Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Lundi 03 Novembre 2014

Quand le Salon du livre ouvre ses archives

Rebecca Maltais, étudiante de 4e année au baccalauréat en gestion de l’information, en compagnie de sa professeure de gestion documentaire, madame Florence Ott, au 11e Salon du livre de la péninsule Acadienne, le 12 octobre dernier.
Agrandir l'image
À la suite d’une proposition d’Irène Savoie, ancienne directrice du Salon du livre et actuellement adjointe au Doyen des études de l’Université de Moncton, campus de Shippagan, madame Rebecca Maltais, étudiante en 4eannée du baccalauréat en gestion de l’information, a entamé une étude dirigée. Depuis le mois de septembre, sous la supervision de son professeure en gestion documentaire, madame Florence Ott, elle analyse et elle classe les archives du Salon du livre de la péninsule Acadienne.

Ce travail a été rendu possible grâce à la collaboration de la nouvelle directrice générale du Salon du livre, madame Aurore Thériault, qui est issue du secteur culturel. Elle a travaillé notamment dans les domaines du théâtre, du cinéma, du spectacle, d’évènements culturels et elle a réalisé trois films documentaires. Elle a aussi été coordonnatrice du Centre d’accueil d’intégration et d’établissement des nouveaux arrivants (CAIENA) de la péninsule Acadienne.

Afin de mieux comprendre le fonctionnement du Salon du livre de la péninsule Acadienne, Rebecca Maltais s’est proposée comme bénévole et a ainsi pu découvrir les coulisses et tout le travail que nécessite l’accueil de 13 000 personnes au cours des quatre journées du 9 au 12 octobre 2014. Le Salon propose aussi une panoplie d'activités pour les jeunes. Les premières journées ont vu l’accueil de nombreux élèves des écoles de la péninsule Acadienne. Il y a des activités pour tous les gouts et tous les âges. On trouve ainsi l’animation jeunesse, des conférences et des entrevues avec les auteurs, des cafés littéraires, des dédicaces de livres. Les visiteurs ont ainsi pu découvrir les titres de plus de 50 éditeurs et distributeurs, rencontrer des auteurs et écouter des conférenciers. Des gens de toute la province étaient présents ainsi que des visiteurs du Québec.

Outre la participation au Salon, le classement des archives en version papier a été réalisé pour la période de 2004 à 2012 soit environ 5 mètres linéaires de documents. Un instrument de recherche a été rédigé afin de faciliter la recherche documentaire. Il va maintenant falloir prendre en charge les nombreux fichiers numériques afin de revoir leur nommage et proposer un plan de classification. Ceci est indispensable pour mettre en place la méthodologie commune dans la gestion numérique des documents et assurer une logique de classement suivie par tous.

Lorsque tous ces travaux seront réalisés, il sera alors possible de se pencher sur l’histoire du Salon du livre et de retracer les onze années d’activités de ce précieux auxiliaire de la culture qui donne le gout de la lecture et ouvre les horizons de l’imagination, du loisir et de l’érudition pour tous les passionnés de livres.

Florence Ott, professeure en gestion documentaire et Rebecca Maltais, étudiante de 4e année au baccalauréat en gestion de l’information à l’Université de Moncton, campus Shippagan
Source : Service des communications, Campus de Shippagan
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.