Vol. 47, no 22
02 mars 2017
Agrandir l'image
La photo nous fait voir, le recteur et vice-chancelier, Raymond Théberge; Kirsty Duncan, ministre fédérale des Sciences; François Vigneau, vice-doyen de la Faculté des études supérieures et de la recherche; et Ginette Petitpas-Taylor, députée de la circonscription Moncton – Riverview – Dieppe.
L’Université de Moncton reçoit la ministre fédérale des Sciences
Le recteur et vice-chancelier, Raymond Théberge, a accueilli l’honorable Kirsty Duncan, ministre fédérale des Sciences, le lundi 27 février, dans le cadre d’une visite des universités de l’Atlantique. Mme Duncan a aussi profité de son passage à l’Université de Moncton pour rencontrer des chercheuses et des chercheurs à la Faculté des sciences au campus de Moncton.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19220
Une étude d’impact économique démontre que l’Université de Moncton contribue à la croissance de la province et du pays
Une étude d’impact économique réalisée par les économistes Maurice Beaudin, Pierre-Marcel Desjardins et André Leclerc démontre que l’Université de Moncton contribue de façon significative à la croissance du Nouveau-Brunswick et du Canada.

« Cette étude d’envergure réalisée par trois économistes chevronnés vient valider le fait que l’Université de Moncton contribue largement à notre société en créant des emplois et en formant des personnes aux trois cycles d’études, en plus d’enrichir le domaine du savoir grâce à ses chercheuses et chercheurs », a souligné le recteur et vice-chancelier, Raymond Théberge.

Selon cette étude, l’Université de Moncton contribue plus de 1,6 milliard $ à la croissance du Nouveau-Brunswick et du Canada. En 2015, elle a généré pour plus de 466 millions $ en ventes annuelles au Nouveau-Brunswick et pour plus de 237 millions $ au Canada.

De plus, la contribution des diplômées et diplômés du baccalauréat et des cycles supérieurs de l’Université de Moncton travaillant au Nouveau-Brunswick est estimée à près de 900 millions $ pour la même année.

L’Université de Moncton a généré au moins 2770 emplois équivalents temps plein dans la province et environ 935 emplois équivalents temps plein ailleurs au pays. Sur le plan de la recherche, l’impact économique de l’Université de Moncton a atteint 11 millions $ en 2015, soit 30 000 $ en moyenne par professeur. Cette performance se traduit par une importante contribution à l’avancement du savoir. Le corps professoral de l’Université de Moncton publie bon an mal an au-delà de 400 articles scientifiques.

L’impact de l’Université de Moncton ainsi que de ses diplômées et diplômés se fait sentir dans toutes les régions du Nouveau-Brunswick tout particulièrement dans celles où l’on retrouve un de ses trois campus.

Comme établissement qui bénéficie des fonds publics, l’Université de Moncton redonne tout de même plus de 55 millions $ annuellement aux coffres fiscaux des gouvernements. En effet, le gouvernement du Nouveau-Brunswick a reçu, en 2015, des revenus de près de 21 millions $ grâce à la présence de l’Université de Moncton alors que le gouvernement fédéral a obtenu plus de 25,5 millions $. Par ailleurs, en 2015, les gouvernements des autres provinces et territoires ont tiré 8,5 millions $ en recettes fiscales grâce à l’Université de Moncton.

Pour plus de détails, consultez la section Impact économique de l’Université de Moncton.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19218
Le professeur Serge Dupuis est élu conseiller provincial de l’AIGNB
Serge Dupuis, professeur au Département de génie civil de l’Université de Moncton, a été élu conseiller de la section de Moncton de l’Association des ingénieurs et géoscientifiques du Nouveau-Brunswick (AIGNB) en février dernier lors de l’assemblée générale annuelle.

Les objectifs de l’AIGNB sont de réglementer l’exercice des professions d’ingénieur et de géoscientifique, d’établir et de maintenir des normes de connaissances et d’aptitudes parmi ses membres et d’établir et de maintenir des normes d’éthique professionnelle parmi ses membres afin de servir et de protéger l’intérêt du public. Le conseil de l’AIGNB a comme mandat d’atteindre ces objectifs et de s’occuper de la gestion de l’Association.

