Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mardi 25 Mars 2014

Des stagiaires de science infirmière parlent de santé sexuelle avec les élèves

Stagiaires en compagnie du directeur de l’école L’Étincelle de Lamèque : 1re rangée : de gauche à droite : Alain Bissonnette (directeur), Sabrina Anne Gionet, Josianne Mallais-Losier, Marie-Pier Paulin, Yannick Gautreau. 2e rangée : Fatoumata Hann, Hélène Paulin (infirmière en santé publique), Vanessa Duguay, Marie-Michèle Guignard et Nathalie Boivin (prof). Absent de la photo : Bruno Sébastien Mallet.
Agrandir l'image
Dans le cadre de leur stage de 1re année, les étudiantes et étudiants inscrits au programme de baccalauréat en science infirmière de l’Université de Moncton, campus de Shippagan (UMCS), doivent effectuer un stage portant sur la santé sexuelle. Ce stage s’est effectué en partenariat avec les infirmières du Programme de santé sexuelle des régions Chaleur et Péninsule acadienne.

Dès novembre 2013, une rencontre a été organisée avec ces infirmières de la santé publique afin de déterminer à quel niveau scolaire intervenir ainsi que les thématiques à traiter. La thématique des relations saines a émergé comme une priorité à traiter. Les niveaux scolaires ciblés ont été les 7e et 8e années. Par la suite, les infirmières du Programme de santé sexuelle ont joint les écoles qu’elles desservent afin de préparer un horaire d’activités auprès des écoles souhaitant accueillir un groupe de stagiaires.

De leur côté, les stagiaires ont commencé leur travail de préparation, dès le début février, afin de préparer des activités pertinentes, éducatives et interactives. À la fin février, les stagiaires en science infirmière ont offert une première série d’activités aux élèves de la 7e et de la 8e année des écoles L’Étincelle de Sainte-Marie-Saint-Raphaël et Sœur-Saint-Alexandre de Lamèque.

Les élèves et les enseignants ont beaucoup apprécié les activités qui favorisaient une discussion ouverte sur les différents thèmes traités (être prêt ou pas, respect, communication, signes avant-coureurs d’une relation malsaine, etc.), tout en permettant de s’informer d’une manière non menaçante.

De leur côté, les stagiaires ont été impressionnés par l’ouverture, la participation et la curiosité démontrées par les élèves. Pour l’infirmière de la santé publique accompagnant les stagiaires, l’activité a été qualifiée de succès. Pour la professeure responsable, ce stage a permis aux stagiaires d’atteindre, voire dépasser, les compétences visées par cette expérience clinique. De part et d’autre, le stage aura été bénéfique et valorisant.

Toutes les activités et jeux préparés par les stagiaires s’ajouteront aux outils de promotion utilisés par les infirmières du Programme de santé sexuelle des régions Chaleur et Péninsule acadienne.

Ce partenariat avec la santé publique est très apprécié. Il contribue à offrir une formation qui s’ancre dans la réalité des besoins et des particularités des gens de la région.

Nathalie Boivin, professeure responsable du stage
Source : Service des communications, Campus de Shippagan
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.