Vol. 47, no 33
18 mai 2017
Agrandir l'image
Le professeur Deny Hamel
L’Université de Moncton obtient une nouvelle chaire de recherche du Canada
L’Université de Moncton accueillera en juillet une nouvelle chaire de recherche du Canada. Ayant pour nom Chaire de recherche du Canada en optique et information quantique, c’est le professeur Deny Hamel, du Département de physique et d’astronomie de la Faculté des sciences, qui en sera le titulaire.

D’une durée de cinq ans, la nouvelle chaire cherchera à développer des méthodes pour contrôler la lumière quantique. Les résultats des travaux de M. Hamel permettront d’accéder efficacement aux propriétés quantiques de la lumière, facilitant ainsi le développement de nouvelles technologies telles que les ordinateurs quantiques.

« Je suis très reconnaissant pour l’attribution de cette Chaire qui permettra d’intensifier les activités de mon groupe de recherche, souligne le professeur Hamel. Ce financement servira notamment à l’achat d’équipement spécialisé à la fine pointe de la technologie ainsi qu’à la formation d’un plus grand nombre de jeunes chercheurs prometteurs dans le domaine de l’optique et de l’information quantique. »

Selon Francis LeBlanc, vice-recteur adjoint à la recherche, « le professeur Hamel est une sommité mondiale dans son domaine de recherche. La communauté universitaire toute entière se réjouit d’un tel succès. Les travaux du professeur Hamel s’alignent parfaitement avec les orientations privilégiées par l’Université et s’inscrivent dans la continuité des travaux de recherche de grande qualité menés au Département de physique et d’astronomie depuis plusieurs décennies. Je suis convaincu que sa recherche va faire rayonner l’Université aux niveaux national et international. »

Originaire de Dieppe, Deny Hamel a obtenu un B.Sc. en physique de l’Université de Moncton en 2008. Il a ensuite complété sa maîtrise (2010) et son doctorat (2013) à l’Université de Waterloo en tant que boursier Vanier, effectuant des recherches sur le développement de sources de photons intriqués. Il continue par la suite ses études sur l’information quantique en tant que chercheur postdoctoral à l'Université de Vienne. En juillet 2014, M. Hamel retourne à l'Université de Moncton, son alma mater, en tant que professeur adjoint.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19532
Agrandir l'image
La photo nous fait voir, de gauche à droite, Lucille Landry, directrice par intérim du Bureau des relations internationales ; Alexander Amellal, 1er prix, 11e année, école l’Odyssée; Simon Léger, 2e prix, école l’Odyssée; René Robichaud, 3e prix, École secondaire Népisiquit; Julien Chiasson, directeur du Département d’informatique; et Mohammed Chekkouri, du Bureau du recrutement étudiant.
Alexander Amellal est le grand gagnant du Concours 2017 de programmation des écoles secondaires francophones du Nouveau-Brunswick
Organisé par le Département d’informatique de l’Université de Moncton, le Concours de programmation des écoles secondaires francophones du Nouveau-Brunswick s’est tenu le 12 mai dernier au campus de Moncton. À cette occasion, des élèves doués en informatique des écoles secondaires francophones de la province étaient invités à participer au concours. Les concurrentes et concurrents ont reçu une session de formation le matin et ils ont pris part, en après-midi, au concours qui consistait à résoudre des problèmes à l’ordinateur.

Alexander Amellal, élève de la 11e année de l’école l’Odyssée de Moncton, a remporté le Concours de programmation des écoles secondaires francophones du Nouveau-Brunswick. Il a reçu une bourse d’accueil de 2000 $ de l'Université de Moncton ainsi qu’un ordinateur portable.

Simon Léger, élève de la 12e année de l’école l’Odyssée de Moncton, a remporté le deuxième prix, soit une bourse d’accueil de 1500$ et une console de jeux vidéo XBox.

Le troisième prix a été décroché par René Robichaud, élève de la 11e année de l’école secondaire Népisiguit de Bathurst. Maxime a gagné une bourse d’accueil de 1000 $ et un iPod.

