Bulletin Cyber-Bulletin
Université de Moncton
Précédent Pause Suivant
Faculté des études supérieures et de la recherche (FESR)
Faculté des études supérieures et de la recherche (FESR)
Faculté des études supérieures et de la recherche (FESR)
Faculté des études supérieures et de la recherche (FESR)
Faculté des études supérieures et de la recherche (FESR)
Faculté des études supérieures et de la recherche (FESR)
Faculté des études supérieures et de la recherche (FESR)
Faculté des études supérieures et de la recherche (FESR)
Faculté des études supérieures et de la recherche (FESR)
Faculté des études supérieures et de la recherche (FESR)
Faculté des études supérieures et de la recherche (FESR)
Faculté des études supérieures et de la recherche (FESR)
Faculté des études supérieures et de la recherche (FESR)
 
Campagne de promotion

Les études supérieures et la recherche

 

Demande d'admission Programmes Bourses
     
Directeurs et directrices de recherche Témoignages et vidéos Demande d'information
     

Les biochimistes de l’Université de Moncton se démarquent lors du 9e Congrès annuel sur la recherche en santé du Nouveau-Brunswick

Organisé conjointement par la Fondation de la recherche en santé du Nouveau-Brunswick et l’Université de Moncton, le 9e Congrès annuel sur la recherche en santé du Nouveau-Brunswick, sous le thème La médecine personnalisée bien faite, s’est déroulé du 1er au 2 novembre 2017 à Moncton. Des participantes et participants de la Faculté des sciences de l’Université de Moncton se sont grandement démarqués.

La conférence, qui a attiré 258 participantes et participants, a fait place à près d’une centaine de présentations par affiches, où plusieurs prix ont été décernés aux gagnantes et gagnants des catégories suivantes : Premier cycle, Cycles supérieurs, Chercheuses cliniciennes et chercheurs cliniciens et Stagiaires postdoctoraux. Les étudiantes et étudiants y participant venaient des quatre universités et des centres de formation médicale de la province.

D’autres étudiantes et étudiants et jeunes chercheuses et chercheurs du Département de chimie et biochimie ont été sélectionnés par leurs pairs pour les meilleures publications scientifiques à titre d’auteur principal de l’année 2017. Ils ont reçu la distinction Étoiles montantes.

Voici la liste des participantes et participants du Département de chimie et biochimie de l’Université de Moncton qui ont été reconnus pour la qualité de leurs recherches :

Maîtrise
Sonia Dastous, 1er prix; Marco Doucet, 2e prix; Jean-Rémi Godin, 3e prix

Doctorat
Samuel Poirier (Laval, Moncton), 1er prix; Roxann Guerrette, 2e prix

Post doctorat
Jean-Luc Jougleux, 1er prix

Renseignements : gilles.robichaud@umoncton.ca  

 

Hala Guedouari reçoit le Prix du Recteur 2016

Hala Guedouari, étudiante de 3e cycle au programme de doctorat en sciences de la vie, reçoit le Prix du Recteur. Ce prix contribue à la promotion de l’excellence en recherche chez les étudiantes et les étudiants de l’Université de Moncton en récompensant la meilleure publication scientifique étudiante de l’année.

Accompagné d’une bourse de 1 000 $, le prix lui a été remis lors d’une réception tenue le 31 octobre en présence du recteur et vice-chancelier, Raymond Théberge.

Madame Guedouari s’est démarquée par sa publication intitulée Sirtuin 5 protects mitochondria from fragmentation and degradation during starvation. L’originalité et le caractère hautement pertinent de cette étude a permis sa publication dans la BBA Molecular Cell Research, une revue internationale renommée et disposant d’impact important dans le domaine de la recherche en biologie. L’article a été publié en collaboration avec le professeur Étienne Hébert Chatelain du Département de biologie avec qui madame Guedouari collabore depuis janvier 2016.

À l’occasion de la remise du prix, madame Guedouari a fait une présentation en lien avec ses travaux de recherche et grâce à sa publication, la recherche aura un impact majeur concernant l’étude de la production d’énergie dans la cellule. Le professeur Giovanni Benard du Laboratoire Maladies Rares : Génétique et Métabolisme de Bordeaux en France ajoute que « les travaux  démonte de façon précise que la Sirtuin 5 diminue la fusion mitochondriale » et que « le sujet étudié et les approches méthodologiques choisies par l’auteure sont particulièrement délicats et difficiles à mettre en place. Ces difficultés rendre le travail accompli encore plus remarquable ».

L’article de Hala Guedouari est disponible ICI
 


Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Plan du site
Partager
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.