Campus d'Edmundston

Rentrée 2022


Nouvelles du campus

 
La Journée nationale des peuples autochtones soulignée à l'UMCE
La Journée nationale des peuples autochtones soulignée à l'UMCE
Mercredi 22 Juin 2022

La Journée nationale des peuples autochtones a été célébrée à l’Université de Moncton, campus d’Edmundston (UMCE), jour du solstice d’été. Des représentantes et représentants de la communauté des Wolastoqiyik ainsi que de l’UMCE, de la Communauté francophone accueillante du Haut-Saint-Jean et de l’Escale Madavic ont joint leur voix et leur solidarité aux centaines d’évènements qui ont été soulignés partout à travers le Canada en cette journée du 21 juin. Durant les allocutions protocolaires, l’ainé de la Première Nation wolastoqey de Nekutkuk, Allan Tremblay, a procédé à la cérémonie de purification (smudging) auprès des personnes présentes. Par ailleurs, des plats autochtones ont été servis par Kwey cuisine. En après-midi, les participantes et participants ont pu entendre la conférencière et avocate aux origines cherokee, afro-américaine et acadienne, Paryse Suddith, dans le cadre d’un cercle de parole. En soirée, la population était conviée au visionnement de courts-métrages autochtones au Musée historique du Madawaska où le public peut visiter une exposition permanente dédiée aux peuples autochtones. Comme prélude aux activités du 21 juin, les tambours ont résonné à Edmundston alors que deux ateliers de fabrication de cet instrument à percussion ont été organisés la semaine dernière ainsi qu’un concert de tambours autour d’un feu par la Première Nation malécite du Madawaska.   Source : Hugues Chiasson, coordonnateur des communications à l'UMCE (506-737-5034 - b)

Lire la suite
La Fondation Saint-Louis-Maillet souligne son 35e anniversaire
La Fondation Saint-Louis-Maillet souligne son 35e anniversaire
Vendredi 10 Juin 2022

La Fondation Saint-Louis-Maillet (FSLM) a maintenant 35 ans. Afin de souligner cet anniversaire, elle a réuni les têtes d’affiche de l’une de ses activités majeures, le bien-cuit. Une cinquantaine de personnes se sont donné rendez-vous au Jardin botanique du Nouveau-Brunswick, à Saint-Jacques, le jeudi 9 juin, question de célébrer les bons coups de la Fondation et de son bien-cuit. Deux ans après sa création en 1987, la Fondation Saint-Louis-Maillet organisait son premier bien-cuit en 1989. Le premier recteur laïc du Collège Saint-Louis-Maillet de l’époque (1972-1975), Marcel Sormany, en était la première « victime ». Jeudi soir, 15 personnalités bien connues ayant déjà passé à la marmite des bien-cuits au fil des ans étaient présentes. En 2023, la Fondation organisera son 25e bien-cuit. « Ce soir, vous êtes nous invités d’honneur », a mentionné la présidente de la Fondation, Anik Bossé, devant les convives venus festoyer et se rappeler de bons souvenirs. « Vous êtes la fierté de toute une communauté. Vous êtes des modèles et je suis bouche bée, fascinée, voir émue de vous voir tous ici sous un même toit pour célébrer notre 35e anniversaire », a indiqué la présidente. Voici les personnalités qui ont accepté de se prêter au jeu des « victimes » du bien-cuit de la Fondation Saint-Louis-Maillet depuis 1989 : Marcel Sormany (1989ⴕ), Jean-Maurice Simard (1990ⴕ), Gilles Lapointe (1992), Gérald Clavette (2000), Jeannot Castonguay (2001), Percy Mockler (2002), Bert Martin (2003), Jeannot Volpé (2004), Madeleine Dubé (2005), Paul Albert (2006), Mgr Gérard Dionne (2007ⴕ), Jean-Guy Poitras (2008), Don Bélanger (2009), Pauline Banville Pérusse (2010), Gérard Landry (2011), Bernard Valcourt (2012), Cyrille Simard (2013), Jean-Claude Savoie (2014), Francine Landry (2015), André Lebel (2016), Solange Lorquet (2017), Denise Émond-Gendron (2018), Daniel Thériault (2019) et Brigitte Nadeau-Cyr (2020). L’objectif du bien-cuit est d’amasser des fonds afin de créer une nouvelle bourse d’études pour les étudiantes et étudiants fréquentant l’Université de Moncton, campus d’Edmundston (UMCE). Depuis 35 ans, la Fondation Saint-Louis-Maillet a pour objectif d'aider financièrement les étudiantes et étudiants de l’UMCE et de contribuer au développement du Campus. Depuis ses débuts, elle a distribué environ 1,8 million de dollars en bourses et en projets stratégiques. Source : Hugues Chiasson, coordonnateur des communications à l'UMCE (506-737-5034 - b)