Le tout s’est terminé par une cérémonie de clôture durant laquelle Mme Lucille Landry, directrice par intérim du Bureau des relations internationales, et Mohammed Chekkouri, du Bureau du recrutement étudiant, ont procédé à la remise de prix.

Le concours sera de retour en mai 2018.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19531
Guillaume Fortin a occupé la Chaire des Amériques de l’Université Rennes 2
Guillaume Fortin, professeur au Département d’histoire et de géographie à l’Université de Moncton, a occupé la Chaire des Amériques de l’Institut des Amériques à l’Université Rennes 2, en France, du 1er au 30 avril 2017.

La Chaire des Amériques, qui existe depuis 2004, accueille annuellement entre six à huit universitaires et chercheurs confirmés qui travaillent dans les Amériques.

Au cours de son séjour, le professeur Fortin a enseigné divers cours portant sur les risques naturels, les changements environnementaux et le climat canadien au niveau du premier et du deuxième cycle. De plus, un projet de recherche a été mené en collaboration avec M. Vincent Dubreuil, professeur de géographie au laboratoire COSTEL (Climat et Occupation du Sol par Télédétection), ce qui a permis de réaliser une cartographie des différents types de climats de la province du Nouveau-Brunswick selon une approche multivariée. Plusieurs variables climatiques ont été combinées avec des caractéristiques géographiques (altitude, distance à la mer, etc…) afin d’obtenir une dizaine de classes représentant les climats typiques que nous pouvons observer dans la province du Nouveau-Brunswick.

Les résultats de ces travaux originaux réalisés lors de ce séjour seront publiés au cours des prochains mois.

Cliquez ici pour toute information supplémentaire concernant la Chaire des Amériques.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19535
Agrandir l'image
La photo nous fait voir les gagnantes et gagnants de prix au campus de Moncton.
35e Concours provincial de mathématiques du Nouveau-Brunswick
Le 35e Concours provincial de mathématiques du Nouveau-Brunswick s’est tenu le 12 mai dernier au campus de Moncton de l’Université de Moncton. L’activité a été organisée localement par le Département de mathématiques et de statistique.

Au niveau provincial, le concours est organisé conjointement par l’Université du Nouveau Brunswick et l’Université de Moncton. La compétition se déroule maintenant à cinq locations distinctes simultanément, soit aux campus de Fredericton et de St-Jean de l’Université du Nouveau-Brunswick et aux campus d’Edmundston, de Moncton et de Shippagan de l’Université de Moncton.

Quelque 305 élèves de la 7e à la 9e année ont participé cette année au campus de Moncton et 1183 ont participé au niveau provincial.

Voici les principaux prix qui ont été remis aux gagnantes et gagnants à Moncton :

PRIX CAMPUS
7e année – 1re position – Chris Huang (Bessborough School)
7e année – 2e position – Amy Jung (Evergreen Park School)
7e année – 3e position – David Duan (Evergreen Park School)

8e année – 1re position – Kevin Ho (Evergreen Park School)
8e année – 2e position – Zifu Wang (Evergreen Park School)
8e année – 3e position – Khang Phan (Bessborough School)

9e année – 1re position – Sophia Choi (Moncton High School)
9e année – 2e position – Quang Nguyen (Bernice MacNaughton High School)
9e année - 3e position – Jasmine Lamothe (Moncton High School)

PRIX PROVINCIAL
7e année – 1re position – Chris Huang (Bessborough School)
7e année – 3e position – Amy Jung (Evergreen Park School)
9e année - 2e position – Sophia Choi (Moncton High School)
9e année – 3e position – Quang Nguyen (Evergreen Park School)

PRIX DISTRICT

ANGLOPHONE EST

7e année – Chris Huang (Bessborough School)
8e année – Kevin Ho (Evergreen Park School)
9e année – Sophia Choi (Moncton High School)

