Vol. 43, no 25
14 mars 2013
Le professeur Yahia Djaoued prononcera la 16e Conférence de la FESR
Dans le cadre des Journées des études supérieures et de la recherche qui ont lieu du 18 au 22 mars à l’Université de Moncton, le professeur Yahia Djaoued, du Secteur des sciences du campus de Shippagan, prononcera une conférence, intitulée « La chimie Sol-Gel au service de l’innovation », le mardi 19 mars à 15 heures dans le local A-231 du pavillon Jeanne-de-Valois au campus de Moncton.

Cette conférence sera diffusée grâce à la vidéoconférence aux campus de Shippagan (salle SIL308) et d’Edmundston (salle PSL506). Une réception suivra la conférence au campus de Moncton.

La chimie Sol-Gel au service de l’innovation
L’histoire de l’humanité ainsi que le développement de notre société sont intimement liée à celle des matériaux. La maîtrise d’un nouveau matériau entraîne en effet des progrès importants qui modifient la vie de tous les jours. On n’a qu’à se rappeler les changements apportés par le silicium dans le développement de l’informatique, des télécommunications et des nanotechnologies.

Cependant pour l’élaboration des matériaux, des températures élevées et des technologies sophistiquées sont nécessaires. Pourtant, depuis longtemps, la nature a créé de tels matériaux dans des conditions plus douces. Par exemple, les micro-organismes élaborent leurs matériaux, présentant des performances souvent bien supérieurs à celles de nos matériaux les plus modernes, à température ambiante et à partir de sels dissous dans l’eau. Conséquemment, comment s’inspirer de la nature pour élaborer les matériaux du futur ?

C’est une conférence d’intérêt général. Bienvenue à tous et à toutes.

Renseignements : RESR, au 858-4310.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12156
Le Prix Vo-Van sera attribué à Christian Blanchard
La Faculté des études supérieures et de la recherche a laissé savoir que le Prix Vo-Van de la meilleure thèse de l'année 2012 sera attribué à Christian Blanchard pour sa thèse de maîtrise en études littéraires, intitulée « Analyse mythocritique de la première Lélia (1833) de George Sand : Diane et Andromède à l’œuvre ».

M. Blanchard a complété cette thèse sous la direction de la professeure Janine Gallant. Il est actuellement inscrit au doctorat en lettres françaises à l'Université d'Ottawa.

L'attribution du prix aura lieu le mardi 19 mars à 11 h 45 dans le local 136 du pavillon Léopold-Taillon au campus de Moncton lors d'une séance publique pendant laquelle le lauréat fera une présentation de ses travaux de recherche. La cérémonie sera suivie d'une réception.

Description sommaire de la thèse
Cette thèse vise à explorer la présence du mythe traditionnel dans la première Lélia (1833), de l’auteure George Sand. Notre travail se base sur la théorie de la mythocritique telle qu’énoncée par Pierre Brunel, qui vise à analyser les traces et les effets des mythes dans le texte littéraire selon leurs occurrences (explicites ou implicites), leur flexibilité (souplesse ou résistance face à la tradition) et leur irradiation (portée dans le texte). L’étude se limitera au cas du personnage principal du roman, soit Lélia. Une fois les mythes déterminés et les occurrences relevées, on procédera à l’analyse du texte afin de déterminer comment l’auteure utilise ces mythes et comment ils affectent la construction du personnage et du récit.

La figure de Lélia est essentiellement double; il y a en fait deux Lélia. Cette division est tout d’abord remarquée d’un point de vue extérieur au roman car Sand va remanier son récit afin d’en publier une nouvelle version en 1839. À cette deuxième Lélia, la recherche sandienne a associé le mythe de « Prométhéa », féminisation du mythe de Prométhée et symbole de la libération. Cette analyse a eu pour effet d’instaurer une inégalité au sein de la recherche, au sens où la présence du mythe dans la Lélia de 1833 fut très peu analysée.

Dans le but de contrer cette tendance de la recherche sandienne et de donner la chance à la première Lélia de sortir de l’ombre quant à l’étude du mythe, on explorera la dualité intrinsèque au roman afin d’établir une structure du double face au personnage éponyme. Essentiellement paradoxale, Lélia répondra à deux mythes, soit celui de la triple Diane, qui dressera le portrait de la femme insoumise, et celui d’Andromède, figure de l’emprisonnement.

Le but de cette recherche est de démontrer comment Sand utilise le mythe dans la construction de son personnage principale dans la première Lélia, et comment l’utilisation de deux mythes situés à l’extrême l’un de l’autre permet à l’auteure de créer une figure originale et essentiellement paradoxale, matérialisée par l’image de l’impasse entre la puissance et l’impuissance. On espère ainsi contribuer à l’étude du mythe dans la première Lélia, du mythe en général chez Sand, et permettre à la première version du personnage de Lélia de sortir de l’ombre de la Prométhéa de 1839.

Bienvenue à tous et à toutes.

Renseignements : FESR, au 858-4310.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12157
Les Journées des études supérieures et de la recherche auront lieu du 18 au 22 mars
Programme des activités

Campus de Moncton

Le lundi 18 mars

Consortium national de formation en santé – Volet Université de Moncton

11 h 15 à 12 h Salle A-231, Pavillon Jeanne-de-Valois
Vidéoconférence au campus d’Edmundston (PSL506), au campus de Shippagan (PIL307) et campus de Shippagan – site de Bathurst (U253).

Dîner causerie
Stéphane Robichaud, directeur général du Conseil de la santé du Nouveau-Brunswick.

Faculté des sciences de l’éducation
12 h Local B-219, Pavillon Jeanne-de-Valois
Rencontre avec les étudiantes et étudiants finissants en éducation
Le doyen et la vice-doyenne, accompagnés des responsables de programmes et d’étudiantes et étudiants présentement inscrits à la maîtrise en éducation (trois mentions), à la maîtrise en orientation et au doctorat en éducation, feront une brève présentation des programmes d’études aux cycles supérieurs offerts à la faculté. Une période de question suivra la présentation.


Le mardi 19 mars

Faculté des sciences – Département de physique et d’astronomie

9 h – 12 h Salle D-127, Pavillon Rémi-Rossignol
Visite des laboratoires du Groupe de recherche sur les couches minces et la photonique (GCMP). Inscription : 858-4511

Faculté des sciences de l’éducation
11 h 20 – 12 h Local B-225, Pavillon Jeanne-de-Valois

Quelques bouchées de recherches!

Que font les étudiantes et étudiants au doctorat en éducation ? On vous propose de découvrir en quelques minutes trois projets de recherche innovateurs qui enrichiront nos connaissances en éducation et qui peuvent nous aider à améliorer nos pratiques pédagogiques.


Le dépistage d’élèves dyslexiques vous préoccupe? Josée Nadeau travaille à adapter un outil de dépistage pour les élèves francophones du Nouveau-Brunswick et présentera ce projet.


Des cercles de lecture ? Difficile à faire ? Manon Jolicoeur expliquera comment des entraîneurs de hockey les font à même le vestiaire de l’aréna et montrera comment elle en mesure les impacts.


Vous trouvez qu’on ne développe pas suffisamment la créativité en éducation ? Xavier Robichaud parlera de créativité en musique avec l’usage des technologies. Cette activité permettra de goûter en quelques bouchées aux activités de recherche des étudiantes et étudiants du doctorat. De la pizza sera servie et des prix de présence seront offerts.

Faculté d’ingénierie
11 h 30 – 13 h 30 Local 147G2, Faculté d’ingénierie
Table ronde sur les études supérieures en ingénierie avec anciennes et anciens du programme de la M.Sc.A.
Session d’information sur le programme de M.Sc.A.
Présentations sur les principales thématiques de recherche à la Faculté d’ingénierie

Faculté des études supérieures et de la recherche
11 h 45 Local 136, pavillon Léopold-Taillon
Cérémonie d’attribution du Prix Vo-Van de la meilleure thèse de l’année. Christian Blanchard, lauréat du Prix Vo-Van : « Analyse mythocritique de la première Lélia (1833) de George Sand : Diane et Andromède à l’œuvre ». Une réception suivra

Faculté des sciences de l’éducation
12 h Local B219, Pavillon Jeanne-de-Valois

Rencontre avec les étudiantes et les étudiants finissants en éducation.

Le doyen et la vice-doyenne, accompagnés des responsables de programmes et d’étudiantes et étudiants présentement inscrits à la maîtrise en éducation (trois mentions), à la maîtrise en orientation et au doctorat en éducation, feront une brève présentation des programmes d’études aux cycles supérieurs offerts à la faculté. Une période de question suivra la présentation.

Faculté des études supérieures et de la recherche – programme de la maîtrise en études de l’environnement
13 h 30 Salle A-231, Pavillon Jeanne-de-Valois

Vidéoconférence au campus d’Edmundston (salle à déterminer) et au campus de Shippagan (SIL307)

Conférence « Observations et constats sur les audits touchant les produits pétroliers du Commissaire à l’environnement et au développement durable »

Francine Richard, directrice de l’équipe du Commissaire à l’environnement et au développement durable, abordera le rôle et mandat du CEDD au sein du Bureau du Vérificateur général du Canada. Elle fera état des différentes activités et produits menés par le groupe du CEDD et présentera le résultat de quelques exemples d’audits, notamment certaines observations et constats en lien avec le secteur des produits pétroliers.

Faculté des études supérieures et de la recherche
15 h Salle A231, Pavillon Jeanne-de-Valois
Vidéoconférence au campus de Shippagan (SIL308) et au campus d’Edmundston (PSL506)

16e Conférence de la FESR
Yahia Djaoued, professeur au Secteur des sciences du campus de Shippagan : « La chimie Sol-Gel au service de l’innovation ».

Faculté des sciences de l’éducation
15 h Local B-219, Pavillon Jeanne-de-Valois

Rencontre avec les étudiantes et les étudiants finissants en éducation

Le doyen et la vice-doyenne, accompagnés des responsables de programmes et d’étudiantes et étudiants présentement inscrits à la maîtrise en éducation (trois mentions), à la maîtrise en orientation et au doctorat en éducation, feront une brève présentation des programmes d’études aux cycles supérieurs offerts à la faculté. Une période de question suivra la présentation.

Faculté des sciences – Département de physique et d’astronomie
20 h 30 – 21 h 30 Local 535C, Toit du pavillon Léopold-Taillon

Observation astronomique
Seulement si le ciel est dégagé. Inscription : 858-4511.


