Nouvelles

Soyez toujours informé

Abonnez-vous dès aujourd’hui à notre infolettre pour recevoir des nouvelles ainsi que des renseignements sur des activités et des événements à venir qui se déroulent à l’Université de Moncton.

Nouvelles

Soyez toujours informé

Abonnez-vous dès aujourd’hui à notre infolettre pour recevoir des nouvelles ainsi que des renseignements sur des activités et des événements à venir qui se déroulent à l’Université de Moncton.

Nouvelles

Soyez toujours informé

Abonnez-vous dès aujourd’hui à notre infolettre pour recevoir des nouvelles ainsi que des renseignements sur des activités et des événements à venir qui se déroulent à l’Université de Moncton.

Nouvelles

Soyez toujours informé

Abonnez-vous dès aujourd’hui à notre infolettre pour recevoir des nouvelles ainsi que des renseignements sur des activités et des événements à venir qui se déroulent à l’Université de Moncton.

Mercredi 10 Octobre 2018

Mercredi 10 Octobre 2018

Qu'est-ce que le mascaret? Au Canada, en Amérique, dans le monde.

Le secteur sciences de l'Université de Moncton, campus de Shippagan, vous invite à la conférence grand public « Qu'est-ce que le mascaret » le lundi 15 octobre de 17 h 30 à 19 h 30 à l'amphithéâtre Gisèle-McGraw. L'entrée est libre!

Pour un scientifique, c’est un ressaut de marée. Pour un surfer ou un kayakiste, c’est une longue vague molle qui déferle (ou pas) pendant des dizaines de kilomètres. Pour un poète, c’est une rencontre inouïe entre l’eau douce qui s’écoule et l’eau salée qui refoule. Pour vous, c’est une onde qui remonte aux grandes marées certains fleuves dont l’embouchure forme un estuaire peu profond, en forme d’entonnoir.

Pour Antony Colas, depuis 20 ans, c’est un sujet d’étude (2 livres et 4 documentaires diffusés Thalassa) et un terrain de jeu qui l’a amené dans une dizaine de pays. Barre, Baan, Benak, Bono, Chao, Pororoca, Tidal Bore : plus de 40 appellations dans le monde pour désigner le mascaret. Et parmi les 117 rivières (fleuves) concernées, la France, avec ses nombreux estuaires et ses formidables amplitudes de marées, s’affiche comme un haut-lieu de ce spectacle naturel et gratuit.

Source Service des communications, Campus de Shippagan
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -

Retourner aux nouvelles