Cours d’été relatif aux droits de l’enfant

Lever les bannières de la liberté : Activisme et participation citoyenne des enfants et des jeunes à la lumière de l’article 12

Cours d’été relatif aux droits de l’enfant

Université de Moncton

Cours d’été relatif aux droits de l’enfant

Lever les bannières de la liberté : Activisme et participation citoyenne des enfants et des jeunes à la lumière de l’article 12

Cours d’été relatif aux droits de l’enfant

Université de Moncton

Conférencières et conférenciers

Conférencières et conférenciers

Dr Gilles Julien

Médecin, clinicien et chercheur, Dr Gilles Julien se donne pour mission de permettre aux enfants issus d’un milieu vulnérable de s’épanouir et de développer leur potentiel. Pédiatre social, Dr Julien s’intéresse tôt dans sa carrière aux causes des morbidités dont sont atteints les enfants victimes d’iniquités sociales et économiques. Leader visionnaire, il crée une approche préventive, la pédiatrie sociale en communauté, basée sur la co-intervention égalitaire qui assure le respect de chacun des droits fondamentaux de l’enfant, selon la Convention relative aux droits de l’enfant, de concert avec Me Hélène (Sioui) Trudel. Cette nouvelle approche révolutionne les modes d’intervention auprès des enfants en situation de grande vulnérabilité et leurs familles au Québec.

Au fil des ans, Dr Julien a mobilisé la population de quartiers défavorisés de Montréal par l’implantation de trois centres d’expertise : Centre Hochelaga-Maisonneuve, Centre Côtes-des-Neiges et Garage à musique. Son approche novatrice s’étend maintenant à travers le pays grâce à un mouvement de pédiatrie sociale en communauté, appuyé par la Fondation du Dr Julien. Son expertise et sa grande contribution à la société ont été reconnues à maintes reprises, tant sur le plan national qu’international. Il est notamment récipiendaire de la Médaille d’or du Lieutenant-gouverneur du Québec, ainsi que de l’Ordre du Québec et de l’Ordre du Canada et un Fellowship Ashoka.

Dre Ziba Vaghri  

Dr Ziba Vaghri is an Assistant Professor at the University of Victoria and the Director of the CIHR-funded GlobalChild research program. She has over two decades of extensive global health research and international experience in the areas of early child development and child rights and is one of the leading scholars in creating linkages between these two fields in Canada. 

Her current program of research takes a rights-based approach to the promotion of child health and development through creating child rights monitoring tools and platforms that facilitate the implementation of the United Nations Convention on the Rights of the Child. Dr Vaghri is also the lead author of the Manual of the Indicators of General Comment 7, and the leading scientist behind the idea of the Early Childhood Rights Indicators (ECRI), which is the digitized format of the manual.

As a global health researcher in the field of child health and development, Dr. Vaghri has worked with various international development and UN agencies including the United Nations Committee on the Rights of the Child, the World Health Organization, UNESCO, and UNICEF. She is currently serving as the co-Chair and the Secretariat of the Global Network of Research and Development Institutions (GNRDI), comprised of prominent child rights scholars and institutions across the globe, working under the auspices of the UN Committee on the Rights of the Child.
In 2014, she received a 5-year Scholar Award from the Michael Smith Foundation for Health Research.

Marv Bernstein, B.A., J.D., LL.M. – Défenseur des enfants et des jeunes, IPE

Marvin Bernstein est un avocat titulaire d'un baccalauréat ès arts, d'un doctorat en droit et d'une maîtrise en droit dans le domaine de la résolution alternative des conflits. Il possède des décennies d'expérience professionnelle variée, ayant occupé divers rôles axés sur les enfants et les jeunes au cours de sa carrière. Cela a permis à Marv de plaider en faveur de l'amélioration des services axés sur les droits des enfants et des jeunes dans plusieurs provinces et territoires, ainsi qu'au niveau fédéral.

