Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Jeudi 24 Janvier 2013

« Exil - enquête sur un mythe », un documentaire percutant présenté aux Rendez-vous de l’ONF en Acadie

Le film « Exil - enquête sur un mythe », du réalisateur Ilan Ziv (2012, 97 minutes) prendra l’affiche aux Rendez-vous de l’ONF en Acadie, le lundi 28 janvier à 19 heures dans la salle de projection 163 du pavillon Jacqueline-Bouchard au campus de Moncton. L’entrée est libre.

On l’a dépeint dans les œuvres d’art et déploré pendant près de 2000 ans dans la poésie et les prières : l’exil du peuple juif au cours du premier siècle après J.-C., à la suite de la destruction du Temple de Jérusalem. Et si cet exil n’avait jamais eu lieu ? Voilà la question fondamentale et provocante que pose ce documentaire qui examine l’exil sous l’angle de l’archéologie, de l’histoire, du mythe et de la religion, et s’interroge sur sa signification quant à notre compréhension de l’histoire et à la lutte pour le territoire que mène aujourd’hui le Moyen-Orient.

Depuis 1985, des équipes d’archéologues s’emploient à déterrer des artefacts de l’antique ville de Tsipori, en Galilée. Les résultats de leurs fouilles révolutionnent notre perception de l’histoire juive. Exil nous conduit de Tsipori à Masada et à Jérusalem, puis dans les catacombes de Rome et présente des entrevues avec des historiens et des archéologues. Le film examine de nouvelles évidences indiquant que le peuple juif, ou la majorité des Juifs, pourraient ne pas s’être exilés à la suite de la chute de Jérusalem en 70 après J.-C. Passant de la Galilée à Jérusalem puis aux catacombes de Rome, le film force à revoir notre conception d’un événement fondamental dans les traditions juive et chrétienne.

Les questions soulevées dans Exil ne présentent pas qu’un intérêt historique passager : le mythe de l’exil est fondamental dans l’histoire de l’Europe et du Moyen-Orient et déterminant pour les théologies juive et chrétienne. La possibilité selon laquelle beaucoup de Juifs, dont ceux de Tsipori, soient tout simplement demeurés là où ils vivaient soulève des questions délicates. Se pourrait-il que certains Palestiniens soient en fait leurs descendants ?

À propos du réalisateur
Né en Israël en 1950, Ilan Ziv entre aux États-Unis en 1974 après avoir pris part à la guerre de Kippour en 1973 et s’être trouvé perturbé par l’obsession de mêler religion et politique qui sévit dans son pays d’origine. Il étudie le cinéma à l’Université de New York, cofonde le Festival du film du Moyen- Orient de New York et lance la société de distribution de films éducatifs Icarus Films. Depuis 1980, il a réalisé et produit des dizaines de documentaires portant dans l’ensemble sur les droits de la personne et l’histoire contemporaine.

Bientôt à l’affiche
Le film « La dette », de la réalisatrice Jennifer Baichwal, (2011, 86 minutes) prendra l’affiche aux Rendez-vous de l’ONF en Acadie pendant la semaine du 3 février. Le film examine le concept de dette devant la conjoncture économique et comme dilemme humain fondamental. La magistrale adaptation cinématographique inspirée du clairvoyant succès de librairie de Margaret Atwood, « Comptes et légendes, la dette et la face cachée de la richesse », constitue un vibrant et opportun plaidoyer pour un monde meilleur.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.