Nouvelles

Soyez toujours informé

Abonnez-vous dès aujourd’hui à notre infolettre pour recevoir des nouvelles ainsi que des renseignements sur des activités et des événements à venir qui se déroulent à l’Université de Moncton.

Nouvelles

Soyez toujours informé

Abonnez-vous dès aujourd’hui à notre infolettre pour recevoir des nouvelles ainsi que des renseignements sur des activités et des événements à venir qui se déroulent à l’Université de Moncton.

Nouvelles

Soyez toujours informé

Abonnez-vous dès aujourd’hui à notre infolettre pour recevoir des nouvelles ainsi que des renseignements sur des activités et des événements à venir qui se déroulent à l’Université de Moncton.

Nouvelles

Soyez toujours informé

Abonnez-vous dès aujourd’hui à notre infolettre pour recevoir des nouvelles ainsi que des renseignements sur des activités et des événements à venir qui se déroulent à l’Université de Moncton.

Lundi 01 Octobre 2018

Lundi 01 Octobre 2018

Takam Djambong a soutenu avec succès sa thèse de doctorat en éducation


De gauche à droite : Viktor Freiman, professeur au Département d’enseignement au primaire et de psychopédagogie et directeur de thèse; Takam Djambong, nouveau docteur en éducation; Marianne Cormier, professeure au Département d’enseignement au primaire et de psychopédagogie et doyenne de la Faculté des sciences de l’éducation; Michel T. Léger, professeur au Département d’enseignement au primaire et de psychopédagogie, responsable du programme de doctorat en éducation et président du jury; et Nicole Lirette-Pitre, professeure au Département d’enseignement au secondaire et des ressources humaines et examinatrice interne. Margarida Romero, professeure à l’Université Côte d’Azur et examinatrice externe, était absente lors de la prise de la photo.
Agrandir l'image
Takam Djambong a soutenu avec succès sa thèse de doctorat en éducation le mardi 18 septembre dernier. Sa thèse est intitulée « Comprendre l’articulation entre l’apprentissage des sciences au primaire à l’aide d’un simulateur virtuel et la pensée informatique : étude menée dans deux écoles francophones du Nouveau-Brunswick ».

Résumé

Cette étude vise à comprendre et à expliciter l’articulation qui pourrait exister entre l’apprentissage des sciences au primaire à l’aide d’un simulateur virtuel et la pensée informatique. Alors que le concept de la pensée informatique (computational thinking) se retrouve au cœur de débats actuels sur l’enseignement de disciplines STIM (sciences, technologie, ingénierie, mathématiques), en lien avec les compétences du 21e siècle, plusieurs aspects fondamentaux ont encore besoin d’être clarifiés, dont l’apport de la pensée informatique au processus de modélisation en sciences et en mathématiques.

Ainsi, dans le cadre d’une recherche qualitative visant à comprendre le phénomène de l’utilisation de simulateurs virtuels dans un cours de sciences chez les élèves de 7e et de 8e années, une étude de cas a été réalisée selon l’approche inductive de Merriam (1998). Le corpus de données empiriques analysées était constitué de verbalisations concomitantes à haute voix, d’entrevues semi-dirigées rétrospectives, de traces d’activités et d’extraits du journal de bord du chercheur. Par la suite, il a été soumis à une analyse par catégories conceptuelles (Paillé et Mucchielli, 2012) menant à la réduction des données (Thomas, 2006) suivie d’une démarche de théorisation ancrée.

Les résultats indiquent que l’articulation entre l’apprentissage des sciences au primaire et les nouvelles formes de littératies du 21e siècle comme la pensée informatique est un processus complexe. Elle se traduit surtout par un enrichissement d’un point de vue pédagogique, didactique, épistémologique et techno-instrumental du processus d’enquête par des savoirs, des démarches et des pratiques des élèves susceptibles d’être associés à la pensée informatique, par exemple, les pratiques de modélisation et de simulation, la pensée abstraite, l’identification des régularités ou les prémices de la pensée algorithmique.

L’activité d’apprentissage étudiée s’est aussi révélée être un contexte favorable à la mobilisation par les élèves, de certaines compétences du 21e siècle telles la pensée critique, la collaboration et la résolution des problèmes dans un environnement technologique riche. Elle a aussi nécessité la mise en œuvre par les élèves de démarches interdisciplinaires liées à l’approche intégrale véhiculée par le mouvement en cours des disciplines STIM, démontrant ainsi le besoin d’une didactique nouvelle centrée sur les apprentissages disciplinaires enrichis d’apports interdisciplinaires et transdisciplinaires (littératie numérique, littératie médiatique, pensée informatique, etc.).

Source Direction des communications, des affaires publiques et du marketing
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -

Retourner aux nouvelles