Marv est honoré et humble d'avoir été nommé premier défenseur indépendant des enfants et des jeunes de l'Île-du-Prince-Édouard. Il est officiellement entré en fonction le 15 juillet 2020, lorsque la PEI Child and Youth Advocate Act a été proclamée. Son mandat en vertu de cette loi consiste à représenter les droits, les intérêts et les points de vue de tous les enfants et les jeunes de l'Î.-P.-É. par le biais de la défense des droits, d'examens, d'enquêtes, de l'éducation du public, de la recherche et de l'engagement des enfants et des jeunes. Ce travail peut être effectué tant au niveau individuel que systémique. Marv n'est que le deuxième Canadien à avoir occupé une fonction similaire dans deux provinces différentes, puisqu'il a déjà été défenseur des enfants de la Saskatchewan. Entre ces deux nominations, Marv a été conseiller principal en matière de politiques pour UNICEF Canada.

Marv a la chance d'avoir reçu la médaille du centenaire de la Saskatchewan et la médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II. Il a également reçu le Advocacy Award de la Ligue pour le bien-être de l'enfance du Canada et le Adoption Activist Award du North America Council on Adoptable Children. Il a été reconnu comme un ancien élève distingué par l'Université de Toronto (New College) et comme un Canadien distingué qui a, sur invitation, endossé la Déclaration conjointe sur les punitions corporelles données aux enfants et aux jeunes.

Dre Keiko Shikako

Canada Research Chair in Childhood Disability:Participation and Knowledge Translation. Assistant Professor - OT program, Associate Member - Institute of Health and Social Policy, Associate Member - Department of Pediatrics, Division of General Pediatrics, MUHC-RI

 

 

Yamilet Angulo-Noguera

Née à Cali (Colombie), Yamilet Angulo-Noguera débute sa carrière en tant que professeure attachée temporaire d’espagnole à l'Université Pédagogique Nationale et comme adjointe de la directrice d’études littéraires à l'Institut Caro y Cuervo, de 2003 à 2008. Puis elle entre à l’Université Distrital comme professeure d'enseignement et de recherche de stages du travail pédagogique de 2007-2009. En 2010 elle devient professeure titulaire de la Faculté de Sciences et Education de l’Université Distrital Francisco José de Caldas, où elle travaille dans le domaine de la langue maternelle, en formant des futurs enseignants de l’école maternelle et de l’école primaire. Yamilet Angulo Noguera est titulaire d'un diplôme en langues modernes de l'Université pédagogique nationale et d'une maîtrise en littérature hispano-américaine de l'Institut Caro y Cuervo à Bogotá (Colombie). Actuellement, elle est en voie de terminer son projet de recherche doctorale en linguistique avec un accent sur les sciences de l'éducation à l’Université de Bordeaux Montaigne, Bordeaux (France).

Hesam Seyyed Esfahani

Hesam SEYYED ESFAHANI, professeur adjoint au département de sociologie et de criminologie de l'Université de Moncton (Canada). Il détient un doctorat en droit pénal et sciences criminelles de l'Université de Nantes (France) avec la thèse qui portait sur "le mineur en danger et la politique criminelle". Il est également membre de l'équipe direction du "Groupe de recherche interdisciplinaire en droits de l'enfant (GRIDE)".

Mamadi Kaba

Titulaire d'un doctorat en gouvernance dans le major du management, formation de haut niveau en management de la sécurité et de la cyber sécurité au centre d'études stratégiques de l'Afrique, de l'université de la défense nationale des USA, Washington D.C. et au MASHAV en Israël. Formation sur la construction de la paix durable au Japon. Conférencier pour la CEDEAO et la Chine, Consultant de l'ambassade du Japon en Guinée. Auteur de plusieurs livres dont le dernier, " Guinée face aux défis de la démocratie, version revue et corrigée " publié aux éditions universitaires européennes, Grande Bretagne, mars 2021. Intervenant au cours d'été international des droits de l'enfant, de l'université de Moncton au Canada depuis juin 2017 et membre Associé du GRIDE. Ancien président de la branche guinéenne de la rencontre africaine pour la défense des droits de l'homme (Raddho) et Ancien président de l'institution nationale indépendante des droits humains de Guinée. Personne-ressource, membre du conseil national de transition, organe législatif transitoire de Guinée. Enseignant chercheur.