Le mercredi 20 mars

Faculté des études supérieures et de la recherche

8 h 35 – 15 h 55 Locaux 114, 120, 206 et 214, Édifice des arts

24e Colloque des jeunes chercheuses et chercheurs

Programme : www.umoncton.ca/fesr/, rubrique « Concours des jeunes chercheuses et chercheurs »

17 h 30 – 19 h Local A-119, salle de spectacle, pavillon Jeanne-de-Valois
Gala de remise des prix du 24e Colloque des jeunes chercheuses et chercheurs

Consortium national de formation en santé – Volet Université de Moncton
19 h Salle 010, pavillon Jacqueline-Bouchard (portes ouvrent à 18 h 30)
Séance de présentations en santé optimisées par « Pecha Kucha »

Le CNFS- volet Université de Moncton a lancé le défi aux professeures et professeurs de commenter oralement 20 images, chacune de ces images étant projetée pendant 20 secondes, soit six minutes et 40 secondes seulement par présentation. Une occasion divertissante d’en apprendre davantage sur des projets et des activités issus du domaine de la santé réalisés par les expertes et experts de notre communauté universitaire.

Des amuse-gueules et des rafraîchissements seront offerts pendant la soirée. Inscription : cnfsudem.wufoo.com/forms/pecha-kucha. Renseignements : cnfs@umoncton.ca ou 506-858-4655.


Le jeudi 21 mars

Faculté des sciences – Département de biologie

11 h – 13 h Rotonde, Pavillon Rémi-Rossignol
Stand d’information
Promotion des différentes activités réalisées au sein du Département de biologie.

Faculté des arts et des sciences sociales – Département d’études françaises
11 h 15 Salle 214A, Édifice des arts
Conférence publique « FAQ sur le français en Acadie »

Julie Bérubé, professionnelle de recherche au Conseil supérieur de la langue française à Québec (Ph.D. en sciences du langage, Université de Moncton, décembre 2010).

Faculté des arts et des sciences sociales – Département d’administration publique
11 h 30 – 13 h Salle A-231, Pavillon Jeanne-de-Valois
Vidéoconférence au Campus d’Edmundston (PSL506)

Présentation des résultats de travaux « Gestion, innovation et soins de santé primaires au Nouveau-Brunswick ».

Un groupe d’étudiants et étudiantes de la Maîtrise en gestion des services de santé a été invité à travailler de façon étroite avec des responsables du Réseau de santé Vitalité afin de résoudre un problème de gestion particulier. Le groupe compte présenter les résultats des travaux qu’ils ont réalisés tout au long de l’année. Leur réflexion à portée sur les défis reliés au système de santé au Nouveau-Brunswick et sur les pistes de solution prometteuses telles les pratiques innovatrices en soins de santé primaire. Enfin, ce cours en gestion des services de santé vise à développer des compétences de leadership, des capacités d’adaptation et d’innovation.

Faculté des études supérieures et de la recherche – Programme de la maîtrise en études de l’environnement
15 h Salle A-002, Pavillon Rémi-Rossignol
Présentation « Changement climatique : sommes-nous prêts? »

Liette Vasseur, professeure de biologie et des sciences de l’environnement, Brock University.

Résumé : Le changement climatique reste un sujet de l’heure à la veille de la publication du cinquième rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat. Dans le rapport précédent, on mentionnait que le changement climatique est évident et que le taux de certitude significatif. Mais que voit-on comme changements? Quels sont les effets? Que font les communautés pour répondre à ces changements? Dans cet exposé, nous allons voyager dans quelques provinces du Canada et sur deux autres continents pour examiner ce qui se passe et comment tout cela se joue. Les changements n’ont et n’auront pas les mêmes effets partout et donc, on verra que les réponses et les stratégies d’adaptation que les gens favorisent seront aussi différentes. À la fin, ce qui est important est le développement durable et la viabilité des écosystèmes et des communautés qui en dépendent.


Le vendredi 22 mars

Faculté d’administration

Local 273, pavillon Jean-Cadieux
Conférences de recherche
9 h – 9 h 30 Donatien Avelé, professeur au Département de comptabilité :
« La théorie positive de la comptabilité : Perspectives théorique et critique »;
9 h 30 – 10 h Miguel Rojas, professeur au Département de comptabilité :
« Est-ce que l’information sur les caractéristiques des conseils d’administration est utilisée par les investisseurs pour valoriser les entreprises publiques canadiennes? »;
10 h – 10 h 30 Sébastien Deschênes, professeur au Département de comptabilité :
« Est-ce que les honoraires d’audit et de non-audits sont considérés par les investisseurs lors de la valorisation d’une entreprise? »;
10 h 45 – 11 h 15 Brigitte Prud’Homme, professeure au Département d’administration :
« Influence des comportements domestiques responsables des consommateurs sur les critères de choix d’un hôtel »;
11 h 15 – 11 h 45 Mohamed Zaher Bouaziz, professeur au Département de comptabilité :
« Implications de la juste valeur sur l’allocation optimale des ressources en matière d’investissement ».

Faculté des arts et des sciences sociales – Département d’études françaises
10 h – 14 h Salle 219A, édifice des arts
Journées portes ouvertes du Centre de recherche en linguistique appliquée.

Faculté des arts et des sciences sociales – Département d’études françaises
14 h 30 – 16 h 30 Salle 279A, édifice des arts
Mini-conférence
Publications des professeurs et étudiants du Département d’études françaises.


Campus d’Edmundston

Du 18 au 22 mars

Faculté de foresterie

Salon vert, pavillon de la Faculté de foresterie et babillards électroniques, campus d’Edmundston.
Présentation des projets de recherche réalisés par les étudiantes et étudiants et le personnel de la Faculté de foresterie.

Classes et laboratoires de 1er cycle en foresterie et en sciences biologiques, campus d’Edmundston.
Promotion des études de 2e cycle en sciences forestières
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12158
Daniel Saulnier est nommé Étudiant entrepreneur de l’année pour les provinces de l’Atlantique
Daniel Saulnier, de Cap-Pelé, étudiant de 3e année en marketing et copropriétaire de Memories2Go, une compagnie spécialisée dans la location de cabine photographique permettant la prise de photos-souvenirs lors d’événements, a été nommé Étudiant entrepreneur de l’année pour les provinces de l’Atlantique. Il dirige la compagnie avec son partenaire d’affaires, Pascal Degrâce, lui aussi étudiant de 3e année à l’Université de Moncton.

L’idée derrière la création de cette compagnie a été développée dans le cadre du cours d’entreprenariat que les deux étudiants ont suivi l’an dernier. Ils devaient y élaborer un plan d’affaires complet et c’est à ce moment qu’ils ont choisi de développer l’idée d’une cabine photographique. Leur plan d’affaires en main, ils ont décidé que leur projet valait la peine d’être mis en application.

La compagnie Memories2Go a été créée l’année dernière, les deux étudiants ayant décidé d’y consacrer une bonne partie de leur été. Après avoir réussi à obtenir un financement, la compagnie a commencé ses opérations. Les deux étudiants ont participé à une trentaine d’événements lors des premiers mois d’opération, ainsi qu’à plusieurs événements corporatifs pendant la période des Fêtes.

La compagnie, représentée par M. Saulnier, a été choisie pour participer au concours Étudiant entrepreneur de l’année, organisé chaque année par Enactus Canada, un regroupement d’étudiants et de leaders du domaine académique et du monde des affaires qui fait la promotion de l’entreprenariat étudiant. L’organisme désigne chaque année des étudiants entrepreneurs qui se distinguent grâce à leur esprit entrepreneurial et à leurs succès académiques. La distinction que Daniel Saulnier a reçu en tant qu’Entrepreneur étudiant de l’année pour le Nouveau-Brunswick lui a permis de participer à la compétition régionale à Halifax le 1er mars dernier, accompagné de tous les récipiendaires des autres provinces de l’Atlantique. Il a été désigné champion régional et prendra part à la compétition nationale qui se déroulera à Toronto en mai. Un prix de 10 000 $ sera attribué à l’entrepreneur gagnant qui représentera le pays à une compétition internationale.

Pour l’instant, la compagnie emploie une personne à temps partiel, en plus des deux propriétaires. Un nouveau partenaire d’affaires se joindra bientôt à eux pour s’occuper du volet technologique, incluant par exemple le développement d’une application mobile qui permettra aux clients de recevoir leurs photos directement sur leurs appareils intelligents.

En tant que nouvelle compagnie, Memories2Go a dû faire face à de nombreux défis, le plus grand selon Daniel Saulnier étant sans doute la recherche de clients. « Un très grand pourcentage de nos clients sont des entreprises et il a été difficile au début de les convaincre du sérieux de notre démarche, dit-il. Notre produit se veut aussi un concept assez nouveau et il a fallu que l’on modifie notre stratégie de marketing pour que les gens comprennent bien en quoi consistent le produit et les services que nous offrons. »

Daniel Saulnier et Pascal Degrâce souhaitent continuer à développer leur entreprise mais sans brûler les étapes. Ils souhaitent tout d’abord terminer leur baccalauréat et peut-être même poursuivre des études de deuxième cycle, tout en continuant à diriger leur compagnie.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12126
Agrandir l'image
La photo nous fait voir, de gauche à droite, Normand d’Entremont et Karine Martel, chefs de délégation; Jean-Charles Gallant, directeur régional des ventes pour Acadie Média; Josée Lévesque, Patrick-Olivier Meunier et Xavier Lord-Giroux, médaillés. Le médaillé Pier-Luc Brousseau était absent lorsque la photo a été prise.
Deux médaillés pour l’Université de Moncton aux jeux franco-canadiens de la communication
La délégation du programme d’information-communication de l’Université de Moncton a remporté deux médailles lors de l’édition 2013 des Jeux franco-canadiens de la communication qui ont réuni à Ottawa 250 étudiants de neuf universités du Québec, de l’Ontario et du Nouveau-Brunswick.

Pour la première fois depuis le début de ces Jeux il y a 17 ans, l’équipe de Moncton a obtenu la médaille d’or pour la meilleure vitrine culturelle, un spectacle d’une douzaine de minutes combinant théâtre, musique, danse et chant. Josée Lévesque (sociologie), Xavier Lord-Giroux (art dramatique) et Patrick-Olivier Meunier (histoire) sont les concepteurs de cette présentation à laquelle ont participé tous les membres de la délégation.

De plus, Xavier Lord-Giroux et Pier-Luc Brousseau (administration) ont remporté la médaille de bronze lors de l’épreuve de débat parlementaire où étaient évaluées notamment l’expression orale et la qualité de l’argumentation.