FRANCOPHONE SUD
7e année – Eliot Bergeron (École Sainte-Anne)
8e année – Emeric Albert (École Carrefour de l’Acadie)
9e année – Jacob Gaudet (École L’Odyssée)

D’autres prix ont été remis aux participantes et participants ayant reçu les meilleurs résultats parmi ceux qui n’avaient pas de prix principaux.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19530
Agrandir l'image
La photo nous fait voir, de gauche à droite, Donald Violette, professeur et fondateur des concours de mathématiques Poincaré, Sierpinski et Möbius; Frédéric LeBlanc, premier prix, concours Poincaré; Yanick Godin, troisième prix, concours Sierpinski; Alexandre Landry, deuxième prix, concours Poincaré; Noah Comeau, deuxième prix, concours Möbius; Mathieu Perron-Cormier, troisième prix, concours Poincaré; et Emeric Albert, premier prix, concours Sierpinski.
Prix et bourses pour les gagnants des concours de mathématiques Poincaré, Sierpinski et Möbius
La cérémonie de remise de prix et de bourses des concours Poincaré, Sierpinski et Möbius s’est déroulée le mardi 9 mai devant une foule composée de parents et d’amis des gagnants ainsi que de membres du Département de mathématiques et de statistique de l’Université de Moncton. C’est le fondateur des concours, le professeur au Département de mathématiques et statistique, Donald Violette, qui a animé la cérémonie et qui a remis les prix à six des neuf gagnants.

Frédéric LeBlanc, de l’école Mathieu-Martin de Dieppe, a reçu le premier prix pour le concours Poincaré. Il a remporté le prix de la Société mathématique du Canada (un chèque de 500 $) et la médaille d’or. Alexandre Landry, également de l’école Mathieu-Martin, s’est vu attribuer le deuxième prix du concours Poincaré, soit un chèque de 350 $ du Département de mathématiques et de statistique de l’Université de Moncton et la médaille d’argent. Quant à Mathieu Perron-Cormier, de l’école Mathieu-Martin, le professeur Violette lui a remis le prix Banque Nationale, un chèque de 150 $, et la médaille de bronze. L’Université de Moncton a offert des bourses d’accueil à ces trois élèves, dont 2000 $ à Frédéric, 1500 $ à Alexandre et 1000 $ à Mathieu. En outre, Frédéric LeBlanc a reçu la bourse Poincaré d’une valeur de 1000 $. Ces élèves participeront, toutes dépenses payées, à la sixième édition des camps mathématiques de l’Acadie qui auront lieu du 28 juin au 1er juillet 2017 à l’école Mgr-Martin de Saint-Quentin.

En ce qui a trait au concours Sierpinski, c’est Emeric Albert, de l’école Carrefour de l’Acadie, qui a remporté le premier prix, soit le prix du Fondateur d’une valeur de 200 $ et un porte-clefs du nombre pi gravé à son nom. Yanick Godin, de la même école, a reçu le troisième prix, le prix du Fondateur d’une valeur de 75 $ ainsi qu’un porte-clefs du nombre pi gravé à son nom. Ces deux élèves participeront au camp « Les mathématiques, c’est magique » qui se déroulera à Saint-Quentin du 3 au 5 juillet 2017.

Finalement, Noah Comeau, de l’école Abbey-Landry, a remporté le deuxième prix du concours Möbius, soit le prix du Fondateur qui consiste en un chèque de 100 $ et un casse-tête mathématique. Noah participera, toutes dépenses payées, au camp « À la découverte des mathématiques » qui aura lieu à l’école Mgr-Martin de Saint-Quentin du 1er au 3 juillet 2017.

Gabriel Lacroix, (2e prix, concours Sierpinski) de l’école Sainte-Anne, Mathis Post (1er prix du concours Möbius), de l’école Apollo XI et Geneviève Daigle, (3e prix du concours Möbius) de l’école des Bâtisseurs, recevront leurs prix bientôt lors d’une cérémonie organisée spécialement pour eux.