Fondation du Dr Julien, centres spécialisés de pédiatrie sociale

Le Garage à musique, La Ruelle d’Hochelaga et le Centre Atlas à Côte-des-Neiges sont trois centres de pédiatrie sociale en communauté de Montréal. Trois enfants issus de ces centres prendront part à une table ronde accompagnés du pédiatre Dr Gilles Julien ainsi que de Jacinthe Dion (avocate au Centre Atlas) et Alex Charbonneau-Corbeil (avocate-médiatrice au Garage à musique.

Marie-Pier Jolicoeur

Marie-Pier Jolicoeur est candidate au doctorat en droit à l’Université Laval sous la direction du professeur Pierre-Luc Déziel et de la professeure Mona Paré de l’Université d’Ottawa. Son projet de thèse porte sur la question des solutions juridiques à mettre en œuvre pour encadrer l’utilisation des technologies numériques en vue de protéger la santé et le développement des jeunes enfants. Elle est chercheure-étudiante affiliée au Centre de recherche en droit public de l’Université de Montréal (CRDP) et membre du Laboratoire de recherche interdisciplinaire sur les droits des enfants (LRIDE), membre de l'Institut intelligence et données (IID) et de l’Institut d’Éthique appliquée (IDÉA) en plus d’être assistante de recherche et d’enseignement à la Faculté de droit de l’Université Laval. Elle occupe actuellement le poste de coordonnatrice de recherche pour l’Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’IA et du numérique (OBVIA).

Marie Louise Meire Dore

Juriste de formation et Administrateur Civil de profession, je suis Sous-directeur des Affaires Juridiques et de la Protection du Citoyen chez le Médiateur de la République depuis juin 2014. Mon travail porte sur deux axes, un premier volet purement juridique, et un deuxième volet qui porte sur la protection des minorités, notamment les enfants, les femmes, les personnes en situation de handicap, les migrants etc… A ce titre, la Sous-direction des Affaires Juridiques et de la Protection du Citoyen fait des propositions au Médiateur de la République allant dans le sens de la promotion et la protection des personnes dites vulnérables – voir les différentes déclarations et communiqués à l’occasion des journées internationales traitant de ces différentes thématiques. Depuis le mois de décembre 2021, notre Institution co-préside également le Comité Enfant de l'AOMF.

Daniel Ducharme

Daniel Ducharme (Ph.D., sociologie) œuvre comme chercheur à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse depuis 17 ans. Ses recherches portent sur le contexte social dans lequel s’inscrit l’exercice des droits et libertés de la personne, notamment en matière de droit à l’éducation et à la santé. Il est l’auteur de nombreuses publications sur la gouvernance du système de santé québécois, sur les enjeux juridiques et sociaux de l’application des connaissances de la génomique et sur l’inclusion scolaire des élèves en situation de handicap. Il a notamment publié deux ouvrages : Débat sur la génétique humaine au Québec et L’inclusion en classe ordinaire des élèves à besoins éducatifs particuliers. Il est le co-auteur de l’avis sur l’accommodement des enfants en situation de handicap dans les camps de jour municipaux au Québec.

Me Karina Montminy

Détentrice d’un diplôme d’études approfondies en droit international public, Me Karina Montminy œuvre au sein de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse du Québec depuis plus de 20 ans. À titre de conseillère juridique à la Direction de la recherche, elle contribue à l’avancement des droits et libertés de la personne au Québec. Elle s’intéresse notamment à la défense des droits des personnes en situation de handicap, des droits de l’enfant, des droits des femmes et des personnes autochtones. Me Montminy collabore aux développements des positions de la Commission concernant l’exercice du droit à l’égalité, notamment dans le milieu de l'éducation.