La délégation de Moncton avec l’appui de son partenaire officiel, le quotidien l’Acadie Nouvelle, était dirigée par Normand d’Entremont et Karine Martel, du programme d’information-communication. Les autres partenaires étaient le Service aux étudiants de l’Université de Moncton (or), la Fédération étudiante du campus de Moncton (argent), et Assomption Vie, la Fédération des Caisses populaires acadiennes, la Faculté des arts et des sciences sociales et le Conseil étudiant des arts (bronze).

Renseignements : 858-4149 / francois.giroux@umoncton.ca
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12127
C’est le Projet-impôt du 22 au 24 mars à la Faculté d’administration
Pendant trois jours consécutifs en mars, des étudiants et étudiantes de troisième et quatrième années de la Faculté d'administration rempliront sans frais des déclarations de revenus qui sont inférieures à 30 000 $ et dont la situation financière est simple.

Pour cette 43e édition du Projet-impôt, le service sera offert le vendredi 22 mars de 13 heures à 19 h 30, le samedi 23 mars de 10 heures à 16 heures, et le dimanche 24 mars de 11 heures à 15 h 30 au pavillon Jean-Cadieux du campus de Moncton. Afin de faciliter leur tâche, les étudiants et étudiantes utiliseront encore une fois un logiciel informatique fiscal.

Les étudiants et étudiantes bénévoles ne rempliront cependant pas les déclarations de revenus et de prestations pour les personnes décédées, pour les particuliers en faillite ou encore pour ceux et celles qui ont des gains en capital/pertes ou des revenus et dépenses d'entreprise ou de location et des revenus de placement de plus de 1 000 $.

Grâce à un accord conclu entre la Faculté d'administration et l'Agence du revenu du Canada, ce projet s'inscrit à l'intérieur d'un programme communautaire de personnes bénévoles en matière d'impôt avec le Collège communautaire du Nouveau-Brunswick à Moncton et certains clubs d'âge d'or de la région. Comme par le passé, les étudiants et étudiantes de la Faculté d'administration acceptent pendant le mois de mars de remplir des déclarations de revenus pour les personnes habitant des foyers de soins.

Les dons reçus seront remis à des organismes de charité ou utilisés pour des projets étudiants.

Depuis les 43 dernières années, le Projet-Impôt a permis à 1 800 étudiants et étudiantes de remplir au-delà de 32 000 déclarations de revenus.

Vous pouvez obtenir d'autres renseignements au 858-4273 ou encore au 858-4383.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12132
Agrandir l'image
La photo nous fait voir, de gauche à droite, Louise Girard, vice-doyenne de la Faculté des sciences; Stéphane Lavoie, président de l’Association étudiante de la Faculté des sciences; Dr Gilles Daigle, ancien de l’année; Raymond Théberge, recteur et vice-chancelier; et Francis LeBlanc, doyen de la Faculté des sciences.
Le Dr Gilles Daigle est l’ancien de l’année à la Faculté des sciences
Lors de son banquet annuel qui a réuni quelque 140 personnes à l’hôtel Crowne Plaza, la Faculté des sciences de l’Université de Moncton a rendu hommage à son ancien de l’année, le Dr Gilles Daigle, maintenant à la retraite à la suite d’une brillante carrière au CNRC à Ottawa qui vient d’ailleurs de le nommer chercheur émérite.

Organisé par le conseil étudiant, cette rencontre a pour objet de réunir étudiants et étudiantes, membres du personnel de la Faculté et personnes invitées dans un environnement convivial, en plus de souligner les faits saillants de l’année universitaire et de décerner des prix à des étudiants et étudiantes qui se sont distingués grâce à leur rendement académique et leur implication dans le milieu.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12123
OIDL : le passé, le présent et l’avenir de l’article 16,1 de la Charte canadienne des droits et libertés
L’Observatoire international des droits linguistiques organise le colloque « Égalité et autonomie : le passé, le présent et l’avenir de l’article 16.1 », le samedi 16 mars à la Faculté de droit de l’Université de Moncton.

Ce colloque est organisé afin de souligner le 20e anniversaire de l’enchâssement dans la Constitution canadienne de l’article 16,1 de la Charte canadienne des droits et libertés, lequel prévoit l’égalité des deux communautés de langues officielles du Nouveau-Brunswick ainsi que leur « droit à des institutions d’enseignement distinctes et aux institutions culturelles distinctes nécessaires à leur protection et à leur promotion ».

Ce colloque multidisciplinaire donnera la parole à des professeurs de droit et de science politique, des journalistes, des représentants des partis politiques provinciaux et au commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick.

Ce colloque s’adresse au grand public. L’inscription est sans frais mais on demande aux personnes intéressées de bien vouloir s’inscrire par courriel à info@droitslinguistiques.ca ou par téléphone au 858-4491.

Visitez le site www.droitslinguistiques.ca pour connaître les détails du programme de la journée.

Renseignements : Me Michel Doucet, au 863-2136.
Pour plus de renseignements, cliquez sur ce lien.

Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12134
Agrandir l'image
La photo nous fait voir, de gauche à droite, Mohamed Zaher Bouaziz, professeur au Département de comptabilité; Micheline Paulin, directrice et déléguée commerciale principale, région de l'Atlantique, Affaires étrangères et Commerce international Canada; Charles Gaucher, professeur à l'École de travail social; Raymond Théberge, recteur et vice-chancelier; Chedly Belkhodja, directeur par intérim du Département de science politique; M. l’ambassadeur Sébastien Beaulieu; Mohamed Farhloul, professeur au Département de mathématiques et statistique; Marie-Linda Lord, vice-rectrice aux affaires étudiantes et internationales; Yassine Bouslimani, directeur du Département de génie électrique; et Dominique Gagné, directrice du Bureau des relations internationales.
Dîner en présence de l’ambassadeur du Canada en Tunisie
Le 26 février, l’ambassadeur du Canada en Tunisie, Sébastien Beaulieu, a participé à un dîner offert par la vice-rectrice aux Affaires étudiantes et internationales, Marie-Linda Lord, alors qu’il effectuait une visite au campus de Moncton de l’Université de Moncton et auquel avaient été conviés des professeurs.

Diplômé au baccalauréat en sciences sociales (sciences économiques) de l’Université de Moncton et au baccalauréat en droit (common law) de l’Université McGill, M. Beaulieu est entré au ministère des Affaires étrangères et du Commerce international en 1998. Il a été affecté à l’étranger à la Mission du Canada auprès de l’Organisation mondiale du commerce à Genève de 2000 à 2003, puis à la Mission du Canada auprès de l’Organisation de coopération et de développement économiques à Paris, de 2006 à 2009.

Au Canada, il a été affecté à la Direction générale des affaires juridiques (litiges commerciaux internationaux), au Secteur de la politique commerciale (protection de l’investissement), au Secteur de la sécurité internationale (crime international et terrorisme) et au Secteur des enjeux mondiaux (changements climatiques et énergie).

Jusqu’à récemment, M. Beaulieu était directeur du cabinet du sous-ministre délégué des Affaires étrangères.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12131
Rencontre avec les étudiants en provenance des pays de la région du Maghreb
Sébastien Beaulieu, ambassadeur du Canada en Tunisie, a profité de son passage à l’Université de Moncton pour rencontrer les étudiants en provenance des pays de la région du Maghreb.

La photo nous fait voir, de gauche à droite, Dominique Gagné, directrice du Bureau des relations internationales; Mohamed Bizid, étudiant à la maîtrise en études de l’environnement; Hibi Hammami, étudiante à la Faculté d’ingénierie; M, l’ambassadeur Sébastien Beaulieu; Malek Kalthoum, étudiante à la Faculté d’ingénierie; Marie-Linda Lord, vice-rectrice aux affaires étudiantes et internationales; et Micheline Paulin, directrice et déléguée commerciale principale, région de l'Atlantique, Affaires étrangères et Commerce international Canada.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12128
Encan annuel des étudiants du Département des arts visuels
L’encan annuel du Département des arts visuels aura lieu le vendredi 15 mars de 17 heures à 19 heures à la Galerie Triangle du pavillon des Beaux-arts au campus de Moncton.

Dès 17 heures, les gens pourront admirer les oeuvres des étudiants de la 1re à la 4e année pour ensuite participer à l’encan.

Le prix des oeuvres variera selon l’artiste et le public en sera avisé au préalable. Un pourcentage des profits (10 pour cent) reviendra au conseil étudiant des arts visuels. Les acheteurs pourront payer en argent comptant ou par chèque. Ne manquez surtout pas la chance d’acquérir une oeuvre originale d’un de nos artistes en émergence.

Un léger gouter sera servi.

Renseignements : 858-4033.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12135
Agrandir l'image
La photo nous fait voir, de gauche à droite, assis : Annette Boudreau, directrice de thèse à l’Université de Moncton; Raymond Théberge, recteur et vice-chancelier; et Lise Dubois, vice-rectrice adjointe à la recherche et doyenne de la Faculté des études supérieures et de la recherche; debout : Marie-Linda Lord, vice-rectrice aux affaires étudiantes et internationales; David Décarie, président du Comité des études supérieures du Département d’études françaises; et Samuel Vernet, doctorant.
Signature d’une convention de cotutelle de doctorat entre l’Université de Grenoble et l’Université de Moncton
Le 21 février, la convention de cotutelle de doctorat de Samuel Vernet a été signée. M. Vernet, titulaire du master Arts, Lettres, Langues mention Sciences du Langage de l’Université Stendhal - Grenoble 3, complète depuis septembre un doctorat en cotutelle entre l’Université Grenoble et l’Université de Moncton.

Dirigée par Claudine Moïse, professeure à l’Université de Grenoble, et Annette Boudreau, professeure à l’Université de Moncton, sa thèse porte sur les idéologies linguistiques face aux changements des pratiques de communication en étudiant plus particulièrement le rapport à la norme chez les jeunes Acadiens.

La formation doctorale de M. Vernet est partagée entre l’Université de Grenoble et l’Université de Moncton. Son séjour principal à l’Université de Moncton a commencé en janvier dernier et prendra fin en juin 2014.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12124
Bande dessinée : coupons le moteur !
Le groupe Jeunes en action pour un monde meilleur (JAMM) oeuvre pour la justice écologique et sociale. Il vous présente l’un de ses projets, une bande dessinée réalisée par Fabrice Kayodé, étudiant à la Faculté d’administration de l’Université de Moncton, pour contrer la marche au ralenti. Cette pratique couramment utilisée par certains automobilistes surtout en hiver produit des émissions inutiles de gaz à effet de serre qui contribuent aux changements climatiques.

