Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 21 Mars 2012

Des camps mathématiques conçus expressément pour les jeunes francophones du Nouveau-Brunswick

Un comité a été formé pour aider à la préparation et à la correction de l’examen du Concours Poincaré et à l’organisation des camps mathématiques. Il est composé, du professeur Donald Violette à titre de président, au centre; du professeur Salah-Eddine El Adlouni, à gauche, et de l’étudiant Toussida Arthur Dabilgou, à droite.
Agrandir l'image
À compter de cet été, les jeunes francophones du Nouveau-Brunswick auront des camps mathématiques conçus expressément pour eux.

La première édition aura lieu les 29 et 30 juin et le 1er juillet à l’école secondaire A.-J.-Savoie de Saint-Quentin.

Le fondateur, Donald Violette, professeur titulaire au Département de mathématiques et de statistique de l’Université de Moncton, rappelle que ces camps mathématiques s'adressent aux élèves francophones de la 12e année des 22 écoles secondaires francophones du Nouveau-Brunswick qui triompheront au Concours de mathématiques Poincaré. Ils permettront aux mathématiciens en herbe de faire des mathématiques dans un climat propice à l'apprentissage avec des mathématiciens chevronnés. En plus d'aider à créer et maintenir une culture mathématique en Acadie, ces camps ont été créés spécialement pour les jeunes Acadiens doués en mathématiques. Ils représentent l'une des rares activités conçues spécialement pour les meilleurs dans ce domaine.

Les dix meilleurs concurrents du Concours de mathématiques Poincaré participeront aux camps mathématiques de l’Acadie. Cet été, ces jeunes seront invités à titre gracieux à profiter d’une fin de semaine pour faire des mathématiques avec des mathématiciens chevronnés. Les camps d’une durée de deux jours comprendront une conférence d’ouverture, une de clôture et deux ateliers entrecoupés de jeux mathématiques avec des accompagnateurs et diverses activités sociales et culturelles comme une activité brise-glace, une soirée d’amateurs, des activités à la piscine, des visites, etc.

À part le fait d’avoir à cœur de démystifier les mathématiques et de sensibiliser les jeunes et le public en général à leur importance et à leur utilité dans le monde contemporain, le professeur Violette rappelle que deux raisons importantes ont motivé la création de ces camps. Tout d’abord, il y a la douance. Il ne se fait pas suffisamment de choses concrètes dans les écoles concernant les élèves doués au Nouveau-Brunswick, surtout chez les francophones. Les camps en mathématiques comblent cette lacune pour nos jeunes qui sont doués en mathématiques. Et il y a la langue française. Au Canada, seuls les élèves acadiens et francophones du Nouveau-Brunswick n’ont pas accès à des camps mathématiques dans leur langue. La mise sur pied de tels camps comble cette autre lacune. C’est donc une première dans notre province.

Le professeur Violette estime qu’il est très important que nos jeunes francophones qui sont doués en mathématiques puissent en faire et s’épanouir pleinement dans leur langue.

« Le Camp en mathématiques de l’Acadie est donc une suite logique au Concours de mathématiques Poincaré dont la première édition a eu lieu en 2011, dit-il. Ceux qui se classeront parmi les meilleurs au concours auront la chance de participer aux camps. Plus nous aurons des activités comme le concours Poincaré et les camps mathématiques de l’Acadie, plus nous pourrons instaurer et maintenir une culture mathématique en Acadie.

Les mathématiques sont partout autour de nous. On doit convaincre une partie de la population de l’Acadie de leur bien-fondé et de les faire rayonner partout. Il faut encourager l’excellence en donnant le meilleur de nous-même et en formant de la meilleure façon possible nos jeunes pour qu’ils puissent construire une société compétente et honnête. Il n’y a pas de place pour la médiocrité et la malhonnêteté intellectuelle. »

Un comité a été formé pour aider à la préparation et à la correction de l’examen du Concours Poincaré et à l’organisation des camps mathématiques. Il est composé du professeur Salah-Eddine El Adlouni, de l’étudiant Toussida Arthur Dabilgou et du professeur Violette à titre de président. « J’aimerais que le Concours Poincaré et les Camps mathématiques de l’Acadie deviennent une tradition et j’espère que d’autres prendront la relève lorsque je ne pourrai plus m’en occuper », ajoute-t-il.

Évidemment, un projet de cette envergure ne peut voir le jour sans un budget relativement important. Voici les commanditaires et les partenaires des camps : ministère provincial de l’Éducation par l’entremise de la ministre Martine Coulombe (la moitié du budget des camps provient d’une subvention gouvernementale), le Groupe Savoie de Saint-Quentin, Denis Boucher, du Bureau du recrutement de l’U de M, Dr Guy LeBlanc, Dr Denis Boucher, Dr Nach Daniel, Dr Michel D’Astous, Dr Frédéric Duke, et Serge Arsenault, physiothérapeute et directeur de la Clinique médicale sportive de l’U de M.

Renseignements : 858-4325 / donald.violette@umoncton.ca
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.