Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mardi 26 Juin 2012

Monique Richard soutient une thèse doctorale en éducation

La photo nous fait voir, de gauche à droite, Jean-François Richard, doyen de la Faculté des sciences de l’éducation; Diane Gérin-Lajoie, examinatrice externe; Réal Allard, codirecteur de thèse; Monique Richard, qui a soutenu sa thèse doctorale; Viktor Freiman, responsable du Comité des études supérieures; Renée Guimond-Plourde, examinatrice interne; et Jeanne d'Arc Gaudet, directrice de thèse.
Agrandir l'image
Monique Richard a soutenu avec succès une thèse de doctorat en éducation à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Moncton, intitulée « Comprendre le phénomène du rôle de passeur culturel en milieu francophone minoritaire du Nouveau-Brunswick par le témoignage de membres du personnel enseignant ».

Cette thèse aborde l’expérience du rôle de passeurs culturels vécue par des enseignantes et un enseignant du primaire dans des écoles de langue française en milieu urbain anglodominant du Nouveau-Brunswick pour comprendre leur réalité relativement à la double mission de réussite académique et du développement de la langue et de la culture françaises des élèves en milieu francophone minoritaire.

Le fruit du travail d’analyse phénoménologique-herméneutique a permis de circonscrire les éléments les plus révélateurs afin de saisir le sens général du phénomène relié à ce rôle. Parmi ceux-ci, le cheminement identitaire, culturel et professionnel des enseignantes et enseignant montre qu’une diversité d’expériences socialisantes, dans des contextes socioculturels variés, a façonné leur identité et leur rapport à la langue et à la culture françaises, et les a conscientisés et motivés, à différents degrés, à s’engager envers la communauté francophone et dans leur rôle de passeurs culturels.

Par ailleurs, l’analyse-interprétation dévoile que les participantes et le participant ont des principes et convictions qui les guident par rapport à leur rôle et à la mission de l’école francophone. Ces individus cherchent alors à créer un espace francophone à l’école où les jeunes ont l’occasion de s’exprimer en français et de développer leurs compétences langagières. Par contre, alors que certains jouent leur rôle de passeurs culturels avec aisance et plaisir et éprouvent une grande satisfaction à intégrer des pratiques culturelles régulières, diversifiées et réflexives afin de contribuer à la construction identitaire francophone, d’autres vivent de l’incertitude et même de l’insécurité relativement à leur rôle et n’arrivent pas à intégrer une dimension culturelle de façon planifiée.

Cette thèse offre une compréhension renouvelée du phénomène du rôle de passeur culturel en milieu francophone minoritaire, ainsi que certaines pistes de réflexion découlant des témoignages des enseignantes et de l’enseignant qui pourraient contribuer à orienter le soutien et l’accompagnement leur permettant de jouer pleinement leur rôle de passeurs culturels.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.