Les trois camps ont été fondés et sont organisés par le professeur Violette. Le directeur du Département de mathématiques et de statistique, Paul Deguire, a profité de l’occasion pour féliciter et remercier Donald Violette pour sa passion et pour le travail colossal qu’il accomplit annuellement pour les jeunes francophones de la province à titre de fondateur et d’organisateur de ces trois concours et de ces trois camps.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19536
Conférence provinciale sur le tourisme
Le 8 mai dernier, à Moncton, les parties prenantes en tourisme se sont réunies pour la conférence provinciale intitulée « Innovation en tourisme » afin de partager des histoires de réussite et discuter des questions de l'heure dans ce secteur important.

Une initiative conjointe du Centre Assomption de recherche et de développement en entrepreneuriat (CARDE) de l’Université de Moncton et le ministère du Tourisme, Patrimoine et Culture du gouvernement du Nouveau-Brunswick, cette conférence a offert une vitrine sur le succès entrepreneurial et sur l'innovation dans notre province et s'inscrit dans le cadre de la Semaine provinciale de l'innovation.

L’honorable Brian Gallant a ouvert les délibérations en assurant l’ouverture officielle de la conférence. « Les gens du Nouveau-Brunswick veulent que nous misions sur la création d’emplois et la croissance économique, et c’est d’ailleurs pourquoi l’industrie touristique joue un rôle important dans la vision économique de notre gouvernement, a déclaré le premier ministre.  Avec plus de 42 000 personnes à son emploi, cette industrie est un moteur important de création d’emplois. Il est essentiel de mettre l’accent sur l’innovation des produits touristiques qui donnent aux visiteurs des expériences uniques et authentiques. Nous voulons travailler avec l’industrie afin de faire du Nouveau-Brunswick une destination touristique de premier choix. »

Selon la directrice du CARDE, Pauline Roy, l’importance économique du secteur touristique n’est plus à démontrer. « L’objectif de la conférence était d’amener les parties prenantes du secteur ensemble afin d’en évaluer les forces et, surtout, de s’attarder sur les possibilités qui s’annoncent. Pour notre part au CARDE, on voulait voir le potentiel de collaboration entre l’Université de Moncton et les acteurs du secteur. Quel rôle pouvons-nous jouer dans l’évolution du secteur? La présentation de la chercheuse Brigitte Prud’homme dans le cadre de la conférence en est un parfait exemple. »

Brigitte Prud’homme, professeure agrégée en marketing à la Faculté d’administration de l’Université de Moncton et chercheuse associée à l’Institut de recherche sur les PME logé à l’Université du Québec à Trois-Rivières, est venue partager le résultat de ses recherches portant sur la mise en œuvre du développement durable dans la stratégie organisationnelle des entreprises de services, notamment en tourisme et hôtellerie. Par la suite, des entrepreneures en tourisme ont partagé leurs histoires de réussite et l’entrepreneur en résidence de la province, David Alston, s’est entretenu avec l’expert-conseil Greg Klassen sur les pistes à prioriser au Nouveau-Brunswick en tourisme.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19529
Conférence de l’Association francophone pour le savoir 2017
MindTheHeart/CoeurÀl’Esprit, un projet financé par la Fondation Movember Canada et la Fondation de recherche en santé du Nouveau-Brunswick, était représenté par deux de ses membres lors de la 85e conférence de l’Association francophone pour le savoir (ACFAS), qui a eu lieu à l’Université McGill du 8 au 12 mai.

Dre Jalila Jbilou, chercheuse principale du projet MindTheHeart/CoeurÀl’Esprit et professeure à l’École de psychologie de l’Université de Moncton et au Centre de formation médicale du Nouveau-Brunswick, ainsi qu’Arielle Doiron, étudiante en 2e année à la Maîtrise en psychologie et assistante de recherche, étaient présentes dans le cadre du colloque « Mémoires et devenir dans la recherche et l’intervention auprès des hommes : entre tradition et renouvellement ».

