Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Jeudi 13 Décembre 2012

Une visite au musée a une influence sur la conscience historique des élèves au primaire

Les chercheuses Hélène Savoie, assistante de recherche, et Jeanne Mance Cormier, conservatrice-recherchiste, au Musée acadien.
Agrandir l'image
Une visite au Musée acadien de l’Université de Moncton semble avoir d’excellentes répercussions sur la rétention des connaissances historiques des élèves francophones du Nouveau-Brunswick.

C’est ce que révèlent les conclusions d’une recherche menée en 2009-2010 par Jeanne Mance Cormier et Hélène Savoie, respectivement conservatrice-recherchiste et assistante de recherche au Musée acadien. Cette étude a été entreprise dans le cadre du projet « Les Canadiens et leurs passés », une alliance de recherche universités-communauté (ARUC) financée par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada.

Jeanne Mance Cormier rappelle que le but de cette étude était d’étudier la connaissance de l’histoire acadienne chez les jeunes Acadiens et francophones du Nouveau-Brunswick afin de savoir si les visites de musées et de lieux patrimoniaux contribuent favorablement à l’apprentissage de l’histoire. L’enquête a nécessité la participation des élèves de 5e année provenant de différentes régions urbaines et rurales du Nouveau-Brunswick francophone (districts scolaires 1 et 9) et vivant dans différents environnements socioéconomiques et culturels.

Une méthode de recherche simple et divisée en trois phases a été utilisée. La première phase de l’enquête a eu lieu à l’automne 2009 et était constituée de visites en salle de classe par Mmes Cormier et Savoie. La deuxième consistait en une excursion des classes au Musée acadien afin de déterminer si la muséologie pouvait contribuer à une meilleure compréhension de l’histoire. L’excursion comprenait le visionnement d’un court métrage et une visite guidée de l’exposition permanente du musée. Quant à la troisième phase, elle a eu lieu à l’hiver et au printemps 2010 et était essentiellement constitué d’une deuxième visite en salle de classe par les deux chercheuses.

Lors des visites en classe, les élèves étaient invités à répondre à l’une des questions suivantes, soit par un texte ou un dessin : « Raconte ce que tu connais de l’histoire de l’Acadie à ta cousine ou à ton cousin en visite au Nouveau-Brunswick » et « Dessine ce que tu connais de l’Acadie à ta cousine ou à ton cousin en visite au Nouveau-Brunswick ». Cet exercice d’une durée approximative de 30 minutes était sous la supervision des deux chercheuses. Une analyse a ensuite été faite pour classer les renseignements obtenus par les participants et participantes.

Un aperçu des résultats permet de comprendre les effets d’une visite au musée. Lors de la phase 1, les cinq regroupements thématiques les plus fréquemment abordés par les élèves ont été les suivants : « drapeau acadien » (26 pour cent), « déportation et guerre » (14 pour cent), « musique » (12 pour cent), « célébration » (10 pour cent) et « références aux vieilles choses » (5 pour cent). Lors de la phase 3, les cinq regroupements thématiques les plus fréquemment mentionnés ont été « déportation et guerre » (28 pour cent), « drapeau » (16,5 pour cent), « personnages historiques » (6,2 pour cent), « références aux vieilles choses » (6,2 pour cent) et « musique » (5,7 pour cent).

Après la visite guidée au Musée acadien (phase 2), l’importance des thèmes a considérablement changé. Le thème « déportation et guerre » s’est retrouvé en première place avec plus de 28 pour cent des réponses reçues. D’autre part, le thème générique du « drapeau » a perdu de l’importance auprès des élèves participant à l’étude. Le regroupement des personnages historiques était pratiquement inexistant lors de la première collecte de données mais gagne en importance dans la troisième phase du projet. Le regroupement thématique, intitulé « Références aux vieilles choses », a connu une légère augmentation. Enfin, concernant le regroupement thématique portant sur la musique, l’association de la musique avec la saison estivale et les vacances a fait place à la musique dans le contexte d’activités familiales et scolaires.

« Certaines limites doivent être prises en compte mais les résultats de cette recherche permettent de constater que l’expérience vécue lors d’une visite muséale a un impact favorable sur l’apprentissage des élèves du primaire, ajoute Mme Cormier. Pour la nouvelle génération, qui est habituée à un environnement hautement technologique et stimulant, le concret et le dynamisme que l’on retrouve lors d’une visite au Musée acadien semblent avoir des répercussions directes sur la rétention des connaissances. »

Par ailleurs, la portée de cette analyse ne se limite pas uniquement au Musée acadien, mais bien à l’ensemble des diverses ressources externes disponibles pour les écoles, comme des visites de lieux patrimoniaux ou des visites de musiciens acadiens en milieu scolaire.

« En conclusion, pense-t-elle, il semble nécessaire et souhaitable de solidifier le partenariat entre les musées et le milieu scolaire. Il est important d’encourager les sorties éducatives puisqu’elles complémentent l’enseignement en salle de classe et enrichissent les connaissances des élèves. »

Rappelons que Jeanne Mance Cormier est employée par le Musée acadien de l’Université de Moncton depuis 24 ans et qu’elle occupe le poste de conservatrice depuis 20 ans. Ses intérêts professionnels s’orientent principalement en gestion muséale, à l’éducation aux adultes et en interprétation. Au cours des dernières années, elle a créé et collaboré à plusieurs projets de création médiatique pédagogique en lien avec la culture matérielle acadienne. Son intérêt pour l’interprétation muséale l’amène également à développer de nouveaux éléments d’interprétation pour les expositions.

Quant à Hélène Savoie, est une conseillère en orientation et possède le baccalauréat en éducation secondaire de l’Université de Moncton. Son expérience de travail est diverse; elle a été impliquée dans le milieu de l’éducation en tant qu’enseignante d’anglais, conseillère en éducation au Collège communautaire du Nouveau-Brunswick et coordonnatrice coop au Bureau de l’enseignement coopératif de l’Université de Moncton. Elle a également été assistante de recherche au Musée acadien de l’Université de Moncton. Pendant ses études, elle a travaillé au Musée en tant que guide interprète, puis elle a continué à collaborer en tant qu’assistante en recherche lorsqu’une chance de participer à un projet sur le terrain s’est présentée, ce qui lui a permis de se consacrer à sa passion pour l’histoire acadienne.

Le projet de recherche du Musée acadien, « De l’influence d’une visite au musée sur la conscience historique des élèves du primaire », vient d’être publié dans Canadian Journal for Social Research. (http://www.acs-aec.ca/en/publications/canadian-journal-social-research/ ).

Renseignements : 506-858-4088 / jeanne-mance.cormier@umoncton.ca
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.