Université de Moncton

Direction des communications, des affaires publiques et du marketing
Abonnez-vous à l’infolettre
Bookmark and Share
Jeudi 18 Octobre 2012

L’Association des musées du Nouveau-Brunswick est intéressée par l’Académie Sainte-Famille

L’Association des musées du Nouveau-Brunswick a tenu sa 38e conférence et son assemblée générale au Village historique acadien.

L’une des conférencières, Florence Ott, professeure au campus de Shippagan, a fait une présentation portant sur l’histoire et a dressé un bilan du centenaire de l’Académie Sainte-Famille qui a eu lieu en août. La rencontre a permis d’analyser les retombées médiatiques, patrimoniales et scientifiques des activités du centenaire.

Les festivités ont réuni plus de 400 personnes et ont donné lieu à des échanges fructueux et l’occasion de rendre hommage aux religieuses hospitalières de Saint-Joseph. Le lieutenant-gouverneur, Graydon Nicholas, et le premier ministre, David Alward, ont assisté au banquet et ils ont manifesté leur intérêt et leur admiration envers l’oeuvre des religieuses et ce magnifique dévouement pour l’éducation prodiguée à la jeunesse acadienne.

Un livre de 500 pages réalisé par les professeurs Florence Ott et Nicolas Landry a été bien accueilli par la population et est déjà un beau succès en librairie. Les professeurs ont également participé à des congrès et ont présenté leur travail et l’histoire de l’Académie lors de conférences à Fredericton, Québec et Rimouski auprès de scientifiques, d’associations patrimoniales et historiques. Un article a aussi été rédigé sur le site multimédia de l’encyclopédie du patrimoine culturel de l’Amérique française. Les auteurs ont aussi participé à des salons du livre et ils continuent d’assurer la promotion de livre.

Les membres de l’Association des musées ont été vivement intéressés par l’histoire particulière des religieuses hospitalières à Tracadie et par l’intérêt que suscite l’Académie Sainte-Famille dans la Péninsule acadienne. L’exposé de Mme Ott a été complété avec une présentation de Sr Zélica Daigle, du Musée historique de Tracadie, qui retrace notamment l’histoire de la lèpre et l’oeuvre des religieuses dans les soins de santé dans le nord-est du Nouveau-Brunswick. C’est d’ailleurs un sujet qui intéresse fortement le groupe de recherche en patrimoine religieux acadien. Qui plus est, des projets de recherches archivistiques et de publications sont en train de se mettre en branle.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Urgence  |  Assistance technique © 2019, Université de Moncton. Tous droits réservés.