Nouvelles

Soyez toujours informé

Abonnez-vous dès aujourd’hui à notre infolettre pour recevoir des nouvelles ainsi que des renseignements sur des activités et des événements à venir qui se déroulent à l’Université de Moncton.

Nouvelles

Soyez toujours informé

Abonnez-vous dès aujourd’hui à notre infolettre pour recevoir des nouvelles ainsi que des renseignements sur des activités et des événements à venir qui se déroulent à l’Université de Moncton.

Nouvelles

Soyez toujours informé

Abonnez-vous dès aujourd’hui à notre infolettre pour recevoir des nouvelles ainsi que des renseignements sur des activités et des événements à venir qui se déroulent à l’Université de Moncton.

Nouvelles

Soyez toujours informé

Abonnez-vous dès aujourd’hui à notre infolettre pour recevoir des nouvelles ainsi que des renseignements sur des activités et des événements à venir qui se déroulent à l’Université de Moncton.

Vendredi 09 Novembre 2018

Vendredi 09 Novembre 2018

Théâtre : classes ouvertes d’interprétation

Les étudiantes et étudiants du Département d’art dramatique de l’Université de Moncton, campus de Moncton, présentent leurs classes ouvertes d’interprétation les 18, 19 et 20 novembre 2018.

2e année : Le théâtre de l’absurde

Les étudiantes et étudiants de 2e année du Département d’art dramatique présentent quelques scènes tirées du théâtre d’Eugène Ionesco, René de Obaldia, Edward Albee, René-Daniel Dubois et Karl Valentin.

Angoisse du vide, absurdité des rapports humains, impression de vivre dans un monde qui a perdu tout sens, le théâtre de l’absurde nous met également en présence de personnages pantins marqués par l’impossibilité de communiquer.

Les propos futiles et les raisonnements incongrus de M. et Mme Smith dans La Cantatrice chauve d’Eugène Ionesco déstabilisent et ont de quoi surprendre.

Dans Jeux de Massacre, Ionesco pousse l’absurde à l’extrême, lorsqu’un virus impitoyable sème la panique et la méfiance au sein de la population d’une petite ville.

Sur une note plus fantaisiste, Le Cosmonaute agricole de René de Obaldia nous met en présence d’un drôle de personnage tombé du ciel ravi de retrouver la gravité terrestre.

Dans The Zoo Story d’Edward Albee, Peter écoute patiemment les histoires d’un jeune vagabond, Jerry, jusqu’à ce que celui-ci insiste pour avoir son banc.

Enfermé involontairement sur le balcon de son appartement, un jeune professeur est victime d’un réel malentendu dans Panique à Longueuil de René-Daniel Dubois.

Enfin, Le relieur Wanninger de Karl Valentin, impatient de livrer ses livres, devra patienter longuement… au téléphone.

Cet exercice pédagogique est dirigé par la professeure Katherine Kilfoil.

Les représentations auront lieu le dimanche 18 novembre à 19 h au local A-205 du pavillon Jeanne-de-Valois et le lundi 19 novembre à 15 h au local A-205 du pavillon Jeanne-de-Valois.

Durée de la représentation : 1 h


3e année : Le pouvoir et la passion

Les étudiantes et étudiants de 3e année du Département d’art dramatique présentent quelques scènes tirées du théâtre de Pierre Corneille, Jean Racine et Molière.

Dans Le Cid de Pierre Corneille, le combat se joue entre l’amour et le devoir. Lequel sera le plus fort ? Rodrigue va-t-il choisir de venger l’honneur de sa famille en tuant le père de Chimène ou refusera-t-il cette vengeance se rendant ainsi indigne de Chimène ? L’honneur et l’orgueil de grands d’Espagne sont très chatouilleux.

Dans Britannicus de Jean Racine, l’empereur Néron tombe amoureux de Junie (la fiancée de Britannicus, son « frère »). Britannicus aurait dû être l’empereur, mais Néron grâce à sa mère, Agrippine, est sur le trône. Et Néron commence à se lasser de sa mère et veut le pouvoir pour lui seul. Agrippine pressent que Néron lui échappe. Qui gagnera le pouvoir ? Qui gagnera Junie ? Dans cette pièce, l’on voit naître le monstre Néron que l’histoire nous fait connaître.

Dans L’Avare de Molière, Harpagon, vieil avare très riche, désire épouser une jeune fille et charge une marieuse, Frosine, des démarches en ce sens. Mais il veut aussi qu’on lui donne une dot. Frosine, qui a besoin d’argent pour gagner un procès, décide de faire croire à Harpagon qu’il est magnifique, beau, etc., et lui assure que la jeune Marianne déteste les jeunes hommes et n’aime que les vieillards. Harpagon se sent flatté et Frosine en profite pour lui soutirer de l’argent. Qui gagnera cette lutte ?

Cet exercice pédagogique est dirigé par la professeure Diane Ricard.

Les représentations auront lieu le lundi 19 novembre à 19 h au local A-119 du pavillon Jeanne-de-Valois et le mardi 20 novembre à 15 h au local A-119 du pavillon Jeanne-de-Valois.

Durée de la représentation : 1 h

Bienvenue à toutes et à tous !

Source Direction des communications, des affaires publiques et du marketing
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -

Retourner aux nouvelles