La photo nous fait voir une partie des membres du JAMM, le groupe jeunesse de Développement et Paix de Moncton. Il s’agit, de gauche à droite, de Gerlinde Agoua, du Bénin; Stéphane Romuald Bélinga, du Cameroun; Diane Gnonlonfin, du Bénin; Fabrice Kayodé, du Sénégal; Sandra Ganou, du Burkina Faso; Ornellia Mouyabi, du Gabon; Gloria Hessou, du Bénin; et Isabelle Lavoie, du Canada.

Renseignements : Fabrice Kayodé (fabkayode@yahoo.fr)

Bande dessinée :
Pour plus de renseignements, cliquez sur ce lien.

Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12130
David Décarie et Marie-Lise Auvray-Doitteau discuteront en atelier des pamphlets de Louis-Ferdinand Céline
Un atelier portant sur les pamphlets de Louis-Ferdinand Céline, en compagnie de David Décarie et Marie-Lise Auvray-Doitteau, du Département d’études françaises, a lieu ce vendredi 15 mars de 13 h 30 à 16 heures dans le local 227 de l’édifice des arts au campus de Moncton.

Marie-Lise Auvray-Doitteau a fait un mémoire de Master 2 de lettres modernes, intitulé « La représentation du groupe et de la foule dans Voyage au bout de la nuit et Mort à crédit de Louis-Ferdinand Céline » à l'Université de la Sorbonne (Paris 3). Aujourd'hui doctorante au Département d'études françaises de l'U de M, elle poursuit ses recherches sur la représentation de la foule dans l'œuvre célinienne. Quant à David Décarie, il est professeur au Département d’études françaises de l’U de M. Il a publié en 2004 aux éditions Nota bene, un essai sur Louis-Ferdinand Céline (Metaphorai. Poétique des genres et des figures chez Céline).

Louis-Ferdinand Céline, l'un des plus grands romanciers du 20e siècle, a également été dans les trois pamphlets d’une rare violence verbale qu'il a publiés et réédités entre 1937 et 1943, mais aussi dans un nombre important de lettres envoyées aux journaux de l'époque, un apôtre zélé de l'antisémitisme.

Il serait certes tentant de résoudre ce paradoxe en décrétant que l’odieux pamphlétaire antisémite a été au mieux une curiosité littéraire et, au pire, un romancier médiocre. Ou encore que les pamphlets du romancier génial ne furent qu'une marotte littéraire, qu'une « bagatelle » sans conséquence.

Les textes sont cependant là et tous ceux qui ont voulu relativiser l'importance des romans ou l'horreur des pamphlets ont échoué. Mettant fin à la longue éclipse des pamphlets de l'espace public, leur récente publication chez un éditeur du Québec, les Éditions 8, dans une édition critique de Régis Tettamanzi, constitue un jalon important dans la réception de l'œuvre de Céline. Lors de l’atelier, deux spécialistes de Céline se pencheront sur ces textes : Marie-Lise Auvray-Doitteau présentera les pamphlets et le travail éditorial de Régis Tettamanzi, et David Décarie s’intéressera à la forme des pamphlets et à leur relation avec les romans.

Organisé par le Groupe de recherche interdisciplinaire sur les cultures en contact (GRICC) de la Faculté des arts et des sciences sociales, cet atelier sera animé par Andrea Cabajsky, professeure au Département d’anglais de l’Université de Moncton.

Renseignements : 858-4553 / david.decarie@umoncton.ca
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12133
Concert grandiose pour célébrer le 50e anniversaire de fondation de l'Université de Moncton
Le Département de musique célébrera le 50e anniversaire de fondation de l’Université de Moncton avec le concert Ode à la vie, un programme composé d’œuvres originales du professeur Richard Gibson. Musique, poésie et arts visuels se marieront sur scène le samedi 23 mars à compter de 20 heures au Centre de célébration Wesleyan, situé au 945, boulevard St. George à Moncton.

Monique Richard, professeure au Département de musique, assurera la direction musicale. Un ensemble de 11 percussionnistes dirigé par le professeur Michel Deschênes montera sur scène. L’artiste de renom et professeur d’arts visuels André Lapointe a concocté des présentations multimédias originales qui prêteront leurs couleurs à la deuxième partie du concert.

Ode à la vie
Quatre œuvres seront présentées pendant la première partie du concert. Tout d’abord, « Aubade-op. 81 pour vibraphone » est une musique matinale qui représente l’optimisme du matin malgré les défis de l’existence humaine. Cette pièce sera interprétée par Joël Cormier, un ancien étudiant qui vient tout juste de terminer le doctorat à l’Université de Toronto. Il s’agit d’ailleurs du premier finissant du Département de musique à compléter un doctorat en percussion.

La seconde pièce, « Beatus Vir – op.27 pour chœur a cappella SSATBB », a été composée dans le milieu des années 1980 à partir d’un texte latin et est dédiée au fondateur de l’Université de Moncton, le père Clément Cormier. La pièce sera chantée par le chœur du département sans accompagnement.

En troisième lieu, « Éloge à Han-Shen – op.55 pour quatuor de percussions », inspiré par les aphorismes du mystique chinois du 8e siècle Han-Shen, sera interprété par quatre membres de l’Ensemble de percussion. L’un eux, Jolain Goulette, est le troisième étudiant de l’Université de Moncton en autant d’années à remporter les honneurs au Festival national de musique organisé par la Fédération canadienne des festivals de musique.

La quatrième pièce, « Alla Luna- op.75 pour chœur et vibraphone », sur un texte du poète Giaccomo Leopardi, sera interprétée par le Chœur Louisbourg, sous la direction de Monique Richard, et accompagnée au vibraphone par Joël Cormier. Chantée en italien, c’est une réflexion et une contemplation de la vie du poète sur les plaisirs de la jeunesse et les déceptions de l’amour.

Le clou de la soirée sera sans aucun doute l’interprétation de l’oeuvre « Poème du mois de juillet 1982 », composé par Richard Gibson sur un texte du poète acadien Raymond Guy LeBlanc. Cette œuvre avait déjà été interprétée en 2000 au Théâtre Capitol de Moncton.

Sous la direction musicale de Monique Richard, cet oratorio de 50 minutes réunira sur scène près de 70 personnes dont les solistes Carol Léger, ancienne étudiante du Département de musique présentement en instance de doctorat à l’Université de Montréal, et Lisa Roy, doyenne de la Faculté des arts et sciences sociales et ancienne professeure de chant du département; l’ensemble de 11 percussionnistes dirigé par Michel Deschênes, ainsi que l’orchestre et un chœur composé de tous les étudiants du département et de membres de la communauté. Richard Boulanger, directeur du département, sera au piano. L’artiste visuel André Lapointe projettera une présentation multimédia inspirée du poème de M. LeBlanc. Le texte sera narré par le comédien Éric Butler.

Ce concert est présenté en collaboration avec le Service des loisirs socioculturels du campus de Moncton.

Les billets sont en vente au coût de 8 $ pour les étudiants et 18 $ pour les autres. On peut les obtenir à la billetterie du Centre étudiant du campus de Moncton, au Frank’s Music, au Centre Wesleyan, au Steve’s Diner ainsi que sur le site www.ticketwindow.ca.

Pour plus de renseignements, il faut communiquer avec la billetterie du Centre étudiant au 506-858-4554.
Pour plus de renseignements, cliquez sur ce lien.

Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12140
Un concert de guitare en compagnie de Jeffrey McFadden
Le Département de musique présente un concert du guitariste Jeffrey McFadden, le jeudi 14 mars à 20 heures dans la salle Neil-Michaud du pavillon des Beaux-arts au campus de Moncton. Au programme, vous pourrez entendre des oeuvres de J. S. Bach, Mompou, Berio et Carlos-Jobim.

Au cours des 25 dernières années, Jeffrey McFadden s’est distingué comme l’un des plus éminents guitaristes de sa génération. Il a joué partout en Amérique du Nord et en Europe et a été artiste en vedette à des festivals internationaux importants. Ses concerts et enregistrements continuent d'impressionner à la fois la critique et le public en général. Depuis 2004, il fait partie d’un duo avec le guitariste américain Andrew Zohn.

Jeffrey McFadden est le tout premier diplômé du programme de doctorat en musique de l'Université de Toronto. Il est le fondateur et directeur artistique du Festival de guitare de Sauble Beach, et est chargé de cours en musique à l'Université de Toronto. Ses élèves ont remporté de nombreux prix et bourses.

L’entrée est libre et bienvenue à tous et à toutes.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12142
Agrandir l'image
La photo nous fait voir Jacques Dubé, à l’extrême gauche, qui est accompagné de quelques-uns des participants et participantes.
Jacques Dubé discute du processus menant à la construction d’un nouveau Colisée à Moncton
Plus d’une quarantaine de personnes ont assisté à la conférence donnée par Jacques Dubé, directeur municipal de la ville de Moncton, portant sur le processus menant à la construction d’un nouveau Colisée à Moncton.

Cette conférence était organisée dans le cadre de la Semaine de l’École de kinésiologie et de récréologie et du cours RETO3002 Design en récréotourisme. Cet exercice a permis aux personnes participantes de mieux comprendre les étapes de ce projet évalué à plus de 100 millions de dollars.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12146
Le film « Un bonheur n’arrive jamais seul » prend l’affiche au Ciné-Campus
La comédie romantique française « Un bonheur n’arrive jamais seul » (2012, 1 h 50), du réalisateur James Huth, prend l’affiche au Ciné-Campus, le jeudi 14 et le vendredi 15 mars à 20 heures dans la salle de projection 163 du pavillon Jacqueline-Bouchard au campus de Moncton. Ce film met en vedette Sophie Marceau, Gad Elmaleh et Maurice Barthélémy.

Un bonheur n’arrive jamais seul
Sacha est un pianiste très doué qui aime faire la fête et ramener une fille différente chaque soir. Sa carrière est sur le point de prendre son envol, au grand bonheur de ses amis qui font tout pour l'aider. Un jour, il fait la rencontre de Charlotte. C'est le coup de foudre instantané. Sacha déchante un peu lorsqu'il rencontre les trois enfants de sa nouvelle amoureuse et ses deux anciens maris. Lui qui a toujours mené une existence de célibataire, il doit s'habituer à cette réalité inconnue. Surtout que de grandes décisions viendront affecter son avenir professionnel.

