Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Lundi 13 Mai 2013

L’UMCS décernera 108 diplômes et deux doctorats d’honneur

Rose-Marie Losier-Cool, docteure d'honneur en éducation, et Léopold Thériault, docteur d'honneur en ingénierie.
Agrandir l'image
L’Université de Moncton décernera deux doctorats honorifiques lors de la cérémonie de la collation des diplômes du campus de Shippagan présentée au pavillon sportif le vendredi 17 mai prochain, à compter de 14 h.

Un total de 108 finissantes et finissants dans 20 programmes d'études recevront le parchemin de fin d'études lors de cette cérémonie qui sera présidée par le chancelier de l'Université de Moncton, monsieur Jean-Claude Savoie. C’est le programme de baccalauréat en science infirmière qui compte le plus de finissantes et finissants, soit 38.

Finissante au diplôme des sciences de la santé, madame Ariane Léger, originaire de Saint-Simon, sera la porte-parole de ses pairs.

Par ailleurs, des prix d'excellence seront remis aux étudiantes et étudiants les plus méritants.

Sur invitation des futurs diplômés et diplômées, parents, amies et amis sont invités à venir célébrer leur réussite. Les activités prendront fin par un léger gouter à la cafétéria du campus de Shippagan, immédiatement après la remise des diplômes. Voyez tous les détails de la collation des diplômes à l’adresse http://www.umoncton.ca/umcs/collationdesdiplomes


Rose-Marie Losier-Cool, docteure d’honneur en éducation

Profondément engagée, c’est avec courage et conviction que l’honorable Rose-Marie Losier-Cool a défendu tout au long de sa brillante carrière les causes qui lui tiennent à cœur, comme l’avancement de l’éducation en français, l’élimination de la pauvreté, le développement du bilinguisme et une meilleure représentation des femmes dans toutes les sphères de la société.

Native de Tracadie-Sheila, elle a fait ses études à l’Académie Sainte-Famille, à l’École normale de Fredericton (brevet en éducation) et à l’Université de Moncton où elle a obtenu le baccalauréat en éducation.

Elle a d’abord œuvré pendant 33 ans comme enseignante dans les écoles du Nouveau-Brunswick. En plus de son dévouement exemplaire en salle de classe, Mme Losier-Cool s’est généreusement investie dans l’avancement de sa profession et de sa communauté. En 1983, elle est devenue la première femme présidente de l’Association des enseignantes et des enseignants du Nouveau-Brunswick. Elle a siégé au conseil d’administration de la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants et a été membre de l’Association canadienne d’éducation de langue française ainsi que de la Commission de la langue française. Active au sein de sa communauté, elle a siégé à plusieurs conseils d’administration ou de fondations hospitalières et elle est aujourd’hui présidente honoraire de la Fondation du Collège de Bathurst.

Rose-Marie Losier-Cool a toujours eu la cause féminine à cœur. Elle a siégé à de nombreux comités pour l’avancement des femmes dans l’éducation et, en 1992, le ministère de l’Éducation du Nouveau-Brunswick lui a décerné le prix de l’Enseignante de l’année pour un enseignement non sexiste. Elle a aussi été vice-présidente du Conseil consultatif sur la condition de la femme de 1994 à 1995.

En 1995, elle a été nommée au Sénat par le premier ministre Jean Chrétien. À peine quatre ans plus tard, elle en est devenue la vice-présidente et la toute première femme whip du gouvernement. Elle a assuré la vice-présidence du Sénat pendant sept ans. Elle a également présidé le comité permanent des langues officielles et le comité permanent de sélection en plus de siéger aux comités permanents des Affaires étrangères et des Droits de la personne et au Comité des pêches et océans. Mais son travail de sénatrice ne s’est pas arrêté là. Elle a fondé et assuré la coprésidence de l’Association canadienne des parlementaires pour le développement et la population.

