Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 11 Septembre 2013

Les Jeux olympiques de 2016 dans la mire d’Éric Desroches!

Éric Desroches
Agrandir l'image
Éric Desroches, d’Edmundston, s’approche de plus en plus d’une participation aux Jeux olympiques d’été.

L’arbitre de badminton est fraichement rentré d’un séjour en Chine où il a obtenu la plus haute qualification d’officiel sur la scène mondiale. Il a pris part aux championnats du monde de badminton qui s’est déroulé à Guangzhou, du 5 au 12 aout dernier. Il s’agissait d’une troisième participation à des championnats du monde après les compétitions d’Alor Setar Kedah, en Malaisie (2009), et de Londres, en Angleterre (2011).

« Les officiels qui reçoivent cette certification peuvent participer à tous les tournois au monde, incluant les Jeux olympiques. Certaines compétitions majeures, telles la coupe Thomas, la coupe Uber et la coupe Sudirman doivent compter sur des officiels ayant la certification BWF (Badminton World Federation ou Fédération internationale de badminton). Pour ce qui est des Jeux olympiques, c’est évidemment un de mes objectifs à court et à moyen termes, notamment ceux de Rio de Janeiro, au Brésil, en 2016 », a expliqué Éric Desroches, qui est chargé de cours et entraineur de badminton à l’Université de Moncton, campus d’Edmundston, depuis 1998 ainsi qu’enseignant en éducation physique et entraineur de badminton à la polyvalente Cité des jeunes A.-M.-Sormany d’Edmundston.

Onze officiels provenant de quatre continents (Afrique, Asie, Europe et le territoire panaméricain) ont mesuré leur compétence dans un niveau de stress et d’exigence très relevé. Éric Desroches était le seul officiel panaméricain et il a réussi son évaluation pour la certification BWF, tout comme trois autres collègues.

« Quatre évaluateurs ont épié chacun de nos gestes sur la chaise en situation de match afin de déterminer si nous avions les compétences pour contrôler des matchs de calibre mondial. J’ai arbitré un total de 19 parties durant ces championnats du monde au cours desquels chacun de mes gestes ont été scrutés à la loupe. Je dois dire que ce n’est pas le tournoi où j’ai eu le plus de plaisir en raison du stress de l’évaluation, mais cela a quand même été un très bon tournoi et une très belle expérience pour le futur », a-t-il raconté.

Éric Desroches était évalué par Yau Li Na, de la Malaisie, Nahathai Sornprachum, de Thaïlande, et Malcolm Banham, de l’Angleterre. L’ancien arbitre de niveau mondial, Jean-Guy Poitras, d’Edmundston, était également présent comme président des évaluateurs de la BWF, et il devait évaluer les officiels des autres continents.

Seulement deux arbitres possèdent cette certification au Canada et quatre seulement dans tout le territoire panaméricain.

Éric Desroches a été très actif sur les scènes canadienne et mondiale au cours des quatre dernières années. Après avoir reçu son accréditation mondiale en 2009 à Alor Setar Kedah, il a participé aux premiers Jeux olympiques junior de Singapour (2010), aux championnats du monde de Londres (2011), aux Jeux d’hiver du Canada à Halifax (2011), au Boston Open (2012), aux championnats panaméricains à Edmonton (2012), au Challenge international canadien à Moncton (2012), aux championnats du monde de Guangzhou (2013) et au Challenge international canadien à Ottawa (2013).

- 30 -

Renseignements : Hugues Chiasson, coordonnateur des communications (737-5034 - b)
Renseignements : Éric Desroches (735-2294 - b ou 739-5189 - d; ericdesr@nbed.nb.ca)
Source : Service des communications, Campus d'Edmundston
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.