L’entrée est de 5 $ pour les étudiants et 7 $ tarif ordinaire.

Programmation du Ciné-Campus : 858-3738.
Pour plus de renseignements, cliquez sur ce lien.

Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12148
Agrandir l'image
La photo nous fait voir quelques récipiendaires qui sont accompagnés, à l’extrême gauche, d’Éric Mathieu Doucet, ancien de l’année, et Paul-Émile Bourque, doyen de la Faculté des sciences de la santé et des services communautaires, et, à l’extrême droite, de Raymond Théberge, recteur et vice-chancelier, et du professeur retraité Normand Gionet, animateur de la soirée.
Soirée des mérites de la Faculté des sciences de la santé et des services communautaires
Lors de sa Soirée des mérites, la Faculté des sciences de la santé et des services communautaires (FSSSC) a honoré les étudiantes et étudiants qui se sont distingués grâce à leur rendement académique et leur implication au sein de la communauté étudiante tant dans les sports que dans le bénévolat.

Les récipiendaires pour cette année sont les suivants :

Meilleur rendement académique selon leur programme de 1re année :
Aurélie Paré (médecine), Carine Lanteigne (science infirmière), Caroline Doucet (nutrition), Dominique Savoie (psychologie), Julie Auffrey (kinésiologie) et Marie-Hélène Ferguson (études familiales).

Meilleur rendement académique selon leur programme de 2e année :
Alexandre Vienneau (éducation physique), Caroline Charron (nutrition), Chantal Sorin (récréologie), Danièle Caron (kinésiologie), François Gallant (kinésiologie), Karine Bouchard (médecine), Lucie Sippley (science infirmière) et Marie Pier Savoie (psychologie).

Meilleur rendement académique selon leur programme de 3e année :
Anik Gautreau (éducation physique), Christine Cook (spécialisation psychologie), Glaphyra Révolus (récréologie), Karine Soucy (nutrition), Marie-Claude Lavigne-Albert (médecine), Myriam Pâquet (majeure psychologie), Naomie Maltais (kinésiologie), Shany Gallant (science infirmière) et Sonya Bourgeois (études familiales).

Meilleur rendement académique selon leur programme de 4e année :
Audrée Jean (science infirmière), Brenda Thériault (récréologie), Émilie LeBlanc (nutrition), Isabelle Comeau (majeure psychologie), Joline Black (kinésiologie), Josée McBeath (médecine) et Valerie McLaughlin (spécialisation psychologie).

Meilleur rendement académique selon le programme de 5e année :
Annie-Pier Désaulniers (nutrition).

Meilleur rendement académique au 2e cycle :
Ramzi Jerbi, maîtrise ès sciences (nutrition-alimentation), Jessie Fortin, maîtrise ès arts (psychologie), Monique Parker, maîtrise en science infirmière - infirmière ou infirmier praticien, et Amélie Boulay, maîtrise en science infirmière.

Meilleur rendement académique au 3e cycle :
Josée LeBlanc, doctorat en psychologie, et Daria Pnomartchouk, doctorat en psychologie - profil professionnel.

Étudiant à l’École de kinésiologie et de récréologie le plus impliqué dans la vie étudiante à la FSSSC et/ou dans la communauté :
Charles Dubuc.

Étudiante à l’École de psychologie la plus impliquée dans la vie étudiante à la FSSSC et/ou dans la communauté :
Tiffany Raymond.

Étudiante à l’École de science infirmière la plus impliquée dans la vie étudiante à la FSSSC et/ou dans la communauté :
Stéphanie Baptiste.

Étudiante à l’École des sciences des aliments, de nutrition et d’études familiales la plus impliquée dans la vie étudiante à la FSSSC et/ou dans la communauté :
Kayla Hébert.

Étudiante au Centre de formation médicale du Nouveau-Brunswick la plus impliquée dans la vie étudiante et/ou dans la communauté :
Shayna L. Basque.

Athlète de l’année
Nathalie Cormier, étudiante à l’École de kinésiologie et de récréologie.

Ancien de l’année
Éric Mathieu Doucet.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12147
Paul Desroches sera le conférencier d’honneur lors du banquet annuel de la Faculté d’ingénierie
Le Banquet annuel de la Faculté d’ingénierie de l’Université de Moncton aura lieu le vendredi 15 mars à compter de 18 heures à l’hôtel Ramada du Palais Crystal, à Dieppe.

Cet événement festif rassemble les étudiantes et étudiants, les membres du corps professoral et du personnel, les anciens et anciennes de la Faculté, les gens de la communauté universitaire et de l’industrie afin de souligner les réalisations de la dernière année.

Le conférencier d’honneur et ancien de l’année, Paul Desroches, directeur principal, projets de production, présentera les grands travaux d’Hydro-Québec et leurs défis d’ingénierie. Il en profitera également pour partager son expérience professionnelle avec les futurs ingénieurs et ingénieures.

Lors de cette soirée, la Faculté remettra des prix aux étudiants et étudiantes qui se sont distingués et rendra hommage à son ancien de l’année. L’Association des étudiantes et étudiants de génie (AEEGUM) remettra également des prix de reconnaissance. Le tout se terminera avec la partie divertissante organisée par les finissantes et finissants.

Les billets au coût de 45 $ (35 $ pour les étudiants) sont en vente jusqu’au 12 mars auprès du conseil étudiant ou du secrétariat de la Faculté d’ingénierie, au 858-4300.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12150
Présentation de stands interactifs dans le cadre du Mois de la nutrition
Dans le cadre du Mois de la nutrition, il y aura une journée de stands interactifs, le jeudi 21 mars de 11 h 30 à 14 h 30 au premier étage du pavillon Jacqueline-Bouchard pour les membres de la communauté universitaire. Le thème de cette année est « Votre stratégie, une recette gagnante : planifiez, achetez, cuisinez et savourez ». Il y aura des prix à gagner.

Venez découvrir les six stands interactifs suivants : Collations sur le pouce; Pleins feux sur la teneur en sucre et gras de certains aliments et comment transformer un repas fade en wow; Comparaison entre des mets préparés (congelés ou restauration) versus les plats préparés à la maison; Savourer des recettes santé; Étiquettes nutritionnelles d’aliments : comment faire les meilleurs choix ?; et La conservation des fruits et légumes.

Il y aura une session nutritive, le jeudi 28 mars de midi à 13 heures en lien avec le thème du Mois de la nutrition « Une recette gagnante : planifiez, achetez, cuisinez, savourez! ». Elle est organisée par Aude St-Pierre Gagné (eas8486@umoncton.ca) et Josée Violette (ejv1783@umoncton.ca) en collaboration avec le Comité de mieux-être universitaire.

Renseignements : 858-4342 / suzanne.harrison@umoncton.ca
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12151
Lancement d’un ouvrage collectif au Département d’histoire et de géographie
Le Département d’histoire et de géographie invite la communauté universitaire à assister au lancement de l’ouvrage collectif « Autour de la médicalisation. Perspectives historiques, pratiques et représentation (XVe-XXe siècles) », paru aux Presses de l’Université Laval sous la direction de Joceline Chabot, Daniel Hickey et Martin Pâquet, le jeudi 21 mars à compter de 16 heures dans le local 176 de l’édifice des arts au campus de Moncton.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12161
Agrandir l'image
La photo nous fait voir, de gauche à droite, Pierre Lyons (biochimie), Martin Chiasson (physique), Roxane Pelletier (chimie), Jérémie Bannister (biochimie), Stéphanie St-Pierre (biochimie) et Ann-Marie Bernier (biochimie).
Une première participation étudiante au congrès international NURDS 2013
Six étudiantes et étudiants de l'Université de Moncton ont participé au congrès international Northeast Undergraduate Research & Development Symposium (NURDS 2013), qui a eu lieu les 2 et 3 mars à l’University of New England, à Biddeford au Maine.

Ce congrès pour étudiants au baccalauréat a attiré plusieurs participants de 33 universités de la côte est des États-Unis et des provinces du Canada atlantique. Plus de 40 présentations orales et 80 présentations affichées ont été présentées par les participants.

Les étudiantes et étudiants de l'Université de Moncton ont fait très belle figure au congrès. Notons la performance de Roxane Pelletier (chimie) qui a remporté la première position parmi toutes les présentations orales du congrès, et de Stéphanie St-Pierre (biochimie) qui s'est classée dans les dix meilleures présentations affichées.

Les autres participants de l'Université de Moncton, Pierre Lyons (biochimie), Ann-Marie Bernier (biochimie), Jérémie Bannister (biochimie) et Martin Chiasson (physique) ont également eu de très bons commentaires concernant leurs présentations. C'était la première participation de l'Université de Moncton à ce congrès.

Comme ce congrès est réservé aux étudiants et étudiantes du premier cycle toutes disciplines confondues, cette participation leur permet de vivre une excellente première expérience dans une atmosphère détendue et amicale.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12160
Art dramatique : le prochain exercice pédagogique public sera une pièce de William Shakespeare
Dans le cadre de leur prochain exercice pédagogique public, les étudiantes et étudiants de 4e et 3e années du Département d’art dramatique présentent « Le songe d’une nuit d’été », de William Shakespeare, du 9 au 13 avril à 20 heures au studio-théâtre La Grange au campus de Moncton.

Écrite vers 1594 quand l’auteur avait 30 ans déjà et une expérience certaine du théâtre et de l’écriture dramatique, cette pièce se compte parmi les plus complexes et peut-être les plus controversées de Shakespeare.

Dans l’excellente adaptation française d’Herménégilde Chiasson, ce texte vieux de plus de 400 ans et rejoué sans relâche depuis sur toutes les scènes du monde, révèle encore plus pour nous sa pertinence et son actualité.

La tradition théâtrale romantique du 19e siècle et qui s’est prolongée bien longtemps après au 20e, nous a transmis « Le songe » comme un conte de fées inoffensif, occultant complètement le côté inquiétant de cette pièce à significations et niveaux d’interprétation multiples qui traite de certains aspects de notre condition existentielle.

Les commentateurs modernes, parmi lesquels le célèbre critique et homme de théâtre polonais Jan Kott, ont depuis longtemps souligné l’origine diabolique de Puck, le farfadet malicieux qui noue et dénoue les intrigues amoureuses du Songe. Également l’origine des noms des petites fées de la pièce : Grain-de-moutarde, Toile-d’araignée ou Fleur-de-poids fait référence à des plantes ou autres matières utilisées dans la composition de certaines potions aphrodisiaques du Moyen-Âge.

