Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 09 Mai 2012

UMCE : Alex Martin, le millionnaire de la simulation boursière!

Qu’il fût à la bibliothèque (photo), en classe ou à la maison, Alex Martin consultait régulièrement ses investissements dans le cadre du Concours boursier UMCE-CCNB. Sa passion et son discernement lui ont permis d’atteindre des sommets inégalés avec un profit de plus d’un million de dollars.
Agrandir l'image
Alex Martin, étudiant ayant terminé sa première année en administration des affaires à l’Université de Moncton, campus d’Edmundston (UMCE), a réalisé un exploit hors de l’ordinaire lors du dernier concours boursier UMCE-CCNB en amassant un profit de plus d’un million de dollars.

Le jeune homme d’Edmundston a accumulé 1 339 053 $ sur une mise initiale de 200 000 $, soit un profit de 1 139 053 $. Dommage qu’il s’agit là de sommes fictives… Les gains réalisés par Alex Martin sont du jamais vu depuis l’instauration de ce concours par le Secteur administration des affaires de l’UMCE depuis une quinzaine d’années.

Il attribue sa bonne fortune à des placements soigneusement réfléchis, notamment dans le secteur des technologies. Il a parié gros sur des entreprises qui ont connu des mois très lucratifs, telles Google, Apple, Priceline.com, IBM, et même dans le secteur pétrolier (Exxon).

Le concours s’étalait sur huit semaines, soit du 13 février au 6 avril 2012. Alex Martin reconnait que son parcours n’a pas été facile au début.

« Mes placements étaient beaucoup trop diversifiés au début. J’ai perdu plusieurs dizaines de milliers de dollars. Mais je me suis vite ressaisi avec la compagnie Apple dont le retour sur les options de l’action pouvait fluctuer entre 400 % et 600 %. J’ai même gagné jusqu’à 600 000 $ en une seule journée », a-t-il expliqué.

L’investisseur en herbe a eu la piqure de la bourse l’an dernier lors de sa dernière année au secondaire, à la polyvalente Cité des jeunes A.-M.-Sormany d’Edmundston. Car le Secteur administration des affaires de l’UMCE organise le Concours boursier UMCE-Caisses populaires acadiennes pour l’ensemble des écoles secondaires du District scolaire 3 depuis quelques années déjà. L’activité a pris naissance dans les écoles secondaires du Nord-Ouest en 2005. Depuis, au-delà de 2 000 élèves y ont été initiés. Bon an, mal an, les champions pouvaient totaliser des gains d’au plus 100 000 $, mais jamais supérieurs à un million $!

L’intérêt d’Alex Martin pour la bourse n’a rien d’héréditaire. « Ma mère est infirmière, mon père travaille pour le Service des loisirs et de la culture d’Edmundston et ma sœur ainée est technicienne en pharmacie ».

Cette passion lui est venue tout bonnement. « J’en mange. Pendant le concours, je surveillais les marchés jusqu’à deux heures par jour, que ce soit dans ma chambre et même… pendant les cours! », a-t-il confié, sourire aux lèvres.

Adepte d’à peu près tous les sports individuels, il affectionne particulièrement la course à pied. Il aimerait d’ailleurs prendre part au Marathon des Deux Rives SSQ (Lévis-Québec) à la fin aout. Alex Martin a également fait sa marque avec les Républicains de la CDJ, au hockey sur glace.

Il rêve d’une carrière comme courtier ou conseiller financer dans les banques même s’il n’a pas encore suivi ses premiers cours en finance à l’UMCE. « J’ai pris les devants en empruntant un livre sur la finance du chef du Secteur administration des affaires, François Boudreau ».

Alex Martin tentera peut-être sa chance cet été avec des investissements réels. « Il se peut que je mise la somme de 1 000 $. Mais je veux évidemment faire très attention », a-t-il signalé.

Le Secteur administration des affaires a remis un chèque de 150 $ à Alex Martin pour sa victoire. Deux autres étudiants en administration des affaires, originaires d’Edmundston, François Boucher (profit de 333 995 $) et Jérémie Ouellette (profit de 14 880 $), ont respectivement terminé deuxième et troisième. François Boucher a reçu un chèque de 75 $ pour sa deuxième position.

Au début de la simulation boursière les concurrentes et concurrents disposaient d'une somme fictive de 200 000 $ (100 000 $CAN et 100 000 $US) devant être placée au Canada (Bourse de Toronto ou Bourse de Montréal) ou aux États-Unis (NYSE, AMEX, NASDAQ et OTC).

- 30 -

Source : Hugues Chiasson, coordonnateur des communications à l'UMCE (506 737-5034 - b)
Source : Service des communications, Campus d'Edmundston
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.