Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 04 Décembre 2013

Conférence de la professeure Siobhán Kiely sur les variables psycho-sociales dans l’apprentissage d’une langue seconde

La photo nous fait voir, de gauche à droite, Laurence Arrighi, codirectrice du CRLA; Siobhan Kiely, conférencière et chargée de cours au Département d’anglais; Lise Landry, secrétaire administrative au CRLA, et Annette Boudreau, codirectrice du CRLA.
Agrandir l'image
Le Centre de recherche en linguistique appliquée (CRLA) a présenté une conférence publique de la professeure Siobhán Kiely, du Département d’anglais de l’Université de Moncton. La conférence avait pour titre « Variables psycho-sociales dans l’apprentissage d’une langue seconde : Un regard sur le Québec ».

En se concentrant sur le cas des relations intergroupes francophones-anglophones dans la province du Québec, cette présentation a rendu compte d’une étude quantitative qui a examiné le rôle des variables psycho-sociales dans l’apprentissage d’une langue seconde en contexte scolaire. En particulier, l’étude a porté sur la relation entre certaines attitudes sociales (attitudes envers la langue seconde, la communauté de la langue seconde et la politique et l’aménagement linguistique au Québec) et la compétence en langue seconde chez des jeunes franco et anglo-québécois fréquentant l’école secondaire.

Cette étude avait également comme objectif de déterminer le rôle joué par le rapport qu’entretiennent les élèves avec leur langue première et leur communauté de la langue première, c’est-à-dire leur identité ethnolinguistique. La présentation a porté sur la façon dont a été effectuée cette étude, sur l’analyse des données et sur les conclusions qui en découlent.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.