Mme Doiron a livré une excellente communication orale en présentant les résultats préliminaires de son projet de thèse intitulé « Adaptation des pratiques cliniques aux besoins des hommes ayant vécu un syndrome coronarien aigu : Une étude qualitative exploratoire auprès de psychologues du Nouveau-Brunswick », mené sous la direction de la professeure Jbilou.

Dans le cadre de ce colloque, Mmes Jbilou et Doiron ont eu l’occasion d’échanger avec des chercheuses, chercheurs et professionnelles et professionnels de la santé de la francophonie canadienne sur les avancements dans le domaine de la recherche en santé mentale des hommes et des stratégies novatrices à mettre en place pour une meilleure adéquation des services livrés et des pratiques cliniques.

Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19533
Activités de l’équipe MindTheHeart/CoeurÀl’Esprit dans le cadre de la semaine nationale de la santé mentale
Jalila Jbilou, professeure à l’Université de Moncton et au Centre de formation médicale du Nouveau-Brunswick, et les membres de l’équipe du projet MindTheHeart/CoeurÀl’Esprit, financé par la Fondation Movember Canada et la Fondation de la recherche en santé du Nouveau-Brunswick, se réjouissent du succès de leurs activités de sensibilisation présentées dans le cadre de la semaine nationale de la santé mentale, du 1er au 7 mai.

L’équipe MindTheHeart/CoeurÀl’Esprit a sensibilisé la communauté masculine sur le lien entre les maladies du coeur et les troubles de santé mentale.

Dans le cadre de cette semaine, la professeure Jbilou a offert une présentation sur le thème « Hommes au travail » au conseil de ville de Moncton et qui a été télédiffusée sur la chaîne de télévision Rogers. De plus, la mairesse de Moncton, Mme Dawn Arnold, a discuté de l'importance du projet MindTheHeart/CoeurÀl’Esprit lors d'une entrevue sur le site Web www.Buzzlocal.tv. Dre Jbilou a également fait une entrevue à l’émission « Parle Parle, Jase Jase » sur les ondes de CJSE-FM 89,5 sur le thème du stress post-traumatique.

L’équipe MindTheHeart/CoeurÀl’Esprit a aussi tenu un kiosque de promotion de la santé cardiaque et de la santé mentale lors de l’« Échange de connaissances des partenaires communautaires », qui s’est tenu au Collège communautaire du Nouveau-Brunswick, Campus de Moncton. L’équipe a livré de l’information et a discuté avec les membres de la communauté de la santé cardiaque et la santé mentale.

L'équipe a terminé la semaine nationale de la santé mentale en offrant une séance gratuite de Tai Chi avec le maître Paul Bourgeois dans le cadre du « Wellness Expo » qui s’est déroulée au Colisée de Moncton.

Continuons notre engagement collectif pour faire avancer la recherche et l’intervention en santé des hommes!
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19520
Le Comité de mieux-être universitaires appuie la campagne « Ici on est inclusif ! »
Dans le cadre de la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie du 17 mai 2017, le Comité de mieux-être universitaire, en collaboration avec Prisme (association étudiante LGBTQ+), le Comité de mieux-être étudiant et le Comité de diversité sexuelle et de genre du Centre de formation médicale du Nouveau-Brunswick (CFMNB), ont invité la communauté universitaire et celle du Grand Moncton à la levée du drapeau arc-en-ciel au Stade Moncton 2010 dès 8 h 30 afin d’appuyer la campagne « Ici on est inclusif ! ».

Le CFMNB, Prisme, la Fédération des jeunes francophones du Nouveau-Brunswick, le Mouvement acadien des communautés en santé du Nouveau-Brunswick, la Société Santé et Mieux-être en français du Nouveau-Brunswick et Sida Moncton ont mis en oeuvre cette campagne provinciale de sensibilisation à la diversité sexuelle et de genre en 2016.

