Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 03 Décembre 2014

Le professeur Jules J. de Tibeiro parle des mathématiques aux élèves de 12e année de l’école Marie-Esther de Shippagan

Agrandir l'image
Jules J. de Tibeiro, professeur de mathématiques et de statistique à l’Université de Moncton, campus de Shippagan (UMCS), a donné une causerie scientifique à l’école Marie-Esther (EME) de Shippagan le jeudi 20 novembre dernier.

Il a axé l'essentiel de sa présentation sur la notion centrale de fonction, incluant principalement le domaine de définition et l'ensemble image aussi bien sur le plan graphique que sur le plan algébrique. Il a insisté sur l’importance de cette notion dans un premier cours de calcul différentiel avant de présenter le calcul des limites.

La question classique que les étudiantes et étudiants se posent souvent dans un cours de calcul infinitésimal (calcul différentiel et intégral) est la suivante : « À quoi cela va-t-il nous servir? » On y répondra d’emblée que les étudiantes et étudiants vont réaliser seulement plus tard l’importance de ce cours à travers des applications, soit dans des cours plus avancés, soit dans des cours liés à leurs spécialités.

Jules de Tibeiro a profité de l'exercice pour rappeler à son auditoire que les mathématiques jouent un rôle fondamental, car elles sont omniprésentes dans la vie de tous les jours en fournissant aux autres sciences un langage efficace et des outils adéquats. Elles jouent un rôle essentiel dans le développement des technologies qui transforment notre quotidien. Elles défient les grandes problématiques d'aujourd'hui et de demain. Elles développent la rigueur et le raisonnement, mais aussi l'intuition, l'imagination, voire... le rêve! Cela dit, il a insisté sur le fait qu'on n'apprend pas les mathématiques. On les comprend plutôt. Dans ce droit fil, on devrait les rendre aimables, car elles sont faites pour rendre la vie plus facile.

Il a terminé sa présentation en parlant des avantages que peut offrir l’UMCS en termes de tutorat, de mentorat, de consultation, bref d’un climat de travail calme et propice à la réussite dès le premier cycle universitaire, notamment au programme de diplôme préparatoire aux sciences de la santé (DSS) dont le taux de placement se passe de tout commentaire.

M. de Tibeiro a beaucoup aimé l'ambiance de son auditoire et a promis aux élèves de revenir au début du mois de janvier pour parler des limites, une notion essentielle dans un premier cours de calcul différentiel. Il profite également de l’occasion pour remercier Mme Léonie Aubut pour l’invitation.
Source : Service des communications, Campus de Shippagan
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.