M. Dupuis s’est grandement engagé auprès du conseil de la section de Moncton de l’AIGNB au cours des trois dernières années, occupant les postes de représentant de l’Université de Moncton, de trésorier, de vice-président et de président. Il a également été membre du comité organisateur de l’assemblée générale annuelle de l’AIGNB en 2005.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19187
Agrandir l'image
La photo nous fait voir la présidente de l'AIGNB, Annie Dietrich, ing. et géosc., à gauche, qui présente le Prix pour le soutien accordé aux femmes en génie à Anne-Marie Laroche, ing., professeure agrégée au Département de génie civil de l'Université de Moncton.
Anne-Marie Laroche récipiendaire du Prix pour le soutien accordé aux femmes en génie
Anne-Marie Laroche, professeure agrégée au Département de génie civil de l’Université de Moncton, a reçu le Prix du soutien aux femmes en génie de l’Association des ingénieurs et géoscientifiques du Nouveau-Brunswick (AIGNB) le 10 février 2017 lors de l’assemblée générale annuelle (AGA) de l’organisme.

Le Prix pour le soutien accordé aux femmes en génie est décerné à une ingénieure ou un ingénieur remarquable qui, selon l’AIGNB, a fait preuve de par ses accomplissements en génie et au cours de sa carrière d’un soutien significatif aux femmes en génie et qui a établi un jalon d’excellence en génie.

Dans sa carrière, Mme Laroche a énormément contribué à l’avancement des femmes en génie au sein de l’Université de Moncton, au Nouveau-Brunswick et dans l’ensemble du Canada. La sous-représentation des femmes en sciences et en génie a toujours été un sujet d’importance pour Mme Laroche, ce qui se reflète dans ses activités tant professionnelles que personnelles.

En 2006, Mme Laroche a été l’une des membres fondatrices du club Eurêka. Le club Eurêka organise des activités en sciences, technologies, ingénierie et mathématiques (STIM) à l’intention des filles des écoles primaires francophones de la région du Sud-Est du Nouveau-Brunswick.

Depuis 2014, Mme Laroche a siégé à la présidence de l’Association de la francophonie à propos des femmes en sciences, technologies, ingénierie et mathématiques (AFFESTIM). Elle est membre du Comité pour la diversité et l’inclusion de l’AIGNB depuis sa création et elle participe activement aux activités liées à ce comité.

Mme Laroche a aussi siégé au comité de sélection pour le nouveau poste de coordonnatrice à la sensibilisation de l’Université de Moncton. Une des tâches clés de cet emploi est l’élaboration d’activités et de stratégies qui facilitent l’atteinte de l’objectif 30 en 30 d’Ingénieurs Canada (c’est-à-dire pour qu’en 2030, 30 pour cent des personnes qui obtiennent un nouveau permis d’exercice en génie soient des femmes).

Mme Laroche a fait preuve d’innovation pour sensibiliser davantage aux défis auxquels les femmes font face en sciences et en génie. Elle a participé au développement de la pièce « Vive les sciences et le génie » qui se penche sur les préjugés sociaux qui empêchent les jeunes femmes de poursuivre des études en sciences ou en génie. Cette pièce de théâtre populaire a fait la tournée des écoles secondaires de l’ensemble du Nouveau-Brunswick et a reçu d’excellentes critiques.

L’engagement de Mme Laroche envers les femmes en sciences et en génie se reflète également dans ses travaux de recherche : elle a été en mesure de publier de nombreux articles traitant des enjeux pour les femmes en STIM.

Anne-Marie Laroche est seulement la troisième personne membre de l’AIGNB à recevoir le prix pour le soutien accordé aux femmes en génie.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19190
Bourses d’excellence remises à deux étudiantes de la Faculté de droit
La Division du Nouveau-Brunswick de l’Association du Barreau canadien a offert des bourses d’excellence de 1 500 $ chacune à deux étudiantes de la Faculté de droit.

