Campus d'Edmundston

 
 
Edmundston

Nouvelles du campus

 
Signature d’une déclaration d’engagement par l’Université de Moncton et la Première Nation malécite du Madawaska
Signature d’une déclaration d’engagement par l’Université de Moncton et la Première Nation malécite du Madawaska
Lundi 29 Juin 2020

L’Université de Moncton et la Première Nation malécite du Madawaska (PNMM), représentant la nation wolastoqiyik, ont signé au campus d'Edmundston une déclaration d’engagement démontrant une reconnaissance qui pourra mener vers une réconciliation. « Cette déclaration d’engagement est, en quelque sorte, une action concrète renforçant les appels à l’action de la Commission de vérité et de réconciliation du Canada. Nous entendons ainsi établir de nouvelles relations avec les peuples autochtones, notamment les Mi’kmaq et les Wolastoqiyik, qui reposent sur la reconnaissance et le respect mutuels », a déclaré le recteur et vice-chancelier par intérim de l’Université de Moncton, Jacques Paul Couturier. « Nous sommes très heureux de nous associer à cette déclaration, a indiqué la chef de la Première Nation malécite du Madawaska, Patricia Bernard. La déclaration fournit des orientations afin d’assurer la promotion de la reconnaissance et du respect de nos valeurs et traditions et favoriseront la transition des étudiantes et étudiants autochtones vers les études à l’Université de Moncton. » Les signataires de la déclaration d’engagement se sont engagés formellement à préparer et à mettre en œuvre un plan d’action de cinq ans (2020-2025) qui reposera sur les cinq grandes orientations suivantes : Augmenter les effectifs autochtones (population étudiante, personnel enseignant et non enseignant) et assurer un cadre de participation aux Autochtones du Nouveau-Brunswick à la gouvernance de l’Université de Moncton.   Offrir un milieu d’études et de vie propice à l’épanouissement des étudiantes et étudiants autochtones et appuyer leur réussite.   Renforcer les relations des trois campus de l’Université de Moncton avec les Autochtones, notamment les Mi’kmaq et les Wolastoqiyik, et trouver des façons de satisfaire aux besoins qu’ils identifient en enseignement, en recherche, en développement, en création et en engagement communautaire.   Intégrer les savoirs et cultures autochtones aux programmes d’études de l’Université de Moncton et favoriser l’engagement interculturel entre les membres autochtones et non autochtones de la communauté universitaire.   Rehausser la visibilité de la recherche, du développement et de la création menée par ou avec les Autochtones dans toutes les disciplines, notamment dans les trois axes de développement prioritaire (études acadiennes et milieux minoritaires, santé, et environnement). « Cet engagement renforce les beaux efforts déjà déployés sur notre campus ces dernières années visant la promotion de la culture des peuples autochtones et spécialement la contribution de la Première Nation malécite du Madawaska avec qui nous partageons ce beau territoire, a commenté la vice-rectrice de l’Université de Moncton, campus d’Edmundston (UMCE), Madeleine Dubé. Je tiens à féliciter les membres du personnel du campus et de la PNMM qui ont réussi à unir leurs forces. Par cette déclaration, nous disons haut et fort que nous collaborerons encore plus étroitement à notre mieux-être collectif. » Tout récemment, la Journée nationale des peuples autochtones a été soulignée à l’UMCE grâce aux efforts du Centre autochtone et de la PNMM qui ont monté un lieu d’interprétation au belvédère du campus. Cette même déclaration d’engagement sera paraphée prochainement avec les représentants des Mi’kmaq.

Lire la suite
Signature d’une convention collective avec l’APPUMCE
Signature d’une convention collective avec l’APPUMCE
Lundi 29 Juin 2020

L’Université de Moncton et l’Association des professeures et professeurs de l’Université de Moncton, campus d’Edmundston (APPUMCE), ont procédé ce matin à la signature d’une nouvelle convention collective pour une période de quatre ans, soit du 1er juillet 2019 au 30 juin 2023.

Lire la suite
Sciences jeunesse Canada rend hommage à Rino Castonguay
Sciences jeunesse Canada rend hommage à Rino Castonguay
Vendredi 19 Juin 2020

Le grand ami des sciences, Rino Castonguay, d’Edmundston, a reçu un bel honneur ce printemps en étant décoré du Prix pour services émérites par Sciences jeunesse Canada. L’organisme national récompense chaque année jusqu’à dix bénévoles au pays ou membres du personnel qui ont apporté une contribution exceptionnelle à l’organisation ou à ses programmes à tous les niveaux, grâce à l’innovation, au dévouement ou au leadership. M. Castonguay est le premier récipiendaire néobrunswickois depuis 1999. Les lauréates et lauréats reçoivent un prix en cristal, qui est habituellement présenté lors d’une expo-sciences régionale ou lors de l’Expo-sciences pancanadienne. Comme aucune de ces activités n’a pu être présentée en raison de la pandémie, M. Castonguay recevra son prix à une date ultérieure. Rino Castonguay a été enseignant de physique puis directeur adjoint à la Cité des jeunes A.-M.-Sormany de 1973 à 2002. Dès le début de sa carrière, il était passionné de science et souhaitait transmettre cet amour aux jeunes de la région. Au cours de sa carrière, il a su développer une multitude de méthodes et d’outils afin d’éveiller la curiosité chez les personnes avec qui il a travaillé, du plus jeune au plus âgé. Sa contribution à l’enseignement est également notable. Il est notamment le coauteur du manuel E=mc2 qui a longuement été utilisé pour enseigner la physique dans les écoles secondaires francophones de l’Atlantique. Il est aussi l’auteur du manuel La physique : toute une expérience qui contient près de deux douzaines d’expériences de physique et qui a permis à plusieurs écoles de développer des laboratoires de physique. Ce manuel est toujours utilisé dans les écoles secondaires des provinces maritimes. « Évidemment, je suis très honoré de cette reconnaissance de Sciences jeunesse Canada, a commenté M. Castonguay. Ma contribution auprès des jeunes ne s’est pas fait tout seul. J’ai toujours été entouré de bonnes personnes, que ce soit à l’école ou au sein des différents comités de sciences. Dans le nord-ouest du Nouveau-Brunswick, Rino Castonguay a joué un rôle essentiel dans le bon déroulement annuel des expo-sciences. Il était notamment reconnu comme un mentor hors pair et comme juge en chef à de multiples reprises. Il a œuvré pendant plus de 25 ans à la réussite de l’expo-sciences régionale du Nord-Ouest. De plus, il a servi d’accompagnateur aux jeunes concurrentes et concurrents provinciaux lors des épreuves pancanadiennes pendant plus de 20 ans. Dès sa retraite de l’enseignement, Rino Castonguay s’est tourné vers l’Université de Moncton, campus d’Edmundston, où il a cumulé les fonctions de directeur de la Fondation Saint-Louis-Maillet et de l’Association des anciennes, anciens, amies et amis de Saint-Louis-Maillet jusqu’en 2015. Depuis sa retraite, il ne compte plus ses heures consacrées au bénévolat dans sa région, ce qui fait de Rino Castonguay une ressource précieuse dans plusieurs domaines.   Renseignements :    Hugues Chiasson, coordonnateur des communications à l'UMCE (506 737-5034 - b)

Lire la suite