Bulletin Cyber-Bulletin
Université de Moncton
Précédent Pause Suivant
  Campus de Moncton  
 
Tu songes étudier en génie civil

Le génie civil est un domaine plus vaste qu’on peut le penser. Il englobe le génie de l’environnement, le génie de la construction, la gestion des projets, la géotechnique, les ressources hydrauliques, le génie municipal, les ouvrages en béton, en acier et en bois, et le transport.

Les ingénieures et ingénieurs civils peuvent être appelés à participer à des travaux d’envergure, comme l’alimentation en eau d’une ville ou d’une région, la construction d’un aéroport ou d’un chemin de fer, l’aménagement d’un barrage hydroélectrique ou l’établissement du tracé d’une route à travers une chaîne de montagnes ou un secteur marécageux.

Tirant partie des techniques modernes comme la conception assistée par ordinateur, l’ingénieure ou l’ingénieur choisit les solutions les plus pratiques, estime les coûts, prépare les plans et devis, supervise l’exécution des travaux et participe à la gestion des projets.

Les cours du programme touchent la conception des ouvrages et l’utilisation des matériaux, l’hydrologie et l’hydraulique, l’environnement, la géotechnique, le transport et la gestion de projets.

L'objectif général du programme est de s'assurer que les diplômés et diplômées possèdent les 12 qualités requises ci-dessous telles qu'exigées par le Bureau canadien d’agrément des programmes de génie (BCAPG).

  1. Connaissances en génie : connaissance, à un niveau universitaire, des mathématiques, des sciences naturelles et des notions fondamentales de l’ingénierie, ainsi qu’une spécialisation en génie propre au programme.
  2. Analyse de problèmes : capacité d’utiliser les connaissances et les principes appropriés pour identifier, formuler, analyser et résoudre des problèmes d’ingénierie complexes et en arriver à des conclusions étayées.
  3. Investigation : capacité d’étudier des problèmes complexes au moyen de méthodes mettant en jeu la réalisation d’expériences, l’analyse et l’interprétation des données et la synthèse de l’information afin de formuler des conclusions valides.
  4. Conception : capacité de concevoir des solutions à des problèmes d’ingénierie complexes et évolutifs et de concevoir des systèmes, des composants ou des processus qui répondent aux besoins spécifiés, tout en tenant compte des risques pour la santé et la sécurité publiques, des aspects législatifs et règlementaires, ainsi que des incidences économiques, environnementales, culturelles et sociales.
  5. Utilisation d’outils d’ingénierie : capacité de créer et de sélectionner des techniques, des ressources et des outils d’ingénierie modernes et de les appliquer, de les adapter et de les étendre à un éventail d’activités simples ou complexes, tout en comprenant les contraintes connexes.
  6. Travail individuel et en équipe : capacité de fonctionner efficacement en tant que membre ou chef d’équipe, de préférence dans un contexte de travail multidisciplinaire.
  7. Communication : habileté à communiquer efficacement des concepts d’ingénierie complexes, au sein de la profession et au public en général, notamment lire, rédiger, parler et écouter, comprendre et rédiger de façon efficace des rapports et de la documentation pour la conception, ainsi qu’énoncer des directives claires et y donner suite.
  8. Professionnalisme : compréhension des rôles et des responsabilités de l’ingénieur dans la société, y compris le rôle essentiel de protection du public et l’intérêt public.
  9. Impact du génie sur la société et l’environnement : capacité à analyser les aspects sociaux et environnementaux des activités liées au génie, notamment comprendre les interactions du génie avec les aspects économiques et sociaux, la santé, la sécurité, les lois et la culture de la société; les incertitudes liées à la prévision de telles interactions; et les concepts de développement durable et de bonne gérance de l’environnement.
  10. Déontologie et équité : compréhension et respect des principes d’éthique et de responsabilité professionnelles, ainsi que d’équité.
  11. Économie et gestion de projets : capacité à intégrer de façon appropriée les pratiques d’économie et d’affaires, comme la gestion de projets, des risques et du changement, dans l’exercice du génie, et de bien tenir compte des contraintes associées à ces pratiques.
  12. Apprentissage continu : capacité à cerner et à combler ses propres besoins de formation dans un monde en constante évolution, et ce, de façon à maintenir sa compétence et à contribuer à l’avancement des connaissances.
Actualités

42 étudiantes et étudiants en génie civil au Palmarès du Doyen

Participation nationale de canoë en béton (13e année consécutive)

Jonathan Roy remporte un prix en géotechnique

Jérémie Aubé obtient la bourse nationale « McCormick Rankin Corporation »

Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Partager
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.