Baccalauréat en développement durable et zone côtière

Une formation universitaire unique au Canada

Baccalauréat en développement durable et zone côtière

Campus de Shippagan

Baccalauréat en développement durable et zone côtière

Une formation universitaire unique au Canada

Baccalauréat en développement durable et zone côtière

Campus de Shippagan

Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin

Une formation universitaire unique au Canada

Une formation universitaire unique au Canada

ddzcD'une durée de quatre ans le baccalauréat en développement durable et zone côtière vise à former des professionnelles et professionnels capables de répondre aux besoins de la société tout en maintenant la santé de l’environnement. Cette formation est offerte selon le programme régulier ou selon le régime coopératif.  Le régime coopératif est fondé sur une alternance de sessions d’études en classe et comprend trois périodes de stages rémunérés en milieu de travail durant la période estivale.

Plus d’information sur le programme: 

 

Le développement durable et zone côtière, qu'est-ce que c'est?

ddzc

Notre programme interdisciplinaire s’attaque aux défis socio-écologiques extraordinaires du xxe siècle dans le contexte spécifique de la vie côtière et maritime : les bouleversements climatiques, l’extinction de masse des espèces le plafonnement de la production énergétique, l’impact des pratiques industrielles sur l’économie de la nature, le phénomène attendu des réfugiés environnementaux, les inégalités sociales et intergénérationnelles, l’éco-anxiété.

Se penchant sur ces questions, le corps professoral accompagne les réflexions des étudiantes et étudiants sur les conséquences de ces bouleversements historiques, entre autres : l’acidification des océans, l’érosion des côtes, l’épuisement de la faune océanique par la pêche intensive, la montée des niveaux d’eau et l’inondation de sites habités, la dépendance de l’économie régionale aux grands conglomérats mondialisés, les transformations territoriales.

Notre programme d’étude comprend des cours fondamentaux dans le domaine des sciences de la nature (biologie, chimie, écologie) et des sciences humaines et sociales, pour s’enquérir ensuite des enjeux sociologiques et philosophiques relatifs aux transformations majeures dans lesquelles le siècle nous engage. Il permet en outre de développer la pensée critique et de mieux comprendre à titre de citoyen et citoyenne les enjeux contemporains. Le programme mène à des débouchés sûrs, que ce soit dans les institutions gouvernementales, le milieu associatif, les entreprises véritablement dédiées à la transition écologique, le monde municipal et régional ou les universités.

La gestion de la côte, un beau défi pour les communautés!

ddzc

Les communautés côtières font face à de nombreux enjeux comme la gestion de l’eau potable et des eaux usées, la durabilité des industries (tourbe, pêche, aquaculture, forêt et agriculture) ou encore le tourisme et les conflits d’utilisation du territoire. Les professionnels formés en développement durable et zone côtière peuvent analyser ces enjeux complexes et s’assurer que le développement durable d’une communauté est possible en plus de veiller à ce que tous les intervenants soient gagnants à long terme.

Ainsi, le développement durable et zone côtière peut être atteinte par la création de forums de discussion publique où des idées sont étudiées afin de protéger le patrimoine côtier, tout en y faisant la promotion d’un développement responsable. Déjà, plusieurs communautés du Nouveau-Brunswick ont réussi ce genre d’approche en créant des associations de gestion des bassins versants dans les régions de Caraquet, Richibouctou, Shédiac et Moncton. D’autres efforts de développement durable et zone côtière peuvent aussi être mentionnés telles que les pratiques de gestion du Parc national Kouchibouguac et celles de la dune de Bouctouche, ainsi que la mise en place du système de gestion des eaux usées pour la ville de Moncton. L’objectif de ces projets est toujours de trouver l’équilibre et les limites acceptables pour faire des choix de développement.