Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Lundi 08 Juillet 2013

DGT : entente avec l’Organisation internationale de la francophonie pour la création d’un cMOOC

La Direction générale des technologies a annoncé la signature d’une entente avec l’Organisation internationale de la francophonie pour la création d’un cMOOC (Massive open online course de type connectiviste).

En effet, à la suite d’un atelier d’experts internationaux portant sur les ressources éducatives libres (REL) en février dernier, le Groupe des technologies de l’apprentissage s’est associé avec le chercheur de renommée internationale Stephen Downes pour offrir à l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) la prestation d’un cours ouvert et massif portant sur les REL.

Ce n’est que depuis 2008 qu’a émergé, un peu par inadvertance, le concept de cours en ligne ouvert et massif. À l’époque, Stephen Downes, du Conseil national de recherches du Canada, s’était associé avec Georges Siemens, de l’Université Athabaska, pour offrir un cours ouvert, libre et sans frais portant sur les environnements personnels d’apprentissage, principal champ de recherche de M. Downes. L’apport de M. Siemens consistait en une nouvelle démonstration de sa théorie d’apprentissage, le connectivisme.

La théorie connectiviste de l’apprentissage stipule que d’une manière analogue au fonctionnement du cerveau dans lequel l’apprentissage découle de la formation de réseaux signifiants de neurones interconnectés, l’apprentissage dans un réseau d’individus connectés par les technologies de l’information et de la communication découle de l’interaction entre ces personnes et de la jonction de leurs intérêts, expertises et réalisations.

À la grande surprise de MM. Downes et Siemens, des milliers de personnes s’inscrivirent à ce premier cours sans frais, ouvert (aucune interdiction d’accès aux contenus) et libre (la propriété intellectuelle est déclarée suivant une licence Creative Commons et les conditions de distribution découlent de cette licence libre). C’est ainsi qu’est né le concept de MOOC de type connectiviste (cMOOC) qui a depuis connu un essor remarquable.

Aujourd’hui dans la francophonie, la disponibilité de ressources éducatives libres de langue française (donc à la fois sans frais, ouvertes d’accès et partageables suivant les conditions de distribution déclarées) constitue un enjeu vital pour le rayonnement de la langue française. Suivant les recommandations de l’atelier de Moncton (février 2013), l’OIF a donc résolu d’engager un montant de 100 000 $ dans la réalisation d’un cMOOC portant sur les REL.

L’Université de Moncton agira comme porteur du projet, le CNRC fournissant l’expertise de la réalisation grâce à la participation de M. Downes comme chercheur principal. Le GTA réalisera les REL qui seront utilisées dans le projet : un cours portant sur les REL, par les REL.

Le projet prend fin en décembre prochain pour une première prestation du cours en janvier 2014.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.