Campus de Moncton

Nouvelles du campus

 
Le professeur Khalack étudie l’évolution des étoiles chimiquement particulières
Le professeur Khalack étudie l’évolution des étoiles chimiquement particulières
Vendredi 14 Mai 2021

La compréhension de la vraie nature et du destin de notre soleil est fondée sur la connaissance actuelle de l’évolution des étoiles. C’est précisément sur quoi se penche le professeur Viktor Khalack, du Département de physique et d’astronomie de l’Université de Moncton, qui réalise une recherche sur les étoiles chimiquement particulières. Le professeur Khalack réalise sa recherche avec une équipe internationale formée d’astrophysiciennes et astrophysiciens du Canada, de l’Allemagne, du Chili, des États-Unis, de la France et de la Suède. Ses recherches lui ont valu du temps d’observation avec le télescope spatial TESS (Transiting Exoplanet Survey Satellite) et les télescopes Canada-France-Hawaï (CFHT) et Bernard Lyot (TBL) ainsi qu’à l’Observatoire du Mont-Mégantic. Sommaire de la recherche : Les simulations modernes d’évolution stellaire peuvent expliquer la diversité des paramètres globaux observés, comme la température de surface, dans différentes populations d’étoiles. On ne comprend cependant pas encore pleinement l’évolution des étoiles avec un champ magnétique important et les abondances chimiques particulières observées sur leur surface. Pour élucider un scénario d’évolution précis pour les étoiles chimiquement particulières (CP), on doit collecter des données pour un grand échantillon d’étoiles CP de différents âges et types de particularités chimiques. La recherche du professeur Khalack étudie les signatures de la diffusion atomique dans les étoiles CP par l’analyse de leurs spectres à haute résolution spectrale. Il étudie aussi la variabilité photométrique (modulation rotationnelle et pulsations stellaires) des étoiles CP en utilisant les données tirées de la mission spatiale TESS. La diffusion atomique est un processus physique par lequel les atomes de certains éléments peuvent être poussés vers la surface par le champ de radiation sortant de l’étoile. D’autres éléments, qui absorbent moins de radiation, peuvent au contraire se diffuser vers les couches plus profondes dans l’étoile. Ce phénomène affecte donc l’abondance des éléments détectés à la surface des étoiles. Le premier volet de la recherche de M. Khalack consiste en l’observation spectrale d’étoiles CP avec les plus grands télescopes mondiaux comme CFHT et TBL. Les spectres des étoiles CP à haute résolution spectrale et à haut rapport signal-à-bruit sont requis pour effectuer l’analyse de l’abondance et d’estimer leurs paramètres globaux. M. Khalack a ainsi créé un logiciel semi-automatique pouvant fournir des données détaillées sur la stratification de l’abondance avec la profondeur dans les couches externes des étoiles (qui sont souvent appelées « atmosphère stellaire »). Le deuxième volet de la recherche comprend l’analyse des données photométriques fournies par le télescope spatial TESS dans le but de sélectionner et d’étudier un échantillon d’étoiles magnétiques CP (mCP). Le professeur Khalack a ainsi créé un logiciel autonome (TESS-AP) qui effectue l’analyse des 200 000 étoiles observées par TESS et fait sa caractérisation. À partir des données recueillies, on peut sélectionner un échantillon d’étoiles avec la variabilité photométrique et les paramètres stellaires globaux requis. Cette méthode permet à M. Khalack d’identifier les étoiles mCP et d’étudier leur variabilité incluant des pulsations stellaires. Analyser des pulsations stellaires (ou astérosismologie) contribuera à estimer les paramètres stellaires globaux et l’âge des étoiles CP étudiées.  

Lire la suite
Lancement du livre <i>Lumière sur la réforme du système de santé au Nouveau-Brunswick</i>
Lancement du livre Lumière sur la réforme du système de santé au Nouveau-Brunswick
Vendredi 14 Mai 2021

