Campus d'Edmundston

Rentrée 2023


Nouvelles du campus

 
Gabrielle Coulombe Ouellette, première bénéficiaire de la bourse Enseignes Pattison Group
Gabrielle Coulombe Ouellette, première bénéficiaire de la bourse Enseignes Pattison Group
Mercredi 28 Février 2024

Gabrielle Coulombe Ouellette, de Kedgwick, est la première bénéficiaire de la bourse Enseignes Pattison Group, laquelle s’élève à 4 000 $. Étudiante de quatrième année au baccalauréat en études individualisées à l’Université de Moncton, campus d’Edmundston (UMCE), Gabrielle Coulombe Ouellette s’est vu offrir l’occasion d’un stage de dix semaines chez Enseignes Pattison au cours de la présente session universitaire. Pendant les 220 heures qu’elle consacrera à son stage (5 février au 12 avril), Gabrielle assume des tâches d’assistante en gestion de projets. « Je fais notamment l’ouverture de dossiers de clients et je vérifie si les informations sont adéquates pour les projets à venir. En gros, je donne un coup de main aux gestionnaires de projets afin d’atténuer leur charge de travail », a-t-elle expliqué. Lors de la campagne financière Évolution, Enseignes Pattison Sign Group a fait un généreux don de 100 000 $ avec l’objectif de promouvoir les études en gestion de projets au campus d’Edmundston. À cette fin, l’UMCE guide les étudiantes et étudiants dans leur choix de cours à l’intérieur du baccalauréat en études individualisées, maximisant l’acquisition des connaissances et des compétences en gestion des opérations. Les personnes qui auraient un intérêt envers une carrière en gestion des opérations sont invitées à communiquer avec l’UMCE pour explorer les possibilités de poursuivre leur formation au baccalauréat en études individualisées avec des choix de cours judicieux qui leur permettront d’acquérir une formation générale et spécifique à la hauteur des attentes des employeurs du nord-ouest du Nouveau-Brunswick. Les personnes intéressées peuvent communiquer avec Réal Levesque, conseiller en orientation et agent de liaison à l’UMCE : real.levesque@umoncton.ca ou 506 737-5049.

Lire la suite
Retour en classe universitaire pour des enseignants de sciences du DSFNO
Retour en classe universitaire pour des enseignants de sciences du DSFNO
Mercredi 28 Février 2024

Un groupe d’enseignantes et enseignants des programmes de sciences des écoles du District scolaire francophone du Nord-Ouest (DSFNO) ont participé récemment à des ateliers de formation dans les classes du Secteur sciences de l’Université de Moncton, campus d’Edmundston (UMCE), question d’approfondir certaines notions et d’échanger avec des membres du corps professoral. Les ateliers portaient sur des présentations et démonstrations en physique, en chimie, en biologie et en mathématiques. La photo fait voir la doyenne des études, Sylvie Morin (debout à l’avant) en compagnie des enseignantes et enseignants participants de même qu’avec Charles-Oneil Crites (debout à l’arrière, professeur de chimie) et Safarou Nandja (debout à l’arrière, superviseur de laboratoires en physique et en chimie).

Lire la suite
Le bien-cuit M<sup>e</sup> Anik Bossé récolte la jolie somme de 60 000 $
Le bien-cuit Me Anik Bossé récolte la jolie somme de 60 000 $
Lundi 19 Février 2024

