Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Jeudi 21 Juin 2018

L’UMCE souligne la Journée nationale des peuples autochtones

Des membres du personnel des trois composantes de l’Université de Moncton se sont réunis à 8 h 30, le jeudi 21 juin, afin de prendre part à la cérémonie du lever du drapeau de la Première Nation malécite du Madawaska. Tenant le drapeau, de gauche à droite, Pierrette Fortin, vice-rectrice par intérim et doyenne des Études de l’UMCE, Patricia Bernard, chef de la Première Nation malécite du Madawaska, et Madeleine Dubé, députée provinciale d’Edmundston-Madawaska-Centre et vice-rectrice du campus d’Edmundston à compter du 1er juillet 2018.
Agrandir l'image
L’Université de Moncton, campus d’Edmundston (UMCE), a souligné la Journée nationale des peuples autochtones, en début de journée du jeudi 21 juin, en hissant le drapeau de la Première Nation malécite du Madawaska.

La cérémonie, marquant également le début du solstice d’été, a regroupé une trentaine de personnes dont plusieurs membres de l’équipe de recrutement des campus de Moncton et de Shippagan réunis à Edmundston.

« C’est un honneur pour moi de souligner la présence des peuples autochtones en reconnaissant les terres sur lesquelles nous sommes réunis aujourd’hui », a déclaré la vice-rectrice par intérim et doyenne des Études de l’UMCE, Pierrette Fortin.

Elle a mentionné que l’Université de Moncton est fière de se montrer solidaire avec les peuples autochtones et encourage fortement les discussions et les évènements qui conscientisent la communauté universitaire à leur histoire et leurs réalités.

« Un vent de reconnaissance souffle plus que jamais depuis la Commission de vérité et réconciliation du Canada (CVR) et nous sommes ravis de participer activement à ce changement.

« Nous espérons plus que jamais établir des collaborations avec la communauté malécite, que ce soit au Musée historique du Madawaska, en recherche, dans les cours universitaires ou autres. Prochainement, des rencontres auront lieu pour discuter des possibilités à cet égard », a expliqué Mme Fortin.

La chef de la Première Nation malécite du Madawaska, Patricia Bernard, a rappelé l’importance de poser des gestes concrets qui permettent une ouverture et un rapprochement entre les peuples.

« J’invite les institutions, les établissements éducatifs, les entreprises et les gens à valoriser l’apprentissage de la langue des peuples autochtones, ne serait-ce que dire un mot lors des cérémonies protocolaires auxquelles nous sommes conviées », a signalé Mme Bernard.

La chef malécite a souligné les 94 appels à l’action rendus publics par la CVR. « Plusieurs de ces appels invitent les établissements d’enseignement postsecondaire à revoir leur système d’éducation, non seulement à l’égard des peuples autochtones et de tous les étudiants, mais aussi à l’échelle des professeurs et du personnel des divers départements et facultés. J’invite tout le monde à se renseigner davantage sur le rapport de la CVR », a indiqué Mme Bernard.

- 30 -

Source : Hugues Chiasson, coordonnateur des communications à l'UMCE (506-737-5034 - b)
Source : Service des communications, Campus d'Edmundston
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2018, Université de Moncton. Tous droits réservés.