Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Lundi 11 Février 2013

Mélissa Clavette et Myriam Duff coordonnent la venue de l’organisme Dix Mille Villages au campus de Moncton

Mélissa Clavette et Myriam Duff
Agrandir l'image
Depuis plusieurs semaines, deux étudiantes de troisième année en travail social, Mélissa Clavette et Myriam Duff, travaillent d’arrache-pied pour que l’événement soit un succès. Elles sont les organisatrices de la vente de produits de commerce équitable qui aura lieu le samedi 16 février de 15 heures à 18 heures dans le gymnase du Ceps Louis-J.Robichaud.

Cette activité fait partie du projet Justice sociale, qui existe depuis quelques années à l’École de travail social de l’Université de Moncton. Si les thématiques mises de l’avant sont différentes chaque année, les objectifs restent les mêmes. Il s’agit de sensibiliser les futurs travailleurs sociaux aux questions d’inégalités et d’injustices sociales qui risquent d’être au cœur de leur future profession.

Mélissa et Myriam ont choisi de se porter volontaire pour sensibiliser les gens à la cause du commerce équitable. « Au départ, je voulais m’impliquer dans ce projet pour que les gens soient davantage au courant de ce qu’est réellement le commerce équitable, affirme Myriam. C’est un sujet qui est encore méconnu, moi-même j’en ai appris beaucoup en travaillant à l’organisation. »

L’organisme Dix Mille Villages a pour objectif d’offrir un revenu aux artisans de pays en développement grâce à la commercialisation de leurs produits. L’organisme a déjà visité le campus de Moncton l’an dernier, à l’invitation de l’École de travail social. À la suite du succès obtenu, des démarches ont été entreprises pour que l’organisme revienne, mais cette fois dans le cadre de la Semaine internationale. Les membres de la communauté universitaire et les gens de la région pourront ainsi visiter les nombreux stands de l’organisme et se procurer divers objets, qu’il s’agisse de vêtements, de bijoux ou d’œuvres d’art.

Toute la logistique entourant l’organisation d’un événement de cette envergure a constitué un beau défi pour les deux étudiantes. « La promotion et le recrutement de bénévoles ont été parmi les tâches les plus difficiles, mais cela nous a permis de mettre en pratique notre sens de l’organisation, ajoute Mélissa. C’est la première fois que l’on organise un événement de cette ampleur et ce n’était pas toujours évident parce qu’il y avait énormément de gens à contacter. »

Les deux étudiantes espèrent que les gens qui visiteront les différents stands de Dix Mille Villages en apprendront davantage sur le trajet habituellement effectué par les différents objets de consommation, comparé aux objets provenant du commerce équitable qui requièrent beaucoup moins d’intermédiaires et qui permettent aux producteurs de recevoir une rémunération beaucoup plus juste. Elles souhaitent que les gens aient ainsi davantage conscience de la valeur réelle de chaque dollar, et qu’ils réalisent qu’il existe très souvent un équivalent équitable pour chaque objet de consommation courante et à un prix abordable.

Justice Sociale : un projet très populaire
Cette année, une trentaine d’étudiants et étudiantes ont souhaité participer au projet Justice Sociale. Cinq thématiques ont été choisies par le groupe : la diversité culturelle, la sécurité alimentaire, le commerce équitable, l’intimidation à l’université et le bénévolat. Pour chacun des thèmes choisis, les étudiants et étudiantes organisent diverses activités de sensibilisation tout au cours de l’année universitaire.

Grâce à leur participation à ce projet, les étudiants et étudiantes ont ainsi l’occasion de mettre en pratique les principes théoriques qu’ils apprennent en classe et à agir de façon concrète pour contribuer à rétablir la justice sociale.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.