Nouvelles

Soyez toujours informé

Abonnez-vous dès aujourd’hui à notre infolettre pour recevoir des nouvelles ainsi que des renseignements sur des activités et des événements à venir qui se déroulent à l’Université de Moncton.

Nouvelles

Soyez toujours informé

Abonnez-vous dès aujourd’hui à notre infolettre pour recevoir des nouvelles ainsi que des renseignements sur des activités et des événements à venir qui se déroulent à l’Université de Moncton.

Nouvelles

Soyez toujours informé

Abonnez-vous dès aujourd’hui à notre infolettre pour recevoir des nouvelles ainsi que des renseignements sur des activités et des événements à venir qui se déroulent à l’Université de Moncton.

Nouvelles

Soyez toujours informé

Abonnez-vous dès aujourd’hui à notre infolettre pour recevoir des nouvelles ainsi que des renseignements sur des activités et des événements à venir qui se déroulent à l’Université de Moncton.

Mardi 11 Juin 2019

Mardi 11 Juin 2019

Soutenance de thèse de doctorat en sciences du langage

Le mercredi 22 mai, Isabelle LeBlanc a soutenu avec succès sa thèse de doctorat en sciences du langage intitulée « Femmes, langue, construction identitaire : un portrait sociolinguistique de l’Acadie ».

Devant une trentaine d’auditrices et auditeurs, Mme LeBlanc a présenté son travail qui portait sur les processus historiques de la construction identitaire des femmes en Acadie et du rôle des idéologies linguistiques dans le déploiement de stéréotypes culturels liés à cette identité de genre. En partant d’une idée reçue en Acadie selon laquelle « les femmes sont les gardiennes de la langue », la thèse avait pour objectif d’examiner ce que cela veut dire, pour différentes personnes, à partir de différents sites discursifs (archives, journaux étudiants et entretiens conversationnels), à travers les époques.

Étaient présents l’évaluateur externe, Alexandre Duchêne, professeur ordinaire de sociologie du langage à l’Université de Fribourg, ainsi que l’évaluatrice interne, Claudine Moïse, professeure en sciences du langage et du français langue étrangère à l’Université Grenoble Alpes, et Annette Boudreau, directrice de la thèse. Karine Gauvin (absente de la photo) était présidente du jury.

Source Direction des communications, des affaires publiques et du marketing
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -

Retourner aux nouvelles