Nouvelles

Soyez toujours informé

Abonnez-vous dès aujourd’hui à notre infolettre pour recevoir des nouvelles ainsi que des renseignements sur des activités et des événements à venir qui se déroulent à l’Université de Moncton.

Nouvelles

Soyez toujours informé

Abonnez-vous dès aujourd’hui à notre infolettre pour recevoir des nouvelles ainsi que des renseignements sur des activités et des événements à venir qui se déroulent à l’Université de Moncton.

Nouvelles

Soyez toujours informé

Abonnez-vous dès aujourd’hui à notre infolettre pour recevoir des nouvelles ainsi que des renseignements sur des activités et des événements à venir qui se déroulent à l’Université de Moncton.

Nouvelles

Soyez toujours informé

Abonnez-vous dès aujourd’hui à notre infolettre pour recevoir des nouvelles ainsi que des renseignements sur des activités et des événements à venir qui se déroulent à l’Université de Moncton.

Vendredi 08 Avril 2016

Vendredi 08 Avril 2016

Noémi Pépin se démarque lors du Gala R3 de la FINB


La photo nous montre Noémi Pépin accompagnée du professeur David Joly
Agrandir l'image
Noémi Pépin, étudiante de premier cycle à la Faculté des sciences de l’Université de Moncton, a reçu, le 23 mars dernier lors du Gala R3 de la Fondation de l’innovation du Nouveau-Brunswick, le premier prix du concours Défi d’innovation des étudiants R3.

Noémi travaille présentement sous la direction du professeur David Joly, du Département de biologie, et son projet porte sur les maladies qui affectent la plante Cannabis sativa. Plus spécifiquement, elle cherche à identifier certains gènes, parmi les milliers contenus dans le génome de cette plante, qui confère une susceptibilité face à une maladie bien précise, l'oïdium, qui engendre une diminution de rendement considérable. Ces connaissances pourraient être utilisées afin de sélectionner des plantes plus résistantes et ainsi diminuer les pertes de production causées par ces maladies.

Santé Canada estime que le nombre de patients ayant une prescription de Cannabis pourrait avoisiner les 450 000 d'ici 2024, mais à l'heure actuelle, le nombre de producteurs autorisés demeure limité. Le potentiel d'un tel projet est très important afin de maintenir un accès continu aux utilisateurs de Cannabis médical.

Source
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -

Retourner aux nouvelles