Ensorcelé par Puck, Bottom le tisserand est transformé en âne et Titania, la reine des fées, en tombe éperdument amoureuse. Cependant si l’âne est synonyme de bêtise, on oublie bien souvent qu’il est aussi un symbole phallique. « Le vrai thème du Songe est le passage par la bestialité » *

L’amour est aveugle et donne lieu à bien des confusions aussi entre les quatre jeunes qui sont au centre de l’action. Cupidon va jusqu’à mélanger les partenaires et les identités en créant ainsi des situations absurdes voire comiques ou grotesques.

Avec ces imbroglios qui constituent son action même, la pièce semble poser une question fondamentale: comment peut-on structurer la vie en société, comment trouver un équilibre et donner un sens à la dignité humaine quand la nature même de l’homme est si instable et imprévisible ?

* « Shakespeare notre contemporain » Jan Kott Éditions universitaires Marabout 1964
Si vous riez de bon cœur pendant le spectacle, ce que nous vous souhaitons de tout cœur, il est possible que parfois vous riiez de vous-même et alors la preuve que ce texte ancien est toujours bien vivant n’est plus à faire.

Toutes ces interrogations restent et c’est à chacun de leur donner la réponse qui lui plaira ce qui nous rappelle le titre d’une autre pièce de Shakespeare, « Comme il vous plaira ! »

Cet exercice pédagogique est dirigé et mis en scène par le professeur Andréi Zaharia avec une distribution composée, en ordre alphabétique, des étudiantes et étudiants Isabelle Bartkowiak, Carole Belliveau, Stéphan Bénard, Marilyn Bouchard, Solange LeBlanc, Sébastien Leclerc, Xavier Lord-Giroux, Bianca Richard, Joannie Thomas et Myriam Vaudry en 4e année; et Caroline Bélisle, Mégane É. Comeau Dubuc, Nicolas Dupuis, Brigitte Gallant, Samuel Rioux et Hélène-Eugénie Roy en 3e année.

Les billets seront en vente à la Librairie acadienne ou au guichet du théâtre avant les représentations. Le tarif ordinaire des billets est de 10 $ et 5 $ pour les étudiants.

Réservations : 858-4470 ou 858-4404.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12162
La Journée internationale du nombre pi est soulignée de façon particulière
Le 14 mars chaque année, c’est la Journée internationale de pi et pour la première fois, le Département de mathématiques et de statistique la souligne d’une façon toute particulière.

Plusieurs activités ont lieu dont une conférence du professeur Donald Violette portant sur la petite histoire de pi, à 15 heures dans le local A-002 du pavillon Rémi-Rossignol.

Le professeur Violette profite de cette journée du 14 mars également pour lancer son nouveau projet « Mathématiques en mouvement », qui consiste en des soirées de vulgarisation mathématique destinées au grand public mais également à tous les amoureux des mathématiques.

La première soirée a lieu à compter de 19 h 30 avec la présentation de courts exposés portant sur la magie, la beauté et l’importance des mathématiques, dans le local B-103 du pavillon Rémi-Rossignol. Ils seront présentés par le professeur Violette et les étudiants Adèle Bourgeois, Sébastien Lord et Toussida Arthur Dabilgou, du Département de mathématiques et de statistique. On prévoit tenir trois soirées de « Mathématiques en mouvement » par année.

Ce projet a pour but de faire découvrir et apprivoiser les mathématiques afin que le grand public puisse les connaître et les aimer.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12141
Dictée de la francophonie : l'opération « dis-moi dix mots » est lancée
Dans le cadre des Rendez-vous de la francophonie dont le thème cette année est « Joie de vivre », l'Alliance française de Moncton, le Centre d'accueil et d'accompagnement francophone des immigrants du sud-est du Nouveau-Brunswick et le Consulat général de France dans les provinces de l'Atlantique vous invitent à participer à la Dictée de la francophonie, ce samedi 16 mars à 10 heures dans l'amphithéâtre R-221 du pavillon Rémi-Rossignol au campus de Moncton.

La Dictée de la francophonie est une invitation à s'amuser autour de la langue française et ses multiples expressions culturelles au Canada, tout en créant un espace de rencontre certes entre les différentes communautés de Moncton mais aussi à l'ensemble de la province. Cette dictée portant sur le thème de l'immigration, écrite et lue par Jean-Philippe Raîche, sera composée de quatre paragraphes avec quatre niveaux de difficulté afin de permettre autant aux francophones qu’aux anglophones de la province et aux personnes immigrantes de toute nationalité de participer à l’édition de cette année.

L'opération « dis-moi dix mots » lancée chaque année par le ministère français de la Culture et de la Communication et l'Organisation internationale de la Francophonie, met chaque année dix mots en avant afin de nous sensibiliser à la langue française. Pour cette édition, les dix mots sont les suivants : « atelier, bouquet, cachet, coup de foudre, équipe, protéger, savoir-faire, unique, vis-à-vis, voilà. » Mémorisez-les bien car ils figureront, selon l'inspiration de Jean-Philippe Raîche, dans la Dictée de la francophonie.

La participation est sans frais mais il est conseillé de s'inscrire auprès de l'Alliance française. Il y aura deux gagnants par catégorie.

Renseignements : Pascale Savoie Brideau, au 387-5056 / culturel@afmoncton.ca
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12144
Un nouvel ouvrage du professeur Jean-François Thibault vient de paraître
Jean-François Thibault, professeur au Département de science politique et vice-doyen de la Faculté des arts et des sciences sociales, vient de faire paraître un ouvrage, intitulé « De la responsabilité de protéger les populations menacées. L’emploi de la force et la possibilité de la justice » aux Presses de l’Université Laval, Collection « Diké », 2013.

L’ouvrage s’interroge sur ce que devrait faire la communauté internationale lorsqu’un État n’assure plus la fonction de protection qui est la sienne, mais qu’il use et abuse au contraire de son pouvoir, se retourne contre sa propre population et utilise les moyens dont il dispose pour fomenter, inciter ou encore laisser perpétrer une violation massive et systématique des droits de l’homme.

Procédant à une analyse conceptuelle de la notion de responsabilité de protéger qui s’impose sur la scène internationale, l’ouvrage met en lumière que s’il est incapable d’assurer cette protection, l’État perd l’essentiel de ce qui fonde sa légitimité dans le monde moderne et ouvre la porte à la responsabilité subsidiaire de la communauté internationale. Celle-ci pourrait ainsi justifier d’employer la force armée à des fins de protection lorsqu’elle estime qu’une population est directement menacée par l’action ou l’inaction d’un État.

Le professeur Thibault explore les enjeux éthique, juridique et politique associés à ce nouvel horizon d’attente normatif qu’il estime aujourd’hui être constitutif de la communauté internationale.

Renseignements : 858-4018
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12122
Shawn Jobin et Sébö seront en spectacle au café-bar Le Coude
Le Service des loisirs socioculturels de l’Université de Moncton célébrera la Journée internationale de la Francophonie avec deux artistes qui savent bien manier les mots : Shawn Jobin, un rappeur de la Saskatchewan, et Sébö, un slammeur de l’Acadie. Le spectacle aura lieu le mercredi 20 mars à 21 heures au café-bar Le Coude situé dans le Centre étudiant du campus de Moncton.

Shawn Jobin
Shawn Jobin a fait une entrée remarquée sur la scène musicale de l’ouest canadien. Ses débuts artistiques ont été acclamés autant par le public que par la critique et récompensés de plusieurs prix. Qu’il dénonce les injustices et les abus ou qu’il aborde des sujets plus personnels, il a toujours le mot juste et la rime qui porte. Shawn Jobin s’impose comme la nouvelle révélation de la scène urbaine canadienne. (http://vimeo.com/33377190).

Sébö
Sébastien « Sébö » Belzile évolue dans le domaine des arts et du spectacle depuis une vingtaine d'années. Formé en théâtre et en danse, il a toujours axé sa recherche sur le corps et l'expression. Depuis quelques années, il s'intéresse à l'écriture de poésie slam. Pour lui, cette forme d'écriture permet de renouer avec l'art oratoire. Il travaille actuellement sur un spectacle, intitulé « L'objecteur de conscience ».

Les billets sont en vente à la billetterie du Centre étudiant au coût de 6 $ pour étudiants et 12 $ tarif ordinaire.

Renseignements : 506-858-4554
Pour plus de renseignements, cliquez sur ce lien.

Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12145
Grands Explorateurs : la légendaire Route 66 aux États-Unis
Le Service des loisirs socioculturels présente « Les Grands explorateurs - La légendaire Route 66 », le vendredi 15 mars à 20 heures dans la salle de spectacle du pavillon Jeanne-de-Valois au campus de Moncton. Lors de cette ciné-conférence, suivez le parcours de Marc Poirel qui a sillonné cette légendaire route sur une moto Harley 1600cc.

Officiellement, la route 66 n’existe plus. Elle a été déclassée en 1985, devenue obsolète sans doute, détrônée par les milliers de kilomètres de freeways sillonnant en tous sens le pays, écrasée sous l’asphalte des quatre voies où foncent des camions géants apportant leur lot de marchandises à Reno, Abilene ou Memphis… Pourtant, elle est restée vivante dans le cœur de tous les Américains, l’appelant affectueusement encore la Mother Road, la première route qui relia le lac Michigan à la côte Pacifique, désenclavant ainsi tout le centre et l’ouest du pays. Entre Chicago et Santa Monica, on traverse 4 000 kilomètres de bonheur sur la « main street of America ».

Les billets sont en vente dans le réseau de billetterie du Grand Moncton au coût de 8 $ pour les étudiants et 18 $ tarif ordinaire.

Renseignements : 858-4554.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12139
Agrandir l'image
La maquette du projet, dont la construction vient de commencer, a été présentée au recteur, Raymond Théberge, ainsi qu’à la présidente de la Féécum, Joëlle Martin.
Un concours pour trouver un nom au nouveau resto-lounge du Centre étudiant
Le Centre étudiant abritera un nouvel espace regroupant les Services alimentaires du campus de Moncton à compter de septembre prochain.

Ce nouvel espace comprendra un carrefour de socialisation, une section lounge avec un bar et une scène, de même que le marché des aliments où seront servis les repas. La Féécum lance donc un concours visant à trouver un nouveau nom pour ce nouvel endroit qui se voudra un espace de rencontre pour les étudiants et étudiantes ainsi que l’ensemble du personnel du campus.

