Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 10 Septembre 2014

Renée Guimond Plourde présente une communication lors d’un colloque national sur la psychologie positive

Les professeures Lucie Mandeville et Renée Guimond Plourde.
Agrandir l'image
Renée Guimond Plourde, professeure-chercheuse du Secteur éducation, kinésiologie et récréologie de l’Université de Moncton, campus d’Edmundston (UMCE), a partagé ses connaissances lors du 2e congrès canadien de psychologie positive qui s’est tenu du 15 au 18 juillet dernier à Ottawa.

La psychologie positive est un nouveau courant sur lequel ont discuté plus de 500 délégués.

Madame Guimond Plourde a présenté la communication « L’expérience vécue du stress-coping chez des étudiants universitaires : avenues prometteuses en psychologie positive ».

On ne peut ignorer notre époque qui prône une actualité alarmante, qui se penche sur les crises générales, les vulnérabilités, les déclins et les tensions. En parallèle, se faufile cependant un mouvement qui prend de plus en plus d’ampleur au sein de la communauté scientifique, auprès des personnes, des établissements qui s’intéressent à « l’aller-mieux », à cette faculté humaine de « faire face et de s’en sortir » (résilience) qui vise à optimiser le développement du potentiel humain.

L’organisatrice du symposium francophone, la professeure titulaire au département de psychologie de l’Université de Sherbrooke, Lucie Mandeville, qualifie cette réalisation de mémorable : « Quel évènement inspirant de voir ces différents acteurs partager leur vision du « beau côté » de l’humain! Les présentatrices et présentateurs étaient tous des francophones qui travaillent au Québec, au Nouveau-Brunswick ou en France dans des domaines divers : psychothérapie, psychologie générale, éducation, psychologie communautaire ou du sport. Comment ne pas être impressionnée par l’extraordinaire richesse et la diversité des expériences de chacun, dans leurs domaines et environnements respectifs! »

Pour Renée Guimond-Plourde, cette présence au sein d’une première canadienne en psychologie revêtait un cachet particulier. « Ma formation doctorale et mon agenda de recherche s’incarnent dans l’interdisciplinarité où des liens entre des disciplines respectives sont invités au dialogue et à l’enrichissement mutuel, ce qui me permet de traverser la frontière de l’éducation et de contribuer à l’avancement des connaissances dans d’autres secteurs de l’activité humaine, comme la psychologie. Cette recherche, conduite auprès de jeunes inscrits dans un parcours d’études universitaires de premier cycle, a permis d’enrichir le discours en psychologie positive en distinguant le fait que la dimension existentielle de la spiritualité fait partie intégrante de la santé et de la quête du bonheur ».

Cette recherche de madame Guimond Plourde est financée par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH).

- 30 -

Renseignements : Renée-Guimond Plourde, professeure-chercheuse à l’UMCE (506 737-5174; renee.guimond.plourde@umoncton.ca)
Source : Service des communications, Campus d'Edmundston
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.