtres humains, déportés, esclaves et leurs descendants, qui auraient pu reformuler leur relation particulière à des terres qui ne constituent plus une donnée évidente.

https://www.erudit.org/fr/revues/pa/2017-n32-pa05403/

Cet article fait suite à l’article publié à l’automne 2019 : Corina Crainic, « Du Mentô, de l’écrivain et du conteur. Mots et magie aux Antilles et en Acadie », Patrimoines documentaires communs et analyse des cultures en mouvement, Marlène Belly et André Magord (dirs.), Port Acadie, no 31, printemps 2017, p. 81-101.

Cette contribution examine la manière dont la violence symbolique se manifeste dans les univers littéraires de l’Acadie et des Antilles françaises. Elle rend compte de l’importance du conte et de la magie des mots en ces univers d’exil où la peur et la perte sont accompagnées de la rencontre et de la bienveillance. En des univers où tant de choses déçoivent, découragent, horrifient même, où l’on pourrait croire justement à une « abdication générale de l’esprit », pour parler avec Breton, la parole du poète, est, comme celle du Mentô, le sorcier-guérisseur des corps et surtout des esprits, porteuse d’espoir, de toute la force nécessaire pour imaginer que l’état des choses peut être modifié. Car, le poète, à l’instar du Mentô et de la figure du Conteur, des Habitations esclavagistes et aussi des traversées des États-Unis vers l’Acadie, est conçu comme un être ayant le pouvoir d’infléchir la volonté humaine, de traduire en quelque sorte ce qui demeure caché, incompréhensible, et qui empêche d’agir adéquatement, de manière à contrer toutes les forces qui emprisonnent les êtres humains en des carcans trop étroits, inhumains, injustes. Qu’il s’agisse de l’écrivain, du poète, du conteur mais aussi du Mentô et de l’instigatrice du voyage du retour qu’est Pélagie, la magie déployée relève d’un imaginaire qui porte, qui accompagne, ravit, élève. « La Parole » et l’écrit sont investis de mots qui peuvent absoudre et transmuter. Esclave sans nom, princesse iroquoise, conteur, sorcier et écrivain sont alors autant de figures de l’altérité en ces univers où l’arrachement premier, la violence et le déni ne semblent pas avoir raison de l’envie de créer des espaces à soi tout comme des liens nouveaux à l’autre.

https://www.erudit.org/en/journals/pa/2017-n31-pa04751/1062006ar.pdf

 

 

Deux textes en histoire atlantique pour le professeur Gregory Kennedy

Gregory Kennedy, professeur agrégé en histoire et directeur scientifique de l’Institut d’études acadiennes,

a publié deux textes consacrés à l’histoire atlantique française.

Le premier, en collaboration avec son assistant de recherche Vincent Auffrey, maintenant doctorant en histoire à l’University of Toronto, est intitulé « A French Huguenot’s Career as a British Colonial Administrator in Acadie/Nova Scotia/Mi’gma’ki, 1710-1750 ». Le texte figure dans un nouvel ouvrage collectif dirigé par Robert Englebert et Andrew N. Wegmann, French Connections : Cultural Mobility in North America and the Atlantic World, 1600-1875, publié par Louisiana State University Press (https://lsupress.org/books/detail/french-connections/). Kennedy et Auffrey examinent la carrière de Jean-Paul Mascarene en tant qu’exil protestant, officier militaire britannique, et enfin lieutenant-gouverneur de la Nouvelle-Écosse pendant la Guerre de la Succession d’Autriche. Mascarene a mené un fort effort avec la population autochtone et les communautés acadiennes pour maintenir la paix, mais sa vision pour la colonie n’était pas acceptée par ses collègues de la Nouvelle-Angleterre, surtout en contexte de guerre. En fin de compte, sa politique d’accommodement était remise en cause, une étape cruciale vers le Grand Dérangement, quelques ans plus tard.

Deuxièmement, Kennedy a rédigé un article historiographique traitant de l’évolution de l’histoire militaire de la Nouvelle-France, en particulier de la guerre de Sept Ans, dans la perspective transatlantique. Il s’agit d’un texte dans le cadre d’un numéro spécial de la Canadian Historical Review portant sur la Nouvelle-France et le monde atlantique. En rapprochant les travaux magistraux de Louise Dechêne consacrés à la guerre et à la société en Nouvelle-France et de nouvelles contributions d’historiennes et d’historiens américains travaillant dans ce domaine, Kennedy démontre que le tournant atlantique a ouvert de nouvelles pistes de réflexion en matière d’agentivité et de service militaire. Il situe ces éléments nouveaux dans le cadre de débats de plus grande ampleur sur la nature de la société de la Nouvelle-France en faisant, entre autres, référence aux visions militaristes particulières émanant de Versailles et aux réalités locales en Acadie. Les événements de la Nouvelle-France – notamment la mobilisation à grande échelle de la milice des habitants – ont finalement influencé les penseurs des Lumières au sujet de la réforme militaire et du patriotisme en France. Ils ont également façonné l’administration de la nouvelle Amérique du Nord britannique. Disponible en avance ici : https://doi.org/10.3138/chr-2020-0027.