La communauté universitaire est invitée à soumettre des suggestions de noms auprès de Michel Albert, responsable des communications de la Fédération étudiante, par courriel à l’adresse comfee@umoncton.ca d’ici le 20 mars. Des prix seront tirés parmi tous les étudiants qui auront fait part d’un ou de plusieurs noms.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12163
Récital de musique de chambre
Le quintette à vents Ventus Machina, composé de Karin Aurell, flûtiste, Christine Goodwind, hautboïste, Jean-Guy Boisvert, clarinettiste, Ulisses Aragon, corniste, et Patrick Bolduc, bassoniste, ainsi que le pianiste Richard Boulanger présentent un récital de musique de chambre, le samedi 16 mars à 19 heures dans la salle Neil-Michaud du pavillon des Beaux-arts au campus de Moncton.

Au programme, vous pourrez entendre des œuvres de Wolfgang Amadeus Mozart, Carl Nielsen et Francis Poulenc.

L’entrée est libre.

Renseignements : 858-4074 / richard.boulanger@umoncton.ca
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12149
AAAUM : le concours annuel est de retour
Courez la chance de gagner une paire de billets pour assister à la partie opposant les Canadiens de Montréal aux Capitals de Washington, le samedi 20 avril à 19 heures au Centre Bell de Montréal. Vous pourriez également remporter l’un des deux iPad version 3 qui seront tirés au sort. Il vous suffit de participer au concours « Je garde le contact, c’est mon réseau ! » et de mettre votre profil à jour.

Pour participer au concours, remplissez le formulaire de mise à jour du profil en ligne ou téléphonez au secrétariat des Anciens et amis au 1-888-362-1144 ou au 506-858-4130. Un seul bulletin de participation par personne sera pris en compte.

Votre profil est déjà à jour ? Confirmez simplement que votre profil est bien à jour en communiquant avec le secrétariat des Anciens et amis afin que soit effectuée une vérification de vos coordonnées. De cette façon, votre nom s’ajoutera automatiquement à la liste des concurrents. Vous pouvez également remplir le formulaire en ligne pour vous inscrire. La date limite de participation est le 15 mars à minuit (heure normale de l’est).

À l’instar des autres universités canadiennes, l’Université de Moncton maintient une banque de données contenant des renseignements sur les personnes ayant fréquenté l’institution. Cette liste contient notamment votre adresse personnelle qui permet de maintenir des liens avec vous par divers moyens : Bulletin; invitation aux réceptions ou aux activités de l’Université; invitation à participer à des collectes de fonds; possibilité de bénéficier de services négociés par l’AAAUM avec ses partenaires d’affinités…

Plusieurs d’entre vous informent systématiquement l’AAAUM de vos changements d’adresse par téléphone, par courriel ou encore en faisant directement les modifications au www.umoncton.ca/umcm-anciens.

Malgré tout, la banque de données contient des coordonnées invalides et c’est pour remédier à cette situation qu’on vous invite à mettre votre profil à jour et à participer au concours « Je garde le contact, c’est mon réseau ! ».

Tous les renseignements vous concernant sont préservés de manière confidentielle, conformément à la politique de confidentialité de l’Université de Moncton et des lois portant sur les renseignements personnels.

Les personnes participantes doivent, à la date du tirage, avoir atteint l’âge de la majorité dans leur province ou territoire de résidence. Les collaborateurs affiliés aux trois associations d’anciens, anciennes et amis de l’Université de Moncton (AAASLM, AAAUM, AAAUMCS) ainsi que leur famille immédiate et les personnes vivant sous leur toit ne sont pas admissibles à ce concours.

Le 20 mars, un tirage au sort sera fait par la direction de l’AAAUM parmi tous les formulaires de participation admissibles reçus.
Les gagnantes et/ou gagnants seront avisés par téléphone ou par courriel dans les jours qui suivront le tirage. Des mesures seront alors prises pour que les gagnantes et/ou gagnants reçoivent leur prix.

En participant au concours, toute personne gagnante accepte que son nom et sa photo soient éventuellement utilisés à des fins promotionnelles et publicitaires, sans aucune rémunération.
La paire de billets pour assister au match des Canadiens de Montréal est une gracieuseté de TD Assurance Meloche Monnex. L’AAAUM ne défraiera aucun coût lié au déplacement ou à d’autres dépenses connexes.
Pour plus de renseignements, cliquez sur ce lien.

Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12152
Lancement de la campagne « Moi, j’embarque ! »
Le mardi 12 mars, Raymond Théberge, recteur et vice-chancelier, a procédé au lancement la campagne « Moi, j’embarque ! », la campagne du personnel du campus de Moncton pour l’année en cours. Elle se déroule jusqu’au 29 mars et son but est d’amasser des fonds qui permettront d’améliorer l’expérience universitaire pour nos étudiants et étudiantes.

« En cette année de célébration du 50e anniversaire de fondation de l’Université de Moncton, je peux affirmer avec confiance que notre établissement n’aurait certainement pas la portée qu’il connaît aujourd’hui sans l’appui et la générosité des membres de son personnel, mentionne M. Théberge. Au fil des ans, vous avez toujours été parmi les premiers à vous mobiliser pour appuyer votre université et je vous en remercie très chaleureusement ».

La priorité de cette campagne est d’augmenter la valeur du Fonds de bourses du personnel du campus de Moncton. Créé en 1987, il a déjà aidé plus de 573 étudiants et étudiantes. Pour ceux et celles qui désirent faire une contribution à un autre fonds, l’Université de Moncton a créé des bourses pour toutes les facultés, pour plusieurs départements et pour quelques services.

À l'Université de Moncton, la question des besoins financiers des étudiantes et étudiants est particulièrement importante car le taux de recours aux prêts étudiants est de 54 pour cent, soit 35 pour cent plus élevé que la moyenne canadienne et le plus élevé au pays.

Dans son message lors du lancement, le recteur a tenu à rappeler à la communauté universitaire qu’il avait lui-même « embarqué » plus tôt cette année en faisant un don important à un fonds de bourses existant et en parrainant un siège du stade dans le cadre de la campagne « Laissez-y votre marque ».

Pour tous ceux et celles qui désirent faire un don, d’autres renseignements et un formulaire de don en ligne se trouvent à l’adresse www.umoncton.ca/moijembarque.

Pour obtenir de plus amples renseignements, il faut communiquer avec le bureau du Développement philanthropique au 506-858-4130 / developpement@umoncton.ca
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12164
Le programme de maîtrise en études de l’environnement organise deux activités
Une vidéoconférence regroupant les trois campus, intitulée « Observations et constats sur les audits touchant les produits pétroliers du Commissaire à l’environnement et au développement durable », aura lieu le mardi 19 mars à 13 h 30 dans le local A-231 du pavillon Jeanne-de-Valois au campus de Moncton, dans le local PSL-512 du campus d’Edmundston et dans le local SIL-302 du campus de Shippagan.

Au campus de Moncton, Francine Richard, directrice de l’équipe du Commissaire à l’environnement et au développement durable, abordera le rôle et mandat du CEDD au sein du Bureau du Vérificateur général du Canada. Elle fera état des différentes activités et produits menés par le groupe du CEDD et présentera le résultat de quelques exemples d’audits, notamment certaines observations et constats en lien avec le secteur des produits pétroliers.

Changement climatique : sommes-nous prêts?
Il y aura également une présentation, intitulée « Changement climatique : sommes-nous prêts? », en compagnie de Liette Vasseur, professeure de biologie et des sciences de l’environnement à Brock University, le jeudi 21 mars à 15 heures dans le local A-002 du pavillon Rémi-Rossignol au campus de Moncton.

Le changement climatique reste un sujet de l’heure à la veille de la publication du cinquième rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat. Dans le rapport précédent, on mentionnait que le changement climatique est évident et que le taux de certitude significatif. Mais que voit-on comme changements ? Quels sont les effets ? Que font les communautés pour répondre à ces changements ?

Dans cet exposé, Liette Vasseur vous fera voyager dans quelques provinces du Canada et sur deux autres continents pour examiner ce qui se passe et comment tout cela se joue. Les changements n’ont et n’auront pas les mêmes effets partout et donc, on verra que les réactions et les stratégies d’adaptation que favorisent les gens seront aussi différentes. À la fin, ce qui est important, c’est le développement durable et la viabilité des écosystèmes et des communautés qui en dépendent.

Bienvenue à toutes et à tous.

Renseignements : 858-4498.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12155
Soutenance de thèse de maîtrise d’Andrée Morin en éducation
Andrée Morin fera la soutenance d’une thèse de maîtrise en éducation, mention enseignement ressource, intitulée « Les besoins d’adolescentes et d’adolescents fréquentant un centre alternatif et la prise en compte de ceux-ci dans les stratégies d’intervention déployées », le lundi 25 mars à 10 heures dans le local A-231 du pavillon Jeanne-de-Valois au campus de Moncton.

Les membres du jury sont Jimmy Bourque, directeur; Johanne Bédard, examinatrice externe; Hélène Albert, examinatrice interne; et Raymond Vienneau, président du jury.

Bienvenue à tous et à toutes.

Renseignements : 858-4411 / denise.bourgeois@umoncton.ca
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12159
Un site Web des oeuvres d’art de Claude Roussel
Pour les collègues et amis de l’Université de Moncton, Raymonde Blanchard et Claude Roussel viennent de produire un site Web des œuvres d’art de M. Roussel.

Voici le lien de ce site qui illustre des œuvres récentes sur papier ainsi que des projets réalisés dans le passé :
Pour plus de renseignements, cliquez sur ce lien.

Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12153
Observation astronomique le 19 mars
Il y aura une séance d'observation astronomique, le mardi 19 mars de 20 h 30 à 21 h 30 à l’Observatoire de l’Université de Moncton situé sur le toit du pavillon Léopold-Taillon au campus de Moncton.

La planète Jupiter sera visible.

Cette activité est organisée par le Département de physique et d'astronomie. L’entrée est libre. Venez en grand nombre.

Renseignements : 858-4339.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12138
Agrandir l'image
Equinox : une conversation entre deux soeurs.
Galerie d’art : les arts visuels via la musique et le cinéma
La Galerie Louise and Reuben-Cohen présente deux activités pendant le mois de mars.

Une performance de musique et d’images animées, intitulée « Equinox », sera présentée le vendredi 22 mars à compter de 20 heures. Une projection du film « Espaces (ré)créatifs » portant sur l’artiste sculpteur André Lapointe aura lieu le mercredi 27 mars à midi. Ces deux activités sans frais s’adressent à tous et à toutes.