Très active au sein de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, elle a présidé le Réseau des femmes de l’organisme, un réseau qui participe à l’échelle internationale à la défense et à la promotion des droits des filles et des femmes.

Elle a également été membre des associations parlementaires Canada-Afrique et Canada-France, ainsi que de l’Union interparlementaire.

Commandeur de l’Ordre de la Pléiade, elle a reçu en 2012 le Prix de mérite de l’Association des enseignantes et des enseignants du Nouveau-Brunswick. Elle a pris sa retraite en juin 2012.



Léopold Thériault, docteur d’honneur en ingénierie

Homme d’affaires aguerri, Léopold Thériault est un bâtisseur, un philanthrope et un chef de file exceptionnel. Sa grande générosité, son engagement communautaire et son dévouement envers la jeunesse ont fait de lui un homme hautement respecté dans la Péninsule acadienne et dans l’ensemble du Nouveau-Brunswick. Il est considéré comme l’un des pionniers en Acadie dans la fabrication de structures d’acier.

Né à Trudel, il est le troisième d’une famille de 15 enfants et premier de classe. Il abandonne toutefois l’école à l’âge de 13 ans pour aider à subvenir aux besoins de sa famille. Il travaille d’abord comme bûcheron et vendeur de pommes de terre. À 17 ans, il s’initie au monde de la structure d’acier en décrochant un emploi comme monteur. Peu à peu, il se distingue. Il devient contremaitre, puis superviseur. En 1982, il démarre sa carrière d’entrepreneur en fondant une entreprise avec deux collègues. Quelques années plus tard, il devient propriétaire et président de MQM Quality Manufacturing Ltd., une entreprise située à Tracadie-Sheila spécialisée dans la fabrication et l’installation de structures d’acier.

Sous sa direction, MQM Quality Manufacturing Ltd. a connu une croissance soutenue, contribuant ainsi au développement économique de l’ensemble de la Péninsule acadienne. L’entreprise compte aujourd’hui environ 125 employés à temps complet dont plusieurs sont des diplômés de la Faculté d’ingénierie et de la Faculté d’administration de l’Université de Moncton. Malgré des conditions de marché difficiles au Canada et aux États-Unis depuis une vingtaine d’années, MQM Quality Manufacturing Ltd. a su diversifier son offre et à tirer son épingle du jeu. L’entreprise s’est démarquée sur la scène nationale et internationale en décrochant de nombreux contrats.

Mais pour plusieurs, Léopold Thériault est bien plus qu’un entrepreneur habile, il est aussi un généreux bienfaiteur qui participe activement au développement économique et socioculturel de la communauté. Au cours des dix dernières années, il a accordé son soutien financier à plus d’une soixantaine d’organismes actifs dans les domaines de la santé, du sport et des loisirs, des arts, de la culture et de l’entraide communautaire.

Bien qu’il ait touché par ses contributions à tous les aspects de la vie communautaire, il a toujours eu un intérêt particulier pour les sports et la jeunesse. Il a longuement œuvré à titre de président du hockey mineur de Saint-Isidore, président du Centre récréatif de la localité, président fondateur du Relais sport et santé de Saint-Isidore et directeur de la loto-jeunesse. Il a également été entraineur de plusieurs équipes sportives, notamment au hockey.

En 2000, en guise de reconnaissance pour sa générosité et son engagement, la municipalité de Saint-Isidore et les directeurs du Centre récréatif de l'époque ont décidé de nommer l'aréna et centre sportif, « Le Complexe sportif Léopold-Thériault ».

MQM Quality Manufacturing Ltd. a reçu le Prix de l’entreprise de l’année des Lauréats de la PME en 2005, le Prix de l’entreprise de l’année du Conseil économique du Nouveau-Brunswick en 2003, et le Prix de l’entreprise de l’année de la région du Grand Tracadie de l’Association des gens d’affaires en 2001.
Source : Service des communications, Campus de Shippagan
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.