Bureau de l'enseignement coopératif

Avantage coop

Bureau de l'enseignement coopératif

Université de Moncton

Bureau de l'enseignement coopératif

Avantage coop

Bureau de l'enseignement coopératif

Université de Moncton

Recherche sur les programmes coop et ATE

Recherche sur les programmes coop et ATE

Résumé de la conférence

ECAMT / CEWIL Canada anciennement ACDEC / CAFCE
mai 2005

Deux résultats d'enquêtes, réalisées dans le cadre des activités du GIRFE (ce groupe n'existe plus), seront présentés ici :

* Réalisée de 2001 à 2004 par Dominique Bouteiller et Yvon Bouchard auprès de deux cohortes d'étudiants en ATE (stage 1 et 2) de sept programmes d'études techniques du Collège Limoilou (n=528), ainsi que des gestionnaires (n=213) de leurs entreprises d'accueil, la première recherche permet de vérifier la triple hypothèse de l'effet structurant de l'ATE sur la professionnalisation, la socialisation et l'orientation professionnelle des étudiants. Elle éclaire également la rationalité des entreprises au sein de ces dispositifs en positionnant les tuteurs comme des acteurs centraux du processus d'apprentissage.

* Réalisée auprès du corps professoral du Collège Limoilou, la deuxième recherche explore la triple hypothèse de l'effet restructurant de l'ATE sur la pédagogie, la professionnalisation et le champ relationnel des professeurs. Elle conclut, avec certaines limites méthodologiques, à un effet significatif d'enrichissement de la fonction professorale en contexte d'alternance travail-études.En synthèse, ces résultats seront discutés à la lumière des concepts d'apprentissage individuel et organisationnel.

À propos du Professeur Dominique Bouteiller: Professeur depuis 1993 à HEC Montréal, Dominique Bouteiller est diplômé de l'Institut des Hautes Études de l'Information et de la Communication de l'Université de la Sorbonne à Paris et est détenteur d'une maîtrise et d'un doctorat en relations industrielles de l'Université de Montréal. Dr Bouteiller s'intéresse tout particulièrement, aux processus de gestion de la formation et à l'implantation des nouveaux modes de GRH basés sur les compétences, aux organisations qualifiantes, ainsi qu'à la dynamique de l'alternance travail-études. Il coordonne l'ensemble des cours de HEC Montréal spécialisés dans ces domaines. Il est par ailleurs chercheur associé au Groupe interdisciplinaire de recherche en formation-emploi (GIRFE); au Centre interdisciplinaire de recherche/développement sur l'éducation permanente (CIRDEP); au Centre francophone d'informatisation des organisations (CEFRIO); ainsi qu'à la Chaire Bell en gestion des compétences de l'École des sciences de la gestion de l'UQAM.

Résumé de la présentation de M. Dominique Bouteiller
25 mai 2005
La valeur ajoutée de l'enseignement coopératif -ATE

PARTIE I

La valeur ajoutée de l'enseignement coopératif -ATE Pourquoi l'étudiante ou l'étudiant choisi-t-il la formule coop?

1. aider à acquérir une expérience professionnelle
2. développer de nouvelles capacités personnelles
3. diversifier son parcours d'apprentissage
4. aider à préciser son choix de carrière
5. aider à financer ses études

62% des étudiantes et étudiants aimeraient faire leur 2ième stage avec une différente entreprise parce qu'ils trouvent important de :

1. connaître d'autres genres d'entreprises
2. découvrir d'autres domaines d'applications
3. augmenter les chances d'obtenir un emploi

38% des étudiantes et étudiants aimeraient faire leur 2ième stage avec la même entreprise parce qu'ils trouvent important de :

1. poursuivre leur expérience positive
2. avoir une possibilité de se faire embaucher par l'entreprise
3. découvrir un autre secteur dans la même entreprise

Voici les raisons les plus importantes pour lesquelles les employeurs embauchent une ou un stagiaire coop:

1. aide à recruter une future employée ou un futur employé
2. compense un manque d'effectif
3. résorbe une surcharge temporaire

Selon les stagiaires et les tutrices et tuteurs, voici comment la ou le stagiaire est perçu dans l'entreprise :

1. elle ou il est un employé au même titre qu'un autre
2. elle ou il est un futur employé de l'entreprise
3. elle ou il est un étudiant en apprentissage

Elle ou il est très rarement perçu comme étant :

1. une employée ou un employé de remplacement ou,
2. une observatrice ou un observateur du travail des autres

De l'autre côté, la tutrice ou le tuteur est perçu par la ou le stagiaire comme étant :

1. une ou un collègue de travail
2. une experte ou un expert
3. une conseillère ou un conseiller
4. une patronne ou un patron
5. un modèle
6. une professeure ou un professeur

La ou le stagiaire est-il impliqué au sein du système de production? S'agit-il d'une intégration réelle, d'un tourisme scolaire ou du « cheap labour »?

Les stagiaires sont fortement en accord que les tâches réalisées:

1. sont aussi exigeantes que celles d'une employée ou d'un employé régulier
2. sont nombreuses et diversifiées
3. exigent de prendre des initiatives
4. demandent de plus en plus de responsabilités
5. sont de plus en plus complexes

Les étudiantes et étudiants apprennent-ils quelque chose durant leur stage?