Carole C. Tranchant

Carole C. Tranchant est professeure à la Faculté des sciences de la santé et des services communautaires, École des sciences des aliments, de nutrition et d’études familiales, de l’Université de Moncton. Elle est l’un des membres fondateurs du Groupe de recherche interdisciplinaire en droits de l’enfant (GRIDE) et a codirigé l’ouvrage La Convention internationale des droits de l'enfant 30 ans après son adoption par l'Assemblée générale des Nations Unies : Réalités d'hier et défis d'aujourd'hui (Presses de l'Université Laval, 2022). Ses recherches portent sur la prévention et la prise en soins des maladies chroniques à implications nutritionnelles, la sécurité alimentaire, la qualité des aliments et le développement durable. Elle privilégie l’interdisciplinarité et la coproduction des connaissances, et met aussi son expertise au service de projets de développement international et de groupes de travail intersectoriels. La mise en œuvre des droits relatifs à l’alimentation, à la santé et à un environnement sain sous-tend une partie de ses activités.

Malaïka Bacon-Dussault

Malaïka Bacon-Dussault est professeure à la Faculté de droit de l'Université de Moncton. Avant de se joindre à la Faculté de droit, elle a été conseillère juridique auprès de la Chambre des communes, de la Cour fédérale du Canada et de la Commission canadienne de sûreté nucléaire. Ses intérêts de recherche portent sur la participation des populations locales et autochtones au processus décisionnel - national et international - et sur les effets des conventions internationales sur ces populations, notamment en matière de justice environnementale, de santé publique et de réglementation du commerce des espèces menacées d'extinction.

Marie-Pier Rivest

Marie-Pier Rivest, Ph.D., est professeure à l’École de travail social de Moncton. Ses recherches portent sur la santé mentale, la nouvelle normativité sociale ainsi que l’analyse critique des logiques d’intervention. Elle porte un intérêt particulier envers la santé mentale des enfants et des jeunes et les groupes dits "vulnérables". Ses champs d’intérêt l’ont amenée à travailler dans divers projets portant entre autres sur l’accès aux services sociaux et de santé en contexte francophone minoritaire, aux représentations sociales de l’identité et de la dépression et sur des questions portant sur la marginalité sociale. Elle est co-chercheure au sein de projets portant respectivement sur les besoins en matière d’intervention de femmes travailleuses du sexe, les réalités des proches de personnes ayant des troubles de santé mentale, et les enjeux de cohabitation dans la ville de Moncton. Elle a publié les résultats et les réflexions issues de ses activités de recherche en français et en anglais, dans des revues arbitrées tel le British Journal of Social Work, Studies in Social Justice et Recherches féministes.

 

Selma Zaiane-Ghalia

Selma Zaiane-Ghalia est professeure agrégée à l’école de kinésiologie et de loisir (EKL) de l’université de Moncton, où elle enseigne divers cours en matière de loisir et de culture en lien avec les populations des personnes aînées et des personnes à besoins spéciaux.  Elle a été directrice par intérim de l’Institut de Leadership de l’EKL en 2013-2014. Elle est présidente de la section Acfas-Acadie depuis 2019. Titulaire d’un Doctorat en Lettres et Sciences Humaines (2002), elle est spécialiste du tourisme, des loisirs et de la valorisation patrimoniale culturelle et naturelle. Depuis une dizaine d’années, elle expérimente diverses approches pédagogiques dans le domaine des apprentissages en loisir culturel, thérapeutique, inclusif et auprès des aînées et effectue à cet effet des travaux de recherches en pédagogie universitaire.

Gavin Kotze

Gavin Kotze is a lawyer whose area of practice is human rights. In his position as Director of Systemic Advocacy for the New Brunswick Child, Youth and Seniors’ Advocate, he has led many reviews of systems and services that impact children and youth, and has brought a focus on human rights to issues in various areas such as youth criminal justice, child welfare, health, and education. He is an instructor of Human Rights at the University of New Brunswick Law School, and Child and Youth Rights at Saint Thomas University. He has a Juris Doctor degree from the University of New Brunswick and a Master of Laws degree with a specialization in human rights from the University of London, UK. Gavin is Chair of the Constitutional and Human Rights Law Section of the Canadian Bar Association’s New Brunswick branch, and has presented at conferences on a wide range of human rights topics throughout Canada, from Newfoundland to British Columbia to Nunavut and points between. Currently he is Systemic Advocacy/Investigation Representative and Legal Counsel for the PEI Child and Youth Advocate. 

Lisa Whittingham 

Lisa Whittingham is a PhD Candidate in the Department of Child and Youth Studies at Brock University.