Université de Moncton
Précédent Pause Suivant
 

ENGLISH

5 au 10 juillet 2015

Édition 2015 : la santé mentale des enfants et des adolescents

Campus de l’Université de Moncton
Moncton, Nouveau-Brunswick, Canada

Rendez-vous à Moncton pour un dialogue en profondeur où on explorera, apprendra et partagera nos connaissances sur les droits des enfants et des jeunes et leur bien-être avec des experts qui travaillent à la défense des enfants autour du monde.
 

 
Le cours

Le Cours d’été international relatif aux droits de l’enfant examinera les enjeux touchant la santé mentale des enfants et des adolescents. Il permettra aux participants de réfléchir à des questions délicates encore trop souvent jugées taboues dans plusieurs pays du monde où les services en la matière concernant les enfants et les adolescents n’existent pas ou demeurent mal adaptés.

À la lumière du principe de non-discrimination et de l’article 23 de la Convention relative aux droits de l’enfant des Nations Unies conférant aux enfants et aux jeunes porteurs d’un handicap les mêmes droits que ceux dont jouissent les autres enfants et les autres jeunes, les participants auront l’occasion d’approfondir leurs connaissances de l’article 24 de cette convention ainsi que du droit pour l’enfant de bénéficier du meilleur état de santé possible et de recevoir, notamment, des services médicaux et des services de rééducation. Le Comité des droits de l’enfant appelle à la lutte contre la stigmatisation des jeunes et des enfants aux prises  avec des problèmes de santé mentale. Il estime que ces problèmes comprennent, entre autres, les troubles du développement et du comportement, la dépression, les troubles alimentaires, l’anxiété, les traumatismes psychologiques dus aux mauvais traitements, à la négligence, à la violence ou à l’exploitation de même que la consommation d’alcool, de tabac et de drogues, les comportements obsessionnels, tels que l’utilisation excessive de l’Internet et d’autres technologies, et les dépendances à ces technologies, auxquels problèmes il convient d’ajouter l’automutilation et le suicide.

L’obligation de l’État, telle qu’elle est prévue au paragraphe 24(2), étant de garantir à tous les enfants l’assistance médicale et les soins de santé nécessaires, les séances d’études et les conférences porteront donc sur les réformes législatives, les politiques publiques, les mesures préventives, l’accès aux soins de santé primaires facilitant la détection précoce des problèmes psychologiques, affectifs et mentaux des enfants et des jeunes, les approches transformationnelles ainsi que le système de justice juvénile et de protection.

La démarche pluridisciplinaire fera du cours un forum de discussion non réservé à la seule perspective médicale. Elle sera conforme aux principes sous-tendant les droits de la personne et au principe portant que la sauvegarde du droit à la santé est subordonnée à la réalisation de tous les autres droits que reconnaît la Convention.

Un forum de discussion unique

Tant la rétroaction formelle qu’informelle autorise à affirmer que les dernières éditions du cours d’été ont connu un vif succès. Les thématiques abordées favorisent l’acquisition d’un apprentissage ciblé sur des problématiques actuelles. Le cours permet, en effet, de resserrer les liens entre les experts et les praticiens des soins aux enfants. Grâce aux conférenciers et aux participants faisant état d’expériences diverses, il assure un perfectionnement professionnel de haute qualité tout en constituant une plateforme d’échange favorable au ressourcement réciproque des expertises. 

En outre, le cours d’été permet de renforcer les capacités nationales de défense des droits de l’enfant au sein de l’espace francophone, comme en témoigne, d’ailleurs, la participation croissante des acteurs institutionnels que sont, notamment, les ombudsmans et les médiateurs.

Nombreux sont les participants qui reconnaissent que l’une des caractéristiques principales du cours est la possibilité de réseautage qu’il procure. Sa formule fournit ainsi l’occasion de multiplier les échanges aussi bien à l’intérieur, dans le cadre des conférences, qu’à l’extérieur, durant les excursions culturelles.

Formule du cours

Dans un premier temps, le cours présentera une introduction générale et pratique aux droits de l’enfant. Seront ainsi au programme les fondements historiques et philosophiques des droits de l’enfant, la psychologie de l’enfant et son sain épanouissement, les droits de l’enfant et l’éducation ainsi que les mécanismes d’application de la Convention. Dans un deuxième temps, les participants dégageront des pistes d’actions tout en élaborant des démarches concrètes propres à faire respecter davantage ces droits et fondées sur le thème de la santé mentale. Il convient de signaler, enfin, que le cours est bilingue, avec traduction simultanée, et qu’il comporte des ateliers spécialement conçus pour les apprenants anglophones et francophones.

Coût d'inscription (en devise canadienne) : 750 $

Renseignements supplémentaires

 

Pour plus de renseignements sur ce programme, veuillez contacter l'Éducation permanente :

Courriel : edperm@umoncton.ca
Téléphone : 506-858-4121

Accueil Imprimer cette page Partager
 
Éducation permanente
  © 2015, Université de Moncton. Tous droits réservés.