Voici les champs d'apprentissage :
professionnalisation *Selon les stagiaires, elles ou ils ont appris beaucoup de connaissances techniques reliées à leur domaine de spécialisation et le savoir-faire techniques reliés à leur domaine de spécialisation

socialisation *Selon les stagiaires, elles ou ils ont fait la compréhension du fonctionnement de l'entreprise et la compréhension de la relation «employeur- employé»

développement personnel *Selon les stagiaires, elles ou ils ont beaucoup développé :

1. leur capacité de fonctionner de façon autonome
2. leur sens des responsabilités
3. leur capacité à diagnostiquer des problèmes
4. leur confiance en soi
5. leur capacité à planifier et à organiser leur travail
6. leur capacité à travailler en équipe
7. leur capacité à s'exprimer et à argumenter leur point de vue
8. leur capacité à négocier avec d'autres personnes
Les étudiantes et étudiants semblent avoir appris autant pendant leur 1er stage que pendant leur 2ième stage et les tutrices et tuteurs sont d'accord que les stagiaires ont appris amplement pendant leur stage.

En effet, 62% des tutrices et tuteurs disent qu'à la fin de leur stage, les stagiaires étaient devenus des personnes «opérationnelles» et «productives» en regard des opérations de l'unité et l'étaient devenus au bout de 6.5 semaines.

83% des tutrices et tuteurs ont dis que le stage était un bon milieu d'apprentissage pour la ou le stagiaire et les deux parties en ont retiré le maximum. Tandis que, 17% disent que ceci est vrai mais que certaines choses rendent le stage négatif. Les tutrices et tuteurs trouvent que pendant les stages, il y a un manque au niveau de :
1. la nature du mandat confié au stagiaire
2. la durée du stage
3. la conciliation «production/apprentissage»
4. la disponibilité de la tutrice ou du tuteur
5. les compétences des stagiaires

PARTIE II

Selon les stagiaires, les stages leur sont très bénéfiques et deviennent :

1. un moyen efficace pour développer leurs compétences techniques
2. un moyen efficace pour intégrer connaissances théoriques et savoir-faire pratiques
3. un moyen efficace pour développer leurs compétences sociales et interpersonnelles
4. une source de motivation pour l'obtention du diplôme

Les tutrices et tuteurs établissent que les stages sont :

1. un moyen efficace pour intégrer les connaissances théoriques et savoir-faire pratiques
2. globalement une formule gagnante pour les étudiantes et les étudiants
3. une occasion privilégiée de «voir aller » l'étudiante ou l'étudiant avant une décision d'embauche
4. globalement une formule gagnante pour les entreprises
5. un moyen efficace pour développer les compétences sociales et interpersonnelles des étudiantes ou étudiants
6. suffisamment longs pour permettre à l'étudiante ou l'étudiant de faire de vrais apprentissages et que :
- les connaissances théoriques de la stagiaire ou du stagiaires à l'arrivée étaient suffisantes pour s'intégrer effectivement
- le savoir-faire pratique du stagiaire à l'arrivée était suffisant pour s'intégrer effectivement

Selon les stagiaires, le système ATE permet :

1. de se constituer une expérience professionnelle négociable sur le marché du travail
2. d'identifier le genre d'entreprise qui leur convient le mieux
3. de mieux comprendre les exigences de son domaine de spécialisation afin de préciser son choix de carrière

* D'après certains professeures et professeurs, les étudiantes ou étudiants en ATE semblent :

  • avoir des attentes plus élevées envers les professeurs
  • poser des questions plus précises et appliquées
  • faire preuve davantage de maturité
  • réussir mieux académiquement
  • faire preuve d'un intérêt plus marqué pour la matière
  • s'impliquer et participer davantage dans le déroulement des cours

• faire preuve d'un sens critique plus marqué

Ils trouvent aussi que les comportements des étudiantes ou étudiants ATE ont un effet sur la fonction professorale. Voici les effets les plus marquants :

  • rend la relation étudiante ou étudiant /professeure ou professeur plus intéressante
  • génère des échanges plus dynamiques entre les étudiantes ou étudiants
  • contribue à augmenter le plaisir d'enseigner
  • incite la professeur ou le professeur à rester à jour dans son domaine de spécialisation
  • favorise un milieu/climat d'apprentissage stimulant
  • permet de s'appuyer sur les expériences vécues par les stagiaires dans les démonstrations

Voici selon les professeures et professeurs, les fonctions des stages et de l'ATE :

1. moyen pour développer des compétences sociales et interpersonnelles
2. permet de constituer une expérience négociable sur le marché du travail
3. moyen pour intégrer les connaissances théoriques et les savoir-faire pratiques
4. moyen pour développer des compétences techniques
5. formule à recommander aux nouvelles étudiantes et nouveaux étudiants
6. permet de mieux comprendre les exigences de son domaine de spécialisation et de préciser le choix de carrière

Campus d'edmundston

165, boulevard Hébert

Edmundston NB E3V 2S8, Canada

info@umce.ca

506 737-5049

Sans frais: 1 800 363-8336

(Canada et États-Unis)

Campus de Moncton

18, avenue Antonine-Maillet

Moncton NB E1A 3E9, Canada

info@umoncton.ca

506 858-4000

Sans frais: 1 800 363-8336

(Canada et États-Unis)

Campus de Shippagan

218, boulevard J.-D.-Gauthier

Shippagan NB E8S 1P6, Canada

umcs.info@umoncton.ca

506 336-3400

Sans frais: 1 800 363-8336

(Canada et États-Unis)