Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 19 Mars 2008

19 mars - Les élèves et futurs enseignants du District scolaire 3 vont bouger!

Plusieurs étudiantes et étudiants inscrits en éducation à l’Université de Moncton, campus d’Edmundston (UMCE), appliquent rigoureusement, mais avec entrain, les nouvelles pratiques de saines habitudes de vie qu’ils inculqueront à leur tour à des groupes d’élèves du District scolaire 3. De gauche à droite, Mélanie Lemieux, d’Edmundston (étudiante de cinquième année en éducation), Claude Carrier, professeur en éducation, Raymond Page, de Saint-Léonard (étudiant de deuxième année en éducation physique), Yves Levesque, professeur en éducation physique, Maxime Turcotte, de Saint-Quentin (étudiant de troisième année en éducation), et Eric Cyr, d’Edmundston (étudiant de deuxième année en kinésiologie).
Agrandir l'image
*** Ce document souscrit aux règles de la nouvelle orthographe ***

Communiqué de presse

- Pour diffusion immédiate -

le mercredi 19 mars 2008

Projet mené par deux professeurs de l'UMCE : les élèves et futurs enseignants du District scolaire 3 vont bouger!

EDMUNDSTON, N.-B. - Durant le semestre d’hiver 2008, des étudiantes et étudiants en éducation de l’Université de Moncton, campus d’Edmundston (UMCE), se mettent en condition physique et incitent différents groupes d’élèves de la région d’Edmundston à faire de même.

Un groupe de futurs enseignants et enseignantes du cours du professeur Claude Carrier apprennent à gérer leur stress et à se maintenir en santé physique et psychique en s’engageant à faire de l’activité physique sur une base régulière.

Un projet, appelé 21-21, leur a d’abord été proposé afin de les inciter à acquérir l’habitude d’une activité qui favorise la maitrise de la respiration et l’augmentation de l’énergie physique et mentale. Il s’agit de s’adonner à un exercice qui augmente le rythme et la profondeur de la respiration pendant au moins 21 minutes durant 21 jours consécutifs, à défaut de quoi on repart à zéro. S’adonner à un exercice de respiration pendant 21 jours de suite est un excellent moyen d’acquérir cette saine habitude de santé.

« On sait que, par l’activité physique régulière, on peut contrer bien des problèmes de santé physique et de stress, a expliqué M. Carrier. Et pour changer les habitudes d’une population, il importe d’intervenir en bas âge. Mais pour inciter les jeunes à se mettre en forme, il faut prêcher par l’exemple. C’est en s’adonnant régulièrement à l’activité physique que les adultes pourront plus facilement aider les jeunes à adopter de saines habitudes de vie. »

Grâce au concours des étudiantes et étudiants d’un cours d’éducation physique (Physiologie de l’exercice) offert par le professeur Yves Levesque, on a d’abord mesuré de façon scientifique la qualité de la condition physique d’une vingtaine de futurs enseignants et enseignantes. Une deuxième évaluation, à la fin du semestre, permettra de mesurer leur progrès. Entre temps, les étudiantes et étudiants en éducation rencontrent plusieurs groupes d’élèves des écoles de la région d’Edmundston afin de les inciter à bouger, à respirer et à s’alimenter sainement.

Ce projet d’entraide et de coopération entre étudiants et professeurs de différentes disciplines académiques, et entre jeunes élèves de niveau scolaire et jeunes adultes de niveau universitaire pourrait être une partie de la solution aux problèmes de santé physiques et psychiques actuels et futurs occasionnés par un manque d’activité physique, une pauvre alimentation et un manque de moyens de gérer son stress.

- 30 -

Renseignements : Hugues Chiasson, coordonnateur des communications de l'UMCE (737-5034 - b)
Source : Service des communications, Campus d'Edmundston
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.