Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Vendredi 12 Décembre 2008

Produit novateur dans l'industrie des pêches - conditionnement de l'huile de crevettes

Dans l'ordre, de gauche à droite, première rangée :Pierre Rioux, conseiller principal en innovation et bioéconomie, ministère des Pêches du N.-B.; Gérard Benoît, chargé de projet, Association Coopérative des pêcheurs de l'Ile; Jacques Gagnon, directeur scientifique, IRZC; Paul-Orel Chiasson, directeur général, Association Coopérative des pêcheurs de l'Ile. Deuxième rangée : Gastien Godin, directeur général, IRZC; Martin Poirier, directeur R&D, Ocean NutraSciences NB; Marcel Duguay, directeur de la production, Association Coopérative des pêcheurs de l'Ile André Rancourt, directeur général, Ocean NutraSciences NB, situé à l'IRZC; Nadia Tchoukanova, directrice des Laboratoires de l'IRZC
Agrandir l'image
L'Institut de recherche sur les zones côtières (IRZC), en partenariat avec l'Association Coopérative des Pêcheurs de l'Île (ACPI) et Ocean NutraSciences, mise sur la production d'une huile de crevette nordique riche en astaxanthine, un pigment naturel possédant des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires, et en oméga-3. Ce produit au caractère novateur, ayant déjà suscité un vif intérêt chez nos partenaires commerciaux, ne se retrouve actuellement pas sur le marché.

Les essais préliminaires de conditionnement de l'huile de crevette brute réalisés en 2007 par Ocean NutraSciences ont conduit à des résultats très prometteurs. Ocean NutraSciences développe fabrique et commercialise des ingrédients et des produits finis neutraceutiques dérivés de biomasses marines d'eau froide. Les premiers essais ont démontré que les concentrations d'astaxanthine et d'acides gras dans l'huile de crevette purifiée étaient suffisamment élevées pour que le produit présente un intérêt commercial.

Les travaux se poursuivent actuellement afin d'améliorer la rentabilité du procédé et la qualité de ce nouveau produit. Une quantité importante d'huile brute provenant de l'ACPI a été envoyée récemment à une usine pilote spécialisée dans le processus de conditionnement des huiles végétales et marines. Ces mises aux normes permettent de passer de l'étape laboratoire, à pilote, et éventuellement à une échelle industrielle. Ocean NutraSciences NB, ayant récemment ouvert un bureau dans les locaux de l'IRZC, apporte son expertise en affaires réglementaires, en développement de procédé et en commercialisation.

C'est en 2005, dans le cadre d'un projet mené par Nadia Tchoukanova de l'IRZC en collaboration avec l'Association Coopérative des Pêcheurs de l'Île, que l'huile de crevette a été découverte - représentant le potentiel de devenir un produit à haute valeur ajoutée. En 2006, l'Association Coopérative des Pêcheurs de l'Île, avec le soutien scientifique et technique de l'IRZC, développe un procédé d'extraction d'huile de crevette, économiquement et environnementalement viable.

Ce nouveau produit peut constituer un additif alimentaire doté de caractéristiques très avantageuses pour son incorporation dans les moulées aquacoles et surtout celles destinées aux salmonidés, comme par exemple le saumon et la truite, pour ses propriétés donnant une coloration rosée à la chair du poisson. La popularité des huiles marines dans les secteurs de l'alimentation et des suppléments alimentaires est principalement attribuable aux bienfaits des acides gras oméga-3. Ce qui distingue l'huile de crevette aux autres huiles marines déjà existantes, réside dans sa richesse en astaxanthine. De plus, les bienfaits de suppléments en oméga-3 sur la santé cardiovasculaire et cérébrale, l'acuité visuelle, ainsi que sur la croissance et le développement normal ont clairement été démontrés scientifiquement - un marché très lucratif exigeant des normes réglementaires de haute qualité.

Il va sans dire que ces extraits présentent d'importants intérêts économiques et environnementaux. La ressource primaire disponible et peu coûteuse, présente un intérêt important et grandissant pour les industries alimentaire et nutraceutique. L'extraction de molécules bioactives (oméga-3 et pigment naturel) permet non seulement de créer une nouvelle industrie, mais aussi d'avoir un impact important au niveau de la protection des zones côtières. De plus, cette industrie permettra de donner une valeur supplémentaire aux résidus de crevette.

Le domaine de la transformation biochimique et biotechnologique des biomasses marines résiduelles est un secteur peu développé au Nouveau-Brunswick. Le développement de chercheurs et d'entreprises évoluant dans ce secteur pourra contribuer à la création d'une importante expertise régionale en biotechnologie marine, un domaine appelé à se développer rapidement à travers le monde. De plus, ce projet permettra une utilisation plus complète des ressources naturelles disponibles, ce qui s'inscrit dans le cadre d'une stratégie de développement durable.

Ce projet pilote, prometteur pour l'industrie des pêches, a reçu un appui important du ministère des Pêches du Nouveau-Brunswick et est aujourd'hui réalisé en partenariat avec l'Association des pêcheurs de l'Ile à Lamèque, le Canadian Centre for Fisheries Innovation, le programme d'aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada, la compagnie Ocean NutraSciences NB et l'Institut de recherche sur les zones côtières.

Cette initiative s'inscrit dans le plan de renouveau des pêches de la province touchant la bioéconomie dans lequel des partenariats entre l'industrie et des centres de recherche permettent de réduire les coûts et les risques associés à l'innovation et au développement de nouveaux produits.

Cette recherche, menée à l'IRZC, est dirigée en partenariat par Jacques Gagnon, Ph.D, Directeur scientifique du Volet pêche et produits marins, Martin Poirier, Directeur R&D de Ocean NutraSciences NB et Nadia Tchoukanova, Directrice des laboratoires et services d'analyses de l'Institut de Recherche sur les Zones Côtières (IRZC).

Cette démarche scientifique est réalisée dans le cadre d'un projet majeur initié par l'Institut de recherche sur les zones côtières impliquant plusieurs partenaires et portant sur la valorisation et la commercialisation de coproduits marins.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.