La photo nous fait voir, de gauche à droite, Sarah Kanhai, de Saint-André, étudiante de deuxième année; Fernand de Varennes, doyen de la Faculté de droit; Julie Daigle, de Moncton, étudiante de première année; et maître Catherine Blomquist, représentante de l’Association du Barreau canadien – Division du Nouveau-Brunswick.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19200
Agrandir l'image
La photo nous fait voir, de gauche à droite, Jean-Luc Bélanger, directeur général de l’AFANB; la professeure Suzanne Dupuis-Blanchard; et le sénateur Percy Mockler, qui offre une cravate et des épinglettes.
Le sénateur Mockler de passage au campus de Moncton
De passage au campus de Moncton de l’Université de Moncton le 21 février, le sénateur Percy Mockler s’est entretenu avec la professeure Suzanne Dupuis-Blanchard, titulaire de la Chaire de recherche en santé CNFS-Université de Moncton sur le vieillissement des populations, ainsi qu’avec des représentants de l’Association francophone des aînés du Nouveau-Brunswick (AFANB) au sujet des priorités reliées au vieillissement de la population.

Le sénateur Mockler siège au comité sénatorial permanent des finances nationales qui mène présentement une étude sur les incidences financières et les considérations régionales du vieillissement.

L’étude se penchera sur les transferts fédéraux aux provinces et territoires, sur la façon dont le gouvernement fédéral pourra appuyer le développement économique dans les régions et sur les questions connexes. Des expertes et experts seront invités à s’adresser au comité sénatorial pendant le déroulement de l’enquête.

Le dépôt au Sénat du rapport final de cette étude est prévu en décembre 2017.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19178
Agrandir l'image
La photo nous fait voir les membres du comité organisateur, de gauche à droite, Kevin Vigneault-Chiasson, Nawfal Jamrani, Benoit Doucet, Nicolas Demers, Georges Koung, Assa Kourouma, Jeffrey Nason, Guillaume Arseneau, Hamza Abdel Aziz, Frédérik Godin et Sory Sangaré.
La Faculté d’ingénierie fait belle figure à la Compétition atlantique de génie
La Faculté d’ingénierie a décroché une deuxième et une quatrième place à la Compétition atlantique de génie tenue le 4 février dernier à l’Université de Moncton.

Les deux équipes de l’Université de Moncton étaient inscrites dans la catégorie Conception (senior). Avec une deuxième position, l'équipe de Jean-Luc Bordage, Guillaume Demers, Éric Léger et Philippe Labbé s’est classée pour prendre part à la Compétition canadienne d'ingénierie (CCI) qui aura lieu du 2 au 5 mars 2017 à l’University of Calgary, en Alberta. Par ailleurs, l'équipe de Julien Bourque, Martin Drisdelle, Marc Drisdelle et Richard Godin a terminé quatrième.

Chaque année, cette compétition est organisée par une université membre du Conseil atlantique d’étudiantes et d’étudiants en génie et l’Université de Moncton a eu le plaisir d’accueillir l’événement en 2017.

Cette compétition permet aux étudiantes et aux étudiants des provinces atlantiques de démontrer leurs aptitudes et leurs connaissances, en plus de promouvoir l’innovation chez les jeunes. Il s’agit d’une occasion d’apprentissage unique pour les participantes et les participants qui favorise le développement de leurs aptitudes en gestion, en travail d’équipe, en innovation et en leadership.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19179
Parution d’un ouvrage sur le génocide des Arméniens
Joceline Chabot, du Département d’histoire et de géographie, Sylvia Kasparian, du Département d’études françaises, Jean-François Thibault, de l’École des hautes études publiques et doyen de la Faculté des arts et des sciences sociales de l’Université de Moncton, ainsi que Marie-Michèle Doucet, du Département d’histoire au Collège militaire royal du Canada, viennent de publier un ouvrage intitulé « Le Génocide des Arméniens. Représentations, traces, mémoires » et publié aux presses de l’Université Laval, Éditions Hermann, 2017.

Ce livre, qui réunit quatorze textes rédigés par des chercheuses et chercheurs nationaux et internationaux, explore les thèmes et les questions qui animent les recherches les plus récentes sur le génocide des Arméniens de l’Empire ottoman durant la Première Guerre mondiale.