Le lancement du livre Lumière sur la réforme du système de santé au Nouveau-Brunswick de Stéphanie Collin, professeure en gestion des services de santé et en administration publique à l’École des hautes études publiques de l’Université de Moncton se déroulera de façon virtuelle le 27 mai prochain à midi. L’ouvrage de Mme Collin suit l’évolution de la réforme du système de santé du Nouveau-Brunswick lancée en 2008 et en examine la gestion en proposant un éclairage inédit sur les dynamiques ayant pu moduler ce changement d’envergure. On y brosse un tableau de la prestation des services et des soins de santé au Nouveau-Brunswick, depuis l’après-Seconde Guerre mondiale jusqu’à maintenant, et en tire des leçons utiles à l’élaboration et à la mise en œuvre de réformes éventuelles, au Nouveau-Brunswick, comme dans d’autres provinces canadiennes. Tant les décideurs publics qui envisagent une réforme que les gestionnaires qui assurent la mise en œuvre de plans de changement trouveront en ce livre un outil incontournable certain de susciter une réflexion nourrie. Les personnes intéressées à assister au lancement du livre sont priées de s’inscrire à l’avance. Bienvenue à toutes et à tous!

Lire la suite
Retour sur le 88<sup>e</sup> Congrès de l’Acfas : premier colloque sur le tourisme acadien
Retour sur le 88e Congrès de l’Acfas : premier colloque sur le tourisme acadien
Vendredi 14 Mai 2021

Tenu dans le cadre du 88e Congrès de l’Acfas, le colloque « Tourisme acadien : environnement, culture et liens Québec-Atlantique », organisé par Selma Zaiane-Ghalia, professeure à l’École de kinésiologie et de loisir de l’Université de Moncton, en collaboration avec le professeur Carlo Lavoie de la University of Prince Edward Island, a été une réussite. Les principes de l’Acfas en ce qui a trait à la vulgarisation des savoirs et à la mise en valeur de la relève ont été respectés. Un panel englobant dix perspectives diverses, mais complémentaires a abordé les caractéristiques patrimoniales acadiennes naturelles et culturelles du tourisme dans trois provinces de l’Atlantique, soit au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse et à l’Île-du-Prince-Édouard. Les organisatrices et organisateurs soulignent l’appui du Centre de la francophonie des Amériques et remercient son président-directeur général, Sylvain Lavoie. Dans son allocution d’ouverture, M. Lavoie a souligné l’importance de renforcer les recherches dans le domaine du tourisme acadien et francophone en Atlantique, domaine qui manque de connaissances approfondies qui pourraient permettre des prises de décisions judicieuses basées sur des données probantes.  De plus, l’expertise et les connaissances de Jean-Marie Nadeau, de Claude DeGrâce et d’Omer Chouinard, professeur émérite de l’Université de Moncton, ont été grandement appréciées. M. Nadeau a souligné l’importance, pour la croissance du tourisme acadien, du premier Congrès mondial acadien de 1994 et de ceux qui ont suivi. M. DeGrâce a abordé les éléments historiques importants relatifs au site de Grand-Pré, désigné site du patrimoine mondial de l’UNESCO. Le professeur Chouinard a quant à lui rappelé la fragilité écologique des côtes acadiennes, tout en soulignant leurs richesses pour le développement d’un tourisme respectueux et durable. La professeure Anne Fauré, de l’Université du Québec à Rimouski, et sa collègue, Mme Anne Levesque, du Conseil de conservation du Nouveau-Brunswick, ont quant à elles mis l’accent sur la fragilité du littoral et ont informé le public sur la consultation nationale qui se déroule actuellement au sujet de la stratégie relative à une économie bleue.  Le professeur Carlo Lavoie a souligné l’importance de l’authenticité dans le cadre de la mise en valeur touristique du patrimoine culturel acadien à l’Île-du-Prince-Édouard, principe qui concerne toutes les provinces de l’Atlantique. Izold Guihur, professeure à la Faculté d’administration de l’Université de Moncton, a introduit la notion d’entrepreneuriat social touristique pour le développement des communautés rurales durables en Acadie en présentant le cas du projet Couleurs du Pays de Cocagne. Quant à la professeure Selma Zaiane-Ghalia, présidente de la section Acfas-Acadie, elle a présenté une réflexion sur le tourisme acadien au Nouveau-Brunswick.  Les participantes et participants ont de plus été très impressionnés par la présentation du projet Viva Shediac. Cette initiative entrepreneuriale, qui offre des expériences touristiques authentiques dans la Ville de Shediac, a été lancée par Karine Boudreau et François Poirier, étudiante et étudiant à l’Université de Moncton et originaires de Shediac. Les organisatrices et organisateurs remercient celles et ceux qui ont contribué à la réussite de ce premier colloque sur le tourisme acadien. Si vous voulez en savoir davantage sur ce dernier, prière de consulter la page Facebook de l’Acfas-Acadie.

Lire la suite