Nouvelles

Soyez toujours informé

Abonnez-vous dès aujourd’hui à notre infolettre pour recevoir des nouvelles ainsi que des renseignements sur des activités et des événements à venir qui se déroulent à l’Université de Moncton.

Nouvelles

Soyez toujours informé

Abonnez-vous dès aujourd’hui à notre infolettre pour recevoir des nouvelles ainsi que des renseignements sur des activités et des événements à venir qui se déroulent à l’Université de Moncton.

Nouvelles

Soyez toujours informé

Abonnez-vous dès aujourd’hui à notre infolettre pour recevoir des nouvelles ainsi que des renseignements sur des activités et des événements à venir qui se déroulent à l’Université de Moncton.

Nouvelles

Soyez toujours informé

Abonnez-vous dès aujourd’hui à notre infolettre pour recevoir des nouvelles ainsi que des renseignements sur des activités et des événements à venir qui se déroulent à l’Université de Moncton.

Mercredi 11 Avril 2018

Mercredi 11 Avril 2018

Recherche en physique computationnelle à l’UMCS : fragmentation des atomes par laser


Les professeurs Samira Barmaki et Stéphane Laulan.
Agrandir l'image
Les professeurs Samira Barmaki et Stéphane Laulan viennent de publier un article dans la revue à haut facteur d’impact Journal of Physics B : Atomic Molecular and Optical Physics, intitulé : « Double photoionization of the Be isoelectronic sequence ».
(lien : https://doi.org/10.1088/1361-6455/aabc82
.)

Ce projet de recherche a été mené au Laboratoire de physique computationnelle et photonique (LPCP) de l’Université de Moncton, campus de Shippagan (UMCS), et avait pour but d’étudier le comportement des atomes soumis à des d’impulsions lasers ultrabrèves dans le domaine de l’ultraviolet extrême ou des rayons X. L’approche théorique développée est originale et permet de mesurer avec une haute précision la proportion des ions multichargés créés après le passage de l’impulsion laser dans une variété de systèmes atomiques. Les résultats obtenus sur l’atome de béryllium concordent parfaitement avec les résultats d’une étude expérimentale menée par un groupe de recherche allemand. L’article reporte également les premiers résultats théoriques de l’étude de la fragmentation dans une variétés d’autres systèmes de noyaux plus lourds pour lesquels aucune étude expérimentale existe à ce jour. Cette étude pourra servir de support théorique aux futures études expérimentales de fragmentation par laser au sein de quelques laboratoires nord-américains et européens équipés d’installations lasers à la fine pointe pour mener ce genre d’expériences.

Cette recherche est menée avec l’appui du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG). Les calculs de haute performance développés dans ce projet sont effectués à l’aide des ressources informatiques de Calcul Canada.



Source Service des communications, Campus de Shippagan
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -

Retourner aux nouvelles