L’ouvrage collectif privilégie une approche multidisciplinaire qui rend compte de la complexité de cet objet d’étude et met en relief les aspects structurants des débats actuels sur cet événement.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19214
Agrandir l'image
La photo nous fait voir, de gauche à droite, dans la première rangée : Raymond Théberge, recteur et vice-chancelier de l’Université de Moncton, et Robert Moreau, chef de la direction d’UNI Coopération financière. Dans la deuxième rangée : André Samson, vice-recteur à l’enseignement et à la recherche; Izold Guihur, vice-doyenne de la Faculté d’administration; Edgar Robichaud, vice-recteur à l’administration et aux ressources humaines; et Sébastien Deschênes, doyen de la Faculté d’administration.
Renouvellement de l’entente entre l’Université de Moncton et Uni Coopération financière pour favoriser la recherche sur la gestion des coopératives
Lors de son passage à l’Université de Moncton le 21 février dernier, le nouveau chef de la direction d’UNI Coopération financière, M. Robert Moreau, a renouvelé l’entente pour favoriser la recherche sur la gestion des coopératives et a prononcé une conférence intitulée « UNI, une histoire et une richesse à partager ».

Uni coopération financière soutient la recherche sur les coopératives à l’Université de Moncton depuis 1984 par le truchement des revenus de placements d’un fonds distinct de la Fondation des Caisses populaires acadiennes. La nouvelle entente stipule que le capital en dotation, environ 1 150 000 $, soit transféré au nom de l’Université de Moncton et une plus grande souplesse pour que le fonds puisse subventionner un plus grand nombre de projets de recherche précis.

Les revenus de ce fonds de dotation serviront à soutenir le groupe de recherche en gestion financière ainsi que d’autres projets de recherche et initiatives soumis par des professeures et professeurs, des étudiantes et étudiants ou la communauté.

Les objectifs du fonds sont de promouvoir la coopération, notamment celles portant sur les diverses facettes de la gestion des coopératives dans les trois campus; planifier et réaliser des projets de recherche portant sur diverses facettes de la gestion des coopératives; susciter, chez la population étudiante, un intérêt accru pour le domaine de la gestion des coopératives et du modèle coopératif; favoriser la participation des étudiantes et étudiants, en particulier celles et ceux des cycles supérieurs, aux activités de recherche et de développement reliées au domaine et soutenir divers services à la collectivité à l’intérieur ou à l’extérieur de l’Université pour assurer le rayonnement du monde coopératif.

Lors de sa conférence, M. Moreau a expliqué le cheminement qui a fait d’Uni la première institution financière coopérative à obtenir une charte fédérale. La nécessité des regroupements de caisses, de la fermeture de certains points de service, le passage sous la charte fédérale et le changement de l’image de marque ont été des sujets abordés dans la perspective d’améliorer l’expérience client. M. Moreau a aussi donné des conseils forts utiles aux étudiantes et étudiants sur les qualités à développer pour favoriser l’intégration au milieu du travail.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19215
Le Vice-rectorat à l'enseignement et à la recherche sollicite des candidatures pour le Prix d’excellence en enseignement et le Prix d’excellence en encadrement 2016-2017
Dans un souci de valorisation de l’enseignement et de reconnaissance de son corps professoral, l’Université de Moncton attribue le Prix d’excellence en enseignement depuis 2004. Ce prix est accordé annuellement à un membre du corps professoral de l’un des trois campus qui s’est distingué par ses contributions exceptionnelles en enseignement.

Depuis l’année universitaire 2015-2016, une nouvelle distinction s'est ajoutée au Prix d’excellence en enseignement. Il s’agit du Prix d’excellence en encadrement académique. Ces deux prix seront décernés lors de cérémonies spéciales.

Chaque prix est accompagné d'un certificat de reconnaissance et d'une bourse de 1000 $, qui peut notamment être utilisée pour assumer des frais de participation à des congrès ou colloques ou encore pour l'achat ou le développement de matériel didactique et informatique. Elle peut aussi servir à financer d'autres activités reliées à l'enseignement.

Les candidatures sont préparées et proposées par les unités académiques (facultés / écoles / départements / secteurs). Elles doivent être soumises par l'instance qui propose la candidature au plus tard le vendredi 31 mars 2017 au bureau du VRAEAP, situé au local 247 du pavillon Léopold-Taillon au campus de Moncton.

Pour plus d’information concernant le Prix d’excellence en enseignement et le Prix d’excellence en encadrement, prière de consulter l’adresse http://www.umoncton.ca/sase/node/58.