Lire la suite
La Journée nationale des peuples autochtones sera célébrée à l'UMCE, les 16, 17 et 21 juin
La Journée nationale des peuples autochtones sera célébrée à l'UMCE, les 16, 17 et 21 juin
Vendredi 10 Juin 2022

La Journée nationale des peuples autochtones sera célébrée sur trois jours à l'Université de Moncton, campus d’Edmundston (UMCE), soit les 16, 17 et 21 juin prochains. Cette année, le Mois national de l'histoire autochtone est encore une fois consacré aux enfants disparus et aux survivants des pensionnats. Pendant tout le mois de juin, une importance particulière sera portée sur la reconnaissance des faits, des évènements et des personnalités qui ont marqué et qui influencent encore les relations entre autochtones et allochtones. La Journée nationale des peuples autochtones du 21 juin sera soulignée de façon assez spéciale encore cette année à l’UMCE. Le Centre autochtone Nikonuk avec ses partenaires – la Première Nation des Wolastoqiyik du Madawaska ainsi que la Communauté francophone accueillante du Haut-Saint-Jean – ont uni leurs efforts pour offrir trois jours d’activités, les 16, 17 et 21 juin.    L’esprit qui animera ces journées se veut authentique et le but est d’offrir des occasions de partages et d’échanges. Le caractère festif sera remplacé par une intention de reconnaissance et de vérité, surtout dans le contexte particulièrement douloureux de la découverte des centaines de corps d’enfants autochtones. Le campus d’Edmundston illuminera donc son belvédère pour démontrer son appui et sa solidarité envers les communautés et les familles autochtones qui ont été touchées et dévastées. Le Centre Nikonuk veut aussi symboliser l’importance d’apporter la lumière de la vérité sur ces sombres évènements qui marquent l’histoire canadienne. Cette vérité et la reconnaissance des évènements et des torts causés doivent aussi guider notre réflexion et nos actions. À l’intérieur du belvédère, de l’information sera donc affichée pour représenter l’importance de la connaissance dans le processus de reconnaissance et de respect et la lumière qu’apporte celle-ci dans ce processus. Un cercle de 13 buches d’érable sera déployé dans le but de représenter le passage d’une année selon la conception autochtone des cycles lunaires. Cette mesure du temps ou calendrier des Premières Nations est la façon la plus naturelle de compter l’année de 365 jours séparée en treize lunes, soit chaque période contenant 28 jours. Une pensée et une importance particulière sont aussi consacrées aux femmes autochtones qui sont représentées par la lune et le fort symbolisme lié aux forces maternelles. Le symbolisme de l’érable indique la reconnaissance qui doit être instaurée de façon nationale. De plus, les jeudi et vendredi 16 et 17 juin, des ateliers de fabrication de tambours autochtones seront offerts à toute la communauté. Après l’atelier, un feu sera allumé, et le cercle de tambour de la Première Nation malécite du Madawaska donnera un concert. Les personnes sont invitées à s’y joindre et à emporter leur chaise pliante. Le mardi 21 juin, la Journée nationale sera soulignée plus officiellement avec des représentantes et représentants de la communauté des Wolastoqiyik ainsi que de l’UMCE, de la Communauté francophone accueillante du Haut-Saint-Jean et de l’Escale Madavic. À partir de 11 h, une cérémonie d’ouverture avec une prière d’intentions pour les enfants sera faite. Des plats autochtones seront offerts par Kwey cuisine et sa propriétaire, Amy Pelletier, qui fera gouter, entre autres, la soupe des trois sœurs, un potage de fougère au lard ainsi que de la bannique. Un cercle de parole sera aussi offert en présentiel par Paryse Suddith à partir de 13 h 30. Le tout se conclura mardi soir par un visionnement de courts-métrages autochtones à 18 h 30. Renseignements : Service des communications à l'UMCE (506-737-5034 - b)

Lire la suite