Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Lundi 19 Mai 2014

UMCE : une 25e cohorte de diplômées et diplômés en sciences forestières

Audrey Labonté s’est distinguée en recevant la médaille d’or de l’Institut forestier du Canada. Elle montre son prix qu’elle a reçu du président du Conseil des gouverneurs, Raymond Lanteigne. (Photo Michel Carrier, MPA)
Agrandir l'image
La célébration de la collation des grades de l’Université de Moncton, campus d’Edmundston (UMCE), samedi, revêtait un cachet particulier. Il s’agissait de la 25e cohorte de diplômées et diplômés en sciences forestières.

Le recteur et vice-chancelier de l’Université, Raymond Théberge, a remis le diplôme à cinq des sept bacheliers et bachelière présents à la cérémonie.

Ces diplômés et cette diplômée sont Vincent Bossé, de Val-d’Or, au Québec, Sébastien Dupéré, d’Edmundston, Audrey Labonté, de Labelle, au Québec, Jean-Philippe Larouche, de Saint-Nazaire, au Québec, Maurice Junior Mickolo, de Libreville, au Gabon, Zephirin Mve Zomo, d’Oyem, au Gabon, et Patrice Poitras, de Notre-Dame-de-Lourdes.

Parmi ce groupe, Audrey Labonté a été décorée de la médaille d’or annuelle de l’Institut forestier du Canada pour son dynamisme, tout au long de ses études, dans les domaines académiques et civiques.

Rencontrés dans le cortège quelques instants avant la cérémonie, Audrey, Jean-Philippe, Maurice et Zephirin avaient le sourire accroché aux lèvres.

« J’ai passé trois belles années à Edmundston. La disponibilité des professeurs et de tout le personnel de l’Université m’ont vraiment marquée », a indiqué Audrey Labonté qui est arrivée en 2012 après avoir fait des études en technique en milieu naturel au cégep de Saint-Félicien. Un travail à temps plein d’ingénieure responsable de la planification forestière à l’usine Louisiana-Pacific Canada de Maniwaki l’attend.

« Moi, c’est l’ambiance de la petite ville et le fait d’étudier dans un milieu agréable qui m’ont séduit », a pour sa part fait remarquer Jean-Philippe Larouche qui occupera un emploi d’été avec la Société sylvicole Chambord, au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Pour les Gabonais Maurice Junior Mickolo et Zephirin Mve Zome, le retour dans leur pays ne se fera pas sans rapporter avec eux d’excellents souvenirs de leur passage à Edmundston.

« L’hospitalité, l’encadrement dès le premier jour et une région ouverte sur le monde sont des caractéristiques que je retiens de mes années ici », a indiqué Zephirin qui prolongera son séjour à Edmundston jusqu’en aout puisqu’il occupera un emploi d’été au sein de la municipalité.

« Ce qui m’a frappé, a pour sa part souligné Maurice, c’est la diversité des saisons, l’accueil du personnel du Campus ainsi que l’attention et l’assistance qu’on nous prêtait. »

Les deux étudiants internationaux ont tellement aimé leur expérience à Edmundston qu’il n’est pas improbable de les revoir un jour, cette fois à titre d’étudiants à la maitrise.

À compter du 1er juillet, le nom du baccalauréat en sciences forestières à l’UMCE changera pour le baccalauréat en aménagement des forêts. L’École de foresterie a ouvert ses portes à l’automne 1985.

- 30 -

Source : Hugues Chiasson, coordonnateur des communications à l'UMCE (506-737-5034 - b)
Source : Service des communications, Campus d'Edmundston
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.