Renseignements : (506) 858-4137
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19189
La conférence annuelle et l'AGA de l’ACÉSI-RA se dérouleront au campus de Moncton
Sous le thème « Collaborer : Clé pour optimiser les réussites des clients et des étudiants », l’École réseau de science infirmière de l’Université de Moncton organise, en collaboration avec la Faculty of Nursing de la University of New Brunswick, la conférence annuelle et l’Assemblée générale annuelle (AGA) de l’Association canadienne des écoles de science infirmière – région Atlantique (ACÉSI-RA) qui se dérouleront du 8 au 10 juin 2017. Le tout aura lieu au pavillon Jacqueline-Bouchard du campus de Moncton.

La conférence comprendra des présentations orales offertes par des équipes interprofessionnelles.

Pour plus d’information, prière de consulter le site Web de l’ACÉSI-RA à l’adresse
http://arcasn.ca/whats-new/conferencesevents/.

Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19188
Agrandir l'image
La photo fait voir, de gauche à droite, 1re rangée : Michelle Savoie, professeure du cours « Enseigner pour apprendre »; Maryse LeBlanc, de Bouctouche; Lisa Roy, de Dieppe; Nathalie Nowlan, de Sainte-Marie-de-Kent; Mélanie Cormier, de Shediac; Michelle Cormier, de Grande-Digue; Jean-François Thibault, doyen de la Faculté des arts et des sciences sociales; 2e rangée : Cynthia Létourneau, responsable du Centre d’aide en français; 3e rangée : Jérémie Roy, de Petit-Rocher; Claudie Lebel, des Îles-de-la-Madeleine, QC; Catherine Cormier, de Shediac; Janie Boudreau, de Beresford; Camille Thériault, de Caraquet; Janice Thibodeau, de Beresford; et Audrey Gagnon de Bouctouche. Cassandre Arseneau, de Nigadoo, et Michael Knowles, de Beresford, étaient absents au moment où la photo fut prise.
Quatorze étudiantes et étudiants revivent une expérience de monitorat
Le Centre d’aide en français (CAF) a pour mission d’offrir un encadrement aux membres de la communauté universitaire de l’Université de Moncton qui souhaitent enrichir leurs connaissances et améliorer leurs habiletés en français écrit.

Parmi les divers services proposés par le CAF figure notamment le programme de monitorat étudiant, une pratique qui repose sur le principe voulant que l’enseignement par les pairs constitue un complément utile à celui de la professeure ou du professeur.

Afin de former les monitrices et les moniteurs de français, l’Université de Moncton offre le cours FRAN/EDUC 3010 « Enseigner pour apprendre » chaque automne. Cet hiver, quatorze étudiantes et étudiants, qui se sont démarqués par l’excellence de leur rendement, ont été embauchés pour revivre une expérience de monitorat. De cette façon, elles et ils obtiennent l’occasion d’explorer le monde de l’enseignement en aidant deux personnes à améliorer leurs compétences en français écrit.

Pour plus d’information, prière de communiquer avec le CAF par courriel à l’adresse caf@umoncton.ca, par téléphone au (506) 858-4319, ou visitez la page Web ou Facebook.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19212
Lancement du livre Minorités francophones et gouvernance urbaine
Le lancement du livre Minorités francophones et gouvernance urbaine, de Greg Allain et Guy Chiasson, aura lieu le 2 mars de 17 h à 19 h dans la salle Bernard-LeBlanc du Centre culturel Aberdeen.

Les travaux sur la gouvernance urbaine ont suscité beaucoup d’intérêt ces dernières années. Ce livre se situe dans cette mouvance, mais il veut éclairer deux réalités largement laissées dans l’ombre. Alors que la plupart des études portent sur les très grandes villes, les auteurs examinent ici des villes canadiennes de taille moyenne.

Par ailleurs, dans le contexte d’une attention accrue à la gouvernance inclusive, l’ouvrage s’intéresse particulièrement au rôle des minorités francophones dans la gouvernance urbaine, une perspective peu présente dans la documentation sur les francophonies minoritaires au Canada. Au départ, deux fils conducteurs – la récente croissance économique et démographique du Grand Moncton et la part des Acadiens dans cette croissance – orientent le propos.

La première partie est consacrée au développement économique à Moncton et la deuxième aborde le développement culturel, à l’aide du concept de grappes culturelles fondées sur des mobilisations communautaires, à Moncton, Sudbury, Edmonton et Ottawa.

