Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Vendredi 17 Février 2017

Aigles Bleus éliminés

Les Aigles Bleus de l’Université de Moncton (0 et 2) ont bien essayé, mais ils se sont inclinés par la marque de 4 à 3, vendredi soir face aux X-Men de St. Francis Xavier University (2 et 0), dans la deuxième et dernière rencontre de la série quart de finale 2 de 3 du hockey masculin de Sport universitaire de l’Atlantique, devant plus des 720 spectateurs à l’aréna J.-Louis-Lévesque de Moncton.

Les X-Men ont ainsi remporté les honneurs de la série en deux rencontres de suite, s’étant imposés 6 à 2 lors du premier duel, mercredi soir à Antigonish.

Craig Duininck (Eric Locke), à 5 :48 de la première période, a débuté l’offensive pour les visiteurs. Le bleu et or s’est ensuite manifesté avec deux buts de suite, Marc-Anthony Therrien (Samuel Roussy, Samuel LeBlanc), à 6 :02 et Carl Marois (Roussy), en avantage cinq minutes plus tard pour prendre les devants 2 à 1.

Les buts de Sam Studnicka (Jagger Dirk, Mark Tremaine), à 4 :49 et d’Adam Stevens (Studnicka, Tremaine), en avantage cinq minutes plus tard, ont permis aux visiteurs de prendre les devants 3 à 2, en période médiane. Bryson Cianfrone (Cole Macdonald, Tremaine) a porté le compte à 4 à 2, à 12 :01 de la troisième période, mais Robbie Graham (sans aide) a redonné un mince espoir avec le troisième des siens à 18 :52 alors que le gardien avait été retiré pour un attaquant. Le bleu et or a bien essayé de marquer l’égalisateur, mais sans succès.

Brandon Thibeau a fait face à 25 lancers durant la partie contre 28 pour Chase Marchand, des visiteurs. Moncton a marqué une fois en cinq en avantage numérique et les X-Men, 0 en 10. Samuel LeBlanc et Studnicka ont été nommés les joueurs Subway de la partie pour les Aigles et les X-Men, respectivement.

« Nos unités en désavantage ont bien joué, a dit l’entraineur Serge Bourgeois. Nous avons eu plusieurs punitions ce soir. Nous avons manqué trop de chances, mais nous avons bien joué, sauf qu’on ne pouvait pas marquer. Les X-Men ont une bonne équipe, ils ont bien joué et ont trouvé un moyen de marquer un but de plus que nous. Il n’y avait pas grande différence entre nos deux équipes, un but ici et des chances ratées. Nous avons perdu notre élan avec tous ces désavantages numériques. Nous perdons quatre bons joueurs qui ne pourront pas être remplacés. On s’occupe du recrutement en vue de la prochaine saison. »

Allain Saulnier a indiqué que c’était difficile de perdre ainsi. « La partie a été serrée, on a bataillé jusqu’à la toute fin. J’aurais eu aimé contribuer davantage dans cette dernière partie. J’ai joué quatre superbes saisons avec les Aigles Bleus, on est une famille. »
« On manquait quelques joueurs pour faire une différence en séries, a ajouté Alex Saulnier. Les X-Men avaient toujours quelqu’un sur nous et on n’a pas eu la chance de se démarquer. C’est quand même spécial de penser, qu’après huit ans de hockey de haut calibre, il faut penser à notre avenir. »

Pierre Durepos a dit que c’est « désappointant de perdre de cette manière, on l’a manqué d’un but. La série a été une vraie bataille qui aurait pu aller d’un côté ou de l’autre. On a raté trop de chances et l’indiscipline n’a pas aidé. C’est difficile de jouer en désavantage si longtemps, on devient fatigué. C’est malheureux que ce soit teminé. »

Selon Steve Lebel, « l’indiscipline a fait la difference. Le hockey est un sport d’émotions et c’est cela qui nous a couté la série. C’est la première fois que je n’ai pas d’équipe à me rapporter en septembre. Je joindrai possiblement le marché du travail. »
Source : Service des communications, affaires publiques et marketing
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.