Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mardi 20 Novembre 2012

Le projet en gestion du stress chez l’enfant de l’école Notre-Dame consacré modèle fondateur de l’application de la Charte d’Ottawa

Renée Guimond-Plourde
Agrandir l'image
Le projet en gestion du stress chez l’enfant de l’école Notre-Dame continue de gagner de la notoriété.

Un chapitre de la professeure-chercheuse du Secteur éducation et lettres de l’Université de Moncton, campus d’Edmundston (UMCE), Renée Guimond-Plourde, Ph. D., figure dans le dernier recueil de textes de la prestigieuse Charte d’Ottawa qui célèbre cette année son 25e anniversaire.

La Charte d'Ottawa est considérée comme le document phare de la promotion de la santé. Promulguée en 1986 lors de la Conférence internationale sur la promotion de la santé, la Charte d’Ottawa jetait les jalons d’un nouveau mouvement de santé publique dans le monde.

Dans une publication spéciale, le Réseau francophone international pour la promotion de la santé (RÉFIPS) souligne le 25e anniversaire de ce document visionnaire. Réunir divers pays francophones et réaliser cet ouvrage, 25 ans d’histoire : les retombées de la Charte d’Ottawa pour la promotion de la santé dans divers pays francophones, était certes un défi audacieux. Bien que la Charte d’Ottawa constitue le texte fondateur de la promotion de la santé, les responsables voulaient explorer la mise en application concrète, les passerelles inédites entre la théorie et la pratique.

La coordonnatrice de l’ouvrage, Seck Awa, acheminait ce commentaire à la suite de l’acceptation du texte Projet en gestion du stress chez l’enfant : maillage santé et éducation : « Le Comité d’évaluation a jugé qu’il répond parfaitement aux critères exigés pour orienter la rédaction des contenus ».

La coordonnatrice internationale, section des Amériques du REFIPS, Lisandre Lannes, abondait dans le même sens : « Ce projet, qui vise à soutenir l’école dans la gestion saine du stress au quotidien chez les écoliers, constitue indéniablement un bel exemple de collaboration intersectorielle entre la santé et l’éducation. Il contribue à l’éducation pour la santé et à la promotion de la santé en milieu scolaire par la mise sur pied d’un ensemble de mesures réunissant des parents, des écoliers et le personnel de l’école afin que ceux-ci participent à l’amélioration du bien-être des écoliers et de la qualité de vie en milieu scolaire ».

Pour sa part, Renée Guimond-Plourde tient à souligner que cette reconnaissance arrive à un moment opportun car les fêtes entourant le 25e anniversaire du projet sont en marche. « Je suis honorée que notre démarche soit maintenant inscrite à l’agenda international de la promotion de la santé. Être associés à un tel ouvrage collectif regroupant des points de vue inédits en provenance d’Amérique, d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Europe, confirme le bien-fondé de ce projet en faisant l’éloge d’un partenariat unique développé en milieu scolaire. Je dédie ce texte aux multiples partenaires qui se sont investis de façon complémentaire de 1988 à 2012 (enseignants, parents, directions d’écoles et de districts, infirmières rattachées au programme « Apprenants en santé », ministères de la Santé et de l’Éducation, personnels scolaires, organismes communautaires, entre autres). L’arrimage entre santé, bien-être et réussite éducative qui s’est déployé au sein de plusieurs collectivités engagées du Nouveau-Brunswick contribuera maintenant à inspirer et à éclairer d’autres communautés à la grandeur du monde ».

- 30 -

Renseignements : Hugues Chiasson, coordonnateur des communications (506 737-5034 - b)
Autres photos (haute résolution) :Photo 1
Source : Service des communications, Campus d'Edmundston
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.