Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Jeudi 19 Janvier 2017

Hommage à un bâtisseur acadien hors pair

Il y a comme ça des nouvelles difficilement acceptables, difficilement concevables et celle de la disparition de notre ancien vice-recteur, Monsieur Jean-Guy Rioux en est une. Jean Guy s’en est allé en nous laissant un legs monumental et en ce sens, il était et restera une source d’inspiration intarissable, même posthume. Il a été de toutes les batailles, et particulièrement celles qui militaient pour que les Acadiens et les francophones aient la place qu’ils méritent au concert des nations. Il a porté haut l’étendard de l’Acadie, sans ménagement, sans complaisance, mais avec tact et diplomatie dont il avait seul le secret. L’émancipation de la société acadienne à travers l’éducation était son cheval de bataille, car il croyait fermement que le changement de la condition humaine vers le meilleur ne pouvait se réaliser que par une éducation de qualité.

Que ce soit à travers les postes qu’il a occupés ou les implications dans divers organismes et associations, Jean-Guy a laissé sa marque. Ce ne serait pas lui rendre justice de vouloir citer toutes ses réalisations, car elles sont tellement nombreuses et l'on risque d’en oublier. Mais, j’en soulignerai tout de même deux qui à mon sens ont marqué son passage en tant que vice-recteur de l’UMCS et qui témoignent de sa vision avant-gardiste : l’ouverture du campus sur l’international et la mise en œuvre des fondations d’une activité de recherche et développement au service du milieu. On se rappellera ainsi des premières cohortes de Sénégalais, Mauritaniens, et autres Africains francophones qui ont débarqué en Péninsule acadienne, dans notre campus, pour s’abreuver de savoir et de connaissances. On se souviendra également du centre de recherche et développement sur les produits marins et celui sur la tourbe qui ont constitué un tournant majeur ayant définitivement mis le campus sur l’orbite de la recherche. Ces centres ont évolué grâce à d’autres visionnaires pour devenir le fleuron en recherche sur les zones côtières de notre région qu’est l’IRZC.

J’ai eu le privilège de côtoyer Jean-Guy de près. Il n’hésitait pas à partager avec moi avec une grande générosité ses analyses percutantes et limpides sur de nombreux sujets. Il fondait un grand espoir sur le projet de cohabitation UMCS/CCNB-PA, se réjouissait des performances de nos chercheurs et témoignait de sa joie lorsqu’un nouveau projet à l’international voyait le jour à l’UMCS.

Ma dernière rencontre avec lui et Madame Paulette, sa conjointe, remonte au 11 décembre 2016 lors du brunch de Noel de l’UMCS organisé au profit des familles des membres du personnel. J’ai partagé le repas avec ce couple hors du commun et durant trois heures, ce n’était que jovialité, bonne humeur et anecdotes sur les nombreux voyages du couple en Afrique. On se réjouissait mutuellement du nombre accru de jeunes enfants des membres du personnel en se disant que c’est de bon augure pour l’avenir, car les bourgeons sont définitivement là pour fleurir et perpétuer l’œuvre des prédécesseurs. J’en suis reparti ragaillardi et joyeux sans savoir que dans un mois l’Acadie et moi serions orphelins de Jean-Guy. Repose en paix, cher ami.

Sid Ahmed Selouani, vice-recteur UMCS
Janvier 2017

Source : Service des communications, Campus de Shippagan
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.