Campus de Moncton

Nouvelles du campus

 
Volleyball féminin : deux parties déterminantes pour les Aigles Bleues
Volleyball féminin : deux parties déterminantes pour les Aigles Bleues
Jeudi 23 Janvier 2020

Au volleyball féminin de Sport universitaire de l’Atlantique (SUA), les Aigles Bleues de l’Université de Moncton (4-9=8 points, 5e position) disputent deux rencontres déterminantes cette fin de semaine. La jeune troupe de Monette Boudreau-Carroll sera à Halifax vendredi soir pour y affronter les Tigers de la Dalhousie University (13-0=26 points, 1re position), qui occupent le 1er rang au pays dans la ligue U SPORTS. Dimanche, à 14 h, le Bleu et Or recevra la visite des Huskies de la Saint Mary’s University (7-6=14 points, 3e position) au CEPS Louis-J.-Robichaud. Moncton a quatre points de retard sur les Reds (6-6=12 points), qui sont au 4e et dernier échelon de qualification pour le championnat de SUA. Il reste sept rencontres à disputer en saison régulière pour Moncton. « Ce sont deux grosses parties contre Saint Mary’s et Dalhousie, affirme l’entraîneuse Monette Boudreau-Carroll. Les Tigers ont tellement gagné longtemps qu’on a le bloc mental contre cette équipe. Il faut travailler notre mental. On peut gagner. On a le talent pour jouer avec n’importe qui, tout dépend de la situation. Il faut trouver un moyen de garder la force mentale pour sortir des situations difficiles. On a travaillé sur le mental cette semaine pour oublier l’erreur et aller chercher le prochain point. On a un énorme talent, mais on manque d’expérience sur le terrain. » « L’équipe possède un bon plan de jeu et on va le suivre et travailler fort, indique Ivana Urquhart-MIadineo, joueuse de milieu des Aigles Bleues. Les Tigers sont premières au Canada, mais on les joue comme les autres équipes. On va les attaquer sur les jeux qu’on peut. On cherche à s’améliorer et on veut toujours se qualifier pour les séries. » Christelle Bertin ratera les deux joutes.

Lire la suite
Présentation des activités et études préliminaires du « Projet de restauration des terres publiques de la “Dune” et d’une partie du marais de Grande-Digue »
Présentation des activités et études préliminaires du « Projet de restauration des terres publiques de la “Dune” et d’une partie du marais de Grande-Digue »
Jeudi 23 Janvier 2020

Serge Jolicoeur, professeur de géographie à l’Université de Moncton, Stéphane O’Carroll, coordonnateur de projet à l’Université de Moncton, et Ron Cormier, résident de Grande-Digue, ont présenté les activités et études préliminaires réalisées depuis le 2 juillet dernier dans le cadre du « Projet de restauration des terres publiques de la “Dune” et d’une partie du marais de Grande-Digue ». Le projet, qui fait l’objet d’une entente entre l’Université de Moncton et le ministère des Pêches et Océans, prévoit la fermeture de la brèche qui s’est ouverte dans la dune de Grande-Digue en novembre 1987 et la restauration des habitats côtiers perdus ou dégradés depuis. Les activités relatives au marais seront présentées ultérieurement. L’équipe scientifique du projet, rassemblant chercheuses, chercheurs et spécialistes de Pêches et Océans, de plusieurs ministères provinciaux, d’universités et de l’Association du bassin versant de la baie de Shédiac, était représentée pour l’occasion. Le « Projet de restauration des terres publiques de la “Dune” et d’une partie du marais de Grande-Digue » doit se terminer le 31 mars 2022. Ron Cormier a proposé la formation d’un comité de partenaires communautaires afin d’assurer la mise en valeur de cette partie du patrimoine naturel et culturel de Grande-Digue. Plus de 60 personnes étaient présentes à cette première assemblée d’information publique, ce qui témoigne du large appui au projet dans la population de Grande-Digue. Le projet est rendu possible grâce à une subvention du Fonds pour la restauration côtière de Pêches et Océans Canada.

Lire la suite
Athlétisme : vingt-trois athlètes de l’Université de Moncton au défi McGill
Athlétisme : vingt-trois athlètes de l’Université de Moncton au défi McGill
Jeudi 23 Janvier 2020

L’Université de Moncton sera représentée par 23 athlètes dans 45 épreuves au défi annuel d’athlétisme de McGill, qui se tiendra vendredi et samedi à Montréal. L’entraîneur d’athlétisme de l’Université de Moncton, Steve LeBlanc, a bien hâte de voir ses athlètes en action contre certains des meilleurs universitaires au Canada. Les résultats pourraient donner un avant-goût de la rencontre de Sport universitaire de l’Atlantique (SUA) qui se tiendra les 21 et 22 février prochains. « Notre objectif est d’avoir au moins une douzaine d’athlètes dans le top 8, indique LeBlanc. Nous avons une bonne chance d’établir des records de l’Université de Moncton dans certaines épreuves comme le 60 m, le 60 m haies, le relais 4x200 m, le saut à la perche et les lancers du poids pour les femmes et les hommes. Cette compétition est une étape importante dans nos préparatifs, non seulement pour le championnat de SUA, mais pour les années à venir. Nos athlètes de première année auront la chance de voir le niveau auquel ils devront s’élever au cours des prochaines années. » Les Aigles Bleues et Aigles Bleus qui prendront part au défi sont : Véronique Omalosanga, Hillary MacLean, Joëlle Léger, Sharon Ngongo, Martine Haché, Caroline Gagnon, Gedeline Pitre, Lisa Richard, Isabelle Boudreau, Natalie Fleming, Rachelle Haché, Constance Gilman, Mia Schofield, Kyla Hughes, Steve Richard, Philippe Gélinas, Samuel Robichaud, Emmanuel Zangio, Maxime Alarich, Samuel Farag, Monty Christian Kpan, Jonathan Roy et Samuel Bourque.

Lire la suite