Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 07 Mars 2012

NICO/NDIT : une étude prospective sur le tabagisme chez les jeunes

Dans le cadre de la série de séminaires de recherche en santé Vitalité, une conférence, intitulée « NICO/NDIT : une étude prospective sur le tabagisme chez les jeunes », sera présentée par Jennifer O’Loughlin, professeure du Département de médecine sociale et préventive de l’Université de Montréal et chercheuse au sein de la Chaire de recherche du Canada sur les déterminants infantiles des maladies chroniques de l’adulte, ce vendredi 9 mars de 12 h 30 à 13 h 30 dans la salle de vidéoconférence (niveau 2) du Centre d’oncologie Dr-Léon-Richard à Moncton.

NICO est une étude prospective menée auprès d'une cohorte de 1 293 élèves recrutés en 1999 au sein de toutes les classes de première secondaire de dix écoles de Montréal. Elle vise principalement à décrire l'apparition des symptômes de dépendance à la nicotine associés au tabagisme chez les adolescents, et à définir les facteurs de risques génétiques, sociodémographiques, psychosociaux et environnementaux des comportements précoces de consommation de tabac ainsi que des symptômes de la dépendance à la nicotine.

Les écoles participant à l'étude NICO ont été sélectionnées en collaboration avec les commissions scolaires et la direction des écoles afin d'assurer l'obtention d'un échantillon comportant plusieurs statuts socioéconomiques (élevé, moyen et faible), les deux langues d'enseignement (français et anglais) ainsi que plusieurs lieux de résidence (milieu urbain, suburbain et rural).

Tous les trois ou quatre mois au cours des cinq années des études secondaires, les participants ont répondu à des questionnaires d'autoévaluation d'une durée de 45 minutes (pour un total de 20 questionnaires par participant). À l'aide de ces questionnaires, on a recueilli des données précises concernant l'expérience de consommation de cigarettes ainsi que l'apparition de symptômes de la dépendance à la nicotine chez ceux qui avaient fumé. De plus, afin de permettre l'étude des facteurs de risque du cancer et des cardiopathies, on a recueilli des données portant sur l'activité physique, la sédentarité, l'alimentation et la consommation d'alcool. En outre, à tous les deux ans, on a mesuré la taille, le poids, l'épaisseur du pli cutané, le tour de taille et la pression artérielle de tous les participants. Enfin, on a prélevé des échantillons de sang auprès de plus de la moitié des participants (n = 523) afin d'en extraire l'ADN et d'examiner les gènes liés au tabagisme.

Tous les participants ainsi qu'un parent ou un tuteur ont fourni leur consentement écrit. Les participants à l'étude NICO ont maintenant terminé leurs études secondaires et sont sur le marché du travail ou poursuivent des études collégiales ou universitaires. Depuis les cinq dernières années (2007 à 2012), des données ont été recueillies sur leurs expériences de consommation de cigarettes en tant que jeunes adultes. Cette phase de l'étude permet de mieux comprendre l'apparition tardive et l'arrêt du tabagisme au moment où ces jeunes assument de nouveaux rôles et de nouvelles responsabilités comme travailleur, conjoint ou parent.

L'étude NICO est financée par l'Institut national du cancer du Canada avec des fonds provenant de la Société canadienne du cancer.

L'objectif de la présentation est de décrire le contexte dans lequel l'étude NICO est menée, de fournir des renseignements plus détaillés sur l'étude et de fournir des résumés sur quelques-unes des principales conclusions à ce jour.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.