 

L’équipe de l’IEA grandit. Un nouveau chantier de recherche avec Samuelle Saindon

L’Institut d’études acadiennes est heureux d’annoncer l’octroi de sa bourse de recrutement 2020-2021 à Samuelle Saindon. Offerte dans le cadre du projet, subventionné par le CRSH, « service militaire, citoyenneté et culture politique : études des milices au Canada atlantique », la bourse d’une valeur de 2 500$, qui s’accompagne d’un contrat d’assistanat, offre un appui financier total de 12 500$ à une étudiante ou un étudiant intéressé à poursuivre des études de deuxième cycle en histoire sur un sujet ayant très à l’histoire militaire acadienne.

Détentrice d’un baccalauréat en littérature anglaise, avec une mineure en études classiques, de la mount Allison University, Samuelle Saindon s’intéresse à l’histoire contemporaine et aux interrelations entre structures littéraires et structures physiques ou, pour le dire autrement, à la façon dont les structures narratives des récits nous informent sur les valeurs, les comportements, voire de la personnalité, des sujets. Au carrefour de ses champs d’intérêt, entre langue et culture, littérature et histoire, son projet de thèse propose une analyse de contenu et structurelle des correspondances des soldats acadiens de la première guerre mondiale afin de mener plus avant nos connaissances sur les dimensions culturelles, axiologiques, voire humaines, plus souvent omises dans les travaux, de ce moment maquant de l’histoire de la petite société acadienne.

Dirigée par l’historien Gregory Kennedy, Samuelle Saindon se joint ainsi à la dynamique équipe de l’IEA et au groupe de recherche en histoire sociale et politique des milices au Canada atlantique.

 

L’Institut d’études acadiennes représenté au dévoilement officiel de la statue de William Francis Ganong

À l’invitation de la municipalité de St Stephen et du comité directeur de l’événement, l’historien Maurice Basque, conseiller scientifique à l’Institut d’études acadiennes (IEA), a pris la parole lors du dévoilement officiel de la statue en bronze du grand chercheur et scientifique néo-brunswickois William Francis Ganong, à St Stephen, le mercredi 16 septembre.

William Francis Ganong (1864-1941) a grandi à St Stephen, où son père, James H. Ganong, et son oncle, Gilbert White Ganong, ont fondé la célèbre confiserie Ganong Bros Ltd en 1873. Botaniste, historien et cartographe de réputation internationale, Ganong s’est beaucoup intéressé à l’histoire acadienne, notamment à l’histoire de plusieurs villages de la Péninsule acadienne, comme Caraquet, Shippagan, Miscou, Pokemouche, Tracadie, Tabunsintac et Neguac.

Lors de son allocution, M. Basque a mis l’accent sur l’importance des recherches de William Francis Ganong sur la grande variété des toponymes au Nouveau-Brunswick et sur leur pertinence actuelle dans un projet de recherche sur le comté de Kent mené par l’IEA et coordonné par le sociologue Mathieu Wade du Département de sociologie de l’Université de Moncton.

La statue est l’œuvre des sculpteurs Fred Harrison et Darren Byers, qui ont aussi réalisé la statue en bronze de Northrop Frye, située devant l’entrée principale de la bibliothèque publique de Moncton.

 

 

 

Publication du numéro thématique de la revue Francophonies d’Amérique, no 49, printemps 2020,

dirigé par Corina Crainic

L’Institut d’études acadiennes a le plaisir d’annoncer la publication du numéro thématique de la revue Francophonies d’Amérique dirigé par Corina Crainic. Intitulé

Entre solitudes, contraintes et aspirations : de l’Acadie, des Caraïbes et de la Louisiane, il propose des articles et essais signés par Clint Bruce, Lise Gauvin, Joubert Satyre, Joseph Yvon Thériault, Eliana Văgălău ainsi que sa directrice.

Ces textes permettent de croiser les regards disciplinaires et analyser des facettes importantes de ces sphères culturelles. Dispersées de par les Amériques, celles-ci dévoilent néanmoins ce qu’elles ont en partage, dont la langue française, le passé colonial, des ruptures diverses et des exigences de la créativité et de la rencontre.

Vous pouvez consulter les textes composant ce numéro en format numérique, sur la plateforme « Érudit » :

https://www.erudit.org/fr/revues/fa/2020-n49-fa05379/

 

 

 

Bravo à Corina Crainic, chercheuse à l'IEA, pour son article publié dans cette revue!

À lire gratuitement!

https://www.erudit.org/fr/revues/fa/2017-n44-45-fa04282/1055902ar.pdf

 

 

Sous la direction de Corina Crainic, l'IEA organise les 4 et 5 mai 2017 un forum destiné à souligner le 150e anniversaire de la Confédération canadienne. Intitulé "Une Acadie plurielle dans un Canada en évolution de 1867 à 2017: approches pluridisciplinaires", il réunit une trentaine de chercheuses et chercheurs. Ceux-ci permettent de rendre compte de diverses facettes de la réalité et de la création en Acadie, en proposant analyses et réflexions relevant de disciplines telles que les études littéraires, la linguistique, les sciences politiques, la sociologie, la philosophie et l'histoire. Le Forum a accueilli également des étudiantes et des étudiants, un atelier de la revue Francophonies d'Amérique ainsi qu'Herménégilde Chiasson, auteur de l'oeuvre présentée sur le programme du Forum.

Veuillez consulter le programme 

Amériques, langues et espace dans Le quatrième siècle d’Édouard Glissant et Pélagie-la-Charrette d’Antonine Maillet, Revue Francophonie d'Amérique

Corina Crainic
Institut d’études acadiennes, Université de Moncton

veuillez consulter l'article