Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 21 Mars 2012

Poursuite de la collaboration entre l’Université Bretagne-Sud (France) et l’UMCS

Florence Ott à l’Université de Bretagne-Sud avec les étudiants du master en Éditions et gestion des documents numériques ainsi que le professeur Philippe Morineau.
Agrandir l'image
La collaboration entamée dans le domaine de la gestion de l’information, à travers le projet de mobilité internationale Canada-Europe (CAMIN), s’est poursuivie avec le voyage de madame Florence Ott, professeure en gestion de l’information de l’UMCS à Lorient du 3 au 9 mars dernier. Elle a présenté deux conférences aux étudiants de l’Université Bretagne-Sud (UBS) du master « Métiers du livre et humanités numériques », spécialité « Éditions et gestion des documents numériques ».

Elle a d’abord expliqué les défis de la gestion documentaire face à la dématérialisation des documents dans les organisations, sujet très complémentaire aux cours des étudiants français. Elle a montré l’évolution du métier qui est passé d’une vision patrimoniale à une obligation plus entrepreneuriale et d’une notion de nécessité historique à un souci de rentabilité, car les défis sont proportionnels à l’augmentation exponentielle et à la multiplicité des masses documentaires.

Elle a montré l’enjeu des nouvelles technologies qui ont complexifié la gestion documentaire et obligé les responsables à se pencher plus attentivement sur leur information, notamment en raison de la généralisation du document numérique et surtout de la juxtaposition et de l’hétérogénéité des systèmes d’information dont les supports sont multiples. Elle a insisté sur l’importance de la garantie de la valeur probante des documents numériques et du renforcement de la sécurité de l’information tout en assurant la préservation de la mémoire des organisations dans un souci de collaboration avec les disciplines connexes.

Sa deuxième conférence était plus historique et a porté sur ses travaux de recherches actuels et la préparation du livre sur le centenaire de l’Académie Sainte-Famille. Elle a rappelé l’importance des archives et la collecte incontournable de la mémoire des communautés religieuses qui vieillissent rapidement et dont les membres représentent une mémoire inépuisable qu’il faut préserver.

Les échanges ont été intéressants, et il reste maintenant à formaliser la mobilité étudiante pour favoriser la collaboration entre les deux universités. En tout cas, une chose est certaine, le projet de mobilité suscite un vif intérêt des deux côtés de l’océan.
Source : Service des communications, Campus de Shippagan
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.