Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 28 Novembre 2012

Pierre Arsenault reçoit le Laurier d’Or 2012 du Collège de l’Assomption

Agrandir l'image
Pierre Arsenault, professeur à la retraite de la Faculté de droit de l’Université de Moncton, a été décoré du Laurier d’Or 2012 du Collège de l’Assomption au Québec.

Natif d’Abram-Village à l’Île-du-Prince-Édouard, M. Arsenault a fréquenté le Collège de l’Assomption, autrefois affilié à l’Université de Montréal, au cours des années 1950. Pendant son séjour au collège, il s’est démarqué en athlétisme ainsi qu’en musique grâce à sa participation dans la fanfare, à l’orchestre et à la chorale. Il a également obtenu des résultats académiques qui l’ont placé parmi les meilleurs de sa classe.

Après l’obtention du baccalauréat ès arts en 1955, il poursuit ses études au Séminaire du Saint-Cœur-de-Marie à Halifax et est ordonné prêtre en 1959. Il exercera son ministère dans sa province natale pendant huit ans avant de se rendre en Europe pour étudier la théologie à l’Institut catholique de Paris. À son retour à l’Île-du-Prince-Édouard, il exercera de nombreuses fonctions comme directeur de pastorale et responsable des formations des catéchètes et des ministres laïcs.

En parallèle à ses activités au sein de l’Église, il est également impliqué dans la communauté acadienne et francophone. Il sera président du comité fondateur du journal La Voix acadienne, seul journal francophone de l’Île-du-Prince-Édouard, ainsi que président de la Société Saint-Thomas-d’Aquin.

Les différentes injustices auxquelles faisaient face les francophones en milieu minoritaire l’incitent ensuite à s’inscrire à la toute nouvelle École de droit de l’Université de Moncton, première université au monde à offrir l’enseignement de la common law en français. Il obtient le baccalauréat en 1982 et part ensuite faire des études de maîtrise à l’Université Harvard.

L’Université de Moncton lui offre ensuite un poste de professeur de droit, marquant ainsi le début de sa carrière universitaire. En plus de l’enseignement, il se démarquera grâce à son implication au sein de divers regroupements comme l’Association des bibliothécaires et professeurs de l’Université de Moncton, l’Association canadienne des professeurs d’université, le comité consultatif du ministre d’État à la Famille du Nouveau-Brunswick ainsi que la Coalition canadienne pour les droits des enfants. Il occupera également la présidence de la Société Nationale de l’Acadie.

L’Université de Moncton le nommera par la suite directeur du Centre international de la common law en français (CICLEF), poste qui l’amènera à voyager dans de nombreux pays de la Francophonie pour y offrir des formations et des séminaires juridiques. Il acceptera également une nomination à titre d’arbitre dans les causes relevant de la Loi sur les relations industrielles pour le gouvernement du Nouveau-Brunswick.

Depuis sa retraite en 1999, Pierre Arsenault continue à avoir à cœur la défense des droits des francophones et à participer aux activités de la Faculté de droit. Il a toujours une passion pour la musique, une tradition familiale chez les Arsenault, comme en témoigne la collection de violons qu’il possède.

Le Laurier d’Or est remis chaque année par le Collège de l’Assomption à un ancien ou une ancienne qui a su se démarquer de façon exceptionnelle dans son champ d’activité professionnelle. Il est nommé en l’honneur de Sir Wilfrid Laurier, ancien élève du Collège et ancien premier ministre du Canada.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.