Suite à l’idée d’un groupe d’étudiantes et étudiants en médecine qui souhaitait afficher le CFMNB comme étant un milieu inclusif à la diversité sexuelle et de genre, un concours d’affiche a été lancé dans toutes les écoles secondaires francophones de la province afin d’identifier l’affiche qui serait au cœur de la campagne de sensibilisation. Une vidéo d’accompagnement a également été produite et le montage d’une formation sur comment devenir un milieu inclusif à la diversité sexuelle et de genre a été développée. La campagne « Ici on est inclusif ! » est maintenant implantée dans plusieurs écoles francophones et organismes de la province.

Les membres de la communauté universitaire sont invités à encourager la campagne « Ici on est inclusif ! » d’ici le 17 mai en posant des gestes d’inclusion afin de rendre le campus de Moncton davantage un milieu accueillant et inclusif à la diversité sexuelle et de genre.

Toute information liée à la campagne « Ici on est inclusif ! » est disponible sur le site Web du CFMNB.

Pour plus d’information, prière de communiquer avec Lise Duguay, coordonnatrice - projets spéciaux au CFMNB, par téléphone au 863-2026 ou par courriel à l’adresse lise.duguay@umoncton.ca.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19534
Le Musée acadien présente Intervalles. 10 moments vers 1867 et le Mur de 150 mots
Dans le cadre de la Journée internationale des musées, une nouvelle exposition temporaire, Intervalles. 10 moments vers 1867, sera en montre et y inclura une activité participative pour les visiteurs qui auront à inscrire un mot sur le Mur de 150 mots.

Les objets réunis ici — câline, mantelet, louche, pelle, lithographie, chapelet, poupée, rabot, moule à chandelles et composteur — témoignent de l’année 1867 à même les collections du Musée. En 2017, le Canada célèbre l’année de la Confédération qui a inspiré aux conservateurs du Musée acadien de porter ce regard sur la collection en lien avec l’année 1867.

Par la voix des donateurs, nous arrivons à mieux comprendre ces objets, que ce soit par leur utilisation au quotidien et leurs histoires respectives. Par la voix des chercheurs, nous arrivons à mieux conceptualiser ces objets dans leur époque et leurs histoires régionales.

Les visiteurs et ceux qui liront les billets du blogue du Musée à l’adresse http://museeacadien.blogspot.ca/ viendront s’informer, s’inspirer et se divertir par l’ensemble des histoires des objets en montre. Le Mur des 150 mots servira à permettre aux visiteurs de s’exprimer sur leurs impressions, leurs compréhensions et leurs lectures des objets en exposition. Ils seront également invités à laisser un mot qui sera significatif pour eux.

Jeanne Mance Cormier, conservatrice au Musée acadien, indique l’importance d’amener une visibilité aux collections afin que nous puissions mieux en connaître leurs richesses historiques et culturelles.

Le 18 mai 2017 sera la journée internationale des musées (JIM2017) et plusieurs activités prendront place au Musée. Dès 14 h, il y aura une visite commentée de l’exposition Intervalles. 10 moments vers 1867 par Jeanne Mance Cormier, Rémi Frenette et Annette White. La visite sera suivie du lancement du Mur des 150 mots. De plus, à 19 h, une conférence publique par Annette White, intitulée « À la redécouverte d’objets de la collection », aura lieu. Elle y démontera l’apport de la reproduction d’un vêtement dans la compréhension des collections muséales.

L’exposition Intervalles. 10 moments vers 1867 et le Mur de 150 mots seront en montre en salle jusqu’au 11 juin 2017 et sur le blogue du Musée jusqu’au 20 juillet 2017.

Les activités entourant la JIM2017 et l’exposition Intervalles. 10 moments vers 1867 ont reçu l’appui de la Ville de Moncton et du Fonds communautaire pour le 150e anniversaire du Canada, qui est une collaboration entre les fondations communautaires du Canada, le gouvernement du Canada et des leaders extraordinaires de l’Atlantique au Pacifique à l’Arctique.

Pour plus d’information, prière de communiquer avec Jeanne Mance Cormier, conservatrice, par téléphone au (506) 858-4690 ou par courriel à l’adresse jeanne-mance.cormier@umoncton.ca.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19537
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.