Greg Allain est professeur titulaire retraité et professeur associé au Département de sociologie de l’Université de Moncton. Il est coauteur de trois livres sur des communautés acadiennes minoritaires urbaines au Nouveau-Brunswick et auteur ou coauteur d’une quarantaine d’articles scientifiques et de chapitres de livre sur la société acadienne, le développement régional et le syndicalisme.

Guy Chiasson est professeur en science politique et développement régional à l’Université du Québec en Outaouais. Ses recherches portent sur la gouvernance des milieux urbains et ruraux au Canada et plusieurs de ses publications récentes portent sur la gouvernance des communautés dépendantes de la forêt. Depuis 2012, il est directeur du Centre de recherche sur le développement des territoires (CRDT), un réseau réunissant une cinquantaine de chercheurs autour du thème du développement des territoires.

Le Centre culturel Aberdeen est situé au 140, rue Botsford à Moncton.

Prière de confirmer votre présence par courriel à l’adresse icrml@umoncton.ca
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19202
Activités gratuites à l’occasion du congé de mars au Musée acadien de l’Université de Moncton
Le Musée acadien de l'Université de Moncton vous invite à participer à diverses activités, dont un bricolage libre, un jeu traditionnel acadien, un quiz par images et bien d’autres, qui auront lieu le jeudi 9 mars et le vendredi 10 mars entre 10 h et 15 h.

Aucune inscription n'est requise.

Les activités sont offertes gratuitement bien que les dons au Musée sont acceptés. Les activités s'adaptent à divers groupes d'âge.

Pour plus d'information, prière de communiquer avec Renée Beaulieu par téléphone au (506) 858-4088 ou par courriel à l’adresse maum@umoncton.ca. Vous pouvez également visiter le site Web du Musée acadien.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19213
Projection du film « Et si Jallions voir »
Le film « Et si Jallions voir », d’une durée d’une heure, sera présenté le 14 mars prochain dans le cadre du cours GEOG3203 au local 106 du pavillon des Arts au campus de Moncton. L’activité, organisée par le Département d’histoire et de géographie, en collaboration avec la Bibliothèque Champlain, débutera à 13 h 30.

Le film sera suivi d’une période d’échanges et de la présentation des travaux de recherche du professeur du Département d’histoire et de géographie, Majella Simard, sur le sujet.

Celles et ceux qui le désirent peuvent assister à la projection du film seulement.

Pour plus d’information, prière de communiquer avec le professeur Simard par téléphone au (506) 858-4068 ou de visionner la bande-annonce.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19211
Isabelle Morris et Alain Doucet sont les athlètes de la semaine
Les athlètes Isabelle Morris, de Miramichi, et Alain Doucet, de Dieppe, sont les athlètes de la semaine Physiothérapie Sportmed pour la période du 20 au 26 février 2017 à l'Université de Moncton.

Isabelle Morris a reçu deux médailles d'argent aux Championnats Subway d’athlétisme de Sport universitaire de l’Atlantique (SUA) en fin de semaine au CEPS Louis-J.-Robichaud, soit une au pentathlon avec 3026 points et l’autre au lancer du poids avec 11,55 m. Elle a inscrit cinq records personnels dans ces épreuves en plus d’une marque personnelle au pentathlon. Elle a établi un record de l'Université de Moncton au pentathlon elle a été nommée à la deuxième équipe étoile de SUA pour le pentathlon et le poids et s’est qualifiée pour les Championnats d’U SPORTS, au pentathlon, à Edmonton en Alberta. Elle est étudiante au Baccalauréat en sciences de kinésiologie.

Alain Doucet a été nommé l’athlète masculin par excellence du Championnat d’athlétisme Subway de Sport universitaire de l’Atlantique, en fin de semaine. Il a remporté deux médailles d’or, la première au saut à la perche avec une hauteur de 4,11m, établissant une nouvelle marque de SUA, de l’université et du Nouveau-Brunswick. Sa deuxième est venue à l’heptathlon avec 4370 points sur les sept épreuves. Il a établi six marques personnelles et une autre pour l’heptathlon. Il a également établi des records de SUA, de l’université et de la province dans cette discipline. Il est membre de la première équipe étoile de SUA pour ces deux disciplines et s’est qualifié pour les Championnats d’U SPORTS pour l’heptathlon. Il est étudiant au Baccalauréat en ingénierie (électrique).
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19198
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.