Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 11 Septembre 2013

Le professeur Chedly Belkhodja participe à une recherche portant sur le marché du travail

Agrandir l'image
Greg Rickford, ministre d’État (Sciences et Technologie, et Initiative fédérale de développement économique pour le Nord de l’Ontario), a annoncé un investissement de recherche qui permettra de mieux comprendre le marché du travail canadien.

Le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) a attribué 16 subventions de synthèse de connaissances à des chercheurs d’établissement d’enseignement postsecondaire de partout au Canada. Ces subventions visent à permettre de combiner ou de « synthétiser » des connaissances universitaires nouvelles et existantes ainsi que de les rendre accessibles à un plus vaste public.

Parmi les projets de recherche qui sont financés, i l y a celui du professeur Chedly Belkhodja, du Département de science politique de l’Université de Moncton, qui collaborera avec des partenaires de la Western University et des World Education Services afin d’étudier la façon dont le Canada peut recruter et conserver certains des plus brillants esprits du monde ainsi que les facteurs qui contribuent à une intégration réussie d’étudiants étrangers au le marché du travail canadien.

« Notre gouvernement continue à respecter son engagement envers les intérêts des Canadiens, c’est-à-dire créer des emplois, poursuivre la croissance économique du pays et favoriser sa prospérité à long terme, a indiqué le ministre Rickford. Le fait de mieux comprendre les enjeux du marché du travail canadien permet aux employeurs et aux citoyens de mieux définir les compétences dont a besoin la main-d’œuvre, et de créer de nouvelles possibilités d’emploi qui favorisent la croissance économique tout en consolidant l’avantage du Canada sur le plan de la recherche. »

En tout, plus de 375 000 $ sont offerts pour les subventions de synthèse de connaissances du CRSH dans le cadre de 16 projets réalisés au sein d’établissements d’enseignement postsecondaire de tout le pays. Ces projets impliquent la participation de collaborateurs canadiens et étrangers des secteurs universitaire, public, privé et sans but lucratif qui feront progresser les connaissances sur l’un des deux sujets suivants : la demande de compétences du marché du travail canadien de demain ainsi que l’offre et le développement de compétences pour ce marché du travail. Les subventions de synthèse de connaissances du CRSH visent à soutenir l’analyse de connaissances existantes et la détermination de leurs lacunes. Les résultats, qui sont présentés sous une forme étant accessible à un vaste public, visent à favoriser la collaboration entre les chercheurs universitaires, les intervenants de l’industrie et les responsables gouvernementaux de l’élaboration de politiques afin qu’ils abordent les futurs défis du marché du travail canadien.

« Les investissements réalisés par le Canada dans la recherche en sciences humaines mènent à des perspectives novatrices qui apportent une nouvelle valeur aux entreprises, aux gouvernements, aux communautés et aux personnes, a ajouté Chad Gaffield, président du CRSH. Plus particulièrement, le fait de mieux comprendre l’offre et la demande de compétences essentielles à la main-d’œuvre canadienne ainsi que d’améliorer l’échange de renseignements entre les universités et d’autres secteurs de la société favorise la création d’emplois, accroît la productivité et contribue à une économie résiliente au profit de tous les Canadiens. »
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.