Equinox : une conversation entre deux soeurs
Gerd Aurell est une artiste visuelle qui habite et travaille dans le nord de la Suède. Sa soeur, Karin Aurell, est une flûtiste professionnelle qui habite à Sackville, au Nouveau-Brunswick. Depuis plusieurs années, ces deux soeurs ont développé un projet de collaboration où elles combinent leurs talents dans une performance musicale et visuelle. Karin joue la flûte et Gerd « joue » le rétroprojecteur où elle intervient en direct sur ses dessins. Il en découle une expérience audiovisuelle dont le fils conducteur est parfois les images, parfois la musique.

Leur enfance commune est l’inspiration derrière la pièce « Good Breathing » (bonne respiration). Le programme comprend aussi leurs interprétations de pièces contemporaines de jeunes compositeurs canadiens dont Kevin Morse, Farshid Samandari et Jérôme Blais.

André Lapointe, Espaces (ré)créatifs
Ce documentaire d’auteur de Didier Maigret jette un regard sur la pratique in-situ de l’artiste André Lapointe. Dans le contexte du film, ce denier délaisse son atelier de sculpteur de pierre pour se consacrer à l'art nature. Sans cesse à la recherche de nouveaux paysages, il aime semer des traces éphémères, sensibles au climat, à l'érosion. De ses interventions, il capte des photographies qui assurent leur pérennité. Son art sollicite notre regard et provoque une réflexion sur notre environnement. La musique du film est de Léandre Bourgeois.

Le film est d’une durée de 50 minutes et sera suivi d’une période de questions avec le réalisateur Didier Maigret et l’artiste André Lapointe, également professeur au Département des arts visuels de l’Université de Moncton. Les participants sont invités à apporter leur goûter.

Renseignements, il faut appeler au 858-4088 / galrc@umoncton.ca
Pour plus de renseignements, cliquez sur ce lien.

Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12167
L’importance du mentorat et du leadership lors de votre parcours entrepreneurial
Le Club Entrepreneur étudiant (CEE) Moncton et le Centre Assomption de recherche et de développement en entrepreneuriat (CARDE) vous invitent à participer à une table ronde animée par Lucille Landry et portant sur « L’importance du mentorat et du leadership lors de votre parcours entrepreneurial », le jeudi 21 mars de 10 heures à 11 h 30 dans le local 273 du pavillon Jean-Cadieux au campus de Moncton.

Les personnes ressources seront Michelle Cirullo, propriétaire de Pinkfitness, et Belén Welch, agente chez Entreprise Grand Moncton, qui s'occupe du programme de mentorat pour les entrepreneurs immigrants.

C’est une conférence d’intérêt général. Bienvenue à tous et à toutes.

Renseignements : Rachelle Gauvin, au 858-4513.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12168
JESR : dîner-causerie en compagnie du Directeur général du Conseil de la santé du Nouveau-Brunswick
Dans le cadre des Journées des études supérieures et de la recherche de l'Université de Moncton, Stéphane Robichaud, directeur général du Conseil de la santé du Nouveau-Brunswick, participera à un dîner-causerie, le lundi 18 mars de 11 h 15 à midi dans la salle A-231 du pavillon Jeanne-de-Valois au campus de Moncton et, en vidéoconférence, dans la salle 506 du pavillon Simon-Larouche au campus d’Edmundston, dans la salle 307 du pavillon Irène-Léger au campus de Shippagan, et dans la salle U253 au campus de Shippagan - site de Bathurst.

Ce sera une occasion unique de discuter avec le directeur général du Conseil de la santé du Nouveau-Brunswick, et d'en apprendre davantage sur les données disponibles sur la santé de la population du Nouveau-Brunswick, en compagnie de Stéphanie Collin, professeure en gestion des services de santé à l'Université de Moncton.

Le Conseil de la santé du Nouveau-Brunswick engage la population dans un dialogue significatif, mesure, surveille et évalue la sante de la population et la qualité des services en sante, renseigne la population sur l’état de la performance du système de santé, et recommande des améliorations au Ministre de la Santé.

Ce dîner-causerie est organisé par le Consortium national de formation en santé (CNFS) - volet Université de Moncton. Il est rendu possible grâce à une contribution financière provenant de Santé Canada.


Renseignements : 858-4983 / www.mavieestensante.ca
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12176
Nicolas Landry : la grande illusion des conversions dans les missions d’Acadie au 17e siècle
Nicolas Landry, professeur d’histoire au campus de Shippagan, prononcera une conférence, intitulée « Croyances religieuses ou spiritualité ? La grande illusion des conversions dans les missions d’Acadie au 17e siècle », le vendredi 15 mars de 11 h 15 à 12 h 30 dans le local 106 de l’édifice des arts au campus de Moncton.

Très peu d’études s’intéressent à la présence française et micmac à l’extérieur de la grande région de Beaubassin et de la rivière Saint-Jean. Cela s’explique en partie par le fait que l’essentiel du peuplement acadien d’avant 1763 se concentre en Acadie péninsulaire néo-écossaise, à l’île Royale (Cap-Breton) et à l’île Saint-Jean (Île-du-Prince-Édouard). Il n’en demeure pas moins que l’aventure missionnaire au nord du Nouveau-Brunswick commence à peu près en même temps que celle des commerçants français dans la baie des Chaleurs et dans le golfe Saint-Laurent soit pendant les années 1620.

Cette conférence se limite toutefois à cerner les contours des relations entre les missionnaires et les Micmacs pendant la première moitié du 17e siècle. De manière plus précise, le professeur Landry tentera de dresser un bilan des connaissances portant sur les écarts entre les attentes d’évangélisation des missionnaires et les réalités auxquelles ils sont confrontés.

Une petite réception suivra. Bienvenue à toutes et à tous.


Renseignements : 858-4065 / dianne.leblanc@umoncton.ca
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12177
Jason MacKenzie reçoit le Prix de services communautaires de Sport interuniversitaire canadien
Le pentathlonien Jason MacKenzie, de Campbellton, membre de l'équipe d'athlétisme des Aigles Bleus, a reçu le Prix de services communautaires de Sport interuniversitaire canadien (SIC) lors du banquet qui a eu lieu le 7 mars à Edmonton.

MacKenzie était à Edmonton pour participer aux championnats d'athlétisme de Sport interuniversitaire canadien. Il est classé 12e au Canada au pentathlon et a remporté la médaille d'argent aux championnats de Sport universitaire de l'Atlantique. Il a également été honoré pour ses services communautaires par le SUA.

Il a déjà fait partie de l'organisation Right to Play à l'Université de Moncton en plus de participer au programme des 12 défis en athlétisme. Il a aussi apporté son aide à l'organisation de la Classique de cross-country au campus de Moncton l’automne dernier.

Il est le récipiendaire du Prix d'argent du Duc d'Édinbourg.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12115
Alexa-Maude Mallais et Jason MacKenzie sont les athlètes de la semaine
Le Service de l’activité physique et sportive du campus de Moncton a choisi la sprinteuse Alexa-Maude Mallais, de Duguayville, et l'athlète au pentathlon Jason MacKenzie, de Campbellton, comme athlètes de la semaine Physiothérapie Sportmed pour la période du 4 au 10 mars à l’Université de Moncton.

Les deux athlètes ont participé la semaine dernière aux championnats d’athlétisme de Sport interuniversitaire canadien (SIC) à Edmonton, en Alberta.

Alexa-Maude Mallais a pris la 10e position au 60 m avec son deuxième meilleur temps, 7s81. Elle participait à sa cinquième et dernière saison de compétitions universitaires. Elle était classée 15e au Canada avant la compétition. Elle est étudiante en éducation.

Jason MacKenzie en était à sa cinquième et dernière saison également. Il a pris le 10e rang au classement final du pentathlon. Il a terminé 11e au saut en longueur (6,01 m), 9e au 60 mh (9,15), 9e au lancer du poids (11,06 m), 10e au saut en hauteur (1,79 m) et 2e au 1 000 m (global de 2 393 points). Il a reçu le Prix de services communautaires de SIC pour la saison. Il est étudiant en kinésiologie.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=12137


Documents nos 1 à 5 : Constitution de la Société Saint-Jean-Baptiste du Collège Saint-Joseph, adoptée le 15 octobre 1893. (L’album souvenir des noces d’argent de la Société Saint-Jean-Baptiste du Collège Saint-Joseph Memramcook, N.B. : histoire; morceaux; poésies; portraits; gravures; biographies; discours; rapports; lettres; statistiques; statuts et règlements; convention, etc.; par un membre du comité exécutif, [Memramcook], [Collège Saint-Joseph], s.d. [vers 1895], p. 51-55.)
Images nos 1 à 4 : Centre d’études acadiennes Anselme-Chiasson, Fonds du Collège Saint-Joseph, PI.5123.04
Images nos 5 à 6 : Centre d’études acadiennes Anselme-Chiasson, Fonds du Collège Saint-Joseph, P1.5123.05
Une facette moins connue de l’histoire de l’Université Saint-Joseph
À sa création en 1864, le Collège Saint-Joseph de Memramcook est une institution bilingue, car il devait accueillir non seulement des Acadiens, donc des francophones, mais aussi des catholiques de langue anglaise, surtout des Irlandais. La présence irlandaise à Saint-Joseph ne passait certes pas inaperçue. Au tout début de l’histoire du collège, il n’était pas rare de voir les étudiants irlandais constituer une masse critique très importante de la population estudiantine, voire plus de la moitié. À l’instar des étudiants francophones qui participent aux activités de la Société Saint-Jean-Baptiste, une association étudiante créée par le père Camille Lefebvre en 1866 afin de « […] former ses membres à la littérature française et à l’éloquence », les Irlandais, de leur côté, fondent, en 1874, la St. Patrick’s Literary and Dramatic Society. Son premier président est George V. McInerney, qui sera plus tard avocat à Richibouctou. Cette société est très active pendant toute l’histoire du Collège, puis de l’Université Saint-Joseph au moins jusqu’à la fin des années 1940. À quelques jours de la Saint-Patrice, fête nationale des Irlandais célébrée le 17 mars, il est à souhaiter que cette importante dimension de l’histoire de l’Université Saint-Joseph retienne l’attention d’une nouvelle génération de chercheurs.
Institut d’études acadiennes
Accueil  |  Urgence  |  Assistance technique © 2019, Université de Moncton. Tous droits réservés.