Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Vendredi 22 Mars 2013

CEETUM : l’instrumentalisation des étudiants internationaux dans les politiques d'immigration

Agrandir l'image
Dans le cadre du colloque organisé pour la 15e année par les étudiants du Centre d'études ethniques des universités montréalaises (Diversité, ethnicité, identités : plus ça change, moins c'est pareil), le professeur Chedly Belkhodja, du Département de science politique de l’U de M, a prononcé une conférence d’ouverture, intitulée «L’instrumentalisation des étudiants internationaux dans les politiques d'immigration : discours, pratiques et réalités ».

Le besoin croissant de travailleurs compétents et le problème de la reconnaissance des qualifications obtenues à l’étranger font des étudiants internationaux une catégorie immigrante de premier choix. Au Canada, comme dans d’autres pays, depuis une dizaine d’années, un rapprochement s’établit entre les politiques d’immigration et les étudiants internationaux. Par l’augmentation des étudiants internationaux, le rôle des universités est donc amené à sa transformer. « Notre recherche s’intéresse aux processus d’internationalisation des universités situées dans des régions moins marquées par les flux migratoires », mentionne le professeur Belkhodja.

Dans des petits milieux, l’Université peut jouer un rôle considérable dans le développement économique et l’établissement de liens avec les autres intervenants en matière d’immigration : gouvernements, municipalités et acteurs économiques. Le campus universitaire devient un lieu propice pour comprendre de nouvelles dynamiques identitaires dans des milieux caractérisés par un faible nombre d’immigrants et une population locale plus homogène que celle vivant dans les grands centres urbains.

Le campus universitaire peut être présenté comme un laboratoire de la diversité intéressant à comprendre et à analyser. Ceci est d’autant plus vrai dans les communautés francophones minoritaires, qui sont relativement homogènes et souffrent à la fois de la dénatalité et de l’assimilation linguistique. « À partir de plusieurs terrains d’investigation, nous analysons et questionnons les diverses stratégies d’internationalisation que les universités mettent en place dans le but d’attirer les étudiants étrangers, les politiques et pratiques d’intégration dans les campus et les efforts en ce qui concerne la rétention », ajoute M. Belkhodja.

Renseignements : 858 3749.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.