Le comité organisateur du 26e bien-cuit de la Fondation Saint-Louis-Maillet (FSLM) peut crier mission accomplie à l’issue de l’évènement annuel présenté au Palais des congrès d’Edmundston, le samedi 17 février. Le bien-cuit Me Anik Bossé a permis de recueillir la jolie somme de 60 000 $. Dans une soirée hilarante où les allusions au vocabulaire juridique fusaient de toutes part, Me Anik Bossé a su entendre et encaisser les « allégations et accusations », de même qu’à faire face aux « contentieux » que lui ont lancés la partie des plaidoiries représentées par les rôtisseuses Heidi Bossé (sœur), Josée Hébert (adjointe administrative du cabinet BOSSÉ LEMIEUX), Christyna St-Onge (cousine) et Brigitte Nadeau-Cyr (amie). Les rôtisseuses n’ont pas manqué de raconter de savoureuses histoires cocasses de la « victime » de la soirée. Puisque le mot final appartenait à l’accusée, Me Anik Bossé a prononcé un plaidoyer solide qui visait à mettre les pendules à l’heure quant aux « accusations » qui pesaient contre elle. Dans son « contre-interrogatoire », elle a su rappeler des souvenirs tout aussi drôles des rôtisseuses en n’oubliant pas de les remercier chaleureusement d’être des personnes si chères dans sa vie. L’animation a une fois de plus été confiée à Marco Boucher qui a su dérider les 325 convives par ses prestations d’humoriste toujours plus drôles et bien exécutées. L’argent recueilli à ce 26e bien-cuit Anik Bossé servira à la création de la bourse d’études « Bourse FSLM Me Anik Bossé, C.R. et cie ». Au terme de la partie officielle de la soirée, le président de la Fondation Saint-Louis-Maillet, Mathieu Lemieux, a dévoilé la somme de 60 000 $ recueillie par cette activité. Me Anik Bossé est la présidente sortante de la FSLM. Profession et engagement Me Bossé pratique le droit à Edmundston au cabinet juridique BOSSÉ LEMIEUX. Avec plus de 22 ans d'expérience dans le domaine juridique et dévouée à servir la profession juridique de sa province, elle est devenue, en juin 2023, la trésorière du Barreau du Nouveau-Brunswick. Son parcours professionnel démontre son engagement envers l'excellence et l'intégrité dans la pratique du droit. Depuis l’obtention de son baccalauréat en droit à l'Université de Moncton en 2000, elle exerce le droit familial, le droit corporatif, le droit immobilier et le droit successoral. Sa polyvalence lui permet de comprendre les défis auxquels sont confrontés les avocates et avocats au quotidien et de développer des compétences stratégiques pour les relever avec succès. Outre sa carrière juridique, elle a été vice-présidente du Tribunal d'appel des accidents au travail de 2014 à 2023. Cette expérience lui a permis d'acquérir une connaissance approfondie des défis auxquels sont confrontés les travailleurs blessés et les employeurs, ainsi que des questions de droit complexes associées à la Loi sur les accidents du travail. Elle a également occupé plusieurs postes de direction au sein d'organisations professionnelles et communautaires, dont l'Association des juristes d'expression française du Nouveau-Brunswick (AJEFNB) de 2007 à 2010, en tant que présidente, et elle a également siégé au Comité des plaintes du Barreau du Nouveau-Brunswick de 2013 à 2022, en examinant les plaintes disciplinaires et en préservant l'intégrité de sa profession. Me Anik Bossé a reçu en 2011 la distinction « Femme entrepreneure » remise par le Réseau femmes en affaires du Madawaska [REFAM]. En octobre 2018, Me Bossé a été nommée conseillère de la Reine, maintenant connue sous le nom de conseillère du Roi. L’objectif du bien-cuit est d’amasser des fonds afin de créer une nouvelle bourse d’études pour les étudiantes et étudiants fréquentant l’UMCE. Depuis ses débuts, la Fondation a distribué plus d'un million de dollars en bourses et en projets stratégiques. Voici les personnalités qui ont précédé Me Anik Bossé à titre de « victimes » du bien-cuit de la Fondation Saint-Louis-Maillet depuis 1989 : Marcel Sormany, Jean-Maurice Simard, Dr Gilles Lapointe, Gérald Clavette, Dr Jeannot Castonguay, Percy Mockler, Bert Martin, Jeannot Volpé, Madeleine Dubé, Paul Albert, Mgr Gérard Dionne, Jean-Guy Poitras, Don Bélanger, Pauline Banville Pérusse, Gérard Landry, Me Bernard Valcourt, Cyrille Simard, Jean-Claude Savoie, Francine Landry, André Lebel, Solange Lorquet, Denise Émond-Gendron, Daniel Thériault, Brigitte Nadeau Cyr et Dr Wayne Dionne.  

Lire la suite